Rien de profitable en dehors de Christ    

Rien de profitable en dehors de Christ      

prédication Hébreux 10 : Patrice Berger, 2023_11_19, église AB Lausanne : infos/plan du culte

titre : Rien de profitable en dehors de Christ    

Résumé : Plusieurs profils de personnes dans les lecteurs de l’épître aux Hébreux.
Des disciples de Christ encouragés à une vie de foi persévérante.
D’autres personnes ont entendu, expérimenté la vie d’assemblée et pourtant, ils n’ont pas saisi le salut par Christ.
D’après ce que l’on comprend certains sont tentés par un retour au judaïsme (voir certains l’ont déjà fait) et cela sème le trouble chez ceux qui prennent connaissance de l’évangile, voire les croyants.
À toutes ces personnes, il leur est souligné qu’il n’y a rien à espérer de mieux ou de profitable en dehors de Jésus. Le meilleur est devant en s’appuyant totalement sur Christ et en ayant l’objectif du salut qu’Il nous réserve.

Rien de profitable en dehors de Christ   

Une Eglise avec des Juifs

À des lecteurs d’une communauté de disciples de Christ avec des personnes juives qui connaissent très bien ce que nous désignons comme l’Ancien Testament, toutes les lois, les particularités cultuelles, l’auteur de l’épître va une fois de plus rappeler et éclairer :

  • la grandeur de l’oeuvre de Christ ;
    • les conséquences pour les croyants ;
    • encourager les croyants à demeurer fermes dans leur vie de foi en Christ, sur le chemin de la foi à orienter leurs regards vers le but ;
    • et avertir solennellement ceux qui sont dans la communauté et qui n’ont pas encore fait le pas pour Christ de le saisir par qu’il n’y ait pas d’autre alternative.

Une Eglise hybride

En effet, la composition de cette communauté est, d’après ce que l’on peut en comprendre, de la même teneur que le peuple des Hébreux ou le peuple d’Israël ou que nos communautés, nos églises locales.

Le peuple hébreu hybride

Le peuple hébreu était composé de personnes qui suivaient l’Eternel et d’autres pas. Tous, en même temps, ont été éclairés par les bénédictions de l’Eternel, tous ont connu les défis auquel le peuple était confronté. Mais nous savons que finalement peu des hommes du peuple étaient réellement attachés à l’Eternel (vu que l’Eternel attendra leurs décès pendant 40 ans, sauf pour Caleb et Josué).

Intéressant de voir l’influence qu’ont eu les 10 princes hébreux qui n’avaient pas confiance en l’Éternel sur les autres hommes.

Une communauté hybride

Dans cette communauté, à qui cette épître est adressée, qu’en est-il de l’influence des personnes qui ne sont pas attachées à Christ ? Et qui pensent que le judaïsme est finalement plus « sécur », surtout face à l’opposition et à la persécution ? Interrogation quant à leur influence sur les personnes qui sont en chemin pour accepter réellement Christ et sur les croyants.

Exemple dans les Évangiles

Nous avons par exemple deux situations qui nous montrent dans les évangiles cet entre-deux avec des personnes qui sont dans le groupe des personnes attachées à Jésus qui vivent avec Lui, mais sans donner leurs vies réellement à Christ ou qui adhèrent au concept de logique de l’enseignement de Jésus, mais sans donner réellement leur vie à Christ.

Exemple 1 : Judas

Le plus sidérant est Judas :

  • Pendant 3 ans, il a fait partie de la communauté des 12 disciples ;
  • il a reçu la connaissance de la vérité comme les autres disciples ;
  • il a été publiquement exposé aux injures des religieux qui étaient contre Jésus ;
  • il a chassé des esprits impurs comme les autres disciples ;
  • il a participé à l’aide sociale (bon gré mal gré) ;
  • il a pris la toute première cène avec Jésus ;

mais il a foulé aux pieds le Fils de Dieu en péchant volontairement pour le livrer.

Exemple 2 : la parabole du semeur

Jésus, Lui-même, nous fait part de la manière dont Ses paroles de vie sont reçues par ceux qui L’écoutent. Dans l’emblématique parabole du semeur où parmi les 4 terrains, il y en a 2 qui ont une démarche de réception de la parole, sans quelle prenne corps réellement dans leur vie.

