Actes #14: L (Actes 11)

Actes #14: L'Evangile pour les païens plus qu'un droit, un but; son expansion (Actes 11) ; Patrice Berger

prédication Actes 11 : Patrice Berger, 2021-07-18, église AB Lausanne

titre : Actes #14: L'Evangile pour les païens plus qu'un droit, un but; son expansion

Résumé :
Evidemment, l’évènement vécu entre Pierre et Corneille demande des explications auprès des premiers croyants qui comprennent vite l’accomplissement des promesses de Dieu. Cette étape avec les païens n’est pas une fin en soi, mais marque l’inauguration de l’expansion de l’Evangile notamment à Antioche. Ce texte est précieux pour savoir s’il y a encore en réserve d’autres évènements d’importance dans l’histoire de la révélation.

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 11 ou la Bible NEG 1979 Actes 11 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Actes 11

1 Les apôtres et les frères qui étaient en Judée apprirent que les non-Juifs avaient eux aussi fait bon accueil à la parole de Dieu.

2 Et lorsque Pierre monta à Jérusalem, ceux qui étaient circoncis lui adressèrent des reproches 3 en disant:

«Tu es entré chez des incirconcis et tu as mangé avec eux!»

4 Pierre se mit à leur exposer dans l’ordre tout ce qui s’était passé. Il dit:

5 «J’étais dans la ville de Jaffa et, pendant que je priais, j’ai eu en extase une vision:

un objet qui ressemblait à une grande nappe attachée aux quatre coins descendait du ciel et venait jusqu’à moi. 6 Je l’ai examiné attentivement et j’ai vu les quadrupèdes de la terre, les bêtes sauvages et les reptiles ainsi que les oiseaux du ciel. 7 Puis j’ai entendu une voix qui me disait:

‘Lève-toi, Pierre, tue et mange!’

8 Mais j’ai dit:

‘Certainement pas, Seigneur, car jamais rien de souillé ni d’impur n’est entré dans ma bouche.’

9 Pour la deuxième fois la voix s’est fait entendre du ciel:

‘Ce que Dieu a déclaré pur, toi, ne le considère pas comme impur.’

10 Cela est arrivé trois fois, puis tout a été retiré dans le ciel.

11 Et voilà qu’à l’instant même, trois hommes envoyés de Césarée vers moi sont arrivés à la maison où j’étais. 12 L’Esprit m’a dit de partir avec eux sans hésiter.

Les six frères que voici m’ont accompagné et nous sommes entrés dans la maison de Corneille.

13 Cet homme nous a raconté comment il avait vu l’ange se présenter à lui dans sa maison et [lui] dire:

‘Envoie quelqu’un à Jaffa et fais venir Simon, surnommé Pierre; 14 il te dira un message par lequel tu seras sauvé, toi et toute ta famille.’

15 Lorsque j’ai commencé à parler, le Saint-Esprit est descendu sur eux, comme sur nous au début.

16 Et je me suis souvenu de cette parole du Seigneur:

‘Jean a baptisé d’eau, mais vous, vous serez baptisés du Saint-Esprit.’

17 Puisque Dieu leur a accordé le même don qu’à nous qui avons cru au Seigneur Jésus-Christ, qui étais-je, moi, pour m’opposer à Dieu?»

18 Après avoir entendu cela, ils se calmèrent et se mirent à célébrer la gloire de Dieu en disant:

«Dieu a donc aussi accordé aux non-Juifs la possibilité de changer d’attitude afin d’avoir la vie.»

Je reprendrai la lecture du chapitre 11 plus tard.

Pierre, tu délires !

– « Eh, mais c’est quoi cette histoire avec Pierre ?

– Il paraît qu’il est allé chez des païens et qu’il aurait même mangé avec eux !

C’est quoi cette histoire !!!

Quand il arrive, il faut qu’il s’explique !

Incompréhension vu le monde qui les séparait…

Vous voyez comme la barrière culturelle entre Juifs et païens était forte !

Notez que les premiers reproches touchent d’être entré et d’avoir mangé avec des non-circoncis.

Argumentaire de Pierre

Face à la sidération des disciples de Jérusalem, Pierre va les rassurer à l’aide de trois gros arguments :

  • il n’était pas seul, d’autres croyants juifs étaient avec lui;
  • il va raconter comment il a été conduit à être en contact avec Corneille;
  • et finalement ce qui s’est passé est clairement l’oeuvre de Dieu !

Les témoins

En effet, Pierre n’était pas seul et heureusement qu’avec sagesse Pierre a pris six témoins, même plus que nécessaire selon les habitudes juives (2-3 témoins).

Dans la loi

A l’époque les Juifs ne pouvaient considérer une déposition que s’il y avait deux ou trois témoins, par exemple Deutéronome 17 : 6.

Dans l’Église

Ce bon sens et cette sagesse sont restés valides dans l’Eglise de Christ Matthieu 18 : 16, 1 Timothée 5 : 19

Pour notre inspiration

A nous aussi de faire attention à ne pas donner accès à la médisance ou à la calomnie quand une personne donne des informations « confidentiellement orientées », rarement bénéfiques pour la personne.

Les témoins avec Pierre

Cette précaution a permis à Pierre d’affirmer que ce qu’il allait dire n’était pas un délire personnel et que c’était vraiment arrivé !

Le récit des faits avec Corneille

Evidemment, Pierre va raconter scrupuleusement le déroulé des faits : de la providence divine et du don du Saint-Esprit.

Même contenu de discours mais dit autrement

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais c’est presque un copier-coller de certains passages du chapitre 10 précédent.

Presque, parce que nous voyons que certains détails ne sont pas évoqués car, visiblement, ils n’étaient pas utiles et d’autres sont rajoutés plus comme une explication.

Même histoire et des variantes

Nous avons exactement la même histoire, mais avec des variantes.

Pourquoi est-ce que je vous embête avec ces détails ? Tout simplement parce que c’est une super illustration de textes rédigés différemment mais qui racontent exactement le même évènement comme on le retrouve fréquemment dans les évangiles (Exemple parmi d’autres, les récits de la résurrection de Jésus qui se focalisent sur une partie ou ne dit pas une autre) et parfois, ça nous trouble ! Mais les omissions sont volontaires parce que certains détails ne sont pas utiles dans le propos de l’auteur. Et d’autres tournures, certains détails expliquent ce que l’auteur aimerait souligner.

Cela vient du Seigneur

Ici, c’est particulièrement évident avec ce que rajoute Pierre suite au don du Saint-Esprit :

Actes 11

16 Et je me suis souvenu de cette parole du Seigneur:

‘Jean a baptisé d’eau, mais vous, vous serez baptisés du Saint-Esprit.’

Pierre ravive cette promesse au souvenir des autres apôtres

Ce dont il s’est souvenu et qui l’a aidé à comprendre ce que faisait Dieu avec Corneille et ses invités ne nous est pas dit au chapitre 10. Mais c’était particulièrement important de le dire ici en présence d’autres apôtres de Jérusalem qui avaient eux aussi entendu cette promesse de Jésus en même temps que Pierre !

Le Saint-Esprit ne peut être accordé que par Dieu

Cette phrase explicative indique clairement que si le Saint-Esprit est venu sur eux, les disciples (juifs), c’est que cela venait du Seigneur ! Donc si le Saint-Esprit est venu sur Corneille et ses invités, des païens, cela venait pareillement du Seigneur ! Cet évènement ou accomplissement n’était donc uniquement possible que par la main du Seigneur !

Clairement ce n’était pas une orientation ou une influence de Pierre, mais réellement Dieu qui agissait !

Joie des croyants de Jérusalem

Et cela a rassuré et réjoui  les croyants de Jérusalem : Dieu agit de la même manière avec eux (les païens) comme avec nous (les Juifs). C’est quand même beau de voir combien les croyants étaient heureux et pas trop dans la retenue (plus comme une concession).

