Les Paraboles #3: Offre d’emploi. Ne manque pas le rendez-vous !

 Les Paraboles #3: Offre d’emploi. Ne manque pas le rendez-vous !

Prédication de Patrice Berger, 2022_04_11, église AB Lausanne-Renens

titre: Les Paraboles #3: Offre d’emploi. Ne manque pas le rendez-vous ! , (écoutez/visualiser ci-dessus).

Résumé : Il est normal que si je travaille plus longtemps, je gagne plus. D’ailleurs, quand on a besoin de renflouer ses comptes, on essaie de faire des heures supplémentaires… C’est tellement ancré en nous, que nous pensons qu’au regard de l’Eternité de Dieu cette logique fonctionne de la même manière. Eh bien non ! Jésus va devoir utiliser une parabole choc, pour que nous nous ôtions tout mérite quant à l’éternité. Le principal, c’est d’y être.

Prédication: Les Paraboles #3 Offre d’emploi. Ne manque pas le rendez-vous !

Excitation

Je suis trop content ce matin !

Je vais enfin pouvoir réaliser un kiff !!!

Celui – en temps d’élections du conseil d’état pour nous, dans le canton de Vaud et présidentielles, en France voisine – de proclamer devant un micro un slogan qui va marquer l’histoire.

Pour la bonne cause, celle de Dieu par la Bible

Bon, je ne le fais pas pour jouer, mais c’est parce que c’est en lien avec le texte que nous allons lire tout soudain dans la Bible. La Parole de Dieu, sur laquelle Il a veillé à l’écriture de chaque mot.

Donc, nous allons nous aussi essayer d’y prêter attention.

Nous connaissons tous un peu de la Bible

Et vous allez voir que peut-être, sans le savoir, vous connaissez des phrases percutantes de la Bible !

À nous d’en tenir compte

Mais tout cela parce que Dieu nous dit que nous avons un rendez-vous pour un emploi : à nous d’être là pour le rendez-vous d’embauche.

Quel est cet emploi et comment en profiter ?

J’espère que je vous ai mis l’eau à la bouche et que, comme moi, vous allez voir comment la Bible est importante et passionnante pour nos vies.

Slogan de campagne présidentielle

– « Travailler plus pour gagner plus »

Travailler plus pour gagner plus est un slogan de la campagne présidentielle française de 2007, utilisé par Nicolas Sarkozy. Il symbolise la volonté du candidat de remettre en cause les 35 heures et de « libérer » le travail des salariés afin d’augmenter leur pouvoir d’achat.

Wikipédia

Mais pourquoi est-ce je vous dis cela ?

Lisons ensemble dans la Bible.

Le texte nous transporte autour du travail de la vigne, peut-être les vendanges où le raisin est juste comme il faut et c’est le moment de le ramasser.

Je ne sais pas si vous avez déjà fait une journée de vendanges mais je peux vous dire que la fin de la journée, on l’apprécie…

En général, on a plus mal au dos à partir du 4ème jour.

Texte du jour

Dans un évangile (qui raconte la période qui concerne Jésus), celui de Matthieu :

Chapitre 20 dès le début du chapitre

1 « En effet, le royaume des cieux ressemble à un propriétaire qui sortit dès le matin afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne.

2 Il se mit d’accord avec eux pour un salaire d’une pièce d’argent par jour et les envoya dans sa vigne.

3 Il sortit vers neuf heures du matin et en vit d’autres qui étaient sur la place, sans travail. 4Il leur dit:

‘Allez aussi à ma vigne et je vous donnerai ce qui sera juste.’ 5Et ils y allèrent.

Il sortit de nouveau vers midi et vers trois heures de l’après-midi et il fit de même.

6 Il sortit enfin vers cinq heures de l’après-midi et en trouva d’autres qui étaient là, [sans travail].

Il leur dit:

‘Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans travailler?’

7 Ils lui répondirent:

‘C’est que personne ne nous a embauchés.’

‘Allez aussi à ma vigne, leur dit-il, [et vous recevrez ce qui sera juste].’

