Actes #9: Par Jésus, inutilité de tous les systèmes religieux (Actes 6)

Actes #9: Par Jésus, inutilité de tous les systèmes religieux (Actes 6) ; Patrice Berger

Prédication de Patrice Berger, 2021-05-23, église AB Lausanne-Renens

titre: Actes #9: Par Jésus, inutilité de tous les systèmes religieux , (écoutez/visualiser ci-dessus).

Résumé :

Par Jésus, inutilité des lois religieuses, lieux saints et « personnes saintes » pour être rendu favorable à Dieu. Contraintes, efforts vertueux, pèlerinages, objets de dévotions, recours ou prières à des personnages religieux emblématiques sont donc inutiles. Dieu n’est pas non plus contenu dans un lieu, un objet ou une matière. Amulette, porte bonheur, idole ou temple domestique ne servent à rien (c’est même l’inverse, ces pratiques appartiennent au sous -monde). Réflexions sur l’animisme et le panthéisme et l’idolâtrie de la majorité des religions.

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 6 ou la Bible NEG 1979 Actes 6 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Actes 6 / Bible Segond21

1. A cette époque-là, alors que le nombre des disciples augmentait, les Hellénistes murmurèrent contre les Hébreux parce que leurs veuves étaient négligées lors des distributions quotidiennes.
2. Les douze convoquèrent l'ensemble des disciples et dirent: «Il ne convient pas que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables.
3. C'est pourquoi, frères et soeurs, choisissez parmi vous sept hommes de qui l'on rende un bon témoignage, remplis d'Esprit [saint] et de sagesse, et nous les chargerons de ce travail.
4. Quant à nous, nous continuerons à nous consacrer à la prière et au ministère de la parole.»
5. Cette proposition plut à toute l'assemblée. Ils choisirent Etienne, un homme plein de foi et d'Esprit saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, un non-Juif d'Antioche converti.
6. Ils les présentèrent aux apôtres et ils posèrent les mains sur eux en priant.
7. La parole de Dieu se propageait de plus en plus, le nombre des disciples augmentait beaucoup à Jérusalem et une grande foule de prêtres obéissaient à la foi.
8. Etienne, plein de foi et de puissance, accomplissait des prodiges et de grands signes miraculeux parmi le peuple.
9. Quelques membres de la synagogue appelée «synagogue des affranchis», des Cyrénéens, des Alexandrins et des Juifs de Cilicie et d'Asie se mirent à discuter avec lui;
10. mais ils ne pouvaient pas résister à la sagesse et à l'Esprit qui inspiraient ses paroles.
11. Alors ils soudoyèrent des hommes qui dirent: «Nous l'avons entendu proférer des paroles blasphématoires envers Moïse et envers Dieu.»
12. Ils ameutèrent le peuple, les anciens et les spécialistes de la loi, puis ils se jetèrent sur lui, l'arrêtèrent et l'emmenèrent au sanhédrin.
13. Ils présentèrent de faux témoins qui dirent: «Cet homme ne cesse de proférer des paroles [blasphématoires] contre le lieu saint et contre la loi;
14. nous l'avons entendu dire que Jésus, ce Nazaréen, détruira ce lieu et changera les coutumes que Moïse nous a transmises.»
15. Tous ceux qui siégeaient au sanhédrin avaient les regards fixés sur Etienne; ils virent que son visage était comme celui d'un ange.

Actes suite

La dernière fois, nous avons commencé par nous arrêter sur le début du chapitre 6 du livre des Actes

Problème structurel, église en danger

Nous avons pu voir que, face à une crise interne, l’inégalité de traitement des veuves d’origine grecque révélait l’essoufflement de l’organisation de l’Eglise naissante.

Les cadres, c’est à dire les apôtres, assumaient une responsabilité de trop (l’aide sociale)

au détriment de leur mission première, l’annonce et l’enseignement de l’évangile.

Avec le danger de mal faire l’un et l’autre et que finalement l’évangile soit annihilé dans son annonce comme dans son expression de vie.

Solution

Dieu conduit l’église à nommer des assistants en tous points fiables au niveau de l’évangile pour superviser la partie pratique qui était chronophage pour les apôtres.

Conséquence

Ainsi l’évangile dans toute sa dimension a pu continuer à s’exprimer et l’Eglise continuait à rayonner de Christ.

Diakonia, « service »

Ce texte nous a aussi montré que le même terme Diakonia, « service », était utilisé pour le service pratique rendu à Dieu, comme pour le service d’annonce ou d’enseignement de l’Evangile. L’un et l’autre sont un service pour Dieu. Il n’y a pas un service de1ère division et un autre de 2ème division.