Énorme tournant dans l’histoire de la révélation

L’Évangile pour les païens est quand même un tournant majeur dans l’histoire de la révélation : rien de différent entre Juifs et non-Juifs.

Peut-il y avoir d’autres tournants majeurs ?

La question que nous pourrions nous poser : serait-il possible qu’il y ait à nouveau d’autres tournants aussi importants dans l’histoire de la révélation ?

Ce sujet a toujours été présent : en effet, dès les premières années de l’Église, plusieurs idées ou suggestions ont été proposées. On le voit notamment au travers de la lecture des épîtres qui répondent souvent à des variantes. Cette réponse est toujours la même, les épîtres rappellent le coeur de l’Evangile. Par exemple :

Pas d’autre évangile

Galates 1

6 Je m’étonne que vous vous détourniez si vite de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ pour passer à un autre évangile. 7 Ce n’est pas qu’il y ait un autre évangile, mais il y a des gens qui vous troublent et qui veulent déformer l’Evangile de Christ. 8 Mais si quelqu’un – même nous ou même un ange venu du ciel – vous annonçait un évangile différent de celui que nous vous avons prêché, qu’il soit maudit! 9 Nous l’avons déjà dit, et je le répète maintenant: si quelqu’un vous annonce un autre évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit maudit! 10 Maintenant, est-ce la faveur des hommes que je recherche ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.

Comment faire le tri ?

Si nous sommes d’accord sur le fait qu’il n’y a pas d’autre évangile, comment faire pratiquement pour être sûr qu’une proposition nouvelle soit fondée bibliquement ou pas ?

L’ensemble de la Bible

Tous ce qui se réclame de L’Eternel doit être en cohérence avec l’ensemble des textes de la Bible. Si quelque chose est vraiment différent du message habituel de la Bible, c’est clairement quelque chose qui ne vient pas de Dieu !

Pourquoi l’ensemble ?

2 Timothée 3 : 16 « Toute l’écriture »

Parce que la Bible est inspirée par Dieu

2 Pierre 1 : 20-21

Que la Bible

Rien que la Bible est le message de l’Évangile

Apocalypse 22 : 18-19

Je le déclare à toute personne qui écoute les paroles de prophétie de ce livre: si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu lui ajoutera les fléaux décrits dans ce livre; 19 et si quelqu’un enlève quelque chose aux paroles du livre de cette prophétie, Dieu enlèvera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte décrits dans ce livre.

Ces versets s’adressent en premier au livre de l’Apocalypse, mais ce principe se retrouve dans le contenu de l’épitre aux Galates : enlever ou ajouter quelque chose à la grâce de Dieu par Christ, ce n’est plus l’Evangile et ce n’est plus l’action de Dieu.

Christ comme base puis les apôtres, rien d’autre

  • Tout l’ensemble de la Bible et rien que la Bible !
  • Pas d’autres bases que Christ et les apôtres comme fondements pour l’Église

Ephésiens 2 : 20

En effet, personne d’autre d’équivalent qui serait mort-ressuscité (pour Jésus), qui aurait été témoin depuis le commencement du ministère de Jésus, jusqu’à son ascension (comme les apôtres Actes 1 : 21-22).

Facile de faire le tri : il est donc facile de voir que tout ce qui est rajouté dans l’environnement de la Bible n’est pas de Dieu : traditions d’églises, dogmes, Talmud, traductions déformées de la Bible (Témoins de Jéhovah), livre des Mormons, écrits d’Ellen White (Adventiste du septième jour) et tout ce qui du même acabit;

C’est facilement reconnaissable comme ne venant pas de Dieu, c’est souvent des rajouts, qui finalement prennent le pas sur la Bible ou des omissions volontaires voire transformations de la Bible.

L’Évangile pointe sur Christ et l’extension de l’Évangile n’est pas anthropocentrique

Autre critère : l’ensemble de la Bible et rien que la Bible – pas d’autres bases que Christ et les apôtres –  vise l’extension de l’évangile, pas l’anthropocentrisme ou l’hédonisme.

Plus particulièrement le milieu évangélique

Evidement le milieu évangélique n’est pas exempt de glissements, je ne vois pas vraiment ce que viennent faire les soi-disantes pluies d’or ou dents en or, comme cela a eu cours,  il y a quelques temps pour le développement de l’Évangile, nulle part nous avons des exemples puérils de ce type dans la Bible !

Unique évènement attendu dans la Bible

Le seul évènement attendu et qui n’a pas encore eu lieu dans la Bible, c’est le retour de Christ. Sinon, rien n’est annoncé dans la parole.

Pour Juif /païen, l’ensemble de la Bible en parle

Pour le changement qu’il y a eu avec Pierre et Corneille, depuis l’Ancien Testament et par différents serviteurs de Dieu, cela était attendu (voir Fil Rouge de la Bible https://tajeunesse.org/magazines/281-le-fil-rouge-de-la-bible/).

Ce n’était pas une surprise même si dans la compréhension des croyants juifs de l’époque, c’était très dur à imaginer. C’est un accomplissement, pas une nouveauté venue de nulle part. L’apôtre Jean, témoin privilégié de Jésus-Christ, écrit dans sa première épître de s’appuyer sur ce qui a été transmis au commencement :

1 Jean 2 : 24-26

24 Pour votre part, retenez [donc] ce que vous avez entendu dès le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le début demeure en vous, vous demeurerez vous aussi dans le Fils et dans le Père. 25 Et voici ce qu’il nous a lui-même promis: c’est la vie éternelle.

26 Je vous ai écrit cela par rapport à ceux qui vous égarent.

Actes 11 suite

19 Ceux qui avaient été dispersés lors de la persécution survenue après la mort d’Etienne allèrent jusqu’en Phénicie, dans l’île de Chypre et à Antioche; mais ils n’annonçaient la parole qu’aux Juifs.

20 Cependant, certains d’entre eux, qui étaient originaires de Chypre et de Cyrène, vinrent à Antioche et s’adressèrent [aussi] aux non-Juifs pour leur annoncer la bonne nouvelle du Seigneur Jésus.

21 La main du Seigneur était avec eux et un grand nombre de personnes crurent et se tournèrent vers le Seigneur.

22 La nouvelle en parvint aux oreilles des membres de l’Eglise de Jérusalem et ils envoyèrent Barnabas jusqu’à Antioche. 23 A son arrivée, lorsqu’il vit la grâce de Dieu, il en éprouva de la joie.

Il les encourageait tous à rester attachés au Seigneur d’un cœur ferme, 24 car c’était un homme de bien, plein d’Esprit saint et de foi.

Une foule assez nombreuse s’attacha au Seigneur.

25 Barnabas se rendit ensuite à Tarse pour aller chercher Saul. 26 Quand il l’eut trouvé, il l’amena à Antioche.

Pendant toute une année, ils participèrent aux réunions de l’Eglise et ils enseignèrent beaucoup de personnes.

C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens.

27 A cette époque-là, des prophètes descendirent de Jérusalem à Antioche. 28 L’un d’eux, du nom d’Agabus, se leva et annonça par l’Esprit qu’il y aurait une grande famine sur toute la terre. Elle arriva, en effet, sous l’empereur Claude.

29 Les disciples décidèrent d’envoyer, chacun selon ses moyens, un secours aux frères et sœurs qui habitaient la Judée.

30 C’est ce qu’ils firent en l’envoyant aux anciens par l’intermédiaire de Barnabas et de Saul.

Propagation de l’Évangile malgré la persécution

Dans sa souveraineté, Dieu a permis que la persécution de Jérusalem soit, malgré les circonstances, un vecteur de propagation de l’Évangile :

Genèse 50 : 20

Vous aviez projeté de me faire du mal, Dieu l’a changé en bien pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux.