8 Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant:

‘Appelle les ouvriers et paie-leur le salaire,

en allant des derniers aux premiers.’

9 Ceux de cinq heures de l’après-midi vinrent et reçurent chacun une pièce d’argent.

10 Quand les premiers vinrent à leur tour, ils pensèrent recevoir davantage, mais ils reçurent aussi chacun une pièce d’argent.

11 En la recevant, ils murmurèrent contre le propriétaire 12 en disant:

‘Ces derniers arrivés n’ont travaillé qu’une heure et tu les as traités comme nous, qui avons supporté la fatigue du jour et de la chaleur!’

13 Il répondit à l’un d’eux:

‘Mon ami, je ne te fais pas de tort.

N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un salaire d’une pièce d’argent? 14 Prends ce qui te revient et va-t’en.

Je veux donner à ce dernier arrivé autant qu’à toi.

15 Ne m’est-il pas permis de faire ce que je veux de mes biens? Ou vois-tu d’un mauvais œil que je sois bon?’

16 Ainsi les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers. [Beaucoup sont invités mais peu sont choisis.]»

Tout est à l’opposé de ma campagne présidentielle !

– « Travailler plus pour gagner plus »

C’est même l’inverse que dit Jésus.

Bien des premiers seront les derniers et bien des derniers seront les premiers. Matthieu 19 . 30

Mais pourquoi Jésus fait-il ce contre-pied ?

Une parabole pour qu’on s’en souvienne

Évidemment pour que nous nous en souvenions et c’est le but aussi de

cette histoire fictive,

cette parabole,

cette illustration,

un peu comme un dessin de presse,

pour que nous puissions saisir et retenir la vérité spirituelle qu’elle souligne.

Le mérite n’est pas la condition centrale mais la bonté de ce propriétaire  de les faire entrer dans sa vigne.

Mais pourquoi ?

Mais pourquoi cette parabole ? Lu comme cela, ça paraît un peu « hors sol » !

À savoir, une parabole est toujours liée avec une discussion, un évènement qui a eu lieu juste avant.

Une parabole pour comparer une vérité biblique à l’histoire qu’Il raconte

Et il y a une comparaison entre l’histoire fictive, la parabole et la vérité spirituelle que Jésus veut que nous retenions.

Il y a une comparaison entre l’histoire des ouvriers embauchés à différentes heures de la journée de travail, qui reçoivent le même salaire

et cette vérité que Jésus indique : Bien des premiers seront les derniers et bien des derniers seront les premiers. Matthieu 19 . 30

Pour bien comprendre c’est assez simple, il suffit de regarder :

  1. à qui elles étaient adressées (ça nous aide à comprendre le sens) ;
  2. toujours dans le même but, c’est important de comprendre ce qui a déclenché cette parabole : pourquoi Jésus en est venu à raconter cette parabole et que voulait-il expliquer ?

Ça c’est super simple, il suffit de regarder avant.

Nous allons lire le texte qui précède.

Matthieu 19

13 Alors des gens lui amenèrent des petits enfants afin qu’il pose les mains sur eux et prie pour eux. Mais les disciples leur firent des reproches.

14 Jésus dit: «Laissez les petits enfants, ne les empêchez pas de venir à moi, car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent.»

15 Il posa les mains sur eux et partit de là.

16 Un homme s’approcha et dit à Jésus:

«[Bon] Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle?»

17 Il lui répondit:

«Pourquoi m’appelles-tu bon? Personne n’est bon, si ce n’est Dieu seul. Si tu veux entrer dans la vie, respecte les commandements.»

«Lesquels?» lui dit-il.

18 Et Jésus répondit:

«Tu ne commettras pas de meurtre; tu ne commettras pas d’adultère; tu ne commettras pas de vol; tu ne porteras pas de faux témoignage; 19 honore ton père et ta mère et tu aimeras ton prochain comme toi-même.»

20 Le jeune homme lui dit:

«J’ai respecté tous ces commandements [dès ma jeunesse]. Que me manque-t-il encore?»

21 Jésus lui dit:

«Si tu veux être parfait, va vendre ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens et suis-moi.»

