Actes #27: Quels indicateurs pour des projets garantis ?

Actes #27: Quels indicateurs pour des projets garantis ? (Actes 27) ; Patrice Berger

prédication Actes 27 : Patrice Berger, 2022_02_27, église AB Lausanne

titre : Actes #27: Quels indicateurs pour des projets garantis ?

Tu « drives » ta vie comme tu l’entends. T’es assez grand et maître de la situation pour savoir ce qu’il faut faire. Mais honnêtement, tu te plantes souvent, ou ce que tu avais prévu ne se déroule pas comme prévu… Classique. En fait, nous ne sommes maitres de rien, c’est pour cela qu’il est préférable de bâtir des projets avec Celui qui est maître de tout. Oui, mais comment ?

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 27 ou la Bible NEG 1979 Actes 27 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Prédication : Actes #27 Chapitre 27-28

Quels indicateurs pour des projets garantis ?

Nous terminons notre parcours dans le livre des Actes par la lecture des deux derniers chapitres.

Une rédaction écrite par un témoin oculaire, Luc.

Nous notons que la rédaction de ces événements est l’écrit d’un témoin oculaire et elle est très précise.

On n’est peut-être pas tous passionnés de navigation en Méditerranée, mais des écrits comme celui-ci contribuent aussi à appuyer la véracité de la Bible, tellement les précisions montrent l’exactitude des faits.

L’Evangile n’est pas subversif

On retrouvera aussi la même idée que nous avons vue la dernière fois, à savoir que Paul va a nouveau réfuter l’idée que l’Evangile

  • blasphème la loi juive,
    • le temple
    • et se dresse contre l’Empire romain.

C’est ce qu’il dira aux responsables juifs de Rome.

Providence divine

D’autre part, ce texte est une démonstration de la providence de Dieu, même si beaucoup d’éléments sont contraires, Dieu est au-dessus !

Beaucoup d’embuches vont se dresser contre Paul :

  • prendre la mer (tout de même risqué à l’époque),
    • mauvaise décision de l’équipage,
    • vent violent, voire un typhon,
    • dislocation du navire,
    • projet de fuite de l’équipage dans un moment périlleux,
    • projet d’exécution des prisonniers dont fait partie Paul,
    • naufrage,
    • Paul mordu par un serpent.

Malgré les difficultés, Dieu maintient et fait ce qu’Il dit.

Et finalement, le livre des Actes s’arrête sur le fait que Paul est bien à Rome et témoigne de l’Evangile.

Nous voyons dans notre étude de l’Apocalypse que même si l’ennemi de Dieu est fort et rugit contre les croyants, Dieu est au-dessus, Dieu est le garant.

Ce qu’Il a dit, Il est en mesure de l’amener à son terme quels que soient les stratagèmes humains ou du monde céleste révolté.

Le Seigneur n’avait-Il pas assuré Paul qu’il témoignerait de l’Evangile à Rome ?

Actes 23

11La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul et dit: «Prends courage, [Paul]: de même que tu as rendu témoignage de ce qui me concerne à Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage à Rome.»

Quels sont les indicateurs pour réussir la navigation?

Mais ce que j’aime dans ce texte et qui m’a souvent fait réfléchir et méditer, c’est qu’en effet, nous allons retrouver des aspects hyper actuels :

  • pression économique, la cargaison doit être livrée au plus vite ;
    • les indicateurs, les prévisions sont formels, c’est ok, ils nous donnent le feu vert.

Mais qu’en est-il, en vrai, face à la sagesse divine.

Je n’en dis pas plus, lisons ensemble :

Actes – Chapitre 27

1 Quand notre embarquement pour l’Italie a été décidé, on a confié Paul et quelques autres prisonniers à un dénommé Julius, officier de la cohorte impériale. 2 Nous sommes montés sur un bateau d’Adramytte qui devait faire voile vers les côtes de l’Asie et nous sommes partis. Aristarque, un Macédonien de Thessalonique, était avec nous.

3 Le jour suivant, nous avons abordé à Sidon; Julius, qui traitait Paul avec bienveillance, lui a permis d’aller chez ses amis et de recevoir leurs soins. 4 Partis de là, nous avons longé l’île de Chypre, parce que les vents étaient contraires. 5 Après avoir traversé la mer qui baigne la Cilicie et la Pamphylie, nous sommes arrivés à Myra en Lycie. 6 Là, ayant trouvé un bateau d’Alexandrie qui allait en Italie, l’officier nous y a fait monter.

7 Pendant plusieurs jours nous avons navigué lentement, et ce n’est pas sans difficulté que nous sommes parvenus à la hauteur de Cnide, où le vent ne nous a pas permis d’aborder. Nous avons alors doublé le cap Salmoné pour passer au sud de la Crète. 8 Nous avons longé l’île avec peine et sommes arrivés à un endroit appelé Beaux-Ports près de la ville de Lasée.

9 Un temps assez long s’était écoulé et la navigation devenait dangereuse, car l’époque même du jeûne était déjà passée. C’est pourquoi Paul a donné cet avertissement: 10 «Mes amis, je vois que la navigation ne se fera pas sans dommages et qu’il y aura beaucoup de pertes, non seulement pour la cargaison et pour le bateau, mais encore pour nous-mêmes.» 11 Mais l’officier se fiait plus au capitaine et au patron du bateau qu’aux paroles de Paul. 12 Comme le port n’était pas approprié pour hiverner, la plupart ont été d’avis de le quitter pour essayer d’atteindre Phénix, un port de Crète orienté vers le sud-ouest et le nord-ouest, afin d’y passer l’hiver.

13 Un léger vent du sud s’est mis à souffler et, se croyant maîtres de leur projet, ils ont levé l’ancre et ont longé de près l’île de Crète.

14 Mais bientôt un vent violent, qu’on appelle Euraquilon, s’est déchaîné. 15 Le bateau a été entraîné sans pouvoir résister au vent et nous nous sommes laissé emporter à la dérive. 16 Alors que nous passions au sud d’une petite île appelée Cauda, nous avons eu beaucoup de peine à nous rendre maîtres du canot de sauvetage. 17 Après l’avoir hissé à bord, ils ont utilisé les cordages de secours pour ceinturer le bateau. Dans la crainte d’échouer sur la Syrte, ils ont abaissé les voiles, et c’est ainsi qu’ils se sont laissé emporter par le vent. 18 Comme nous étions violemment battus par la tempête, le lendemain ils ont jeté la cargaison à la mer, 19 et le troisième jour ils ont jeté de leurs propres mains les agrès du bateau. 20 Le soleil et les étoiles ne nous sont pas apparus pendant plusieurs jours et la tempête a été si forte que, finalement, nous avions perdu tout espoir d’être sauvés.

21 On n’avait pas mangé depuis longtemps. Alors Paul, debout au milieu d’eux, leur a dit: «Mes amis, il aurait fallu m’écouter et ne pas quitter la Crète, afin d’éviter ces dommages et ces pertes. 22 Mais maintenant, je vous invite à prendre courage, car aucun de vous ne perdra la vie; seul le bateau sera perdu. 23 En effet, un ange du Dieu auquel j’appartiens et que je sers m’est apparu cette nuit 24 et m’a dit: ‘Paul, n’aie pas peur! Il faut que tu comparaisses devant l’empereur, et voici que Dieu t’accorde la vie de tous ceux qui naviguent avec toi.’ 25 C’est pourquoi, mes amis, prenez courage! J’ai confiance en Dieu: tout se passera comme cela m’a été dit. 26 Nous devons toutefois échouer sur une île.»