Matthieu 13

20 Celui qui a reçu la semence dans le sol pierreux,

c’est celui qui entend la parole et l’accepte aussitôt avec joie; 21 mais il n’a pas de racines en lui-même, il est l’homme d’un moment et, dès que surviennent les difficultés ou la persécution à cause de la parole, il trébuche.

22 Celui qui a reçu la semence parmi les ronces,

c’est celui qui entend la parole, mais les préoccupations de ce monde et l’attrait trompeur des richesses étouffent cette parole et la rendent infructueuse.

Situation qui colle le plus

Et c’est certainement la semence dans le sol pierreux qui colle le plus à la situation rencontrée en partie dans la communauté dans laquelle  cette épître est adressée. Face aux difficultés (la vie plus normale de l’assemblée : moins de spectaculaire, des moments d’inauguration de l’avancée de l’évangile comme au début du livre des Actes) que rencontre l’assemblée, ils l’abandonnent, pensant que le retour au judaïsme serait mieux. Leurs attitudes interrogent d’autres personnes

qui sont au même stade de découverte de l’évangile, tout en étant dans la communauté.

Nos églises sont hybrides

Tout comme l’église à qui est écrite cette épître, nos églises locales sont de même composées de personnes  

  • qui sont réellement attachées à Christ
    • et d’autres qui sont en chemin et qui s’interrogent.

Dieu seul connaît réellement qui Lui est attaché par Christ.

Pas de disciple par infusion

Ce n’est pas parce qu’on est présent que le lien avec Dieu par Christ se fait automatiquement par infusion avec les croyants.

Des disciples par choix personnel

Mais ce n’est que par un choix réel, personnel dans un coeur à coeur avec Christ. Et cela est rendu visible par le baptême.

Les sacrifices et la loi dépassés par Christ

  • Pour édifier, encourager les disciples de Christ,
    • pour exhorter ceux qui ne le sont pas encore,

l’auteur, dans cette première partie du chapitre 10, montre à nouveau, la grandeur de l’oeuvre de Christ par rapport à ce qui était préparatoire, c’est à dire

  • le système des sacrifices,
    • de la loi

dans l’Ancien Testament.

Les sacrifices et la loi ne sont que l’ombre de Christ

Hébreux – Chapitre 10

1 La loi, en effet, possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation de la réalité;

elle ne peut jamais, par l’offrande annuelle et toujours répétée des mêmes sacrifices, conduire à la perfection ceux qui y participent.

2 Sinon, n’aurait-on pas cessé de les offrir?

Ceux qui rendent ce culte, purifiés une fois pour toutes, n’auraient en effet plus du tout conscience de leurs péchés.

3 Mais en réalité, le souvenir des péchés est rappelé chaque année par ces sacrifices, 4 car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs enlève les péchés.

Les sacrifices et la loi ont un effet limité

Ces versets rappellent que les sacrifices offraient une pureté rituelle temporaire mais la conscience montrait que le problème du péché n’était pas résolu. Et donc il fallait répéter les sacrifices.

Réalisation parfaite à retenir

Cependant, le verset 1 est hyper précieux.

Il fait partie des versets qu’il faut

  • souligner dans sa Bible papier,
    • taguer dans les numériques,
    • mémoriser, ce serait encore mieux…

Hébreux 10:1

#En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation des choses, elle ne peut jamais … , amener les assistants à la perfection.#

####Hébreux 10.1 :  La loi, en effet, possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation de la réalité; elle ne peut jamais, par l’offrande annuelle et toujours répétée des mêmes sacrifices, conduire à la perfection ceux qui y participent. Clef pour comprendre l’Ancien Testament. Il est encore d’actualité quand c’est repris dans les épîtres et paroles de Jésus

L’aboutissement c’est Christ, le reste était transitoire

####

En effet, il nous dit que tout ce qui était en place avant la victoire de Christ par la croix et Sa résurrection était

  • un prototype
    • préparatoire,
    • transitoire,
    • une esquisse parfaite,
    • une ombre.