Les assistants sont fondés dans l’évangile

Pour autant, les assistants nommés pour un service pratique ne sont pas nécessairement ignares au niveau du contenu de l’Evangile, de comment le communiquer autour d’eux et de comment en témoigner.

Episodes précédents

Vous retrouverez les épisodes précédents sur le site de l’Eglise locale https://ab-renens.ch à la rubrique :

  • Prédication
    • Série
      • Livre des Actes

Les prédications sont disponibles

Merci à toute l’équipe qui oeuvre pour faire cela.

La structure du livre renforce l’idée

La structure du livre des Actes nous met le projecteur sur 2 des 7 assistants nommés au début du chapitre 6 : Etienne et Philippe, montrant ainsi la consistance de leur compréhension de l’évangile du même Esprit qui les anime tout comme les apôtres et Jésus Lui-même et leur zèle pour communiquer l’évangile.

Long passage biblique

Nous allons donc lire le passage assez conséquent qui concerne Etienne.

Point de départ

Le point de départ du sujet de cette section de texte part d’une discussion d’Etienne (très vraisemblablement Juif d’origine grecque) qui parle avec ses congénère, de même origine grecque, qui se retrouvaient dans une synagogue particulièrement destinée aux Juifs d’origine helléniste, c’est à dire grecque.

On ne sait pas trop s’il s’agissait de personnes provenant de plusieurs synagogues ou si ces Juifs de différentes provenances autour de la Méditerranée se retrouvaient dans la même Synagogue dite « des affranchis » (dont le point d’origine se trouve vers Rome. esclaves juifs, finalement affranchis. Il pourrait s’agir d’eux ou de leurs enfants).

Origines claires

Mais ce qui est certain, c’est qu’Etienne parle de l’Evangile avec des Juifs d’origine grecque ou parlant le grec, venant de Rome ou étant les descendants de ceux venant de Rome, d’autres venant plutôt d’Afrique du nord, les Cyrénéens (Libye actuelle) et les Alexandrins (l’Egypte), ainsi que de l’autre côté, la Turquie actuelle avec la Cilicie et l’Asie antique : à cette époque, il y avait de grandes communautés juives dans ces différents endroits géographiques.

Premier pas vers ceux au loin

En fait, Etienne est l’un des premiers disciples de Jésus à exposer l’évangile à des personnes qui ne sont pas complètement de Judée ou de Jérusalem.

Compréhension de la portée universelle

Surtout, Etienne a compris la porté universelle de l’évangile vers tous les peuples et toutes les nations.

Les apôtres un peu plus tard

Etienne le comprend et le communique avant la pleine compréhension qu’en feront les apôtres. Notamment avec la rencontre décisive de l’apôtre Pierre et de l’officier romain Corneille. Puis après, l’apôtre Paul (qui avant sa rencontre avec Jésus s’appelait Saul de Tarse)

Etienne et Saul ?

Tarse fait partie de la région de Cilicie. Qui sait, peut-être que Saul a entendu l’évangile pour la première fois de la bouche d’Etienne ?

Saul première mention

Toujours est-il que nous allons rencontrer pour la première fois Saul dans le texte d’aujourd’hui, pas dans le rôle d’apôtre mais dans celui de l’intégriste religieux et fanatique, satisfait du meurtre de ce premier disciple martyr et zélé dans la persécution des disciples de Christ.

Similitude de trajectoires

Plus tard, à son tour, Saul devenu l’apôtre Paul annoncera l’Evangile aux personnes non juives. Ce ministère rencontrera fréquemment de l’opposition et de la persécution et, finalement, l’apôtre Paul mourra lui aussi en martyr.

Il y a ici, avec Etienne, comme un précurseur de ce que sera l’apôtre Paul !

Et surtout cette belle mission de l’annonce de l’Evangile à toutes les nations. Comme le montre le verset derrière moi (Actes 1.8 ). L’évangile progresse…

Texte: Actes 6

Arrestation et exécution d’Etienne

8 Etienne, plein de foi et de puissance, accomplissait des prodiges et de grands signes miraculeux parmi le peuple.

Cela semble indiquer qu’il est animé du même Esprit que les apôtres et Jésus lui-même.

Ces aspects spectaculaires sont assez récurrents, dans le début des Actes, pour montrer la continuité dans cette phase inaugurale de l’Eglise avec Jésus, les apôtres et les autres disciples.

9 Quelques membres de la synagogue appelée «synagogue des affranchis»,

  • des Cyrénéens,
  • des Alexandrins
  • et des Juifs de Cilicie

et d’Asie se mirent à discuter avec lui;

10 mais ils ne pouvaient pas résister à la sagesse et à l’Esprit qui inspiraient ses paroles.