27 La quatorzième nuit, vers le milieu de la nuit, alors que nous étions ballottés sur l’Adriatique, les marins ont supposé que l’on approchait d’une terre. 28 Ils ont jeté la sonde et trouvé 36 mètres de profondeur. Un peu plus loin, ils l’ont de nouveau jetée et ont trouvé 27 mètres. 29  Dans la crainte d’échouer sur des récifs, ils ont jeté quatre ancres à l’arrière du bateau et attendu le jour avec impatience. 30 Mais, alors que les marins cherchaient à s’échapper du bateau et mettaient le canot à la mer sous prétexte de jeter les ancres situées à l’avant, 31 Paul a dit à l’officier et aux soldats: «Si ces hommes ne restent pas sur le bateau, vous ne pouvez pas être sauvés.» 32 Alors les soldats ont coupé les cordages du canot et l’ont laissé tomber.

33 Avant que le jour se lève, Paul a encouragé tout le monde à prendre de la nourriture en disant: «C’est aujourd’hui le quatorzième jour que vous êtes dans l’attente sans manger, sans rien prendre. 34 Je vous invite donc à prendre de la nourriture, car cela est nécessaire pour votre salut et aucun de vous ne perdra un cheveu de sa tête.» 35 Après avoir dit cela, il a pris du pain, a remercié Dieu devant tous, puis il l’a rompu et s’est mis à manger. 36 Alors tous ont repris courage et ont eux aussi mangé. 37 Nous étions 276 personnes en tout sur le bateau. 38 Une fois rassasiés, ils ont allégé le bateau en jetant le blé à la mer.

39 Au lever du jour, sans reconnaître l’endroit, ils ont aperçu un golfe avec une plage et décidé, si possible, d’y faire échouer le bateau. 40 Ils ont détaché les ancres pour les laisser aller dans la mer et ont en même temps relâché les attaches des gouvernails. Puis ils ont mis au vent la voile d’artimon et se sont dirigés vers le rivage, 41 mais ils sont tombés sur un banc de sable où ils ont fait échouer le bateau. L’avant du bateau s’y est enfoncé et a été immobilisé, tandis que l’arrière se brisait sous la violence [des vagues]. 42 Les soldats étaient d’avis de tuer les prisonniers de peur que l’un d’eux ne s’échappe à la nage, 43 mais l’officier, qui voulait sauver Paul, les a empêchés de mettre ce projet à exécution. Il a ordonné à ceux qui savaient nager de se jeter les premiers à l’eau pour gagner la terre 44 et aux autres de s’agripper à des planches ou à des débris du bateau. C’est ainsi que tous sont parvenus sains et saufs à terre.

Actes – Chapitre 28

1 Une fois hors de danger, nous avons appris que l’île s’appelait Malte. 2 Ses habitants nous ont témoigné une bienveillance peu courante; ils nous ont tous accueillis près d’un grand feu qu’ils avaient allumé, car la pluie tombait et il faisait très froid. 3 Paul avait ramassé un tas de broussailles et il était en train de les mettre sur le feu quand, sous l’effet de la chaleur, une vipère en est sortie et s’est accrochée à sa main. 4 Lorsque les habitants de l’île ont vu l’animal suspendu à sa main, ils se sont dit les uns aux autres: «Cet homme est certainement un meurtrier, puisque la justice n’a pas voulu le laisser vivre bien qu’il ait été sauvé de la mer.» 5 Mais Paul a secoué l’animal dans le feu et n’a ressenti aucun mal. 6 Ces gens s’attendaient à le voir enfler ou tomber mort subitement. Après avoir longtemps attendu, voyant qu’il ne lui arrivait aucun mal, ils ont changé d’avis et ont déclaré que c’était un dieu.

7 Il y avait dans les environs des terres qui appartenaient à un dénommé Publius, principale personnalité de l’île. Il nous a accueillis et nous a logés de manière très amicale pendant trois jours. 8 Le père de Publius était alors retenu au lit par la fièvre et la dysenterie. Paul s’est rendu vers lui, a prié, posé les mains sur lui et l’a guéri. 9 Là-dessus, les autres malades de l’île sont venus, et ils ont été guéris. 10 Ils nous ont rendu de grands honneurs et, à notre départ, nous ont fourni ce dont nous avions besoin.

11 Après un séjour de 3 mois, nous avons embarqué sur un bateau d’Alexandrie qui avait passé l’hiver dans l’île et qui portait pour enseigne les Dioscures. 12 Nous avons abordé à Syracuse où nous sommes restés 3 jours. 13 De là, en suivant la côte, nous avons atteint Reggio. Le lendemain, le vent du sud s’est levé et en 2 jours nous avons fait le trajet jusqu’à Pouzzoles. 14 Là, nous avons trouvé des frères qui nous ont invités à passer 7 jours avec eux. Et c’est ainsi que nous sommes allés jusqu’à Rome. 15 Les frères de Rome, qui avaient reçu de nos nouvelles, sont venus à notre rencontre jusqu’au Forum d’Appius et aux Trois-Tavernes. En les voyant, Paul a remercié Dieu et pris courage.

16 A notre arrivée à Rome, [l’officier a remis les prisonniers au chef de la garde, mais] on a permis à Paul d’habiter dans un logement particulier avec le soldat qui le gardait.

17 Au bout de 3 jours, Paul a convoqué les chefs des Juifs. Quand ils ont été réunis, il leur a adressé ces paroles: «Mes frères, bien que n’ayant rien fait contre notre peuple ni contre les coutumes de nos ancêtres, j’ai été mis en prison à Jérusalem et livré entre les mains des Romains. 18 Après m’avoir interrogé, ils voulaient me relâcher, parce qu’il n’y avait chez moi rien qui mérite la mort, 19 mais les Juifs s’y sont opposés et j’ai été forcé d’en appeler à l’empereur, sans aucune intention d’accuser ma nation. 20 Voilà pourquoi j’ai demandé à vous voir et à vous parler. En effet, c’est à cause de l’espérance d’Israël que je porte cette chaîne.»

21 Ils lui ont répondu: «Nous n’avons reçu de Judée aucune lettre à ton sujet et aucun frère n’est venu rapporter ou dire du mal de toi. 22 Cependant, nous voudrions t’entendre dire toi-même ce que tu penses, car nous savons que cette secte rencontre de l’opposition partout.»

23 Ils lui ont fixé un jour et sont venus en plus grand nombre le trouver dans son logement. Paul leur a fait un exposé: il a rendu témoignage du royaume de Dieu et a cherché, à partir de la loi de Moïse et des prophètes, à les persuader de ce qui concerne Jésus. L’entretien a duré depuis le matin jusqu’au soir. 24 Les uns ont été convaincus par ce qu’il disait, les autres n’ont pas cru. 25 Comme ils se retiraient en désaccord, Paul n’a ajouté que ces mots: «C’est avec raison que le Saint-Esprit a dit à nos ancêtres par l’intermédiaire du prophète Esaïe: 26 Va vers ce peuple et dis: ‘Vous aurez beau entendre, vous ne comprendrez pas; vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.’ 27 En effet, le cœur de ce peuple est devenu insensible; ils se sont bouché les oreilles et ils ont fermé les yeux de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, de peur qu’ils ne se convertissent et que je ne les guérisse. 28 Sachez donc que le salut de Dieu a été envoyé aux non-Juifs, et eux, ils l’écouteront.»

29 [Lorsqu’il a dit cela, les Juifs sont partis en discutant vivement entre eux.] 30 Paul est resté deux années entières dans une maison qu’il avait louée. Il accueillait tous ceux qui venaient le voir. 31Il prêchait le royaume de Dieu et enseignait ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ avec une pleine assurance et sans obstacle.