Mais que la réalité a été accomplie en Christ, ainsi maintenant,

  • notre référentiel, c’est Christ,
    • notre norme, c’est Christ,
    • notre grille de compréhension de la foi est en Christ.

Notre base est en Jésus et dans les épîtres

Epéhsiens 2. 20

Nous dit que Christ est le socle

20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire.

Et que c’est sur ce socle que les apôtres ont continué l’édification de l’Église. C’est capital, parce que ça conditionne notre manière de comprendre la Parole de Dieu, la Bible, pour notre foi.

La norme est donc en Jésus dans ce qu’Il a dit et qui est consigné

  • dans les 4 évangiles
    • et dans les épîtres des apôtres.

Un regard sur l’Ancien Testament examiné au travers des paroles de Jésus et des épîtres

Pour cela, tout ce qui est dans l’Ancien Testament et qui est repris

  • dans les paroles de Jésus et/ou
    • dans les épîtres

est notre norme.

C’est la réalité que Christ a accompli pour nous

  • à la croix et
    • par Sa résurrection.

Un aperçu édifiant

Et cette réalité, l’auteur de l’épître aux Hébreux nous en livre encore un magnifique aperçu qui renforce l’idée, nous parlant de l’incarnation parfaite de Jésus, c’est à dire qu’Il était un humain parfait qui n’avait pas besoin de sacrifice. Cette incarnation n’avait qu’un seul but, faire la volonté de Dieu, c’est à dire porter le péché de tous les hommes à la croix. Moment capital dans l’histoire car depuis, plus besoin de gestes religieux comme les sacrifices !

Hébreux 10

5 C’est pourquoi, en entrant dans le monde,

Christ dit:

Tu n’as voulu ni sacrifices ni offrandes, mais tu m’as formé un corps;

6 tu n’as accepté ni holocaustes ni sacrifices pour le péché,

7 alors j’ai dit:

‘Me voici, je viens – dans le rouleau du livre il est écrit à mon sujet – pour faire, ô Dieu, ta volonté.’

8 Il a d’abord dit:

Tu n’as voulu et tu n’as accepté ni sacrifices ni offrandes, ni holocaustes ni sacrifices pour le péché

– qui sont pourtant offerts conformément à la loi –

9 et ensuite il a déclaré:

Me voici, je viens, [ô Dieu,] pour faire ta volonté.

Il abolit ainsi le premier culte pour établir le second.

10 Et c’est en raison de cette volonté que nous avons été rendus saints par l’offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes.

11 Tout prêtre se tient chaque jour debout pour faire le service et offrir fréquemment les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais enlever les péchés,

12 tandis que Christ, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu.

13 Il attend désormais que ses ennemis soient réduits à lui servir de marchepied.

Hébreux 10

14 En effet, par une seule offrande il a conduit à la perfection pour toujours ceux qu’il rend saints.

15 C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi, car après avoir dit:

16 Voici l’alliance que je ferai avec eux après ces jours-là, dit le Seigneur:

je mettrai mes lois dans leur cœur et je les écrirai dans leur esprit,

17 il ajoute:

Je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs fautes.

18 Or là où il y a pardon des péchés,

il n’y a plus à présenter d’offrande pour le péché.

19 Ainsi, frères et sœurs, nous avons par le sang de Jésus

l’assurance

d’un libre accès au sanctuaire.

20 Cette route nouvelle et vivante,

il l’a inaugurée pour nous au travers du voile,

c’est-à-dire de son propre corps.

21 De plus, nous avons un souverain prêtre établi sur la maison de Dieu.

Oeuvre parfaite et définitive de Christ

Ce texte appuie sur l’oeuvre parfaite et définitive de Christ :

verset 10 « une fois pour toutes » ;

verset 12 « après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours » ;

versets 19-21, Jésus garantit

  • l’accès et  une connexion  à tous, dans le sanctuaire, le ciel,
    • c’est à dire à Dieu.

Plus besoin des prêtres dans le temple, Jésus l’est pour nous directement au ciel.

Quelles conséquence pour nous ?

