Etude biblique: L’Apocalypse

Pas facile, le livre de l’Apocalypse !

Le livre de l’Apocalypse est unique de par son style littéraire. Nous n’y sommes plus habitués et les images, symboles, descriptions peuvent nous laisser perplexes, nous effrayer, voire nous décourager dans notre lecture.

Une lecture indispensable

Pourtant, ces révélations sont des encouragements donnés par Dieu aux premiers destinataires qui connaissent ou connaîtront la persécution. Ce n’est pas à eux seulement mais à nous aussi que ce livre s’adresse:

«Heureux celui qui lit et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui s’y trouve écrit, car le moment est proche!» Apocalypse chapitre 1, verset 3.

Contrairement aux idées reçues, le point central du livre n’est pas dans le registre des prédictions (même s’ils y en a de nombreuses qui démontrent la victoire inévitable de Christ), mais dans ce que Christ a déjà accompli. La délivrance n’est pas à venir, elle a déjà eu lieu:

«A celui qui nous aime, qui nous a lavés de nos péchés par son sang et qui a fait de nous un royaume, des prêtres pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la domination aux siècles des siècles! Amen! » Apocalypse chapitre 1, verset 5b-6

Bien respecter le style littéraire particulier de l’Apocalypse:

C’est en respectant le style littéraire particulier à l’Apocalypse et en cherchant à comprendre la signification pour les premiers auditeurs (eh oui, cette lettre était lue dans les assemblées: Apocalypse 1. 3) que Pierre Constant conduit cette série d’études bibliques suivies du livre de l’Apocalypse dans le but que nous puissions tous être fortifiés comme les premiers destinataires.

Qui est l’enseignant ?

Pierre Constant est professeur agrégé du Nouveau Testament au Toronto Baptist Seminary (https://tbs.edu) depuis 2003.

Marié et père de quatre enfants maintenant adultes, Pierre et son épouse, de même que sa famille, servent à l’Église chrétienne du Plateau à Gatineau, au Québec (https://eglise-plateau.ca).

En plus de ses responsabilités de professeur à temps plein, Pierre s’investit dans la formation de jeunes adultes à titre de mentor et d’animateur, d’enseignant et de formateur auprès d’étudiants universitaires.

Également engagé à développer du matériel d’enseignement, il sert aussi à titre de prédicateur et d’enseignant dans le cadre de conférences au Canada et en Europe.

Pierre Constant est l’auteur du “Survol des évangiles”, un manuel de formation publié par le Séminaire Baptiste Évangélique du Québec.

Les vidéos (playlist Apocalypse sur YouTube) et notes sur le thème Apocalypse sont mises à disposition.

Apocalypse #14: chapitres 21 et 22

 Apocalypse #14: chapitres 21 et 22 Versets Clefs et Passage Biblique

Pierre Constant : 2022_05_15 ;

Apocalypse #13b Le Règne de 1000 ans– chapitre 20

Tout au long de nos rencontres, nous avons signalé que les chrétiens évangéliques diffèrent d'opinion quant à l'interprétation de l'Apocalypse. Nous avions brièvement esquissé quatre approches interprétatives à ce dernier livre de la Bible, de même qu'à la littérature apocalyptique biblique en général (les livres de Daniel, de Zacharie, et certaines sections des livres d'Ésaïe et d'Ézékiel). Ces quatre approches interprétatives sont : l'approche prétériste, l'approche historique, l'approche futuriste, et l'approche idéaliste.

Pierre Constant : 2022_04_05 ; notes pdf ;

Apocalypse #13 Le retour du Roi– chapitre 19

Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre (Apoc 17.5), aussi grande ait-elle pu être, est maintenant détruite, tombée, dépouillée, mise à nu, dévorée, brûlée par le feu (17.16). Les rois de la terre, les marchands de la terre, les pilotes, caboteurs, marins, travailleurs de la mer ont tous crié leur désespoir, parce qu'ils avaient été enivrés du vin de sa débauche, parce qu'ils avaient participé avec elle et s'étaient cru forts, immortels, invincibles, dans leur soif de puissance et leur mercantilisme sans fin. Leur folie mercantile a été leur perte.