Tranquille, on assure:

  • Tous les indicateurs sont au beau fixe,
    • les professionnels sont catégoriques,
    • pas de souci, on maîtrise…

Actes 27. 13

Un léger vent du sud s’est mis à souffler et,

se croyant maîtres de leur projet,

ils ont levé l’ancre et ont longé de près l’île de Crète.

Ils étaient très certainement pressés de livrer leur cargaison et, au lieu d’attendre, au vu de ce qui est évident pour eux, ils étaient certains d’y arriver.

En flux tendu:

J’ai pendant des années habité dans le secteur des usines Peugeot.

À son origine, Peugeot et quelques entreprises locales fabriquaient toutes les pièces pour faire leurs voitures.

Puis, de plus en plus, les pièces ont été fournies par des entreprises extérieures.

Et au final, l’usine est devenue un lieu d’assemblage de pièces venant de toute l’Europe. Et comme stocker coûte de l’argent et de la logistique interne, les pièces fabriquées aux 4 coins de l’Europe étaient

  • directement chargées,
    • acheminées dans la foulée
    • et assemblées directement.

Un flux logistique parfait, calculé, idéal, maîtrisé : de nombreuses simulations sur ordinateur avaient été faites.

Avec une marge d’une demi-journée, voire de quelques heures, pour les camions traversant l’Europe, tout a été calculé pour que ça fonctionne !

Sauf quand il y a des conditions climatiques épouvantables et que les camions venant d’Espagne ont été bloqués une fois par la neige, une autre fois par la grève des routiers et que dire des gilets jaunes… Et là, pour un camion qui manque, les lignes de production peuvent être à l’arrêt ! (Bon, depuis, dans sa grande générosité, Peugeot a imposé aux transporteurs d’avoir des hangars de stockages-tampon à proximité de l’usine, histoire de ne plus avoir de ruptures et de ne pas avoir non plus de pénuries dans le stock).

Au delà des prévisions imparables, des stratégies pointues, la réalité peut être différente.

Pour l’apôtre

Au delà des certitudes des marins qui devaient convoyer Paul, il y a la réalité que Dieu connaît, et nous, en tant qu’humains, nous ne la connaissons pas.

Saturation de projets «sécurisés»

Tout cela est très actuel et nous sommes constamment sollicités à agir comme si nous étions maîtres de notre destin, comme si ceux qui nous conseillent garantissaient notre destin.

– « Investissez dans tel produit financier, et c’est garanti à la sortie ! »(sauf quand il y a la crise des subprimes).

– « Investissez dans Swissair c’est garanti ! ».

  • « Madame prenez de la thalidomide ! »,
  • « Monsieur, du Médiator ! »,

vous verrez tout ira bien !!!

Mais ça, c’est les autres…

Nos projets où nous sommes maîtres de notre destin

Et nous, ne faisons-nous pas pareil ?

  • Je ferai telles études ;
  • Ma vie sentimentale sera comme cela ;
  • Je m’achèterai telle maison, telle voiture ;
  • J’aurai 2 enfants, pas 3 ;
  • Je ferai un break dans mes études pour faire le tour du monde ;
  • Je veux atteindre tel poste dans ma carrière…

Enfin quoi, c’est moi qui suis maître de mon destin !

Luc 12

13 Du milieu de la foule, quelqu’un dit à Jésus:

«Maître, dis à mon frère de partager notre héritage avec moi.»

14 Jésus lui répondit: «Qui m’a établi pour être votre juge ou pour faire vos partages?»

15 Puis il leur dit:

«Gardez-vous avec soin de toute soif de posséder, car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, même s’il est dans l’abondance.»

16 Il leur dit cette parabole:

«Les terres d’un homme riche avaient beaucoup rapporté. 17 Il raisonnait en lui-même, disant:

‘Que vais-je faire? En effet, je n’ai pas de place pour rentrer ma récolte. 18 Voici ce que je vais faire, se dit-il: j’abattrai mes greniers, j’en construirai de plus grands, j’y amasserai toute ma récolte et tous mes biens, 19 et je dirai à mon âme:

Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour de nombreuses années; repose-toi, mange, bois et réjouis-toi.’

20 Mais Dieu lui dit:

‘Homme dépourvu de bon sens! Cette nuit même, ton âme te sera redemandée, et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il?’

21 Voilà quelle est la situation de celui qui amasse des trésors pour lui-même et qui n’est pas riche pour Dieu.»

Très sollicité

Notre conditionnement général nous pousse à être maîtres de nos vies, à planifier nos vies, ce qui n’est pas une mauvaise chose, mais ça dépend comment on le fait…

Nous avons nos limites

Nous ne sommes pas maîtres des circonstances personnelles et extérieures et surtout, nous ne sommes pas maîtres du tout : Dieu l’est, Lui ! Évidemment, il faut faire des projets.

Agir anticiper prévoir, oui, mais…

Les faire avec prudence, en s’appuyant sur les savoirs, les prévisions, la planification, sur la technologie, les graphiques, les ordonnances, les contrats, les acquisitions, les placements.

C’est important et c’est logique.

Faisons-le avec l’intelligence et la capacité que Dieu nous a données pour conduire nos vies et remplir la mission qu’Il a confiée aux hommes (Genèse 1. 28, 3. 15).

Mais ce n’est pas suffisant et surtout, ce serait oublier ce qui est prioritaire.

Tout change avec sagesse

Tout cela a du sens uniquement si c’est utilisé avec sagesse : la sagesse, au sens biblique, c’est réfléchir avec Dieu, agir en fonction de Lui, en s’attendant et en s’appuyant sur Lui.

La sagesse n’est ni de « l’intellect de supérieur », ni de l’expérience :

On peut être jeune et faire des choix avec sagesse, on peut être chef d’état et faire des choix sans sagesse !

La sagesse divine donne la capacité à chacun de vivre, de regarder vers l’avenir, d’orienter sa vie en fonction de Dieu, de ce qu’Il aime, de ce qu’Il nous conseille et en s’appuyant sur Lui.

Proverbes 3. 5-6

Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ton intelligence!

Reconnais-le dans toutes tes voies et il rendra tes sentiers droits.

Proverbes 16.3

Recommande ton activité à l’Eternel et tes projets seront affermis.

Pas dans le sens que ça rapporte (comme le dirait « l’évangile » de la prospérité) mais que ce sont des projets constructifs dans le temps et surtout au regard de Dieu, en phase avec Dieu.

Dans le texte d’aujourd’hui, l’apôtre Paul leur avait indiqué que ça ne  sentait pas bon de partir.

Difficile de dire si c’est

  • de la sagesse Actes 27. 10 (Paul a donné cet avertissement: 10 «Mes amis, je vois)
  • ou une révélation comme dans Actes 27. 21-25 (indication donnée par un ange),

en fait, ce n’est pas très important…

Ce qui est important, c’est que nous ayons l’humilité de reconnaître que nous ne sommes pas les maîtres de nos projets et destins, qu’il faut même, si nous avons beaucoup de choses tangibles pour nous éclairer, nous appuyer prioritairement sur Dieu, qu’Il nous Sa sagesse.

Comment faire ?

Trois axes principaux :

La Bible

La Bible nous donne beaucoup d’indications pour pouvoir fonder des projets au diapason des attentes de Dieu, il y a même des livres entiers de la Bible qui sont intitulés livres de sagesse, comme par exemple Job, Ecclésiaste, les Proverbes, dont le préambule

Proverbes – Chapitre 1

1 Proverbes de Salomon, fils de David, roi d’Israël,

2 pour connaître la sagesse et l’instruction, pour comprendre les paroles de l’intelligence, 3 pour recevoir des leçons de bon sens, de justice, d’équité et de droiture, 4 pour donner du discernement à ceux qui manquent d’expérience, de la connaissance et de la réflexion aux jeunes.