11 Alors ils soudoyèrent des hommes qui dirent:

«Nous l’avons entendu proférer des paroles blasphématoires envers Moïse et envers Dieu.»

12 Ils ameutèrent

  • le peuple,
  • les anciens
  • et les spécialistes de la loi,

puis ils se jetèrent sur lui,

l’arrêtèrent et l’emmenèrent au sanhédrin.

13 Ils présentèrent de faux témoins qui dirent:

«Cet homme ne cesse de proférer des paroles [blasphématoires] contre le lieu saint et contre la loi; 14nous l’avons entendu dire que Jésus, ce Nazaréen, détruira ce lieu et changera les coutumes que Moïse nous a transmises.»

15 Tous ceux qui siégeaient au sanhédrin avaient les regards fixés sur Etienne;

ils virent que son visage était comme celui d’un ange.

Actes – Chapitre 7

1 Le grand-prêtre dit:

«Est-ce exact?»

2 Etienne répondit:

«Mes frères et pères, écoutez!

Le Dieu de gloire est apparu à notre ancêtre Abraham lorsqu’il était en Mésopotamie, avant qu’il ne s’installe à Charan, et lui a dit:

3 Quitte ton pays et ta famille et va dans le pays que je te montrerai.

4 Il a alors quitté le pays des Chaldéens et est allé habiter à Charan.

De là, après la mort de son père, Dieu l’a fait passer dans le pays que vous habitez maintenant.

5 Il ne lui a donné aucun héritage dans ce pays, pas même de quoi poser le pied,

mais il a promis de lui en donner la possession, ainsi qu’à sa descendance après lui, alors même qu’il n’avait pas d’enfant.

6 Voici ce que Dieu a dit:

Ses descendants séjourneront dans un pays étranger;

on les réduira en esclavage et on les maltraitera pendant 400 ans.

7 Cependant, la nation dont ils seront esclaves, c’est moi-même qui la jugerai, dit Dieu.

Après cela, ils sortiront et ils me serviront dans ce lieu-ci.

8 Puis Dieu a donné à Abraham l’alliance de la circoncision;

ainsi, Abraham a eu pour fils Isaac et l’a circoncis le huitième jour, Isaac a fait de même pour Jacob, et Jacob pour les douze patriarches.

9 Les patriarches, jaloux de Joseph, l’ont vendu pour qu’il soit emmené en Egypte, mais Dieu était avec lui 10 et l’a délivré de toutes ses détresses.

Il lui a donné la sagesse et la grâce devant le pharaon, le roi d’Egypte, qui l’a établi gouverneur de l’Egypte et de toute sa maison.

11 Il est alors survenu une famine dans toute l’Egypte et en Canaan. La détresse était grande et nos ancêtres ne trouvaient pas de quoi manger.

12 Jacob a appris qu’il y avait du blé en Egypte et il y a envoyé nos ancêtres une première fois.

13 La deuxième fois, Joseph s’est fait reconnaître par ses frères et le pharaon a ainsi appris quelle était son origine.

14 Puis Joseph a envoyé chercher son père Jacob et toute sa famille, composée de 75 personnes.

15 Jacob est descendu en Egypte, où il est mort, ainsi que nos ancêtres. 16Leurs corps ont été transportés à Sichem et déposés dans le tombeau qu’Abraham avait acheté à prix d’argent aux fils d’Hamor à Sichem.

17 Le temps où devait s’accomplir la promesse que Dieu avait faite à Abraham approchait, et le peuple a grandi et augmenté en nombre en Egypte 18 jusqu’à la venue d’un autre roi, qui n’avait pas connu Joseph.

19 Ce roi s’en est pris avec perfidie à notre peuple et a maltraité nos ancêtres au point de leur faire abandonner leurs enfants pour qu’ils ne survivent pas.

20 A cette époque est né Moïse, qui était beau aux yeux de Dieu. Il a été nourri trois mois chez son père 21 et, quand il a été abandonné, la fille du pharaon l’a adopté et l’a élevé comme son fils.

22 Moïse a été formé avec toute la sagesse des Egyptiens; il était puissant en paroles et en actes.

23 Il était âgé de 40 ans lorsqu’il a eu à cœur de rendre visite à ses frères, les Israélites.

24 Il en a vu un qu’on maltraitait, a pris sa défense et, pour venger l’homme malmené, a frappé l’Egyptien.

25 Ses frères comprendraient que Dieu leur accordait la délivrance par son intermédiaire, pensait-il, mais ils ne l’ont pas compris.