Jésus règle le problème insoluble du péché :

verset 10 « nous avons été rendus saints » ;

verset 14 « il a conduit à la perfection pour toujours ceux qu’il rend saints ».

Nous ne sommes plus vus pécheur par Dieu, au travers de Christ, donc plus besoin de sacrifices :

verset 17 « Je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs fautes. »

« Souvenir » dans le sens que Dieu ne les fait plus valoir pour en demander

  • justice,
  • réparation
  • et au final, jugement.

Verset 18 « il n’y a plus à présenter d’offrande pour le péché ».

Par Jésus, la volonté de Dieu n’est plus extérieure comme c’était le cas avec les tables de la loi, mais elle est dans notre conscience.

Verset 16 « je mettrai mes lois dans leur cœur et je les écrirai dans leur esprit ».

Une nouvelle alliance.

Ce que Dieu désire pour les hommes n’est plus une partition à suivre du mieux possible, mais elle est inscrite dans notre disque dur.

Dans cette nouvelle alliance, les croyants ont accès au ciel :

verset 19 « par le sang de Jésus l’assurance d’un libre accès au sanctuaire », c’est à dire, le ciel…

Il n’y a plus rien à produire de conditionnel pour être recevable face à Dieu parce que c’est Christ qui nous l’a acquis. Tout dépend de Lui. C’est Lui le garant.

#Salut 100% acquis par Jésus#

####Nous ne pouvons rien apporter ou enlever, donc nous ne pouvons pas le perdre####

Ce que Dieu veut, c’est des coeurs qui s’ouvrent réellement à Lui et qui ne s’abritent plus derrière les rites sans rien changer au fond, d’où cette magnifique invitation :

Hébreux 10

22 Approchons-nous donc avec

un cœur sincère,

une foi inébranlable,

le cœur purifié d’une mauvaise conscience

et le corps lavé d’une eau pure.

L’auteur semble dire :

– « Sois sincère ».

– « Aie confiance ».

– « Christ t’a acquis ce que ne pouvaient faire les lois et les sacrifices ».

C’est très intéressant que l’auteur appuie sur cet aspect du coeur sincère à l’inverse d’un coeur partagé.

Souvenons-nous que la communauté à qui cette lettre est écrite a dans son sein des personnes tiraillées entre

  • l’évangile et
  • le système religieux juif.

Conséquences

Donc, à l’appui de ce qu’il vient souligner de l’oeuvre de Christ :

Pour les disciples

  • Il va encourager les disciples à avoir une foi ferme, endurante qui porte son regard vers le salut qui sera réalité au rétablissement de toutes choses après le retour de Christ.

Pour les hésitants

  • Il va secouer les hésitants en leur faisant prendre conscience
    • qu’il n’y a rien,
    • qu’il n’y aura jamais rien d’autre de parfait, s’ils ne saisissent pas Christ. Et que par conséquent, ils sont perdus et sous le jugement de Dieu.

L’hypothèse, si jamais …

Pour ce faire,

il va le faire très finement dans un langage hypothétique pour

  • que les croyants, les disciples qui auraient pu être déstabilisés, puissent comprendre et saisir le raisonnement stérile de revenir au judaïsme ;
  • pour que ceux qui sont en chemin, qui auraient pu être déstabilisés ou tenter de revenir au judaïsme, puissent se rendre compte de la folie de penser qu’il puisse y avoir quelque chose
    • de meilleur dans le système religieux juif de l’époque
      • ou de perdu en s’étant attaché à Christ.

Continuons donc la lecture :

Hébreux 10

23 Retenons fermement l’espérance que nous proclamons, car celui qui a fait la promesse est fidèle.

24 Veillons les uns sur les autres pour nous inciter à l’amour et à de belles œuvres.

25 N’abandonnons pas notre assemblée, comme certains en ont l’habitude, mais encourageons-nous mutuellement.

Faites cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour.

(Pour eux, à court terme, c’était très certainement la destruction de Jérusalem et du temple).

Dieu est stable, vous le devez aussi

L’auteur leur dit : « ne soyons pas ébranlés, restons tous stables à l’image de Dieu qui est fidèle. »

Une stabilité aimante et pratique

Et ce qui est fort, c’est que cet appel à la stabilité n’est pas un appel au rigorisme martial mais à la bienveillance, à l’amour pratique.