5 Que le sage écoute, et il augmentera son savoir! Celui qui est intelligent gagnera en habileté 6 pour comprendre les proverbes et les paraboles, les paroles des sages et leurs énigmes.

7 La connaissance commence par la crainte de l’Eternel. Il faut être fou pour mépriser la sagesse et l’instruction. 8 Mon fils, écoute l’instruction de ton père et ne rejette pas l’enseignement de ta mère! 9 En effet, ce sera une couronne de grâce pour ta tête et un collier pour ton cou.

La Prière

Comment recommander son sort à l’Eternel ?

Par la prière, seul ou à plusieurs.

Echange fraternel

Évidemment, le partage avec les frères et soeurs contribuent à exposer ensemble les projets, les mettre en lumière pour avoir leurs éclairages (travail du Saint Esprit dans leurs vies), pour qu’ils participent au soutien par la prière.

L’aide du Saint-Esprit

Et Dieu n’en nous laisse pas seul, Il nous donne son Esprit d’une manière permanente pour nous aider, nous orienter, réfléchir avec Lui.

Les bons réflexes

Le seul déclic pour ne pas se mettre dans des impasses, c’est de toujours en référer à Dieu quand nous avons un projet de petite ou de grande ampleur

Est-ce bibliquement compatible ?

Et le remettre dans la prière ?

Si rien n’est suffisamment clair, entourons-nous de personnes qui ont la même influence en Christ.

Matthieu 6. 33

Recherchez d’abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné en plus.

Versets clefs

Actes 23/ Segond21

11La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul et dit: «Prends courage, [Paul]: de même que tu as rendu témoignage de ce qui me concerne à Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage à Rome.»

Actes 27. 13/ Segond21

Un léger vent du sud s’est mis à souffler et,

se croyant maîtres de leur projet,

ils ont levé l’ancre et ont longé de près l’île de Crète.

Proverbes 3. 5-6/ Segond21

Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ton intelligence!

Reconnais-le dans toutes tes voies et il rendra tes sentiers droits.

Proverbes 16.3/ Segond21

Recommande ton activité à l’Eternel et tes projets seront affermis.

Luc 12/ Segond21

20 Mais Dieu lui dit:

‘Homme dépourvu de bon sens! Cette nuit même, ton âme te sera redemandée, et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il?’

21 Voilà quelle est la situation de celui qui amasse des trésors pour lui-même et qui n’est pas riche pour Dieu.»

Proverbes 1 / Segond21

1. Proverbes de Salomon, fils de David, roi d'Israël,
2. pour connaître la sagesse et l'instruction, pour comprendre les paroles de l'intelligence,
3. pour recevoir des leçons de bon sens, de justice, d'équité et de droiture,
4. pour donner du discernement à ceux qui manquent d'expérience, de la connaissance et de la réflexion aux jeunes.
5. Que le sage écoute, et il augmentera son savoir! Celui qui est intelligent gagnera en habileté
6. pour comprendre les proverbes et les paraboles, les paroles des sages et leurs énigmes.
7. La connaissance commence par la crainte de l'Eternel. Il faut être fou pour mépriser la sagesse et l'instruction.

Liens Connexes

Prédications Série Actes ; 

Prédications Archives ;

YouTube église AB-Lausanne=>Playlist Actes 

Prédication donnée à l’église AB Lausanne Renens:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB-Lausanne

Mots Clefs

  • Providence
  • Maîtrise
  • Sagesse
  • Prévisions
  • Planification
  • Technologie
  • Graphiques
  • Contrats
  • Acquisitions
  • Placements
  • Paul
  • Rome
  • Naufrage
  • Serpent

Actes #26: Le croyant, un justiciable comme une autre ?

Actes #26: Le croyant, un justiciable comme une autre ? (Actes 26) ; Patrice Berger

prédication Actes 26 : Patrice Berger, 2022_02_20, église AB Lausanne

titre : Actes #26: Le croyant, un justiciable comme une autre ?

La fin du livre des Actes nous présente les accusations portées contre l’apôtre Paul et sa défense devant les responsables romains
et juifs. Ces chapitres sont d’une grande importance pour nous inspirer quant à la conduite que nous devrions avoir au regard de
la justice.

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 26 ou la Bible NEG 1979 Actes 26 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Prédication : Actes #26 Chapitre 24-26

Le croyant, un justiciable comme une autre ?

Énorme lecture

Aujourd’hui, nous allons avoir beaucoup de lecture parce que les chapitres 24 à 26 forment une unité.

En effet, ils nous présentent la défense de l’apôtre Paul face aux accusations des responsables religieux et politiques de Jérusalem.

Devant les responsables, roi et empereur

Paul expose sa plaidoirie de défense devant les plus hauts responsables politique et militaire (romains et juifs) et finira, comme chaque citoyen romain en avait le droit, d’en appeler à l’empereur romain de l’époque, Claude.

Christ avec destiné Paul pour cette mission auprès des grands, des responsables de la société et cela se réalise :
Actes 9. 15

Mais le Seigneur lui dit: «Vas-y, car cet homme est un instrument que j’ai choisi pour faire connaître mon nom aux non-Juifs, aux rois et aux Israélites.

Evangile nest pas un palliatif pour petites gens

L’évangile n’est pas l’opium du peuple (reprise d’une citation de Karl Marx :
La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans cœur, de même qu’elle est l’esprit d’un état de choses sans esprit. Elle est l’opium du peuple. Le bonheur réel du peuple exige que la religion soit supprimée en tant que bonheur illusoire du peuple.)

L’évangile n’est pas une idéologie mièvre pour la populace, une illusion pour faire avaler les difficultés de la vie parce que les pauvres bougres n’ont rien d’autre à se mettre sous la dent…

Les grands responsables, comme les autres, ont besoin de Christ

Le texte d’aujourd’hui, comme d’autres passages du livre des Actes, nous montre tout l’intérêt que les plus hauts responsables de l’époque ont porté à l’évangile. Rien n’a changé.
J’ai eu écho de plusieurs présidents, conseillers, dirigeants, très grands patrons qui étaient d’authentiques croyants, et notre Suisse en compte quelque-uns !

Romains 1. 16

En effet, je n’ai pas honte de l’Evangile [de Christ]: c’est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d’abord, mais aussi du non-Juif.
Quel que soit son statut social ou ses responsabilités…

Actes 25. 23

23 Le lendemain donc, Agrippa et Bérénice vinrent en grande pompe et entrèrent dans la salle d’audience avec les commandants romains et les hommes importants de la ville.

Actes 25. 9-12

9 Dans le désir de plaire aux Juifs, Festus répondit à Paul:
«Acceptes-tu de monter à Jérusalem pour y être jugé sur cette affaire en ma présence?»
10 Paul dit:
«C’est devant le tribunal de l’empereur que je comparais, et c’est là que je dois être jugé. Je n’ai fait aucun tort aux Juifs, comme tu le sais très bien. 11 Si j’ai commis une injustice ou un crime digne de mort, je ne refuse pas de mourir, mais si leurs accusations contre moi sont fausses, personne n’a le droit de me livrer à eux. J’en appelle à l’empereur.» 12 Alors Festus répondit, après délibération avec le conseil: «Tu en as appelé à l’empereur, tu iras devant l’empereur.»