22 Lorsqu’il entendit cette parole, le jeune homme s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.

23 Jésus dit à ses disciples:

«Je vous le dis en vérité, il est difficile à un riche d’entrer dans le royaume des cieux. 24 Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.»

25 Quand les disciples entendirent cela, ils furent très étonnés et dirent: «Qui peut donc être sauvé?»

26 Jésus les regarda et leur dit:

 «Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.»

27 Pierre prit alors la parole et dit:

«Voici, nous avons tout quitté et nous t’avons suivi. Que se passera-t-il pour nous?»

28 Jésus leur répondit:

«Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes et vous jugerez les douze tribus d’Israël.

29 Et toute personne qui aura quitté à cause de moi ses maisons ou ses frères, ses sœurs, son père, sa mère, sa femme, ses enfants ou ses terres, recevra le centuple et héritera de la vie éternelle.

30 Bien des premiers seront les derniers et bien des derniers seront les premiers.

Lien réel entre les 2 paragraphes

Ah, on est sûr qu’il y a un lien entre ce qui se passe ici et la parabole qu’on découvre à la suite parce que ces 2 paragraphes se terminent avec la même idée :

Matthieu 19 . 30 Bien des premiers seront les derniers et bien des derniers seront les premiers.

Et

Matthieu 20. 16 Ainsi les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers.

Dans les deux paragraphes, nous avons deux populations bien marquées :

Les enfants

qui ne comptaient pas dans les « affaires spirituelles » des « grands » et pour lesquels Jésus devra souligner le fait de les laisser venir à lui

Et finalement les « grands » devraient imiter leur simplicité et leur côté entier Matthieu 19 . 13-14

« Les grands » (jeunes riches et disciples)

Et de l’autre côté celui qui a le profil du « gendre idéal » qui a fait tout juste depuis le début (dès la première heure) mais qui est bloqué dans sa démarche vis-à-vis de Dieu par sa complexité d’adultes, ses calculs, ses attaches. Matthieu 19 . 16- 26

Notons que ce sympathique garçon demande

ce qu’il faut faire,

quel travail produire

pour hériter de la vie éternelle.

À contrario, des enfants qui veulent juste s’approcher de Jésus.

On l’a bien compris, ce n’est pas une question d’âge mais d’attitude de coeur.

Dans la parabole, nous avons aussi deux populations :

  • ceux qui dès la première heure travaillent pour une salaire négocié,
    • ceux qui rentrent travailler dans la vigne à la fin de la journée.

Dieu est bon, le maître est bon

Dans les échanges avec le jeune homme riche, il est souligné que seul Dieu est bon ; dans l’histoire de la parabole, le propriétaire est bon.

Dieu seul sauve éternellement et le propriétaire est unique dans sa rémunération

Dans la discussion avec le jeune homme riche, il est question de

  • vie éternelle,
    • d’être sauvé,
    • et que seul Dieu a la possibilité de sauver.

Dans la parabole, le bon propriétaire est le seul qui puisse donner un salaire aux ouvriers, sa manière de faire n’est pas dans les habitudes humaines !

Matthieu 19 25-26

«Qui peut donc être sauvé?»

26 Jésus les regarda et leur dit: «Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.»

Alors à qui sont adressées ces comparaisons ?

A qui ?

Donc tout autant :

aux responsables religieux (le jeune homme riche représente leur manière de penser) ;

à la foule (enfants donc parents, etc.)

aux disciples (en tout cas Pierre est là).

Jésus a un message à faire passer.

Pourquoi ? Le déclencheur.

Le besoin d’une mise au point.

Le besoin d’une parabole pour qu’on comprenne encore mieux.

C’est cette idée de mériter quelque chose par rapport à l’éternité.

Le jeune homme riche demandait ce qu’il fallait faire, lui qui dès la première heure avait fait tout juste.

Pierre fait remarquer qu’en terme de sacrifice, avec les autres disciples, ils ont bien donné donc, ils mériteraient quelque chose en retour…

Et les enfants qui ne valent rien (à l’époque), qui n’ont rien produit sont exclus des affaires spirituelles (et Jésus est obligé de rectifier).