Évangile directement à des non-Juifs

Il se passe une mutation spontanée (variant d’Antioche :-)) : en effet, les premiers croyants étaient Juifs et le cercle suivant des croyants qui venaient à Christ étaient des Juifs de culture grecque ou des prosélytes (païens convertis au judaïsme). Mais ici, c’est finalement directement à des Grecs que l’Évangile est annoncé (en dehors de ce que Pierre a vécu avec Corneille).

Première église d’ampleur, d’origine païenne

De ce témoignage naît un très grand groupe de croyants qui voit donc le jour à Antioche – de Syrie – (la troisième ville la plus importante de l’empire romain, bien sûr après Rome et Alexandrie).

7 ans entre la Pentecôte et Antioche ?

Du temps semble s’être écoulé, certains évoquent 7 ans entre la Pentecôte et ce moment

Commentaire biblique de John MacArthur, Actes Tome 1, Impact editions, p.402-403

Suivi de l’Église de Jérusalem

Toujours est-il que l’importance de cette communauté suscite l’intérêt des responsables de Jérusalem qui « missionne » une personne adaptée pour aller voir cette nouvelle Église, c’est donc Barnabas.

Barnabas

Le livre des Actes montre de lui sa générosité pour les besoins de croyants nécessiteux de l’église de Jérusalem, Actes 4 : 36-37. Son implication pour intégrer Saul dans l’Eglise à Jérusalem Actes 9 : 27. Et le texte d’aujourd’hui nous dit, Actes 11 : 24 : car c’était un homme de bien, plein d’Esprit saint et de foi.

(Lire le livre de Maurice Decker:  Barnabas, tu m’encourages!)

L’évidente main de Dieu à Antioche : à son arrivée à Antioche, Barnabas est le témoin de la bénédiction de Dieu sur cette assemblée, donc témoigner directement à des non-Juifs est aussi dans la main du Seigneur.

Conseil de Barnabas

Le conseil central donné par Barnabas n’a pas été de suivre les prescriptions de l’association des églises de Jérusalem (bien sûr, elles n’existaient pas, mais c’est pour faire lien avec nos types d’assemblées et d’associations évangéliques), ni de suivre tel courant théologique ou de s’abonner à la chaine Youtube des apôtres Pierre ou Jean, mais de suivre le Seigneur, c’est à dire le Seigneur Jésus.

Rien d’autre que Jésus

Le coeur, la vie de l’Évangile, c’est une personne, Jésus-Christ :

Actes 4 : 12 :

Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.»

Le contenu de la foi en Jésus

Pour que cet ancrage soit profond et réel, Barnabas a besoin de les instruire dans ce que Dieu a laissé comme écrit,  la loi et les prophètes (les livres de l’Ancien Testament), en effet, contrairement aux autres nouveaux croyants cités précédemment dans le livre des Actes, les croyants d’Antioche n’avaient aucune connaissance de l’Ancien Testament, ce qui était totalement différent des croyants précédents juifs ou prosélytes.

Prendre le temps du fondement dans la Parole

D’où le besoin de rester un certain temps pour faire connaître et enseigner la Parole.

Enseignants adéquats

Qui de mieux qu’un ancien pharisien instruit aux pieds de Gamaliel

  • Philippiens 3 : 5-6
  • Actes 22 : 3

Cet ancien pharisien, c’est Saul !

Recherche pas si évidente

Visiblement, Barnabas a eu de la peine à trouver Saul à Tarse (Actes 11: 25 « chercher » , induit dans l’original grec une recherche pas si évidente), certains pensent qu’il n’était plus dans sa maison d’origine parce que déshérité. Peut-être aussi la période de construction de sa foi, comme semble l’évoquer certaines de ses épîtres (après sa conversion, Paul séjourne quelque temps à Damas, puis en Arabie, ensuite à Jérusalem, Tarse, avant d’être invité par Barnabas à Antioche. Galates 1 : 17

Une foi vivante et établie

Très intéressant, une foi attachée au Seigneur veut dire croire, faire confiance, baser sa vie sur Christ.

Dans la Bible

Mais c’est aussi le contenu de cette foi, il ne s’invente pas, il se découvre dans ce que Dieu a laissé patiemment au cours des siècles. C’est ce que vont faire Barnabas et Saul,  ils vont s’atteler à montrer aux croyants d’Antioche, au travers des écrits de l’Ancien Testament (le Nouveau n’est pas encore rédigé), tout ce qui concerne Christ.

Cela coûte à l’assemblée de Jérusalem

Finalement, l’Église de Jérusalem est amputée de membres assez importants !

  • Barnabas aurait pu être rappelé pour le service interne de l’assemblée de Jérusalem, vu ses qualités et dons.
  • Et numériquement, l’Eglise de Jérusalem avait beaucoup perdu de personnes (tous ceux qui avaient fui Jérusalem, suite à la persécution) et finalement …

L’Église païenne au secours de l’Eglise historique

Ce que l’on peut remarquer, c’est que c’est finalement l’Eglise d’Antioche qui viendra aider les frères de Judée et de Jérusalem pendant la famine qui les touchera durement : comme quoi donner n’est pas obligatoirement une perte !

Deux mentions: chrétiens et anciens

Deux mentions dans ce texte qui rejoignent nos habitudes.

Chrétiens

C’est la première fois que le terme « chrétien » est cité dans la Bible, en lien avec les disciples de Jésus, Actes 11 : 26, cela veut dire « du parti de Christ » ou « Petit Christ », ce qui était plus un quolibet utilisé par les détracteurs de l’Évangile mais qui montre encore que le lien central de ces personnes, c’était Christ.

Est-ce le cas encore actuellement ? On voit Christ d’une manière évidente chez les chrétiens ou une religion, une affiliation, une vague référence culturelle ? Et chez nous ?

Première mention d’anciens.

C’est aussi la première mention d’anciens d’une église locale, en l’occurence celle de Jérusalem : les anciens sont les responsables d’une assemblée locale 1 Timothée 3 : 1-7.

Les épîtres montrent la généralisation de ce service dans les églises locales.

Fil Rouge de la Bible 15b: Cohérence

Fil Rouge de la Bible 15b: Cohérence

Des décisions fondées légèrement font prendre à nos vies des tournants irréversibles. Et face à ce qui est réellement fondé, quelle décision faut-il prendre ?

Trois ingrédients pour un film Tu les as déjà tous jugés indispensables. Tu as déjà considéré ceux qui sont géniaux et ceux qui le sont moins. Tu serais choqué s’ils n’étaient pas présents et cohérents. Tu ne vois pas de quoi je veux parler ? Des trois choses indispensables à un bon film : des acteurs, un décor, et un scénario. Imagine : Les Misérables avec un décor digne de La Guerre des Étoiles. Intouchables avec un acteur bien portant. Le héros à qui il n’arrive rien ou dont on devine d’avance l’histoire. Un seul décalage entre ces trois éléments, et c’est le fiasco ! Tu comprends le lien indissociable qui relie acteur/décor/scénario dans n’importe quelle histoire ?

Et dans ta vie ? Et pour l’histoire de ta vie, t’es-tu déjà posé la question des acteurs, du décor et du scénario ? Connais-tu les personnages principaux et ceux à qui tu dois donner la réplique ? As-tu déjà réfléchi au décor de ton existence ? Et ton scénario est-il cohérent ? Il n’existe que trois grandes manières de répondre à ces questions. Et tu as forcément répondu d’une manière ou d’une autre, que ce soit par choix, ou par défaut.