3 accusations contre Paul

Pendant cette lecture, nous pourrons relever que les accusations portées contre lui touchent 3 domaines :

  1. Violation de la loi juive, alors qu’elle était protégée par Rome (Actes 6. 11 & 13, 18. 13, 21. 21 & 28, 23. 29).
  2. Profanation du temple, également placé sous la protection de Rome (Actes 6. 13, 21. 28, 24. 6).
  3. Conspiration contre l’empereur et ses lois (Actes 6. 13, 21. 28, 24. 6).

Alors que Paul a toujours démontré son respect pour :

  1. la loi de Moïse (Romains 7. 12, 8. 3-4, 1 Corinthiens 9. 20) ;
  2. pour le temple (Actes 21. 26) ;

3. pour les lois romaines (Romains 13. 1-7 et 1 Timothée 2. 2).
Et très certainement que Luc, l’auteur du livre des Actes, développe particulièrement ces aspects sous l’inspiration du Saint-Esprit pour que Théophile, le premier destinataire du livre des Actes, puisse en prendre conscience, et par ricochet nous aussi !

Le contexte antique particulier dans lequel Paul se trouvait est pour nous encore une grande source d’inspiration pour que nous puissions comprendre le comportement que Dieu aimerait que nous ayons en relation à la justice quand nous y sommes confrontés.

Et nous méditerons sur cet aspect suite à la lecture de ces chapitres.

Actes 24

1 Cinq jours après (l’arrivée de Paul à la forteresse de Césarée),
le grand-prêtre Ananias descendit à Césarée avec des anciens et un avocat du nom de Tertulle (certainement un juif helléniste bien au courant des lois romaines).
Ils portèrent plainte contre Paul devant le gouverneur.

2 Paul fut convoqué et Tertulle se mit à l’accuser en disant:

«Grâce à toi, très excellent Félix, nous jouissons d’une paix profonde et cette nation a obtenu des réformes salutaires grâce à tes soins prévoyants; 3 partout et toujours, nous les accueillons avec une entière reconnaissance. 4 Mais, pour ne pas te déranger davantage, je te prie, dans ta bienveillance, de nous écouter quelques instants. (Soit dit en passant, les Juifs n’aimaient absolument pas Félix qui était brutal. Il sera d’ailleurs désavoué par les Romains et remplacé par Festus).

5 Nous avons découvert que cet homme est une peste; il provoque des révoltes parmi tous les Juifs du monde. C’est un chef de la secte des Nazaréens, 6 et il a même tenté de profaner le temple. Nous l’avons arrêté [et nous avons voulu le juger d’après notre loi, 7 mais le commandant Lysias est arrivé. Il l’a arraché de nos mains avec une grande violence 8 et a donné l’ordre à ses accusateurs de venir devant toi.] Tu pourras toi-même, en l’interrogeant, reconnaître le bien-fondé de toutes les accusations que nous portons contre lui.»

9 Les Juifs appuyèrent ce réquisitoire en déclarant que c’était bien exact.

10 Lorsque le gouverneur lui fit signe de parler, Paul répondit:

«Je sais que tu es juge de cette nation depuis de nombreuses années, et c’est avec confiance que je prends la parole pour défendre ma cause.

11 Comme tu peux le vérifier, il n’y a pas plus de 12 jours que je suis monté à Jérusalem pour adorer Dieu.
12 Ni dans le temple, ni dans les synagogues, ni dans la ville on ne m’a trouvé en train de discuter avec quelqu’un ou de provoquer un soulèvement de la foule. 13 Ils ne peuvent pas prouver ce dont ils m’accusent maintenant.

14 Je t’avoue bien que je sers le Dieu de mes ancêtres selon la voie qu’ils appellent une secte.
Je crois tout ce qui est écrit dans la loi et dans les prophètes, 15 et j’ai en Dieu l’espérance, comme ils l’ont eux-mêmes, qu’il y aura une résurrection des justes et des injustes.

16 C’est pourquoi je m’efforce d’avoir constamment une conscience sans reproche devant Dieu et devant les hommes.

17 Après une absence de plusieurs années, je suis venu pour apporter des dons à ma nation et présenter des offrandes. 18 C’est alors que quelques Juifs d’Asie m’ont trouvé dans le temple; j’avais accompli la cérémonie de purification et il n’y avait ni attroupement ni tumulte.

19 C’était à eux de se présenter devant toi et de m’accuser, s’ils avaient quelque chose contre moi.
20 Ou bien, que ceux qui sont ici déclarent de quel crime ils m’ont trouvé coupable lorsque j’ai comparu devant le sanhédrin, 21 à moins qu’il ne s’agisse uniquement de la parole que j’ai lancée au milieu d’eux: ‘C’est à cause de la résurrection des morts que je suis aujourd’hui mis en jugement devant vous.’»

Vous avez vu les 3 aspects d’accusations qui ont été portés et réfutés par Paul :

  1. violation de la loi juive,
  2. profanation du temple,
  3. conspiration contre l’empereur et ses lois.

22 Félix, qui était parfaitement au courant de ce qui concernait cet enseignement, les renvoya en disant:
«Quand le commandant Lysias sera venu, j’examinerai votre affaire.»
23 Il donna l’ordre à l’officier de garder Paul tout en lui laissant une certaine liberté et de n’empêcher aucun de ses proches de lui rendre des services [ou de venir le voir].

24 Quelques jours plus tard, Félix vint avec sa femme Drusille, qui était juive, et il fit appeler Paul. Il l’écouta parler de la foi en Christ.

25 Mais lorsque Paul discuta de la justice, de la maîtrise de soi et du jugement à venir, Félix fut effrayé et lui dit: «Retire-toi pour le moment. Quand j’en trouverai l’occasion, je te rappellerai.»
En effet, la manière dont Félix s’est marié avec Drusille n’était pas un exemple de justice ni de maîtrise de soi (ça l’a fait divorcer en ayant recours à un magicien) et la manière brutale d’exercer ses responsabilités n’est pas non plus un exemple de la justice, de la maîtrise de soi. Alors le fait d’évoquer le jugement à venir devait piquer aux oreilles de Félix…

La suite de notre texte montre un peu la personnalité de Félix :

26 Il espérait en même temps que Paul lui donnerait de l’argent [pour qu’il le relâche]; c’est pourquoi il le faisait venir assez souvent pour s’entretenir avec lui.
27 Deux ans passèrent ainsi et Félix eut pour successeur Porcius Festus. Dans le désir de plaire aux Juifs, Félix laissa Paul en prison.

Actes 25

1 Trois jours après son arrivée dans la province, Festus monta de Césarée à Jérusalem. 2 Les chefs des prêtres et les personnalités juives portèrent plainte contre Paul devant lui. Ils lui demandèrent avec insistance 3 la faveur de le faire venir à Jérusalem. Ils préparaient un guet-apens pour le tuer en chemin. 4 Festus répondit alors que Paul était gardé à Césarée et que lui-même devait bientôt repartir. 5 «Que ceux parmi vous qui sont compétents descendent avec moi, dit-il, et si cet homme a commis une faute, qu’ils l’accusent.»

6 Festus ne passa que huit à dix jours parmi eux, puis il redescendit à Césarée. Le lendemain, il prit place au tribunal et donna l’ordre d’amener Paul. 7 Quand celui-ci fut arrivé, les Juifs venus de Jérusalem l’entourèrent et portèrent contre lui de nombreuses et graves accusations qu’ils n’étaient pas en mesure de prouver. 8 Paul présenta sa défense en disant: «Je n’ai commis aucune faute, ni contre la loi des Juifs, ni contre le temple, ni contre l’empereur.» 9 Dans le désir de plaire aux Juifs, Festus répondit à Paul: «Acceptes-tu de monter à Jérusalem pour y être jugé sur cette affaire en ma présence?» 10 Paul dit: «C’est devant le tribunal de l’empereur que je comparais, et c’est là que je dois être jugé. Je n’ai fait aucun tort aux Juifs, comme tu le sais très bien. 11 Si j’ai commis une injustice ou un crime digne de mort, je ne refuse pas de mourir, mais si leurs accusations contre moi sont fausses, personne n’a le droit de me livrer à eux. J’en appelle à l’empereur.» 12 Alors Festus répondit, après délibération avec le conseil: «Tu en as appelé à l’empereur, tu iras devant l’empereur.»