La comparaison des personnages

Et  si je comprends bien, Jésus réveille Son auditoire en comparant le jeune homme qui, dès sa jeunesse, a fait tout juste et les disciples qui, dès le début, ont suivi Jésus avec les ouvriers de la première heure.

Dans la même idée, il y a comparaison entre les ouvriers, tout juste rentrés en fin de journée dans la vigne, et les enfants qui ont peiné à approcher Jésus.

Le bon et généreux propriétaire est comparé à Dieu qui est bon et qui est le seul à pouvoir sauver.

Comparaisons globales

Globalement, contrairement à ce qu’on pourrait attendre, le mérite n’est pas le critère attendu pour recevoir un denier mais de rentrer dans la vigne du bon propriétaire. Cela se compare à nos mérites vertueux qui ne sont pas un droit pour la vie éternelle mais c’est la bonté de Dieu qui, seule, peut l’accorder.

On pourrait s’attendre à ce que ceux qui en font le plus pour Dieu soient accueilli dans l’éternité. En comparaison, il aurait été logique que ceux qui travaillent le plus, dès le début de la journée, gagnent plus.

Finalement, Dieu regarde plus ceux qui s’approchent de Lui comme les enfants, les « derniers ». En comparaison, à la même générosité du bon maître pour ceux qui n’ont travaillé qu’une heure.

La vérité

Quelle vérité pourrions retirer pour nous ?

Peu importe quand, comment, les antécédents, voire le moment pour venir à Dieu que ce soit tôt ou tard, Dieu peut te sauver et t’accorder l’éternité (et cette éternité est la même pour tous).

Nous n’avons aucun mérite, c’est l’oeuvre de Dieu qui est souverain, bon et juste.

Deux applications

  • Invitation à rentrer dans l’éternité de Dieu.
  • Invitation à ne jamais penser que nous en avons un mérite personnel.

Invitation à entrer dans l’éternité de Dieu

Cet enseignement de Jésus nous invite tous à Son salut, à Son éternité.

« Mieux vaut tard que jamais ! »

Quels que soient notre parcours, nos difficultés, nos prétextes, notre fierté, notre religion, ce qui importe au final, c’est de venir à Dieu, même si j’ai « brûlé ma vie », même si ça semble abuser.

-« Viens à Dieu, il n’est jamais trop tard !».

La même éternité t’attend.

Le même salut t’attend.

Tout comme les autres qui ont déjà fait cette démarche.

Parcours plus long

Je ne sais pas si vous avez noté mais les derniers qui attendent un boulot disent au propriétaire :

‘C’est que personne ne nous a embauchés.’

Le bon propriétaire répond :

‘Allez aussi à ma vigne

Matthieu 20. 7

Nous avons tous des personnes autour de nous que nous aimerions voir entrer dans l’éternité de Dieu

Mais, qui sait, il leur faut peut-être plus de temps pour voir que personne ne s’intéresse réellement à eux et qu’il n’y a personne pour les combler réellement.

Invitation à ne jamais s’accorder le moindre mérite

Rentrer dans l’éternité de Dieu ne marche jamais au mérite

Le contre-pied de Jésus par cette parabole souligne évidemment que nous n’avons aucun mérite à revendiquer pour rentrer dans l’éternité de Dieu, pour le paradis.

Rien – de religieux ou de conduite – n’est méritoire !

Nous sommes totalement perdus.

Nous sommes totalement fautifs.

Nous sommes irrecevables par Dieu.

Nous ne méritons, à juste titre, que sa plus grande colère.

L’image de la personne qui se noie et tend la main pour être sortie de l’eau est fausse pour imager notre perdition, toute l’humanité est au fond de la fosse des Mariannes (11’521 mètres de profondeur), complètement perdue !

Et

«Qui peut donc être sauvé?»

26 Jésus les regarda et leur dit: «Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.»

Matthieu 19 . 25-26

Pour le jeune homme riche

Certes, c’est adressé au jeune riche qui avait tout « free ».