Pierre Constant : 2022_04_04 ; notes pdf ;

Apocalypse #12 :La chute de Babylone la grande Apocalypse 17,18

Après les trois cycles de jugements (sceaux, trompettes et coupes), Jean revient sur un thème qu’il a déjà abordé : le jugement de Babylone (Apoc 14.8), ou la destruction du trône de la bête (évoquée lors des cinquième et sixième trompettes, alors que “Dieu se souvint de Babylone la grande” — Apoc 16.19). Nous avons une fois de plus des indices à l’effet que l’Apocalypse nous présente une série de “flashs” dont certains se superposent les uns aux autres. À cet égard, l'Apocalypse ressemble à une bande-annonce de film, où les scènes ne sont pas présentées de manière séquentielle, mais entremêlées pour susciter l'intérêt et aiguiser l'appétit du spectateur. L'Apocalypse ne nous présente pas la suite chronologique des événements, mais plutôt une série de flashs destinés à encourager les auditeurs et les lecteurs à persévérer, à tenir bon, et à continuer à rendre témoignage à Jésus.

Pierre Constant : 2022_03_21 ; notes pdf ;

Apocalypse #11 Les 144 000, d'autres jugements, la moisson, les coupes – Apocalypse 14–16

Plusieurs enfants de Dieu sont préoccupés et inquiets à propos de la marque de la bête ; ils craignent de la recevoir involontairement et ainsi être exclus de la présence de Dieu pour l'éternité. Les spéculations au sujet de la signification du chiffre de la bête vont bon train et continuent à nourrir l'imaginaire religieux.

Pierre Constant : 2022_03_07 ; notes pdf ;

Apocalypse #10 La femme, l'enfant, le dragon et les deux bêtes – Apocalypse 12–13

Nous en arrivons maintenant à un deuxième "interlude," avant la troisième heptade (les coupes – Apocalypse 15–16). Le symbolisme est encore très présent, et les opinions divergent entre les érudits évangéliques. Rappelons-nous que respecter le genre littéraire est essentiel pour n'importe quel texte de la Bible, et spécialement dans la littérature apocalyptique. Certains symboles sont plus opaques que d'autres, mais le message central semble assez clair.

Pierre Constant : 2022_02_21 ; notes pdf ;

Apocalypse #9 Le livre, la ville, les deux témoins – Apocalypse 10–11

En Apocalypse 10–11, nous avons donc essentiellement deux éléments : d'abord un ange ayant un petit livre ouvert que Jean est appelé à avaler (Apocalypse 10), et ensuite la ville sainte et les deux témoins (Apoc 11.1-14), après quoi la septième trompette résonne (11.15-19). Le symbolisme est plus dense et plus opaque dans ces chapitres, mais il n'est pas impossible à comprendre. Rappelons-nous encore une fois que nous sommes en pleine littérature apocalyptique, et que les symboles y sont nombreux. Sans tenter d'en forcer le sens, certaines choses sont néanmoins assez claires, lorsque l'on compare ces symboles à des textes apocalyptiques de l'AT.

Pierre Constant : 2022_02_07 ; notes pdf ;

Apocalypse #8 : Le livre, la ville, les deux témoins, la 7e trompette – Apocalypse 10–11

En Apocalypse 10–11, nous avons donc essentiellement deux éléments : d'abord un ange ayant un petit livre ouvert que Jean est appelé à avaler (Apocalypse 10), et ensuite la ville sainte et les deux témoins (Apoc 11.1-14), après quoi la septième trompette résonne (11.15-19). Le symbolisme est plus dense et plus opaque dans ces chapitres, mais il n'est pas impossible à comprendre. Rappelons-nous encore une fois que nous sommes en pleine littérature apocalyptique, et que les symboles y sont nombreux. Sans tenter d'en forcer le sens, certaines choses sont néanmoins assez claires, lorsque l'on compare ces symboles à des textes apocalyptiques de l'AT.