13 Quelques jours plus tard, le roi Agrippa et Bérénice arrivèrent à Césarée pour saluer Festus
(Agrippa II, fils d’Hérode Agrippa I, souverain juif au début sur un royaume allant du Liban à l’anti-Liban, puis après il renonça à ce royaume pour la Galilée et la Pérée. Relation incestueuse, puis adultère avec sa soeur Bérénice. Elle devint la maitresse de Titus.

Agrippa ayant grandi à la cour de l’empereur Claude était à la fois qualifié pour les affaires romaines et juives et pouvait ainsi aider Festus à rédiger la lettre accompagnant Paul auprès des tribunaux romains).

14 Comme ils passaient là plusieurs jours, Festus exposa le cas de Paul au roi et dit:
«Il y a ici un homme que Félix a laissé en prison. 15 Lorsque j’étais à Jérusalem, les chefs des prêtres et les anciens des Juifs ont porté plainte contre lui en demandant sa condamnation. 16 Je leur ai répondu que ce n’est pas la coutume des Romains de livrer un homme [à la mort] avant que l’accusé n’ait été confronté avec ses accusateurs et qu’il n’ait eu l’occasion de se défendre contre leurs accusations. 17 Ils sont donc venus ici et, sans plus attendre, j’ai siégé le lendemain au tribunal en donnant l’ordre d’amener cet homme. 18 Les accusateurs se sont alors présentés, mais ils ne l’ont chargé d’aucun des délits que je supposais:

19 ils avaient avec lui des discussions relatives à leur religion particulière et à un certain Jésus qui est mort et que Paul affirmait être vivant.
20 Ne sachant quel parti prendre dans ce débat, je lui ai demandé s’il voulait aller à Jérusalem pour y être jugé sur cette affaire, 21 mais Paul a fait appel pour que sa cause soit portée à la connaissance d’Auguste; j’ai donc donné l’ordre de le garder jusqu’à ce que je l’envoie à l’empereur.»

22 Agrippa dit à Festus:
«Je voudrais entendre moi-même cet homme.» «Demain tu l’entendras», répondit-il.

23 Le lendemain donc, Agrippa et Bérénice vinrent en grande pompe et entrèrent dans la salle d’audience avec les commandants romains et les hommes importants de la ville.
Sur l’ordre de Festus, Paul fut amené.

24 Alors Festus dit:
«Roi Agrippa, et vous tous qui êtes présents avec nous, vous voyez cet homme au sujet duquel toute la foule des Juifs s’est adressée à moi, tant à Jérusalem qu’ici, en criant qu’il ne devait plus vivre. 25 Or, pour ma part, j’ai constaté qu’il n’a rien fait qui mérite la mort; mais comme il en a appelé lui-même à Auguste, j’ai décidé de le faire partir.
26 Cependant, je n’ai rien de précis à écrire à l’empereur sur son compte;
c’est pourquoi je l’ai fait comparaître devant vous et surtout devant toi, roi Agrippa, afin d’avoir quelque chose à écrire après cet interrogatoire. 27 En effet, il me semble absurde d’envoyer un prisonnier sans indiquer de quoi on l’accuse.»

Agrippa était très au fait des lois juives. Plus tard, c’est même lui qui nommera le grand-prêtre et gardera les habits de cérémonies réservés pour le grand jour des expiations.

Donc, Paul va ici prouver que la foi dans la résurrection de Jésus démontre que c’est lui le Messie attendu depuis toujours.
C’est pour cette raison que lui-même, Paul, est devenu croyant.

Actes 26

1 Agrippa dit à Paul: «Il t’est permis de parler pour ta défense.» Paul tendit la main et plaida sa cause ainsi:
2 «Je m’estime heureux, roi Agrippa, d’avoir aujourd’hui à me défendre devant toi de toutes les accusations portées contre moi par des Juifs, 3 car tu connais parfaitement leurs coutumes et leurs discussions. Je te prie donc de m’écouter avec patience.

4 Comment je me suis comporté dès ma jeunesse, tous les Juifs le savent, puisque j’ai vécu dès le début au milieu de mon peuple à Jérusalem. 5 Me connaissant depuis longtemps, ils savent, s’ils veulent bien en témoigner, que j’ai vécu en pharisien, selon le parti le plus strict de notre religion.

6 Et maintenant je suis traduit en justice parce que j’espère en la promesse que Dieu a faite à nos ancêtres.

7 Cette promesse, nos douze tribus espèrent en obtenir l’accomplissement en rendant nuit et jour avec ardeur un culte à Dieu. Et c’est à cause de cette espérance, roi, que je suis accusé par des Juifs! 8 Pourquoi donc vous semble-t-il incroyable que Dieu ressuscite des morts?

9 Pour ma part, j’avais cru devoir agir vigoureusement contre le nom de Jésus de Nazareth.
10 C’est ce que j’ai fait à Jérusalem. J’ai jeté en prison beaucoup de chrétiens, car j’en avais reçu le pouvoir des chefs des prêtres, et quand on les condamnait à mort, je votais contre eux. 11 Dans toutes les synagogues, je les ai souvent fait punir et je les forçais à blasphémer. Dans l’excès de ma fureur contre eux, je les ai même persécutés jusque dans les villes étrangères.

12 C’est ainsi que je me suis rendu à Damas avec les pleins pouvoirs et un mandat des chefs des prêtres.
13 Vers le milieu du jour, roi, alors que j’étais en chemin, j’ai vu resplendir autour de moi et de mes compagnons de route une lumière venant du ciel, plus éblouissante que le soleil. 14 Nous sommes tous tombés par terre et j’ai entendu une voix qui me disait en langue hébraïque:

‘Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Il te serait dur de te rebeller contre les aiguillons.’
15 J’ai répondu:
‘Qui es-tu, Seigneur?’

Et le Seigneur a dit:
‘Je suis Jésus, celui que tu persécutes. 16 Mais lève-toi et tiens-toi debout, car je te suis apparu pour faire de toi le serviteur et le témoin de ce que tu as vu et de ce que je te montrerai.
17 Je t’ai choisi du milieu de ce peuple et des non-Juifs, vers qui je t’envoie. 18 Je t’envoie leur ouvrir les yeux pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et une part d’héritage avec les saints.’

19 C’est pourquoi, roi Agrippa, je n’ai pas résisté à la vision céleste.
20 Aux habitants de Damas d’abord, puis à ceux de Jérusalem, dans toute la Judée et aux non-Juifs, j’ai annoncé qu’ils devaient se repentir et se tourner vers Dieu en adoptant une manière d’agir qui confirme leur changement d’attitude.
21 Voilà pourquoi les Juifs m’ont arrêté dans le temple et ont essayé de me tuer.
22 Mais, grâce à l’aide de Dieu, j’ai continué jusqu’à aujourd’hui de rendre témoignage devant les petits et les grands. Je ne dis rien d’autre que ce que les prophètes et Moïse ont déclaré devoir arriver: 23 que le Messie souffrirait, qu’il serait le premier à ressusciter et qu’il annoncerait la lumière au peuple juif et aux non-Juifs.»