Des foutaises ! La première manière de répondre à ces questions est de retourner la table. Toutes ces questions sont futiles : il n’existe ni acteurs, ni décor, ni scénario pour nos vies. Il n’y a ni début ni fin, juste un présent, dont on sait qu’il n’est rattaché à rien, une juxtaposition de tout et de rien, tel un patchwork et puis… pschitt… Plus rien ! Un certain Aristote, déjà 350 ans avant notre ère, affirmait que la nature avait horreur du vide. Oui, tu as le droit d’affirmer que le néant est l’arrière-plan de ta vie. Juste une dernière question : en es-tu sûr, vraiment ?

Hasard, que du hasard La deuxième manière de répondre à ces questions est de dire que tout n’est que hasard : hasard de calendrier, hasard de rencontre, hasard de promotion, hasard du jeu… Le Destin ! Comme si un décor de film pouvait être le fruit du hasard, comme si un bon scénario pouvait être une combinaison aléatoire d’interactions, comme si les acteurs secondaires étaient aussi importants que les acteurs principaux. Ta vie est-elle digne d’une série B ? Alors oui, tu as le droit d’affirmer que tout n’est que hasard dans ta vie. Juste une dernière question : en es-tu sûr, vraiment ?

Je vais y réfléchir La troisième manière de répondre à ces questions, c’est d’oser dire qu’elles sont importantes et de se donner les moyens d’y réfléchir. Chercher un scénario à ta vie, construire un décor pour ton existence, découvrir les acteurs avec lesquels tu auras à dialoguer. Mais qu’en est-il pratiquement ? Chacun écrit-il son scénario ? Chacun choisit-il son décor ? Les acteurs sont-ils prédéfinis ou à sélectionner au coup par coup ? Beaucoup de systèmes de pensée apportent des réponses plus ou moins précises à ces questions. Juste une dernière question : tes réponses sont-elles cohérentes pour tous les aspects de ta vie ?

Seule la Bible est cohérente Comme nous venons de le découvrir tout au long du fil rouge de la Bible, ce livre apporte une réponse unique, complète et surtout cohérente à toutes les questions de la vie. La Bible te propose un scénario solide : Dieu t’a créé, il souhaite une relation avec toi, voilà la vraie vie mais la relation avec ton Créateur a été rompue. Cependant, avec Jésus, tu peux renouer un lien de confiance. La Bible te propose aussi des acteurs de premier ordre : Dieu le Créateur, et toi dans un dialogue permanent et une relation de confiance qu’il ne tient qu’à toi de poursuivre. Enfin, la Bible te propose un décor somptueux : celle de l’histoire d’un plan de sauvetage, dans laquelle s’inscrit l’Histoire de l’humanité, et l’histoire de ta vie. Aucun système de pensée ne peut te proposer quelque chose d’aussi abouti. Normal, c’est le plan du Créateur.

RÉFLEXION
À TOI DE JOUER Maintenant que tu as découvert le fil rouge de la Bible, comment vas-tu utiliser cette liberté de choix que ton Créateur t’a donnée, et ce sursis qu’est la durée de ta vie pour te décider à placer ta confiance en Dieu pour l’éternité et vivre une vie transformée à la gloire de Jésus ? En sachant que le seul film que tu pourras tourner dans toute ta vie est le film de ta vie ; veux-tu un blockbuster, ou un navet ? Choisis la vie avec Jésus, afin que tu vives !

Textes bibliques: Disponible dans la Segond 21: Matthieu 24 ; 2 Thess. 1 et 2 ; Apocalypse 21

Matthieu 24 / Bible Segond21

1. Jésus sortit du temple et, comme il s'en allait, ses disciples s'approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions.
2. Mais il leur dit: «Vous voyez tout cela? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre, tout sera détruit.»
3. Il s'assit sur le mont des Oliviers. Les disciples vinrent en privé lui poser cette question: «Dis-nous, quand cela arrivera-t-il et quel sera le signe de ton retour et de la fin du monde?»
4. Jésus leur répondit: «Faites bien attention que personne ne vous égare.
5. En effet, beaucoup viendront sous mon nom et diront: 'C'est moi qui suis le Messie', et ils tromperont beaucoup de gens.
6. Vous entendrez parler de guerres et de menaces de guerres: ne vous laissez pas effrayer, car il faut que toutes ces choses arrivent. Cependant, ce ne sera pas encore la fin.
7. Une nation se dressera contre une nation et un royaume contre un royaume, et il y aura en divers endroits des famines, [des pestes] et des tremblements de terre.
8. Tout cela sera le commencement des douleurs.
9. Alors on vous livrera à la persécution et l'on vous fera mourir; vous serez détestés de toutes les nations à cause de mon nom.
10. Beaucoup trébucheront alors, et ils se trahiront, se détesteront les uns les autres.
11. Beaucoup de prétendus prophètes surgiront et ils tromperont beaucoup de gens.
12. A cause de la progression du mal, l'amour du plus grand nombre se refroidira,
13. mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé.
14. Cette bonne nouvelle du royaume sera proclamée dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin.
15. »C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abominable dévastation dont a parlé le prophète Daniel établie dans le lieu saint – que celui qui lit fasse attention! –
16. alors, que ceux qui seront en Judée s'enfuient dans les montagnes,
17. que celui qui sera sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison,
18. et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau.
19. Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront durant ces jours-là!
20. Priez pour que votre fuite n'arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat,
21. car alors la détresse sera si grande qu'il n'y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent et qu'il n'y en aura jamais plus.
22. Et si ces jours n'étaient pas abrégés, personne ne serait sauvé; mais à cause de ceux qui ont été choisis, ces jours seront abrégés.
23. Si quelqu'un vous dit alors: 'Le Messie est ici', ou: 'Il est là', ne le croyez pas,
24. car de prétendus messies et de prétendus prophètes surgiront; ils feront de grands prodiges et des signes miraculeux au point de tromper, si c'était possible, même ceux qui ont été choisis.
25. Voilà, je vous l'ai annoncé d'avance.
26. Si donc on vous dit: 'Le voici, il est dans le désert', n'y allez pas, ou: 'Le voilà, il est dans un lieu secret', ne le croyez pas.
27. En effet, tout comme l'éclair part de l'est et apparaît jusqu'à l'ouest, ainsi sera le retour du Fils de l'homme.
28. Là où sera le cadavre, là se rassembleront les vautours.
29. »Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel et les puissances célestes seront ébranlées.
30. Alors le signe du Fils de l'homme apparaîtra dans le ciel; tous les peuples de la terre se lamenteront et ils verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire.
31. Il enverra ses anges avec la trompette retentissante et ils rassembleront ceux qu'il a choisis des quatre coins du monde, d'une extrémité du ciel à l'autre.
32. Tirez instruction de la parabole du figuier: dès que ses branches deviennent tendres et que les feuilles poussent, vous savez que l'été est proche.
33. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, qu'il est à la porte.
34. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera pas avant que tout cela n'arrive.
35. Le ciel et la terre disparaîtront, mais mes paroles ne disparaîtront pas.
36. »Quant au jour et à l'heure, personne ne les connaît, pas même les anges du ciel, [ni même le Fils]: mon Père seul les connaît.
37. Ce qui est arrivé à l'époque de Noé arrivera de même au retour du Fils de l'homme.
38. En effet, dans les jours précédant le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé est entré dans l'arche.
39. Ils ne se sont doutés de rien jusqu'à ce que le déluge vienne et les emporte tous. Il en ira de même au retour du Fils de l'homme.
40. Alors, deux hommes seront dans un champ: l'un sera pris et l'autre laissé;
41. deux femmes moudront à la meule: l'une sera prise et l'autre laissée.
42. Restez donc vigilants, puisque vous ignorez à quel moment votre Seigneur viendra.
43. Vous le savez bien, si le maître de la maison savait à quelle heure de la nuit le voleur doit venir, il resterait éveillé et ne laisserait pas percer les murs de sa maison.
44. C'est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas.
45. »Quel est donc le serviteur fidèle et prudent que son maître a établi responsable des gens de sa maison pour leur donner la nourriture en temps voulu?
46. Heureux le serviteur que son maître, à son arrivée, trouvera occupé à son travail!
47. Je vous le dis en vérité, il l'établira responsable de tous ses biens.
48. Mais si c'est un mauvais serviteur, qui se dit en lui-même: 'Mon maître tarde à venir',
49. s'il se met à battre ses compagnons, s'il mange et boit avec les ivrognes,
50. le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s'y attend pas et à l'heure qu'il ne connaît pas.
51. Il le punira sévèrement et lui fera partager le sort des hypocrites: c'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Lien connexe: lefilrougedelabible.com

Fil Rouge de la Bible 15a: Un avenir glorieux

Fil Rouge de la Bible 15a: Un avenir glorieux

Notre vie ne se résume pas à la période vécue entre notre naissance et notre mort. Une grande part se déploiera après notre vie sur terre. Elle se prépare dès maintenant.

