Apocalypse #4: La vision de la salle du trône (Apocalypse 4)

Apocalypse #4: La vision de la salle du trône (Apocalypse 4) ; Pierre Constant

Prédication de Pierre Constant, 2021_11_15, église AB Lausanne-Renens

titre: Apocalypse #4: La vision de la salle du trône , (écoutez/visualiser ci-dessus).

Première partie
Dieu adoré parce que c’est le créateur.  «Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, [toi le Saint,] de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance, car tu as créé toutes choses et c’est par ta volonté qu’elles ont été créées et qu’elles existent.» Apocalypse 4. 11

1. LE TRÔNE ET SES ENVIRONS IMMÉDIATS

2. LE TRÔNE ET CEUX QUI L’ENTOURENT

Téléchargez les notes en format pdf
Apocalypse #4: La vision de la salle du trône .pdf

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Apocalypse 4 ou la Bible NEG 1979 Apocalypse 4 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Apocalypse 4 / Bible Segond21

1. Après cela, je regardai et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j'avais entendue me parler avec la force d'une trompette dit alors: «Monte ici et je te ferai voir ce qui doit arriver par la suite.»
2. Aussitôt je fus saisi par l'Esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu'un était assis.
3. Celui qui était assis avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de sardoine, et le trône était entouré d'un arc-en-ciel semblable à de l'émeraude.
4. Autour du trône se trouvaient vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre anciens étaient assis. Ils étaient habillés de vêtements blancs et portaient des couronnes d'or sur la tête.
5. Du trône sortent des éclairs, des voix et des coups de tonnerre, et devant lui brûlent sept lampes ardentes qui sont les sept esprits de Dieu.
6. Devant le trône, il y a aussi comme une mer de verre qui a la transparence du cristal. Au milieu et autour du trône se tiennent quatre êtres vivants couverts d'yeux devant et derrière.
7. Le premier être vivant ressemble à un lion, le deuxième à un taureau, le troisième a le visage d'un homme et le quatrième ressemble à un aigle en plein vol.
8. Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes et ils sont couverts d'yeux tout autour et à l'intérieur. Ils ne cessent de dire, jour et nuit: «Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, celui qui était, qui est et qui vient!»
9. Chaque fois que les êtres vivants donnent gloire, honneur et reconnaissance à celui qui est assis sur le trône, à celui qui vit aux siècles des siècles,
10. les vingt-quatre anciens se prosternent devant celui qui est assis sur le trône, adorent celui qui vit aux siècles des siècles et déposent leur couronne devant le trône en disant:
11. «Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, [toi le Saint,] de recevoir la gloire, l'honneur et la puissance, car tu as créé toutes choses et c'est par ta volonté qu'elles ont été créées et qu'elles existent.»

Notes d’auditeurs

La vision de la salle du trône

Première partie : Dieu adoré parce que c’est le créateur

«Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, [toi le Saint,] de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance, car tu as créé toutes choses et c’est par ta volonté qu’elles ont été créées et qu’elles existent.» Apocalypse 4. 11

Introduction

Ces deux chapitres sont à lire ensemble. Le chapitre 4 constitue en fait le cadre, tandis que le chapitre 5 présente le contenu de ce qui sera présenté par la suite, des chapitres 6 à 19.

À partir d’ici, les opinions divergent entre les différentes manières d’interpréter l’Apocalypse. Nous nous arrêtons sur ce qui rend le mieux compte du genre littéraire apocalyptique (pas à un schéma eschatologique).

 Versets 1 et 2, l’auteur débute ici un « voyage céleste » dont on trouve plusieurs parallèles dans la littérature apocalyptique. L’observation normale du texte ne donne aucun indice qu’il s’agisse symboliquement de l’enlèvement de l’Église (comme suggéré dans un schéma eschatologique ).

Quand Jean agit à titre de représentant de l’Eglise, c’est suffisamment clair (cf. chapitre 10).

