Fil Rouge de la Bible 11d: Jésus de Nazareth sa résurrection

Fil Rouge de la Bible 11d: Jésus de Nazareth sa résurrection

Les graines meurent pour donner vie à une plante ou un arbre magnifique. Avec la réelle résurrection de Jésus, les suites sont bien plus énormes.

Ce n’était qu’un début ! Que d’évènements viennent de se dérouler à Jérusalem en quelques jours ! On est passés de l’acclamation de Jésus par une foule en liesse, hurlant « Hosanna ! » c’est-à-dire « sauve maintenant ! » au même type de foule cinq jours plus tard, demandant sa mort en criant « crucifie-le ! ». Ce « prophète » qui animait la vie quotidienne des habitants d’Israël depuis environ trois années et dont chacun s’était fait une opinion, est maintenant mort. La dépouille de Jésus est tellement impure – le cadavre d’un condamné à mort par crucifixion – qu’on la descend de nuit de la croix. Surtout qu’on est à la veille de la Pâque, période durant laquelle ce genre d’activités est proscrit par la loi religieuse. Finalement, Jésus est mis dans un tombeau à la va-vite, grâce à la générosité d’un certain Joseph d’Arimathée. Mais personne ne s’attendait à la tournure que prendraient les événements !

Une annonce prometteuse Pourtant, à de nombreuses reprises, devant ses disciples1 mais aussi devant les chefs religieux2, Jésus avait fait allusion à son futur retour à la vie. Il a même ressuscité plusieurs morts, dont son ami Lazare, quelques jours plus tôt. De quoi prouver qu’il est capable d’accomplir ce qu’il avait annoncé. Si les disciples n’ont pas compris la portée de l’annonce de Jésus, les chefs religieux s’en inquiètent fortement : car pour eux « cette imposture serait pire que les autres ». De quoi justifier de leur part une démarche surprenante : la mise en place d’une sécurité exceptionnelle pour un cadavre, à savoir, de sceller la pierre tombale, et de mettre en place une veille armée devant le tombeau.

Une résurrection discrète Mais toutes ces précautions sont illusoires. Alors que Jérusalem fourmille encore de plusieurs centaines de milliers de pèlerins venus de tout le bassin méditerranéen pour la grande fête de la Pâque, et que tous se demandent comment comprendre ces événements, le sort de l’univers se scelle discrètement au fond d’un jardin perdu de Palestine, transformé en cimetière. Au troisième jour, soudainement, ont lieu successivement un tremblement de terre, un éclair, l’apparition d’un ange et … la résurrection de Jésus ! Dieu a tenu ses promesses ! Si ce ne sont les gardes, aucun témoin direct n’a pu assister à la scène. Les chefs religieux s’empressent de les corrompre, les encourageant à colporter la rumeur disant que le corps de Jésus aurait été volé.

Un témoin initial improbable Ces piètres mensonges ne peuvent arrêter Dieu : la résurrection de son Fils ne saurait être cachée. C’est à une femme que Jésus choisit de réapparaître vivant pour la première fois. Comme le voulait la tradition, elle est venue dès que possible pour s’occuper de la dépouille de Jésus. Elle a vécu des moments forts avec lui, puisqu’il l’avait guérie d’esprits impurs qui la tourmentaient. Pourtant, elle ne le reconnaît pas de suite. C’est en la nommant par son prénom que Jésus se fait reconnaître. Pour elle, aucun doute : c’est bien Jésus, elle peut l’attester ! Après tout ce qu’elle a vécu en sa présence, elle ne saurait le confondre avec quelqu’un d’autre.

Oui ! Jésus est ressuscité Et voilà Marie de Magdala mandatée par Jésus pour être le témoin de sa résurrection auprès des autres disciples. Si on avait voulu trouver pire témoin, et risquer que cette nouvelle soit suspecte, on ne s’y serait pas pris autrement, tellement la crédibilité d’une femme – de plus, anciennement possédée – était considérée comme nulle pour la société de l’époque ! Marie est accompagnée par Jésus dans sa mission de témoin. Il apparaît à de nombreuses personnes avec qui Il avait créé des relations. Tous reçoivent le mandat d’annoncer qu’Il est bien vivant. Paul comptabilisera plusieurs centaines de témoins oculaires, encore vivants lors de la rédaction de ses épîtres.