26 Le jour suivant, il est venu au milieu d’eux alors que certains se battaient et il a essayé de ramener la paix en leur disant:

‘Vous êtes frères! Pourquoi vous faites-vous du mal l’un à l’autre?’

27 Mais celui qui maltraitait son prochain l’a repoussé en disant:

Qui t’a établi chef et juge sur nous?

28 Veux-tu me tuer comme tu as tué l’Egyptien hier?

29 A cette parole, Moïse a pris la fuite et est allé habiter dans le pays de Madian, où il a eu deux fils.

30 C’est 40 ans plus tard qu’un ange [du Seigneur] lui est apparu dans le désert du mont Sinaï, dans la flamme d’un buisson en feu. 31 Voyant cela, Moïse a été étonné de cette apparition; comme il s’approchait pour regarder, la voix du Seigneur s’est fait entendre:

32 Je suis le Dieu de tes ancêtres, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Moïse, tout tremblant, n’osait pas regarder.

33 Le Seigneur lui a dit:

Retire tes sandales, car l’endroit où tu te tiens est une terre sainte.

34 J’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Egypte, j’ai entendu ses gémissements et je suis descendu pour le délivrer.

Maintenant, vas-y, je t’enverrai en Egypte.

35 Ce Moïse qu’ils avaient renié en disant: Qui t’a établi chef et juge?

c’est lui que Dieu a envoyé comme chef et libérateur avec l’aide de l’ange qui lui était apparu dans le buisson.

36 C’est lui qui les a fait sortir d’Egypte en accomplissant des prodiges et des signes miraculeux en Egypte, à la mer Rouge et au désert pendant 40 ans.

37 C’est ce Moïse qui a dit aux Israélites:

[Le Seigneur notre] Dieu fera surgir pour vous, parmi vos frères, un prophète comme moi.

38 C’est lui qui, lors de l’assemblée au désert, était avec l’ange qui lui parlait sur le mont Sinaï et avec nos ancêtres;

il a reçu des oracles de vie pour nous les transmettre.

39 Nos ancêtres n’ont pas voulu lui obéir, mais ils l’ont repoussé et, dans leur cœur, ils se sont tournés vers l’Egypte 40en disant à Aaron:

Fais-nous des dieux qui marchent devant nous! En effet, ce Moïse qui nous a fait sortir d’Egypte, nous ignorons ce qu’il est devenu.

41 A ce moment-là, ils ont fait un veau, ils ont offert un sacrifice à l’idole et se sont réjouis de ce que leurs mains avaient fabriqué. 42Alors Dieu s’est détourné d’eux et les a laissés adorer les corps célestes, comme cela est écrit dans le livre des prophètes:

M’avez-vous offert des victimes et des sacrifices pendant 40 ans au désert, communauté d’Israël?

  • 43 Vous avez porté la tente de Moloc
  • et l’étoile de votre dieu Remphan,

ces images que vous avez faites pour les adorer!

Aussi, je vous déporterai au-delà de Babylone.

44 Dans le désert, nos ancêtres avaient la tente du témoignage; celui qui parlait à Moïse lui avait ordonné de la faire d’après le modèle qu’il avait vu.

45 Nos ancêtres l’ont reçue et l’ont introduite, sous la conduite de Josué, dans le pays conquis sur les nations que Dieu a chassées devant eux; et elle y est restée jusqu’à l’époque de David.

46 David a trouvé grâce devant Dieu et a demandé la permission de trouver une habitation pour le Dieu de Jacob,

47 mais c’est Salomon qui lui a construit un temple.

48 Cependant le Très-Haut n’habite pas dans des temples faits par la main de l’homme, comme le dit le prophète:

49 Le ciel est mon trône,

et la terre mon marchepied.

Quelle maison pourrez-vous me construire, dit le Seigneur,

ou quel endroit pourra être mon lieu de repos?

50 N’est-ce pas ma main qui a fait tout cela?

51Hommes réfractaires, incirconcis de cœur et d’oreilles!

Vous vous opposez toujours au Saint-Esprit;

vous êtes bien comme vos ancêtres.

52 Lequel des prophètes vos ancêtres n’ont-ils pas persécuté?

Ils ont tué ceux qui annonçaient d’avance la venue du Juste,

et c’est lui que vous avez fait maintenant arrêter et dont vous êtes devenus les meurtriers,

53 vous qui avez reçu la loi par l’intermédiaire des anges et qui ne l’avez pas gardée!»

54 En entendant ces paroles,

ils avaient le cœur plein de rage et ils grinçaient des dents contre lui.

55 Mais Etienne, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards vers le ciel et vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. 56 Il dit:

«Je vois le ciel ouvert et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu.»