Soyez vigilants et persévérants Si Dieu prévoit un avenir glorieux à la fin de toutes choses, les dernières douleurs de la terre seront terribles. Alors que ses disciples lui demandent quand et comment tout ceci arrivera, la réponse de Jésus est sans ambiguïté. Mais avant de répondre à ce questionnement légitime, il encourage tout d’abord son peuple à rester persévérant et occupé au travail de la mission de faire de toutes les nations des disciples. Ensuite, il les avertit de ne pas se laisser égarer ni effrayer car beaucoup surgiront au nom de Jésus, réalisant de grands miracles, dont leur seul but, contrairement à Jésus, sera de tromper et d’égarer le plus grand nombre. Enfin, pour rassurer son peuple, Jésus leur rappelle qu’il faut que ces choses arrivent, comme tout le reste du plan parfait de Dieu. Mais il assure que ces jours seront abrégés, à cause de ceux qui ont placé leur confiance en Jésus.

Le commencement des douleurs En raison de la progression du mal sur toute la terre, il y aura des guerres et des rivalités sur toute la planète. Des catastrophes naturelles, des épidémies, des famines ou des tremblements de terre se multiplieront. Des signes cosmiques atypiques apparaîtront. Cependant, ce ne sera pas encore la fin. Dans ce contexte géopolitique et cosmique troublé, l’ennemi de Dieu, le Serpent, se déchaînera en menant une guerre sans merci à la famille de Dieu, conformément à l’annonce de Dieu en Genèse 3 .

Une dynamique contradictoire Des persécutions ciblées contre tous ceux qui se revendiquent comme étant disciples de Jésus seront menées par celui que Paul nomme « le Fils de la perdition ». Cet homme s’élèvera contre tout ce qu’on appelle Dieu, se proclamant lui-même Dieu. La détresse sera si grande qu’il n’y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde, et qu’il n’y en aura plus jamais. Le peuple de Dieu vivra une situation paradoxale, où d’un côté beaucoup trébucheront, se trahiront les uns les autres, et se détesteront, car l’amour pour Dieu se refroidira à cause de ces persécutions, et de l’autre côté, ce peuple verra se réaliser la mission de répandre la bonne nouvelle de la réconciliation à tous les peuples de la terre. Alors seulement viendra la fin !

En un éclair, STOP Soudainement, le compteur de l’Histoire va s’arrêter. Jésus apparaîtra dans le ciel avec beaucoup de puissance et de gloire. Tous les peuples se lamenteront car la fin de toute entreprise aura sonné. Le fils de la perdition sera détruit par le souffle de la bouche de Jésus et tout le peuple de Dieu sera rassemblé des quatre coins du monde pour vivre avec lui pour toujours. Comme pour Noé , la naissance de Jésus et sa résurrection, le retour de Jésus arrivera au moment où personne ne s’y attend. Car en ce qui concerne le jour et l’heure, ni les anges, ni même Jésus, ne les connaissent. Du commencement à la fin, Dieu seul est aux commandes du temps !

Les peuples de Dieu, sur le territoire de Dieu, sous l’autorité de Dieu « Ensuite, je vois un ciel nouveau et une terre nouvelle car le premier ciel et la première terre ont disparu, la mer n’existe plus. Et je vois la ville sainte, la Jérusalem nouvelle. Elle descend du ciel, envoyée par Dieu. Elle s’est faite belle comme une jeune mariée qui attend son mari. Alors j’entends une voix forte qui vient du siège royal. Elle dit : « Maintenant, la maison de Dieu est au milieu des êtres humains. Il va habiter avec eux. Ils seront son peuple, Dieu lui-même sera avec eux et il sera leur Dieu. Il essuiera toutes les larmes de leurs yeux. La mort n’existera plus, il n’y aura plus ni deuil, ni cris, ni souffrance. Oui, le monde ancien a disparu. » Apocalypse 21.1-4

Dieu ton juge ou Jésus ton sauveur ? La Bible affirme qu’un jour l’offre de réconciliation sera finie. Alors en tant que Créateur, Dieu sera le seul juge de ses créatures. Il n’y aura que deux verdicts possibles : « car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne soit 15apas perdu mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais pour sauver le monde par lui. Celui qui croit au Fils n’est pas condamné ; mais celui qui ne croit pas est déjà condamné, parce qu’il n’a pas cru au Fils unique de Dieu. » Jean 3.16-17

RÉFLEXION
JDu temps de Noé, Dieu avait averti l’Homme. Certains ont tout misé sur l’instant présent et ne sont plus, d’autres ont agi en fonction des avertissements de Dieu, ce qui les a sauvés. Dieu t’avertit de même face à la fin inéluctable de ce que tu connais. Mises-tu uniquement sur l’instant présent, ou agis-tu dès maintenant en fonction de ce que Dieu va faire ?

Textes bibliques: Disponible dans la Segond 21: Matthieu 24 ; 2 Thess. 1 et 2 ; Apocalypse 21