Ce qu’avait annoncé le fil rouge Alors que Jésus est déjà ressuscité, tous ceux qui avaient suivi ces événements sont encore groggy, sans réaliser que des moments historiques se déroulent sous leurs yeux. Et lorsqu’Il chemine avec deux hommes qui rentrent chez eux dans leur village d’Emmaüs, Jésus doit faire face à une incompréhension périlleuse : les disciples n’ont pas compris la portée des ces événements ! Jésus leur explique que ce qui s’est passé est conforme à ce qui avait été annoncé. Pour cela, il leur remémore le fil rouge de l’actuel Ancien Testament, rappelant les écrits de Moïse (p. 7 à 13), puis des prophètes (p. 14 à 25), pour confirmer que dans tous ces événements, Dieu, souverain, a su mener jusqu’au bout son plan de sauvetage prévu depuis des siècles.

La résurrection de Jésus me rappelle déjà que Jésus a vaincu la mort, cette mort qui ne faisait pas partie du plan initial de Dieu. Elle était le fruit de la rupture de confiance de la créature envers son Créateur mais n’est plus une fatalité. En ressuscitant Jésus, Dieu démontre également que sa justice a été satisfaite : le sang versé était parfait pour racheter toute créature, donc Dieu peut redonner la vie à Jésus, qui ne méritait pas la mort. Enfin, la résurrection de Jésus assure qu’il existe une vie éternelle pour tous ceux qui placent leur confiance en Jésus afin d’être réconciliés avec Dieu. Oui ! Dieu confirme pour la énième fois dans ce fil rouge qu’Il est le seul digne de confiance. Te voilà devant le même choix qu’Adam et Eve, avec beaucoup d’éléments en plus. Lui feras-tu confiance?

RÉFLEXION
Jésus a vaincu la mort. La mort est la conséquence du divorce de l’humanité avec Dieu. Jésus est donc Celui qui permet de retrouver la communion avec Dieu. 34

Textes bibliques: Disponible dans la Segond 21 online: Mathieu 28.1-15 (ci-dessous) et Jean 20.

Matthieu 28 / Segond21

1. Après le sabbat, à l'aube du dimanche, Marie de Magdala et l'autre Marie allèrent voir le tombeau.
2. Soudain, il y eut un grand tremblement de terre, car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre [de devant l'ouverture] et s'assit dessus.
3. Il avait l'aspect de l'éclair et son vêtement était blanc comme la neige.
4. Les gardes tremblèrent de peur et devinrent comme morts,
5. mais l'ange prit la parole et dit aux femmes: «Quant à vous, n'ayez pas peur, car je sais que vous cherchez Jésus, celui qui a été crucifié.
6. Il n'est pas ici, car il est ressuscité, comme il l'avait dit. Venez voir l'endroit où le Seigneur était couché
7. et allez vite dire à ses disciples qu'il est ressuscité. Il vous précède en Galilée. C'est là que vous le verrez. Voilà, je vous l'ai dit.»
8. Elles s'éloignèrent rapidement du tombeau, avec crainte et une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples.
9. Et voici que Jésus vint à leur rencontre et dit: «Je vous salue.»Elles s'approchèrent, s'agrippèrent à ses pieds et se prosternèrent devant lui.
10. Alors Jésus leur dit: «N'ayez pas peur! Allez dire à mes frères de se rendre en Galilée: c'est là qu'ils me verront.»
11. Pendant qu'elles étaient en chemin, quelques hommes de la garde entrèrent dans la ville et annoncèrent aux chefs des prêtres tout ce qui était arrivé.
12. Après s'être réunis avec les anciens pour tenir conseil, ceux-ci donnèrent une forte somme d'argent aux soldats
13. avec cette consigne: «Dites que ses disciples sont venus de nuit voler le corps pendant que vous dormiez.
14. Et si le gouverneur l'apprend, nous l'apaiserons et nous ferons en sorte que vous n'ayez pas d'ennuis.»
15. Les soldats prirent l'argent et se conformèrent aux instructions reçues. Et ce récit des événements s'est propagé parmi les Juifs jusqu'à aujourd'hui.

Lien connexe: lefilrougedelabible.com