57 Ils poussèrent alors de grands cris en se bouchant les oreilles, se précipitèrent tous ensemble sur lui,

58 le traînèrent à l’extérieur de la ville et se mirent à le lapider.

Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul.

59 Ils jetaient des pierres à Etienne qui priait et disait:

«Seigneur Jésus, accueille mon esprit!»

60 Puis il se mit à genoux et s’écria d’une voix forte:

«Seigneur, ne les charge pas de ce péché!»

Après avoir dit cela, il s’endormit.

Actes – Chapitre 8

1 Saul approuvait l’exécution d’Etienne.

Ce jour-là, une grande persécution éclata contre l’Eglise de Jérusalem et tous, à l’exception des apôtres, se dispersèrent dans les diverses régions de Judée et de Samarie.

2Des hommes pieux enterrèrent Etienne et le pleurèrent beaucoup.

3 Quant à Saul, il cherchait à détruire l’Eglise:

il pénétrait dans les maisons,

en arrachait hommes et femmes et les faisait jeter en prison.

Les accusations contre Etienne

Etienne est accusé en deux fois par des faux témoins qui vont caricaturer, exagérer et interpréter ses propos pour qu’ils soient inaudibles de la part des Juifs pieux de l’époque.

Ils disent qu’Etienne parle contre Moïse, contre la loi et le lieu saint (le temple de Jérusalem de l’époque) et que Jésus changera les coutumes juives (qui régissent la vie d’alors depuis des siècles).

Textes qui y font référence:

des paroles blasphématoires envers Moïse et envers Dieu (verset 11)

Cet homme ne cesse de proférer des paroles [blasphématoires] contre le lieu saint et contre la loi; 14nous l’avons entendu dire que Jésus, ce Nazaréen, détruira ce lieu et changera les coutumes que Moïse nous a transmises. (versets 13-14)

Compréhension de l’oeuvre de Jésus

En effet, Etienne a bien compris l’oeuvre de Jésus.

Si le Messie règne, alors la loi est terminée et le temple fait de mains d’hommes n’a plus sa raison d’être !

Compréhension plus aboutie chez Etienne

Etienne (d’origine grecque) partage librement cette constatation alors que les apôtres (d’origine juive) sont plus mesurés à l’affirmer et devront encore débattre des coutumes juives comme la circoncision et les viandes sacrifiées aux idoles.

Fin du temple annoncée par Jésus

Le propos d’Etienne sur la valeur temporelle et passagère du temple n’est pas dénué de fondements car Jésus a affirmé que, s’il était détruit, il le rebâtirait en 3 jours (Matthieu 26:61 et Jean 2:19). Jésus parlait, en fait, de sa mort et sa résurrection mais signalait aussi, par là, la fin du lieu (bâtiment) au profit de l’oeuvre spirituelle éternelle qu’Il a accomplie.

Irrecevable

Evidement, c’est inaudible pour les Juifs pieux de l’époque !

A titre d’exemple, pensez à n’importe quelle grande religion bien établie, avec les lieux saints emblématiques qui lui sont liés, et allez dire avec aplomb que ces lieux vénérés vont être détruits ou sont inutiles parce qu’ils ne servent plus à rien, même si c’est vrai vous allez vous faire massacrer !

Tout le système de la loi juive remis en cause

De plus, Etienne ne parle pas uniquement du temple mais il est aussi accusé de mettre « par terre » tout le système de la loi religieuse et aussi sociale qui régit les Hébreux et les Juifs depuis des siècles.

Déshonneur pour les grands noms de l’histoire juive

C’est non seulement choquant et inaudible, donc blasphématoire, mais c’est aussi un déshonneur pour les personnes reconnues comme les fondateurs, ici Moïse par exemple (qui a reçu la loi au mont Sinaï – Exode 19 et 20 – ).

Pas l’intention d’Etienne

Pour autant, Etienne ne veut pas être choquant pour le plaisir. Il s’appuie sur ce que Jésus a réalisé, n’a-t-il pas « tout accompli » à la croix (Jean 19:30 ) ? (donc la loi, tout le système sacrificiel, etc.)

Explication

Et Etienne va exposer ce qui étaye cette vérité dans le discours qui est le plus long des Actes (certainement parce que c’est hyper important). Cinq points ressortent de son exposé qui va faire appel aux références de l’identité juive :

  • Dieu
  • Le culte
  • La loi
  • L’alliance
  • Jésus.

1 Dieu

Il l’appelle l’Eternel « Dieu de gloire » (Actes 7:2 ), en appuyant, dans la liste de son discours, sur Son amour, Sa bonté, Sa souveraineté et Sa fidélité envers de grandes figures de l’histoire fondatrice des Hébreux et des Juifs : Abraham, Joseph, Moïse, David, …

Etienne montre ainsi qu’il n’est pas un révisionniste qui balayerait tout ce que le « Dieu de Gloire » a scellé à jamais dans l’histoire de l’humanité avec le peuple hébreu.