Matthieu 24 / Bible Segond21

1. Jésus sortit du temple et, comme il s'en allait, ses disciples s'approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions.
2. Mais il leur dit: «Vous voyez tout cela? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre, tout sera détruit.»
3. Il s'assit sur le mont des Oliviers. Les disciples vinrent en privé lui poser cette question: «Dis-nous, quand cela arrivera-t-il et quel sera le signe de ton retour et de la fin du monde?»
4. Jésus leur répondit: «Faites bien attention que personne ne vous égare.
5. En effet, beaucoup viendront sous mon nom et diront: 'C'est moi qui suis le Messie', et ils tromperont beaucoup de gens.
6. Vous entendrez parler de guerres et de menaces de guerres: ne vous laissez pas effrayer, car il faut que toutes ces choses arrivent. Cependant, ce ne sera pas encore la fin.
7. Une nation se dressera contre une nation et un royaume contre un royaume, et il y aura en divers endroits des famines, [des pestes] et des tremblements de terre.
8. Tout cela sera le commencement des douleurs.
9. Alors on vous livrera à la persécution et l'on vous fera mourir; vous serez détestés de toutes les nations à cause de mon nom.
10. Beaucoup trébucheront alors, et ils se trahiront, se détesteront les uns les autres.
11. Beaucoup de prétendus prophètes surgiront et ils tromperont beaucoup de gens.
12. A cause de la progression du mal, l'amour du plus grand nombre se refroidira,
13. mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé.
14. Cette bonne nouvelle du royaume sera proclamée dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin.
15. »C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abominable dévastation dont a parlé le prophète Daniel établie dans le lieu saint – que celui qui lit fasse attention! –
16. alors, que ceux qui seront en Judée s'enfuient dans les montagnes,
17. que celui qui sera sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison,
18. et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau.
19. Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront durant ces jours-là!
20. Priez pour que votre fuite n'arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat,
21. car alors la détresse sera si grande qu'il n'y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent et qu'il n'y en aura jamais plus.
22. Et si ces jours n'étaient pas abrégés, personne ne serait sauvé; mais à cause de ceux qui ont été choisis, ces jours seront abrégés.
23. Si quelqu'un vous dit alors: 'Le Messie est ici', ou: 'Il est là', ne le croyez pas,
24. car de prétendus messies et de prétendus prophètes surgiront; ils feront de grands prodiges et des signes miraculeux au point de tromper, si c'était possible, même ceux qui ont été choisis.
25. Voilà, je vous l'ai annoncé d'avance.
26. Si donc on vous dit: 'Le voici, il est dans le désert', n'y allez pas, ou: 'Le voilà, il est dans un lieu secret', ne le croyez pas.
27. En effet, tout comme l'éclair part de l'est et apparaît jusqu'à l'ouest, ainsi sera le retour du Fils de l'homme.
28. Là où sera le cadavre, là se rassembleront les vautours.
29. »Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel et les puissances célestes seront ébranlées.
30. Alors le signe du Fils de l'homme apparaîtra dans le ciel; tous les peuples de la terre se lamenteront et ils verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire.
31. Il enverra ses anges avec la trompette retentissante et ils rassembleront ceux qu'il a choisis des quatre coins du monde, d'une extrémité du ciel à l'autre.
32. Tirez instruction de la parabole du figuier: dès que ses branches deviennent tendres et que les feuilles poussent, vous savez que l'été est proche.
33. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, qu'il est à la porte.
34. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera pas avant que tout cela n'arrive.
35. Le ciel et la terre disparaîtront, mais mes paroles ne disparaîtront pas.
36. »Quant au jour et à l'heure, personne ne les connaît, pas même les anges du ciel, [ni même le Fils]: mon Père seul les connaît.
37. Ce qui est arrivé à l'époque de Noé arrivera de même au retour du Fils de l'homme.
38. En effet, dans les jours précédant le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé est entré dans l'arche.
39. Ils ne se sont doutés de rien jusqu'à ce que le déluge vienne et les emporte tous. Il en ira de même au retour du Fils de l'homme.
40. Alors, deux hommes seront dans un champ: l'un sera pris et l'autre laissé;
41. deux femmes moudront à la meule: l'une sera prise et l'autre laissée.
42. Restez donc vigilants, puisque vous ignorez à quel moment votre Seigneur viendra.
43. Vous le savez bien, si le maître de la maison savait à quelle heure de la nuit le voleur doit venir, il resterait éveillé et ne laisserait pas percer les murs de sa maison.
44. C'est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas.
45. »Quel est donc le serviteur fidèle et prudent que son maître a établi responsable des gens de sa maison pour leur donner la nourriture en temps voulu?
46. Heureux le serviteur que son maître, à son arrivée, trouvera occupé à son travail!
47. Je vous le dis en vérité, il l'établira responsable de tous ses biens.
48. Mais si c'est un mauvais serviteur, qui se dit en lui-même: 'Mon maître tarde à venir',
49. s'il se met à battre ses compagnons, s'il mange et boit avec les ivrognes,
50. le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s'y attend pas et à l'heure qu'il ne connaît pas.
51. Il le punira sévèrement et lui fera partager le sort des hypocrites: c'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Lien connexe: lefilrougedelabible.com

Fil Rouge de la Bible 14: Une mission à accomplir

Jésus a montré le Père par une vie rayonnante au milieu de ses contemporains. Ne demande-t-il pas d’en faire de même à ceux qu’Il a sauvés ?

Béni pour bénir Maintenant que toutes les personnes qui souhaitent redonner leur confiance à Dieu ont été rassemblées dans une famille, il est temps de découvrir que Dieu a un but pour la famille qui porte son nom : être béni par Dieu pour bénir les autres ! La famille de Dieu doit utiliser la réconciliation dont elle a été elle-même la première bénéficiaire pour permettre cette réconciliation entre Dieu et d’autres créatures. Et comme toujours, Dieu est l’initiateur de l’objectif, de la méthode et des moyens.

La vie de famille comme préalable Le préalable essentiel est que le fondement de la mission de la famille de Dieu est … la vie de famille. Selon Dieu, la mission de la famille de Dieu s’enracine avant tout dans un mode de vie et non dans des projets ou des actions. Jean rappelle que l’unité de la famille de Dieu, et l’amour que se porteront les membres qui la composent, interpelleront, et prouveront que seul Jésus peut en être à l’origine. • Si la vie de la famille de Dieu est différente de tous les clubs ou associations, c’est parce que Jésus est au centre de chaque vie qui compose cette famille. • Si la vie de la famille de Dieu est possible malgré toutes les différences, c’est que Jésus est le seul capable de changer les humains et de proposer un projet de « vivre ensemble » qui tienne la route. De cette manière, la famille de Dieu va rendre « visible » Dieu qui est invisible.

Un fondement inébranlable Dans le texte de Matthieu 28, nous découvrons que le mandat missionnaire de la famille de Dieu s’appuie encore sur Jésus. • Premièrement, Jésus affirme qu’il est aux commandes de la famille de Dieu pour conduire cette mission. Il tient cette légitimité du fait qu’Il a reçu toute autorité dans le ciel et sur la terre. Il a le droit de missionner son peuple, mais aussi de lui en donner les capacités. • Deuxièmement, Jésus affirme qu’Il reste présent à côté de la famille de Dieu tous les jours, sur tous les terrains, dans toutes les conditions, jusqu’à ce que la mission soit accomplie. Le peuple de Dieu n’est pas envoyé seul, par un chef qui resterait en retrait, mais reste accompagné 24h/24 par le chef de mission.

Une dynamique à utiliser En opposition au traditionnel « venez », la dynamique à laquelle Dieu nous pousse est « d’aller », au gré de sa vie quotidienne. Noé, Moïse, Abraham, David, Daniel, Jésus, les disciples, ont tous été utilisés dans leurs quotidiens, aussi disparates soient-ils. La vie quotidienne, qui peut être vécue comme une contrainte, devient pour Dieu le support naturel de la mission. Chaque membre de la famille de Dieu doit juste réaliser qui il est, accepter ce que Dieu a fait de sa vie, et utiliser cette opportunité pour faire de « toutes les nations des disciples ». Et Dieu, dans sa sagesse, a placé chaque membre de la famille de Dieu dans un milieu géographique, relationnel et professionnel que nul autre ne peut toucher.

Une méthodologie en trois étapes La méthode de Dieu expliquée en Matthieu 28 comprend trois étapes dont la chronologie est importante. En premier lieu, Dieu demande que ses disciples fassent des disciples, c’est-à-dire des personnes qui se sont réconciliées avec Dieu en acceptant Jésus comme maître, et qui ont renoncé à leur indépendance. Ensuite, Dieu demande que les nouveaux disciples s’engagent concrètement à suivre Jésus, en se faisant baptiser, car cette étape est un véritable repère chronologique pour le nouveau disciple, et pour la famille qui l’accueille. Enfin, Dieu demande à la famille de Dieu d’enseigner aux nouveaux disciples « à observer » tout ce que Jésus a prescrit, en utilisant une pédagogie qui alterne formations théorique et pratique, comme Jésus s’y est pris avec ses disciples.

Un contenu simple, mais à décortiquer Le texte de Luc 24 explicite le résumé du message à transmettre dans cette mission. « Jésus est la solution du plan de sauvetage. Pour cela, il a dû mourir, mais il est ressuscité. Cette offre de réconciliation justifie un changement d’attitude de chaque Homme car il est maintenant possible de se réconcilier avec Dieu ». Or, la compréhension de ce message pourtant simple n’est pas du tout évidente. La seule manière d’expliciter clairement ce résumé nous est donnée par Jésus. « En partant des livres de Moïse (p. 4 à 17), puis en parcourant tous ceux des prophètes (p. 18 à 20, 25-26), il leur expliqua ce qui se rapportait à lui » ! Même pour Jésus, la bonne nouvelle n’est compréhensible, recevable et acceptable qu’au travers d’une révélation progressive et décortiquée, en suivant un fil rouge de la Bible.