Mais aussi aux disciples qui auraient pu entrer dans le même mécanisme méritoire.

Comme pour les disciples

– « Regarde, Seigneur, tous les sacrifices qu’on a fait pour toi ».

Regarde tous les dimanches matins où je me lève pour aller au culte, alors que le reste de ma famille fait la grasse matinée !

Ça vaut bien quelque chose (voire quand on le dit), tu me dois bien quelque chose en retour.

Dieu est juste, ne nous faisons jamais de soucis, mais il n’y a rien de méritoire.

Tout le mérite en revient à Dieu qui, dans Sa grâce, nous permet de cheminer avec Lui et de Le servir.

8 En effet, c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. 9 Ce n’est pas par les œuvres, afin que personne ne puisse se vanter.

Ephésiens 2. 8-9

Mieux faire connaissance avec Dieu

On en apprend beaucoup sur Dieu dans ce passage.

Souverain

Dieu est souverain. Il fait ce qu’Il veut. Et pas ce que nous voulons.

Mais quand nous évoquons, à dimensions humaines, « faire ce qu’il veut », on pense à des caprices (les nôtres ou ceux des autres) ou à du despotisme…

Souverain et bon

Mais ce que nous montre magistralement ce texte, c’est que la totale souveraineté de Dieu est liée avec la même force avec Sa bonté.

Le bon maître peut donner 1 denier à tous,

Dieu offre Son éternité à qui la désire.

Il en a la souveraine possibilité et cette souveraine possibilité est liée, à même hauteur, avec Sa bonté déconcertante.

Souverain, bon et juste

La souveraineté et la bonté de Dieu sont liées à Sa justice qui n’a aucun égal avec nos conceptions.

Jamais notre conception de justice n’aurait donné le même salaire à quelqu’un qui aurait travaillé une heure et à l’autre qui aurait travaillé toute la journée.

Tous les traits de la personnalité de Dieu sont imbriqués

Tous les traits de caractère parfaits de Dieu sont totalement exsangues de péché.

Tous les traits de la personnalité de Dieu sont imbriqués, il n’y en a pas un qui va déborder les autres.

Nos conceptions de créature affectée par le péché sont à des années lumières d’être au niveau de Sa personne, de Lui reprocher quoi que ce soit.

Ne m’est-il pas permis de faire ce que je veux de mes biens? Ou vois-tu d’un mauvais œil que je sois bon?’

Matthieu 20. 15

Que Dieu nous aide à ne pas nous focaliser sur un aspect de Sa personne mais d’essayer d’en saisir l’entier.

Le prix : celui de Christ

Cette souveraineté, cette bonté, cette justice conduit à accueillir ceux qui le veulent à entrer dans Son éternité, dans la vie éternelle.

On pourrait mettre, en titre de passage dans nos Bibles, pour le texte d’aujourd’hui :

Offre d’emploi.

Ne manque pas le rendez-vous !

Cela a eu un prix fort.

Et nous célébrons le week-end de Pâques.

Et là encore, c’est un contre-pied qui nous ôte tout mérite !

Le Fils de Dieu parfait, Lui le divin juge, a pris notre condamnation à la croix, à notre place, pour nous sauver, parce qu’il n’y a que Dieu qui puisse nous sauver.

Versets clefs

Matthieu 19 / Segond21
30. Bien des premiers seront les derniers et bien des derniers seront les premiers.
Matthieu 20 / Segond21
16. Ainsi les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers. [Beaucoup sont invités mais peu sont choisis.]»
Matthieu 19 / Segond21

25. Quand les disciples entendirent cela, ils furent très étonnés et dirent: «Qui peut donc être sauvé?»
26. Jésus les regarda et leur dit: «Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.»

Mots clefs

  • Jeune homme riche
  • Parabole
  • Pierre
  • Petits enfants
  • Disciples
  • Jésus
  • Eternité
  • Mérite
  • Dieu
  • Bonté
  • Souveraineté
  • Justice

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Thème Paraboles

Prédicateur: Patrice Berger (biographie)

Prédication donnée à l’église AB Lausanne-Renens:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en format Podcast sur Spotify