Il cherche plutôt à les éclairer sur les intentions réelles de Dieu et à relever certains faits.

2 Le culte

Pendant des siècles, l’Eternel n’a pas été adoré dans un lieu ou un pays particulier – que ce soit pour Abraham, Joseph, Moïse – ou même dans un édifice particulier :

  • autels faits par Abraham (et les autres patriarches),
  • tabernacle portatif (de Moïse à Salomon),
  • temple fixe à Jérusalem depuis Salomon jusqu’à la déportation et depuis le retour de déportation jusqu’à sa destruction en l’an 70).

Le vrai culte uniquement rendu dans le temple à Jérusalem n’est donc pas une accusation magistrale.

3 La loi

Dieu demande d’obéir à la loi. Mais les Israélites sont plutôt caractérisés par leur désobéissance : leur refus d’écouter les prophètes qui les invitaient à revenir à loi et leur refus d’écouter les prophètes quand ils leur parlaient du Messie, les Israélites sont caractérisés pour les meurtres de plusieurs prophètes.

Etienne n’a donc pas de leçons à recevoir concernant la loi.

4 L’alliance

Dieu a fait des alliances et promesses à Abraham, celle d’un peuple et celle du territoire.

Comme toujours, Dieu a tenu parole mais Israël n’a pas fait sa part d’obéissance à l’Eternel en retour, si on regarde bien l’Ancien Testament, l’obéissance est vraiment l’exception dans son vécu au cours des siècles. Rien ne change avec Etienne, ils sont toujours aussi imperméables à l’action de Dieu par son Saint-Esprit, que ce soit durant le ministère de Jésus ou face aux évidences qu’Etienne souligne. Au final, Dieu fait sa part mais ils la refuse par leur aveuglement religieux et leur dureté de coeur.

5 Jésus

Sans nommer Jésus, Etienne fait un parallèle entre Moïse et Christ en parlant de l’oeuvre du Messie :

Autre parallèle : Joseph et Moïse ont été rejeté par les leurs, idem pour Jésus par les Juifs.

Autre parallèle encore : ils ont tué des prophètes, ils ont trahi et fait faire mourrir Jésus.

Synthèse

Au final, par ce discours, Etienne montre que les accusations blasphématoires et de destruction de l’héritage juif n’étaient pas vraiment fondées mais plutôt qu’ils étaient à un moment de l’histoire où on comprend une continuité, et un accomplissement des promesses et attentes de l’Ancien Testament.

Fermé comme une huître

Mais que voulez-vous faire ? Quand le coeur est dur et quand l’attachement aux traditions est irraisonné et irrationnel… La phase du fanatisme, de l’intégrisme s’exprime contre toutes logiques ou sagesses.

Vécu parallèle Etienne-Jésus

Et c’est le même type de scénario que Jésus a vécu et qu’Etienne va vivre à son tour.

Tout comme Lui :

  • prodiges et signes miraculeux,
  • compréhension très claire de l’accomplissement de Dieu en Jésus sur la base de ce que l’Eternel a fait depuis le commencement (consigné pour nous dans l’Ancien Testament),
  • confronté au rejet de ses contemporains et frères de nation,
  • procès devant les responsables politico-religieux,
  • faux témoins,
  • accusations vides,
  • emportement et haine « blasphématoire » quand il révèle sa proximité avec Dieu,
  • demande de ne pas imputer la condamnation et le meurtre à ses accusateurs et bourreaux,
  • Vêtements et bourreaux au moment de l’exécution,
  • mort.

Ce que nous pourrions retirer

1 Jésus

Jésus n’a pas oublié ou essayé d’effacer ce que l’Eternel a fait avant son ministère. Bien au contraire, Il a été la réponse des attentes de ce moment, l’accomplissement « Tout est accompli » (Jean 19. 30 ).

2 La Loi

L’obéissance à une loi et à des règles ne nous rendra jamais recevables vis à vis de Dieu :

«8 En effet, c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. 9 Ce n’est pas par les œuvres, afin que personne ne puisse se vanter. (Eph 2. 8-9 ) »

3 Pas d’autres moyens que Jésus

Il n’y a pas d’autres moyens de salut que Christ, parlant de Jésus, Pierre dit :

« 12 Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.» (Actes 4. 12 ) »

La loi, le temple, la ville sainte, les pèlerinages, les personnages spirituels et emblématiques sont inutiles.