24 Alors qu’il parlait ainsi pour sa défense, Festus dit à haute voix:
«Tu es fou, Paul! Ton grand savoir te fait déraisonner.»
25 «Je ne suis pas fou, très excellent Festus, répliqua Paul.
Ce sont au contraire des paroles de vérité et de bon sens que je prononce.

26 Le roi est au courant de ces faits et je lui en parle librement car je suis persuadé qu’il n’en ignore rien.
En effet, ce n’est pas en cachette que cela s’est passé.
27 Crois-tu aux prophètes, roi Agrippa? Je sais que tu y crois.»

28 Agrippa dit à Paul:
«Tu vas bientôt me persuader de devenir chrétien!»
29 Paul répondit:
«Que ce soit pour bientôt ou que ce soit pour plus tard, je prie Dieu que non seulement toi, mais encore tous ceux qui m’écoutent aujourd’hui, vous deveniez comme moi, à l’exception de ces chaînes!» 30 [Quand Paul eut dit cela,] le roi, le gouverneur, Bérénice et ceux qui étaient assis avec eux se levèrent 31 et se retirèrent. Ils se disaient les uns aux autres:
«Cet homme n’a rien fait qui mérite la mort ou la prison.» 32 Agrippa dit à Festus:

«Cet homme aurait pu être relâché s’il n’en avait pas appelé à l’empereur.»

Croyants et justice ?

Comme je le disais en préambule, ces chapitres sont importants quant à notre relation de croyant au regard de la justice de nos pays.

Le chrétien nest pas nécessairement appelé à se faire tondre

Ces chapitres éteignent complètement l’idée que le croyant doit subir les injustices de la société et souffrir en silence comme si c’était une vertu spirituelle.

Nous ne sommes pas appelés à refaire, à revivre le jugement tronqué et la croix comme Jésus. Il l’a fait une fois parfaitement.

Souffrir bêtement ne bonifiera jamais notre salut.

Paul active les codes de la justices de l’époque

Ici, l’apôtre Paul plaide plusieurs fois dans ce qui pourrait être apparenté à nos tribunaux : il argumente et démonte les fausses accusations, il utilise les recours qui sont dans son droit de citoyen romain, comme par exemple de faire appel à la justice de l’empereur.

Paul se défend en qualité de porteur du message de lEvangile

Je note toutefois, que la défense de l’apôtre à un but : continuer à témoigner.

Peut-être cela peut-il être une source d’inspiration pour nous, si nous devons avoir recours à la justice.
Quel est notre but, in fine ?
• Anthropocentrique (centré sur soi) ?

• Ou en qualité d’ambassadeur de Christ ?

Lensemble de la Bible

Pour élargir et établir une réflexion plus juste, quand nous sommes dans un texte de la Bible narratif, il est toujours plus sage de regarder dans le reste de la Bible ce qui en est dit, notamment pour nous dans les épîtres.

Dieu est justice

La première chose que nous pourrions relever, c’est que la justice est un trait de la personnalité de Dieu, une justice parfaite.

Ses représentants doivent l’être

Étant créés à l’image de Dieu, ce trait de caractère doit se refléter dans Sa créature première, les humains.

Ses représentants doivent l’être, même sils sont imparfaits

L’humanité est affectée par le péché et donc tous nos systèmes de justice qui restent imparfaits.

Pour autant, le principe de justice est
• en lien avec notre identité,
• en lien avec notre créateur,
pour preuve le besoin intrinsèque de justice chez tous les humains est un écho à notre créateur, à la personne-même de Dieu.

Démonstration de notre lien originel avec Dieu

Et comme nous sommes à l’image de Dieu, • ce sentiment de justice universel,
• ce besoin de justice,
• cet absolu de justice,

est un témoignage puissant de notre lien initial avec Dieu.
Et devrait, en tant que non croyant, nous interroger positivement vers Dieu.

Peut-être même que ces aspirations à ce type de justice est un trait qui nous différencie du monde animal ? À méditer.

Dans lAncien Testament

Il y a de nombreuses lois de justice pour que le droit avec le prochain soit juste et équitable (Exode, Lévitique, Deutéronome etc.).

Dans les livres des prophètes, de nombreux rappels
• aux responsables du peuple
• et aux riches
d’exercer une justice impartiale, (Jérémie 29. 7 invite au bien du pays, le prophète Amos invite les riches à respecter le droit même avec les pauvres,

Michée 6. 8

On t’a fait connaître, homme, ce qui est bien et ce que l’Eternel demande de toi: c’est que tu mettes en pratique le droit, que tu aimes la bonté et que tu marches humblement avec ton Dieu.).

Dans le Nouveau Testament

Le principe de lautorité est rappelé dans les étres

C’est un principe délégué à des magistrats, à des personnes de lois : en cette qualité, ils sont même associés aux serviteurs de Dieu dans le sens qu’ils exercent la justice (le principe de justice est divin).

Évidemment, nous sommes invités à respecter • ces autorités,
• ces magistrats,
• et donc les lois qu’ils représentent.

Pour ne pas avoir peur des autorités, soumettons-nous à elles et aux lois qu’elles représentent.

C’est ce que nous rappelle

Romains 13: 2-5

2 C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux- mêmes.
3 En effet, on n’a pas à craindre les magistrats quand on fait le bien, mais quand on fait le mal.

Veux-tu ne pas avoir à craindre l’autorité? Fais le bien et tu auras son approbation, 4 car le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, sois dans la crainte. En effet, ce n’est pas pour rien qu’il porte l’épée, puisqu’il est serviteur de Dieu pour manifester sa colère en punissant celui qui fait le mal. 5 Il est donc nécessaire de se soumettre aux autorités,

Si on est en dehors des lois, cest normal d’être sanctionné

Si on fait n’importe quoi, nous pouvons effectivement être dans la crainte normale et n’attribuons pas une quelconque valeur de persécutions spirituelles quand nous ne respectons pas les lois de droits communs.

me quand nous répondons de notre foi si elle est contestée

Même dans le cas délicat d’être comme Paul arrêté pour sa foi, ce n’est pas pour une mauvaise conduite, l’idée de se défendre paisiblement, comme l’a démontré l’apôtre Paul est rappelé :

1 Pierre 3. 13

13 Qui vous fera du mal, si vous avez pour modèle ce qui est bien? 14 D’ailleurs, même si vous deviez souffrir pour la justice, vous seriez heureux. N’ayez d’eux aucune crainte et ne soyez pas troublés, 15 mais respectez dans votre cœur la sainteté de Dieu le Seigneur. Soyez toujours prêts à défendre l’espérance qui est en vous, devant tous ceux qui vous en demandent raison, 16 [mais] faites-le avec douceur et respect, en gardant une bonne conscience, afin que là même où ils vous calomnient [comme si vous faisiez le mal], ceux qui critiquent votre bonne conduite en Christ soient couverts de honte. 17 En effet, il vaut mieux souffrir, si telle est la volonté de Dieu, en faisant le bien qu’en faisant le mal.

Synthèse

Finalement le croyant est un justiciable comme un autre, il se réjouit que la justice soit faite équitablement à chacun, même si elle est imparfaite, il y voit un principe divin.

S’il doit faire valoir le droit, c’est toujours en relation avec ce qu’il est, c’est à dire témoin de Christ.
Plus que son bon droit, la demande de justice ici bas est couplée avec son rôle de témoin. Il est étrange que dans certains domaines, nous ayons notre identité de croyant est comme « mise sur pause » quand on touche à certains domaines
• comme l’argent,

• comme mon droit, par exemple.

Mais notre identité doit particulièrement se révéler dans les domaines qui sont parfois sensibles.