L’instabilité

L’idée d’abandonner l’assemblée n’est pas d’en choisir une autre, d’une autre dénomination (ça n’existait pas); mais de quitter la communauté des croyants pour rejoindre à nouveau la vie judaïque

  • où le religieux
    • et le sociétal

étaient complètement imbriqués.

A savoir, qu’à l’époque, quand un Juif se tournait à Christ, il était très souvent

  • chassé de sa maison,
  • viré de son travail,
  • la famille coupait les liens,
  • la personne était déshéritée,
  • etc.

La pression des discours pour revenir au système religieux juif sous-tend cette problématique

  • de persécution passive,
  • de détresse matérielle,
  • de discrimination.

Serrons-nous les coudes

  • D’où le discours d’amour concret
  • et de cohésion fraternelle, en s’encourageant les uns les autres.

Les difficultés sont un indicateur

Les difficultés devraient d’ailleurs être plus vues comme un indicateur que les temps finaux sont proches pour Jérusalem et le temple.

Folie des regrets

D’ailleurs réfléchir, penser qu’il y avait mieux dans le système religieux juif est sidérant.

Hébreux 10

26 En effet,

si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés,

Si volontairement, on refuse l’Évangile, après

  • l’avoir entendu clairement,
  • vu dans la vie des disciples,
  • expérimenté la vie collective,

il n’y aura jamais

  • un autre sacrifice mieux que Christ,
  • une autre possibilité pour résoudre le problème du péché.

Alors,

27 mais une terrible attente du jugement et l’ardeur du feu qui dévorera les adversaires de Dieu.

  • refuser Christ,
    • refuser le Salut,
    • c’est s’opposer à Lui.

Malheureusement, on ne gagne jamais face à Lui et on doit en rendre compte !

(Il y a dans ces termes des références à l’Exode et aux manifestations de la grandeur et des jugements de l’Eternel.)

Mais vous êtes complètement fous

  • de vouloir revenir au système religieux juifs
    • ou d’y réfléchir.

Déjà dans ce système maintenant périmé :

28 Celui qui a violé la loi de Moïse est mis à mort sans pitié, sur la déposition de deux ou de trois témoins.

Alors, imaginez ce que représentera le fait d’avoir refusé

  • l’éclairage,
  • la proposition de l’Evangile

que vous a fait le Saint Esprit.

29 Quelle peine bien plus sévère méritera-t-il donc,

à votre avis,

celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu,

qui aura jugé sans valeur le sang de l’alliance grâce auquel il a été déclaré saint et aura insulté l’Esprit de la grâce ?

Et là, l’auteur va faire une citation dans le référentiel du système religieux juif, le Deutéronome (Dt 32.35, 36) qui montre les conséquences terrifiantes :

30 Nous connaissons en effet celui qui a dit: C’est à moi qu’appartient la vengeance, c’est moi qui donnerai à chacun ce qu’il mérite! Il a ajouté: Le Seigneur jugera son peuple (dans la citation, il s’agit de l’Eternel qui parle au peuple hébreu).

31 Oui, c’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.

Imaginer qu’il y a mieux dans le système religieux juif alors qu’on a

  • entendu la grandeur de l’Évangile,
  • qu’on a vu la vie de l’Évangile,
  • que, par ricochet, on en a profité (joie et peine)
  • et qu’on refuse volontairement de placer sa confiance en Christ, c’est terrifiant, parce que le jugement de Dieu est certain.

Avoir eu la main sur la poignée de la porte de l’Évangile pour ouvrir à Jésus et dire : « non ».

Un souvenir et une orientation résolue

Et là , à nouveau, l’auteur de l’épître, invite ses lecteurs

  • à un souvenir et
  • à bien orienter leurs regards, c’est dire de bien orienter leurs vies.
  • Souvenir où les croyants ont tenu ferme dans l’épreuve, avec une belle assurance.

Et très certainement, l’idée est que ceux qui suivaient, qui ont vécu par ricochet ces choses, réfléchissent aussi sur ce moment.