1. LE TRÔNE ET SES ENVIRONS IMMÉDIATS (APOC. 4.2-6A)

Celui qui est assis sur le trône

Jean est transporté dans « une salle du trône, » semblable à d’autres salles royales de l’époque, où tout est organisé de manière à faire en sorte que les gens se sentent petits, fragiles, distants de celui qui siège sur le trône.

Les 24 anciens (Segond: « vieillards »), assis, vêtus en blanc, couronnes d’or (tous des symboles de pureté, d’autorité, de royauté).

Il s’agit vraisemblablement d’un ordre angélique, une sorte d’anges dont le nombre est symbolique, et dont le rôle est de louer Dieu, de déclarer sa gloire et sa puissance.

Ce qui sort du trône : éclairs, voix, tonnerres. 
Le trône est inaccessible (cf. Exode 19).

Devant le trône : 7 lampes ardentes, qui sont les 7 esprits de Dieu :
Esprit-Saint ? ( Ésaïe 11.1,10 est souvent invoqué ) ou 7 êtres angéliques, liés aux 7 Églises ( Apocalypse 1.4,20 ).

Devant le trône : une mer de cristal ; là encore cette mer indique quelque chose de Glorieux et inaccessible.

  • Le cristal étincelle, réfléchit la lumière, scintille et coupe (les cristaux sont très coupants).
  • Dans l’AT, la mer, c’est le danger Psa 107.1 , le chaos Gen 1.1 : les Juifs n’étaient pas un peuple de marins ( comme les Phéniciens ou les Crétois ). Lorsque Salomon importa des pierres, des cèdres, des animaux et ainsi de suite par voie navigable, il embaucha les gens de Hiram, roi de Tyr, pour ce faire.

 Cette mer n’est pas calme, comme un lac en miroir le soir, elle est en mouvement, elle sépare,

elle rend le trône inaccessible !

Ce trône est donc un trône royal, saint, inaccessible, divin !

2. LE TRÔNE ET CEUX QUI L’ENTOURENT (APOC. 4.6B-11)

Au milieu du trône :
4 êtres vivants (ou 4 animaux) (rappelant des trônes de l’époque, d’où sortent des têtes d’animaux), allusion à des anges mentionnés dans Ézéchiel 1 et 10 (chérubins) et Ésaïe 6 (séraphins).

Les yeux semblent rendre compte qu’ils savent ce qui se passe partout, ils surveillent.

Le lion est souvent associé à l’aspect royal, le veau ou le boeuf à la force, les êtres humains à l’intelligence et les aigles à la protection (Exode 19). Les 6 ailes font ressemblance aux séraphins (Esaïe 6.2)

Toute cette description rend encore plus la dimension royale du trône de Dieu, sa puissance, son intelligence.

La sainteté du trône :

«Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, celui qui était, qui est et qui vient !» Apocalypse 4. 8

La sainteté de Dieu est l’essence même de Dieu, ce qui fait que Dieu est Dieu ; pas seulement la sacralisation de Dieu, mais la personne même de Dieu, ce que nous pourrions appeler la gloire de Dieu.

Seule qualité de Dieu répétée trois fois dans la Bible et à deux reprises (Ésaïe 6 et Apocalypse 4. 8).

La sainteté de Dieu indique que Dieu n’a pas besoin de nous, qu’il est autosuffisant. S’Il nous a créés, ce n’est pas pour répondre à un besoin de compagnie, pour réaliser son plein potentiel, pour devenir encore plus divin. Dieu est pleinement satisfait en Lui-même !

Quelles que soient la puissance et l’autorité que les 4 animaux et les 24 anciens possèdent, cette puissance et cette autorité sont dérivées de celles de Dieu.

Le sujet de leur louange :

La raison même de ces louanges arrive en dernier, Dieu est le Créateur, celui qui a créé l’univers et qui le soutient. Tout vient de Dieu, tout doit son existence à Dieu. Nulle place pour se défiler !

La doctrine de la création est le fondement-même de notre reddition de compte envers Dieu.