4 Dieu n’est pas enfermé

Dieu n’a pas besoin de contenant. Dieu n’est pas contenu dans un endroit.

48 Cependant le Très-Haut n’habite pas dans des temples faits par la main de l’homme, comme le dit le prophète » (Actes 7. 48 )

Continuité AT et NT

Ce texte nous montre à nouveau qu’il n’y a pas une frontière entre l’Ancien Testament et le Nouveau Testament et entre la loi, le temple et l’ère de grâce depuis Jésus mais la première partie était préparatoire et transitoire en vue de l’accomplissement de la deuxième partie accomplie par Christ.

Se focaliser sur la première partie

Evidemment, rester uniquement sur les fondements de ce que l’Eternel a fait du temps des patriarches et prophètes est dommage, regrettable et stérile.

C’est comme assister à toute la préparation d’un repas et ne pas se mettre à table alors que vous y êtes invités !!!

Alerte rouge sur l’attachement à nos racines

A nouveau, ce texte nous alerte sur notre attachement viscéral à nos racines et ce qu’il peut nous amener à faire. L’attachement identitaire des Juifs a conduit au meurtre de Jésus et d’Etienne.

Et nous qu’en est-il de nos attaches familiales, culturelles, nationales, cantonales, communales, d’éducation, d’origines religieuses, de l’importance de l’honneur, de nos principes, idées politiques, philosophiques,  idéologiques et de notre style de vie ?

Malheureusement, il y a fort à craindre que nous sommes à deux doigts de l’intégrisme, du fanatisme pour les défendre, pas tant qu’elles nous conduiraient à commettre l’irréparable (quoique … ). Mais plus communément, ces attaches sont en opposition avec ce que Dieu veut faire dans nos vies. Et nous sommes certainement aussi butés que les opposants de Jésus et d’Etienne sur l’un ou l’autre sujet. Prions pour que Jésus révèle en nous tous ces dogmes, ces paradigmes, ces principes de vie qui sont des coffres-forts imperméables à l’action de Dieu.

Le rêve du temps des Actes

Je l’ai peut-être déjà dit, mais là encore nous avons cette évidence, certains croyants rêvent de la vie de l’Eglise comme dans le livre des Actes :

  • un bon gros délire communautaire (vivez en communauté pendant un an et on en reparle…),
  • le rêve ou l’envie d’être l’instrument de signes miraculeux en terme de guérison ou de pouvoir parler des langues sans passer par l’apprentissage.
  • En général les envies s’arrêtent là !!!

L’accroissement extraordinaire de l’Eglise à ce moment particulier de l’histoire n’est généralement pas cité comme « envies ». Cela révèle ainsi que ces envies « spirituelles »

sont assez égocentriques.

Mais ce que nous montre le livre des Actes, c’est que les premiers chrétiens dans ce temps particulier de l’inauguration de l’Eglise n’ont pas choisi les parties qui les arrangeaient. Mais certains ont été foudroyés de mort pour avoir menti aux responsables, emprisonnés pour leur foi, fouettés plus qu’au sang, lapidés et j’en passe…

On ne choisit pas les options qu’on trouverait intéressantes ou grisantes.

Le livre des Actes est un tout qui nous raconte les débuts, l’inauguration de l’Eglise. Tout n’est pas normatif, c’est à dire que tout n’est pas comme dans la vie habituelle de tous les croyants depuis cette inauguration. La norme, l’habitude est décrite dans les épîtres qui s’appuient sur le socle que les apôtres ont laissé sous l’inspiration du Saint-Esprit. Ephésiens 2. 20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. 21 C’est en lui que tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. 22 C’est en lui que vous aussi, vous êtes édifiés avec eux pour former une habitation de Dieu en Esprit.

Ce n’est pas parce que la vie dans les Actes n’est pas toujours normative qu’elle n’a rien à nous enseigner. Tout comme la vie d’Abraham ou de Moïse sont loin d’être normatives, elles nous aident à comprendre Dieu et ce qu’Il veut et à ce qu’Il aimerait voir en nous.

Persécutions encore aujourd’hui

Pour autant, nombres de nos frères et soeurs en Christ vivent littéralement certains des aspects de rejet et de persécution pour leur attachement à Christ. Portes Ouvertes https://www.portesouvertes.ch

Contributions de ce texte

à notre réflexion de vie

L’animisme

L’animisme est la croyance en un esprit, une force vitale, qui anime les êtres vivants, les objets mais aussi les éléments naturels, comme les pierres ou le vent, ainsi qu’en des génies protecteurs.