  • Et à porter le regard vers
    • la finalité,
    • le but,
    • l’achèvement en Christ
  • et pas se faire des noeuds au cerveau en croyant qu’il pourrait y avoir mieux ailleurs.

Très certainement, ils s’adressent aux croyants qui pourraient être troublés :

Hébreux 10

32 Souvenez-vous des premiers jours: après avoir été éclairés, vous avez supporté un grand et douloureux combat.

33 Tantôt vous étiez publiquement exposés aux injures et aux persécutions,

tantôt vous vous montriez solidaires de ceux qui se trouvaient dans la même situation.

34 En effet, vous avez eu de la compassion pour moi dans ma prison et vous avez accepté avec joie qu’on prenne vos biens,

sachant que vous aviez [au ciel] des richesses meilleures et qui durent toujours.

Regard vers l’avant :

35 N’abandonnez donc pas votre assurance, qui est porteuse d’une grande récompense.

36 Oui, vous avez besoin de persévérance pour accomplir la volonté de Dieu et obtenir ainsi ce qui vous est promis.

37 Encore bien peu, bien peu de temps, et

Citation de l’AT :

celui qui doit venir viendra, il ne tardera pas. 38 Et le juste vivra par la foi;

mais s’il revient en arrière, je ne prends pas plaisir en lui.

39 Quant à nous,

nous ne faisons pas partie de ceux qui reviennent en arrière pour leur perte,

mais de ceux qui ont la foi pour le salut de leur âme.

Tout expérimenter sans se décider

Quel gâchis ! Quand on y repense… Les décisions de vie de Judas étaient terribles :

  • avoir tout vécu,
    • expérimenté

sans s’être saisi de Jésus réellement…

Ce pourrait-il qu’il en soit de même pour l’un de nous ?

C’est solennel aussi pour nous. Nous pouvons vivre dans cette assemblée. Nous y investir avec

  • les contraintes et
  • les sacrifices

qu’ils représentent.

Être d’accord

  • avec la logique de la foi,
  • le lien historique, lié à notre culture,
  • le côté raisonnable de la foi,
  • le côté identitaire de la foi,
  • la fraternité humaine,

et être passés à côté de l’essentiel, se donner à Christ.

#Tout savoir sur Jésus ne sauve pas#

####C’est de l’accepter comme Seigneur et Sauveur de sa vie déchue qui sauve####

L’histoire ne donne pas de bons indicateurs

Ce glissement d’une église de professants à une église de tradition, nous l’avons observé et nous l’observons en Suisse, c’est notable au niveau de ce qui est issu de la Réforme.

Refuser l’éclairage de Dieu

Générations après générations,

  • l’exigence de la foi,
  • la détermination de la foi

n’avaient pas de sens parce que Christ n’était plus au coeur des vies. N’avons-nous pas plus de pasteurs incroyants dans les paroisses historiques que de serviteurs attachés à Christ ?

C’est terrible, des années d’études théologiques, le nez dans l’éclairage de la Bible au quotidien, et passer à côté de Christ…

Et ça a laissé place à d’autres propositions. Et là ce n’était pas le retour au judaïsme. Mais c’est la prospérité helvétique, le matérialisme, l’utopie du progrès, le renversement moral, d’autres croyances. Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, maintenant il y a une forme d’appétence pour toutes autres croyances, pourvu qu’elles ne soient pas issues de la Bible…

Ça nous pend au nez deux fois plus vite

S’il a fallu 4 ou 5 siècles pour que le souffle de la Réforme devienne une coquille vide de Christ, il n’y a pas besoin d’être un grand prophète pour que ça risque d’être le cas de l’Évangélisme en deux fois moins de temps…

Nous sommes là pour quoi aujourd’hui ?

Mais surtout, nous sommes là pour qui ?

Pertinence toute particulière

Le texte d’aujourd’hui est peut-être très pertinent quand nous sommes des enfants dont les parents ont une foi vivante en Christ. Ce qui était mon cas.

Nous vivons

  • les joies,
    • les bénédictions,
    • les privations,
    • les contraintes

qui découlent de la vie de foi des parents.