Une puissance à l’oeuvre Le texte de Jean 20 nous rappelle que Dieu le Père a été à l’initiative de la relation avec ses créatures. Il a toujours voulu la maintenir, même après la rupture de confiance. Puis, Dieu a envoyé son Fils Jésus, en chair et en os, pour restaurer cette relation. Maintenant, le Père et le Fils envoient la famille de Dieu pour garder le lien avec tous les humains qui sont encore séparés de Dieu, afin qu’ils fassent un jour partie de sa famille. Celle-ci n’est pas seule sur le terrain : en plus de Jésus, qui est présent tous les jours, la famille de Dieu est accompagnée du Saint-Esprit, qui lui apporte sa puissance exceptionnelle. Et si la famille de Dieu a du mal à poursuivre cette dynamique initiée par Dieu, le livre des Actes nous montre comment Dieu stimule cette mission « d’aller » malgré les difficultés du quotidien.

La famille comme lieu de préparation Si la vie de famille du peuple de Dieu est un aspect de sa mission, elle est aussi, selon Dieu, une formidable base de préparation et d’envoi. Dans sa lettre aux habitants de Colosses, Paul exprime son besoin de leurs prières pour annoncer clairement la réconciliation en Jésus. De son côté, Pierre les encourage à se préparer à défendre leurs convictions. D’après eux, la mission donnée par Dieu requiert du tact, de la douceur, de la dignité, de la persévérance, de l’entraide, une conduite juste, de la souffrance ! Et tout cela va nécessiter un apprentissage régulier, le développement d’outils adaptés, l’entraide et la stimulation collective pour progresser. Selon Dieu, sa famille doit être une véritable pépinière de formation et d’envoi « vers toutes les nations ». Et cela concerne tous ses membres, hommes et femmes, jeunes et vieux, bien portants ou malades, pour toucher toutes les parties de la population.

Continuer à faire confiance Pour mener à bien sa mission, la famille de Dieu a juste à imiter la méthode et la pédagogie que Dieu a utilisées pour atteindre ses créatures égarées, et que nous avons découvertes tout au long du fil rouge de la Bible : aimer les personnes, garder le lien quelles que soient les circonstances, « vivre avec » en toutes situations, rendre des comptes si des questions se posent, et le jour venu… annoncer que seul Dieu est digne de confiance, en parcourant un fil rouge de la Bible. À chaque étape, les méthodes, moyens, et résultats sont toujours allés au-delà des attentes. Continuer à faire confiance à Dieu : voilà comment la famille de Dieu dévoilera en partie la gloire de Dieu avant qu’elle ne devienne un jour pleinement visible. Car un avenir glorieux se prépare…

RÉFLEXION
Jésus a montré le Père par une vie rayonnante au milieu de ses contemporains. Ne demande-t-il pas d’en faire de même à ceux qu’Il a sauvés ?

Textes bibliques: Disponible dans la Segond 21: Matthieu 28.16-20, Marc 16.9-19, Luc 24.13-46,

Jean 20.19-23, Actes 1.4-8 ; voir aussi la série de prédications dur Actes / Actes 1

Matthieu 28 / Bible Segond21

1. Après le sabbat, à l'aube du dimanche, Marie de Magdala et l'autre Marie allèrent voir le tombeau.
2. Soudain, il y eut un grand tremblement de terre, car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre [de devant l'ouverture] et s'assit dessus.
3. Il avait l'aspect de l'éclair et son vêtement était blanc comme la neige.
4. Les gardes tremblèrent de peur et devinrent comme morts,
5. mais l'ange prit la parole et dit aux femmes: «Quant à vous, n'ayez pas peur, car je sais que vous cherchez Jésus, celui qui a été crucifié.
6. Il n'est pas ici, car il est ressuscité, comme il l'avait dit. Venez voir l'endroit où le Seigneur était couché
7. et allez vite dire à ses disciples qu'il est ressuscité. Il vous précède en Galilée. C'est là que vous le verrez. Voilà, je vous l'ai dit.»
8. Elles s'éloignèrent rapidement du tombeau, avec crainte et une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples.
9. Et voici que Jésus vint à leur rencontre et dit: «Je vous salue.»Elles s'approchèrent, s'agrippèrent à ses pieds et se prosternèrent devant lui.
10. Alors Jésus leur dit: «N'ayez pas peur! Allez dire à mes frères de se rendre en Galilée: c'est là qu'ils me verront.»
11. Pendant qu'elles étaient en chemin, quelques hommes de la garde entrèrent dans la ville et annoncèrent aux chefs des prêtres tout ce qui était arrivé.
12. Après s'être réunis avec les anciens pour tenir conseil, ceux-ci donnèrent une forte somme d'argent aux soldats
13. avec cette consigne: «Dites que ses disciples sont venus de nuit voler le corps pendant que vous dormiez.
14. Et si le gouverneur l'apprend, nous l'apaiserons et nous ferons en sorte que vous n'ayez pas d'ennuis.»
15. Les soldats prirent l'argent et se conformèrent aux instructions reçues. Et ce récit des événements s'est propagé parmi les Juifs jusqu'à aujourd'hui.
16. Les onze disciples allèrent en Galilée, sur la montagne que Jésus leur avait désignée.
17. Quand ils le virent, ils se prosternèrent [devant lui], mais quelques-uns eurent des doutes.
18. Jésus s'approcha et leur dit: «Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.
19. Allez [donc], faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit
20. et enseignez-leur à mettre en pratique tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.»

Lien connexe: lefilrougedelabible.com

Fil Rouge de la Bible 13: La famille de Dieu

Fil Rouge de la Bible 13: La famille de Dieu

Dieu ne fait pas de ses enfants des électrons libres esseulés, mais il les intègre dans sa famille avec l’ambition que ses enfants puissent vivre à l’exemple de Jésus.

Jésus est le héros Le projet de Dieu continue. Ainsi, tous ceux qui sont devenus enfants de Dieu en faisant confiance à Jésus sont réunis par Dieu dans une nouvelle famille, l’Église. Cette confiance en Jésus se traduit par une obéissance à ce leader-serviteur parfait, et l’organisation de la famille de Dieu s’articule autour des deux axes qui reflètent l’oeuvre de réconciliation de Jésus. Ainsi, dans la famille de Dieu, Jésus reste toujours le héros en tout !

Vérité et grâce… Ces deux piliers, Jésus nous les révèle dans une histoire comme lui seul sait les raconter, dans le chapitre 18 de l’Évangile de Matthieu1. Premier pilier de la famille de Dieu : la vérité. La Bible affirme qu’il n’y a rien de plus horrible pour Dieu que le refus de son autorité par une de ses créatures, surtout si cette personne fait partie de la famille de Dieu. De la même manière que Dieu a averti Adam et Eve que le jour où ils placeraient leur confiance ailleurs, ils mourraient, chaque membre de la famille de Dieu doit s’exhorter mutuellement à continuer de placer sa confiance en Dieu. Deuxième pilier de la famille de Dieu : la grâce. La Bible affirme aussi que Dieu offre sa grâce à toute créature qui en fait la demande, quelle que soit la situation, à cause de l’oeuvre de Jésus, surtout si cette personne fait partie de la famille de Dieu. De la même manière que Dieu est resté en relation avec ses créatures rebelles en attendant qu’elles reviennent à lui, chaque membre de la famille de Dieu doit toujours laisser la place à la réconciliation quel que soit le délai. Il n’y a rien de plus beau que l’offre de réconciliation offerte par Dieu à ceux qui acceptent de refaire confiance à Dieu grâce à la mort de son fils ! La valeur inestimable d’une vie à l’image de Dieu doit toujours laisser une possibilité de réconciliation.