Le panthéisme

Le panthéisme est une doctrine philosophique selon laquelle « Dieu est tout ». Elle se distingue du monothéisme en considérant que Dieu n’est pas un être personnel distinct du monde mais qu’il est l’intégralité du monde; cette conception est appelée l’immanence par opposition au principe de transcendance du Dieu créateur monothéiste.

Ça donne ceci:

L’animisme

            Une force vitale habite l’arbre

Le panthéisme

            L’arbre est Dieu, une partie de Dieu

Texte biblique du jour

Le texte d’aujourd’hui nous rappelle quelque chose d’important :

Cependant le Très-Haut n’habite pas dans des temples faits par la main de l’homme, comme le dit le prophète:

Le ciel est mon trône, et la terre mon marchepied.

Quelle maison pourrez-vous me construire, dit le Seigneur, ou quel endroit pourra être mon lieu de repos?

N’est-ce pas ma main qui a fait tout cela? (Actes 7. 48 -50)

Dieu n’est pas contenu

Dieu n’est pas contenu :

  • dans un objet,
  • dans un lieu même s’il Lui est dédié,
  • dans une ville ou un pays,
  • dans la nature: faune, flore, minéraux, etc.  

Il est le Créateur. Il n’est pas sur le même plan que ce qu’Il a créé.

De l’animisme dans toutes les religions

L’animisme est la croyance principale de l’humanité qui se retrouve dans la majorité des croyances ou des religions où l’on retrouve à chaque fois de la dévotion pour un objet -idole, -talisman protecteur, -statues médailles, …

  • pour un lieu -pèlerinage, -lieu saint, -endroit avec des énergies, …

Mauvaise réponse à l’omniprésence

Certainement que l’homme a perçu l’omniprésence de Dieu, le fait que Dieu soit présent partout mais que sa réponse avec ses facultés déchues a été de croire qu’il pouvait être contenu dans quelque chose. Ça donne donc :

  • l’idolâtrie de statues,
  • les pèlerinages dans des lieux dit « saints »,
  • des porte-bonheurs, amulettes, …

L’objet devient Dieu

Rapidement la superstition et la croyance  ne font plus la distinction entre l’objet ou le lieu et la présence supposée de Dieu à l’intérieur. Finalement, on ne sait plus trop qui est vraiment adoré, l’objet ou Dieu…

Attachement viscéral

L’attachement à l’objet ou au lieu est tellement important que l’on est prêt à tuer pour le garder, le préserver !

Deux choses :

La domiciliation est satanique

La domiciliation d’une force spirituelle dans un objet appartient aux démons et forces occultes. On voit dans les évangiles que les démons cherchent un lieu d’habitation :

Que faire ?

En conclusion, si on est confronté à une manifestation spirituelle liée, rattachée à un objet ou un lieu, soyez assurés que c’est l’ennemi de Dieu qui vous dupe et pas pour vous faire du bien ! En cela, tous les objets liés à une force (réelle ou supposée) ont comme meilleure destination celle de la poubelle, et tout de suite, car il peuvent pourrir la vie du croyant par une superstition qui prend la place de la confiance en Dieu ou par une réelle force occulte qui bride la vie simple avec Jésus.

La territorialité est idolâtre

Clairement, dans l’Ancien Testament, nous voyons que l’attribution supposée de la présence divine à un lieu est une conception liée aux divinités stériles païennes (1 Rois 20:23 et 28).

L’Eternel n’est pas contenu par des frontières. En revanche, le monde spirituel en révolte contre Dieu lui est nettement inférieur car ce sont des créatures révoltées et donc, elles ne sont pas Dieu, ne peuvent être partout et sont peut-être territorialisées.

Là encore, ces conceptions que Dieu appartiendrait à un lieu, une ville, un pays ne sont pas bibliques, elles sont de l’enfumage du sous-monde pour perdre les humains et les enfermer dans de la superstition.

Insulte à Dieu et à l’humain

L’autre chose, c’est que quand on se confie dans des objets, des représentations, des lieux et qu’on y attribue un degré de divinité, non seulement c’est une insulte à Dieu (et l’Ancien Testament est truffé de telles mises en garde) mais c’est une insulte contre nous-mêmes, les humains, on ne se respecte pas !

Car Dieu a fait l’ « homme à son image » (Genèse 1. 27 ), ce qui veut dire littéralement  « en statut de représentant de Dieu sur Terre »

Les personnes qui doivent représenter Dieu ici bas, ce ne sont pas des objets, des statues ou des lieux mais c’est nous les humains.

En Christ et avec l’aide de son Esprit, nous faisons fonction d’ambassadeurs (2 Corinthiens 5:20 ), donc quand on se confie dans un objet ou un lieu, c’est une double insulte : à Dieu et à nous !