Nous fréquentons pendant des années une assemblée parce que les parents nous y conduisent.

Nous connaissons toutes les bonnes réponses de l’Évangile et nous sommes même capables de les défendre.

Pour autant, nous sommes nous réellement donnés à Christ ?

#Être enfant de parents croyants ne sauve pas#

####C’est de l’accepter comme Seigneur et Sauveur de sa vie déchue qui sauve####

Si ce n’est pas le cas, il y a fort à parier que tu seras séduit

  • par des idées,
  • par des manières de vie

qui sont plus confortables au milieu de ceux qui t’entourent. Exactement le même questionnement que dans le texte que nous lisons : il était plus confortable de revenir au judaïsme qu’être ferme en Christ.

Alors là, il sera plus confortable, si Christ n’est pas au coeur de ta vie, de faire pareil que ceux qui nous entourent

  • sur le plan sentimental et sexuel,
  • sur le plan des objectifs de vie,
  • dans des combats d’idées qui ressembleront à la foi mais sans Christ,  des trucs égalitaires, pour la planète, social, ONG, …

C’est terrible,

  • avoir fait partie de l’assemblée pendant des années,
  • avoir reçu la connaissance de la vérité comme les autres croyants,
  • avoir participé volontairement à certaines activités de l’assemblée,
  • avoir peut-être même pris la cène,

mais avoir foulé aux pieds le Fils de Dieu en péchant volontairement,

en ne L’acceptant pas comme Seigneur et Sauveur de sa vie.

Alors saisissons-le réellement

Le texte d’aujourd’hui nous invite à saisir réellement Christ qui – au prix de Sa vie – a porté notre infamie, à dire stop à toutes réflexions qui pourraient essayer de faire croire qu’il y a mieux ailleurs, à regarder vers le Salut qui se réalisera au rétablissement de toutes choses, à y regarder avec une foi persévérante.

Et nous avons de nombreux exemples de foi persévérante dans la Bible.

C’est le sujet du chapitre suivant.

Versets clefs

Évangile de Matthieu 13:20-21/ Segond21


20. Celui qui a reçu la semence dans le sol pierreux, c'est celui qui entend la parole et l'accepte aussitôt avec joie;
21. mais il n'a pas de racines en lui-même, il est l'homme d'un moment et, dès que surviennent les difficultés ou la persécution à cause de la parole, il trébuche.
Éphésiens 2:20 / Segond21
20. Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire.
Hébreux 10:1 / Segond21
1. La loi, en effet, possède une ombre des biens à venir, et non l'exacte représentation de la réalité; elle ne peut jamais, par l'offrande annuelle et toujours répétée des mêmes sacrifices, conduire à la perfection ceux qui y participent.

Hébreux 10:9-10/ Segond21


9. et ensuite il a déclaré: Me voici, je viens, [ô Dieu,] pour faire ta volonté. Il abolit ainsi le premier culte pour établir le second.
10. Et c'est en raison de cette volonté que nous avons été rendus saints par l'offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes.
Hébreux 10:22 / Segond21
22. Approchons-nous donc avec un coeur sincère, une foi inébranlable, le coeur purifié d'une mauvaise conscience et le corps lavé d'une eau pure.
Hébreux 10:26 / Segond21
26. En effet, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés,
Hébreux 10:35 / Segond21
35. N'abandonnez donc pas votre assurance, qui est porteuse d'une grande récompense.

Mots clefs

  • Hébreux
  • Jésus
  • Nouvelle alliance
  • Juifs
  • Croyants
  • Questionnement
  • Persévérance
  • Judas
  • Parabole du semeur
  • Hybride
  • Interprétation de la Bible
  • Sacrifices caducs
  • Incarnation
  • Expérience collective
  • Foi personnelle
  • Assurance du salut
  • Encouragements mutuels
  • Amour fraternel
  • Jugement final
  • Enfants de parents croyants

Liens Connexes

Série Hébreux

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube. Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en format Podcast .

voir aussi: La biographie des prédicateurs

Prédication donnée à l’église AB Renens:

Rue du Lac 33B
1020 Renens