… Réunies dans le pardon: Ce couple de vérité et de grâce est caractéristique de la démarche de pardon. Ainsi, la vérité révèle la faute et confond le coupable mais la grâce apporte une solution et la possibilité d’une restauration. Sans vérité, pas besoin de grâce mais la vérité seule n’offre pas de perspective de réconciliation. Et la grâce doit primer avant tout ! Car cette possibilité de se réconcilier avec Dieu justifie toujours d’offrir une seconde, une troisième… ou une quatre cent quatre-vingt-dixième chance…

Des conséquences visibles essentielles Selon Matthieu, l’attitude de la famille de Dieu doit en permanence valoriser l’acte de réconciliation permise par Jésus. En dévoilant les refus de l’autorité de Dieu par la vérité, la famille de Dieu valorise le besoin de réconciliation sans enfermer une créature dans une ignorance dont les conséquences sont éternelles. Et en gardant la main tendue de la grâce, la famille de Dieu valorise la possibilité de réconciliation, ouvrant la perspective pour la créature d’un changement radical pour l’éternité. Ce point est tellement essentiel dans la vie de famille, que Jésus s’engage à « être au milieu » de sa famille pour l’y aider. Car toutes les fois que la famille de Dieu pardonne, elle rend bonne la nouvelle de la mort et de la résurrection de Jésus, et concrétise l’offre de réconciliation de Dieu envers ses créatures.

S’encourager à maintenir le pardon Pour vivre en permanence cette vie de pardon qui allie grâce et vérité, la famille de Dieu doit s’encourager, pour ne pas risquer de tomber dans une vérité trop acérée ou une grâce insipide. Dieu a laissé à sa famille quatre manières complémentaires d’y arriver :

premièrement, lire et comprendre la Bible pour toujours mieux savoir comment et à qui pardonner à l’exemple de Dieu,

deuxièmement, passer du temps avec la famille de Dieu pour mieux vivre le pardon et ses conséquences,

troisièmement, demander à Dieu par la prière de l’aider à mieux pardonner et vivre le pardon

et quatrièmement, mieux se rappeler le pardon que Dieu offre en Jésus grâce au symbole qu’est la Cène !

Un édifice humain à la gloire de Dieu !

Si la famille de Dieu rassemble de manière hétéroclite des humains très différents, aux histoires très différentes, la base commune de la réconciliation en Jésus et le lien du pardon permanent font de cette diversité une force. Prenons l’image du bâtiment que Paul utilise pour parler à la famille de Dieu d’Éphèse : chaque élément de base d’un bâtiment pris isolément peut paraître futile ou redondant, mais une fois assemblés par un ciment efficace et selon un plan précis, tous ces éléments révèlent une oeuvre architecturale dont l’utilité prédéfinie par le plan devient visible. De la même manière, Dieu souhaite que chaque membre de sa famille ne reste pas isolé, mais prenne la place qui lui revient, conformément au plan de Dieu, relié aux autres par le lien du pardon en Jésus dans un édifice à sa gloire. Dieu aurait-il un objectif prédéfini pour cet édifice humain qu’est la famille de Dieu ?

RÉFLEXION
Communiquer avec Dieu n’est pas difficile, il suffit de lui parler dans sa tête ou à haute voix. Communiquer avec Dieu est indispensable pour lui demander son aide et pour mieux percevoir la vérité et l’attitude de la grâce, qui lui est jumelle.

Textes bibliques: Disponible dans la Segond 21 : Matthieu 18, Actes 2, éphésiens 2

Matthieu 18 / Bible Segond21

1. A ce moment-là, les disciples s'approchèrent de Jésus et dirent: «Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux?»
2. Jésus appela un petit enfant, le plaça au milieu d'eux
3. et dit: «Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez pas et si vous ne devenez pas comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.
4. C'est pourquoi, celui qui se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux,
5. et celui qui accueille en mon nom un petit enfant comme celui-ci m'accueille moi-même.
6. Mais si quelqu'un fait trébucher un seul de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspende à son cou une meule de moulin et qu'on le jette au fond de la mer.
7. »Malheur au monde à cause des pièges! Les pièges sont inévitables, mais malheur à l'homme qui en est responsable!
8. Si ta main ou ton pied te poussent à mal agir, coupe-les et jette-les loin de toi. Mieux vaut pour toi entrer dans la vie boiteux ou manchot que d'avoir deux pieds ou deux mains et d'être jeté dans le feu éternel.
9. Et si ton oeil te pousse à mal agir, arrache-le et jette-le loin de toi. Mieux vaut pour toi entrer dans la vie avec un seul oeil que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans l'enfer de feu.
10. »Faites bien attention de ne pas mépriser un seul de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans le ciel sont continuellement en présence de mon Père céleste.
11. [En effet, le Fils de l'homme est venu sauver ce qui était perdu.]
12. »Qu'en pensez-vous? Si un homme a 100 brebis et que l'une d'elles se perde, ne laisse-t-il pas les 99 autres sur les montagnes pour aller chercher celle qui s'est perdue?
13. Et s'il la trouve, je vous le dis en vérité, il en a plus de joie que des 99 qui ne se sont pas perdues.
14. De même, ce n'est pas la volonté de votre Père céleste qu'il se perde un seul de ces petits.
15. »Si ton frère a péché [contre toi], va et reprends-le seul à seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère.
16. Mais s'il ne t'écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l'affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins.
17. S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Eglise; et s'il refuse aussi d'écouter l'Eglise, qu'il soit à tes yeux comme le membre d'un autre peuple et le collecteur d'impôts.
18. Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre aura été lié au ciel et tout ce que vous délierez sur la terre aura été délié au ciel.
19. »Je vous dis encore que si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père céleste.
20. En effet, là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux.»
21. Alors Pierre s'approcha de Jésus et lui dit: «Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi? Est-ce que ce sera jusqu'à 7 fois?»
22. Jésus lui dit: «Je ne te dis pas jusqu'à 7 fois, mais jusqu'à 70 fois 7 fois.
23. »C'est pourquoi, le royaume des cieux ressemble à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.
24. Quand il se mit à l'oeuvre, on lui en amena un qui devait 10'000 sacs d'argent.
25. Comme il n'avait pas de quoi payer, son maître ordonna de le vendre, lui, sa femme, ses enfants et tout ce qu'il avait, afin d'être remboursé de cette dette.
26. Le serviteur se jeta par terre et se prosterna devant lui en disant: '[Seigneur,] prends patience envers moi et je te paierai tout.'
27. Rempli de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit la dette.
28. Une fois sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait 100 pièces d'argent. Il l'attrapa à la gorge et se mit à l'étrangler en disant: 'Paie ce que tu me dois.'
29. Son compagnon tomba [à ses pieds] en le suppliant: 'Prends patience envers moi et je te paierai.'
30. Mais l'autre ne voulut pas et alla le faire jeter en prison jusqu'à ce qu'il ait payé ce qu'il devait.
31. A la vue de ce qui était arrivé, ses compagnons furent profondément attristés, et ils allèrent raconter à leur maître tout ce qui s'était passé.
32. Alors le maître fit appeler ce serviteur et lui dit: 'Méchant serviteur, je t'avais remis en entier ta dette parce que tu m'en avais supplié.
33. Ne devais-tu pas, toi aussi, avoir pitié de ton compagnon comme j'ai eu pitié de toi?'
34. Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux jusqu'à ce qu'il ait payé tout ce qu'il devait.
35. C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère de tout son coeur.»

Lien connexe: lefilrougedelabible.com