Pierre Constant : 2022_01_24 ; notes pdf ;

Apocalypse #7 : Ouverture des sceaux (2eme partie), Le peuple de Dieu va tenir

Entre le 6e et le 7e sceau, Jean insère un interlude, une pause dans le récit, avant de procéder à l'ouverture du 7e sceau. Loin d'être une parenthèse sans importance, Jean présente ici un thème récurrent de la littérature apocalyptique : l'identité et la nature du peuple de Dieu. Ces interludes (ou intermèdes) répondent à certaines questions que les chrétiens du premier siècle ont pu se poser : serons-nous capables de persévérer ? Dieu est-il vraiment à l'œuvre et au contrôle de la situation ? Que va-t-il nous arriver par la suite ? À un peuple persécuté et sans protection politique ou légale, Dieu répond qu'Il connaît la destinée des Siens et qu'Il veille à leur protection finale.

Pierre Constant : 2022_01_10 ; notes pdf ; notes prédication online

Apocalypse #6: Ouverture des sceaux

Nous avons vu la dernière fois, la vision de la salle du trône (Apocalypse 4—5). Dans cette vision, Jésus, l’Agneau qui a obtenu la victoire par sa mort, et qui est digne de tout honneur au même titre que celui qui est assis sur le trône, reçoit le livre scellé de 7 sceaux, ce qui provoque une vague d’adoration sans pareille jusqu’ici dans le livre.

Pierre Constant : 2021_12_13 ; notes pdf ;

Apocalypse #5: La vision de la salle du trône (2)

Dieu adoré parce qu’Il est rédempteur «L'Agneau qui a été offert en sacrifice est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange.» Apocalypse 5. 12

Pierre Constant : 2021_12_04 ; notes prédication online

Apocalypse #4: La vision de la salle du trône

Première partie
Dieu adoré parce que c’est le créateur.  «Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, [toi le Saint,] de recevoir la gloire, l'honneur et la puissance, car tu as créé toutes choses et c'est par ta volonté qu'elles ont été créées et qu'elles existent.» Apocalypse 4. 11

1. LE TRÔNE ET SES ENVIRONS IMMÉDIATS

2. LE TRÔNE ET CEUX QUI L'ENTOURENT

Pierre Constant : 2021_12_04 ;

Apocalypse #3: Les lettres du Fils de l'homme aux 7 Églises de l'Apocalypse

L'étude biblique traite les points suivants:
La ville antique Thyatire
Église du premier siècle d'Éphèse
La ville antique de Sardes / Église du premier siècle de Sardes
La ville antique de Philadelphie / Église du premier siècle de Philadelphie
La ville antique de Laodicée / Église du premier siècle de Laodicée

Pierre Constant : 2021_11_01 ; notes pdf ;

Apocalypse #2: Les lettres du Fils de l'homme aux 7 Églises de l'Apocalypse

Le Fils de l'homme qui se tient au milieu des chandeliers écrit aux anges de chacune des Églises : • les titres employés dans chacune des lettres reprennent des descriptions employées par Jean lors de sa première vision d'un "Fils d’homme"; • celui qui connaît les Églises leur adresse maintenant des messages appropriés à leurs circonstances propres; • chaque Église reçoit une lettre qui lui est adressée en particulier, mais toutes les Églises ont lu l'ensemble des lettres (cf. Apoc 1.4, 11); • certains enseignements sont donnés afin que "toutes les Églises connaissent . . ." (2.23).

Pierre Constant : 2021_10_23 ;

Apocalypse #1: Introduction

Pas facile le livre de l’Apocalypse ! Le livre de l’Apocalypse est unique de par son style littéraire. Nous n’y sommes plus habitués et les images, symboles, descriptions peuvent nous laisser perplexes, nous effrayer voir nous décourager dans notre lecture. Pourtant ces révélations sont des encouragements donnés par Dieu aux premiers destinataires qui connaissent ou connaîtront la persécution. Ce n’est pas à eux seulement mais à nous aussi que ce livre s’adresse; "Heureux celui qui lit et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui s’y trouve écrit, car le moment est proche! " Apocalypse chapitre 1, verset 3.

Pierre Constant : 2021_10_07 ;