Contre-exemple

Si le droit m’autorise à récolter davantage d’argent et qu’en ayant gain de cause cela mettrait alors dans la précarité des personnes, est-ce nécessaire d’activer la justice ? Est-ce nécessaire d’encombrer la justice pour des broutilles secondaires ? Est-ce que mon témoignage en ressortira grandi ?

Bon exemple

Je connais une personne en Christ qui était tout à fait dans son bon droit au sujet d’une histoire d’héritage. Face à l’animosité de ceux qui s’étaient rêvés le dit-héritage, elle a volontairement renoncé à ses droits pour que le témoignage, la paix et l’affection ne soient pas entachés.

C’est d’ailleurs intéressant de voir la profondeur de la foi quand il est question d’argent.

Domaine particulier

Cet exemple admirable m’amène à évoquer un domaine où la justice devrait se régler de façon plus simple, c’est quand il y a un différend entre frères et soeurs en Christ.

Dans lAncien Testament

Déjà dans l’Ancien Testament, les Hébreux venaient devant Moïse, puis après devant certains responsables du peuple pour que le droit donné par l’Eternel à Moïse puisse être appliqué.

Les affaires étaient donc instruites par des personnes qui étaient attachées à l’Eternel et au droit. Les responsables religieux avaient ce devoir et les prophètes de l’Ancien Testament ont fréquemment invité à revenir à la loi.
Il y avait cette double dimension légale de droit commun liée à l’attache à l’Eternel.

Dans le Nouveau Testament, l’apôtre Paul lui-même indique avec l’aide du Saint-Esprit la chose suivante aux chrétiens de Corinthe.

1 corinthiens 6. 1-8

1 Lorsque l’un d’entre vous a un litige avec un autre (il s’agit ici de deux croyants),
comment ose-t-il demander justice devant les injustes,
et non devant les saints?

2 Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde?
Et si c’est par vous que le monde doit être jugé, êtes-vous incapables de rendre des jugements de faible importance?
3 Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges?
Combien plus les affaires de la vie courante!
4 Or si vous avez des litiges concernant les affaires de la vie courante, vous prenez pour juges des gens dont l’Eglise ne fait aucun cas!
5 Je le dis à votre honte.
Ainsi, il n’y a parmi vous pas un seul homme sage qui puisse juger entre ses frères et sœurs!
6 Au contraire, un frère est en procès contre un frère, et cela devant des incroyants!
7 C’est déjà pour vous un échec complet que d’avoir des procès les uns avec les autres.
Pourquoi ne supportez-vous pas plutôt une injustice?
Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller?
8 Mais c’est vous au contraire qui commettez l’injustice et qui dépouillez les autres, et c’est envers des frères et sœurs que vous agissez ainsi.

S’il y avait un différend entre croyants, l’idéal, spirituellement parlant, c’est que cela permette de trouver une issue juste
• au regard de Dieu,
• au regard de ce qu’Il nous donne dans Sa Parole, la Bible,

  • dans la prière pour que les coeurs de chacun puissent être perméables à la pensée de Dieu,
  • avec des dispositions fraternelles.

La justice, un domaine comme un autre dans notre vie de croyant.

Ce sujet de l’exercice de la justice pour nous, croyants, n’est finalement qu’une simple déclinaison de notre vie de foi en Christ et de nos priorités de vie, que dans ce domaine aussi nous puissions regarder à notre objectif central en Christ, tout en le démontrant auprès de nos frères et soeurs en Christ et de nos semblables.

Versets clefs

Actes 9 / Segond21
15. Mais le Seigneur lui dit: «Vas-y, car cet homme est un instrument que j'ai choisi pour faire connaître mon nom aux non-Juifs, aux rois et aux Israélites.
Actes 26 / Segond21
18. Je t'envoie leur ouvrir les yeux pour qu'ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu'ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et une part d'héritage avec les saints.'
Actes 24 / Segond21

15. et j'ai en Dieu l'espérance, comme ils l'ont eux-mêmes, qu'il y aura une résurrection des justes et des injustes.
16. C'est pourquoi je m'efforce d'avoir constamment une conscience sans reproche devant Dieu et devant les hommes.
Actes 24 / Segond21
21. à moins qu'il ne s'agisse uniquement de la parole que j'ai lancée au milieu d'eux: 'C'est à cause de la résurrection des morts que je suis aujourd'hui mis en jugement devant vous.'»
Actes 25 / Segond21
8. Paul présenta sa défense en disant: «Je n'ai commis aucune faute, ni contre la loi des Juifs, ni contre le temple, ni contre l'empereur.»
Actes 25 / Segond21

9. Dans le désir de plaire aux Juifs, Festus répondit à Paul: «Acceptes-tu de monter à Jérusalem pour y être jugé sur cette affaire en ma présence?»
10. Paul dit: «C'est devant le tribunal de l'empereur que je comparais, et c'est là que je dois être jugé. Je n'ai fait aucun tort aux Juifs, comme tu le sais très bien.
11. Si j'ai commis une injustice ou un crime digne de mort, je ne refuse pas de mourir, mais si leurs accusations contre moi sont fausses, personne n'a le droit de me livrer à eux. J'en appelle à l'empereur.»
12. Alors Festus répondit, après délibération avec le conseil: «Tu en as appelé à l'empereur, tu iras devant l'empereur.»
Actes 25 / Segond21
23. Le lendemain donc, Agrippa et Bérénice vinrent en grande pompe et entrèrent dans la salle d'audience avec les commandants romains et les hommes importants de la ville. Sur l'ordre de Festus, Paul fut amené.
Michée 6 / Segond21
8. On t'a fait connaître, homme, ce qui est bien et ce que l'Eternel demande de toi: c'est que tu mettes en pratique le droit, que tu aimes la bonté et que tu marches humblement avec ton Dieu.
1 Corinthiens 6 / Segond21

2. Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde? Et si c'est par vous que le monde doit être jugé, êtes-vous incapables de rendre des jugements de faible importance?
3. Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges? Combien plus les affaires de la vie courante!
4. Or si vous avez des litiges concernant les affaires de la vie courante, vous prenez pour juges des gens dont l'Eglise ne fait aucun cas!
5. Je le dis à votre honte. Ainsi, il n'y a parmi vous pas un seul homme sage qui puisse juger entre ses frères et soeurs!
6. Au contraire, un frère est en procès contre un frère, et cela devant des incroyants!
7. C'est déjà pour vous un échec complet que d'avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne supportez-vous pas plutôt une injustice? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller?
8. Mais c'est vous au contraire qui commettez l'injustice et qui dépouillez les autres, et c'est envers des frères et soeurs que vous agissez ainsi!
9. Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront pas du royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni ceux qui vivent dans l'immoralité sexuelle, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les travestis, ni les homosexuels,
1 Pierre 3 / Segond21
13. Qui vous fera du mal, si vous avez pour modèle ce qui est bien?

Romains 13 / Segond21

2. C'est pourquoi celui qui s'oppose à l'autorité résiste à l'ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.
3. En effet, on n'a pas à craindre les magistrats quand on fait le bien, mais quand on fait le mal. Veux-tu ne pas avoir à craindre l'autorité? Fais le bien et tu auras son approbation,
4. car le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, sois dans la crainte. En effet, ce n'est pas pour rien qu'il porte l'épée, puisqu'il est serviteur de Dieu pour manifester sa colère en punissant celui qui fait le mal.
5. Il est donc nécessaire de se soumettre aux autorités, non seulement à cause de cette colère, mais encore par motif de conscience.

Mots clefs

Paul FestusAgrippa
Bérénice
Drusille
Claude
Droit
Justice
Magistrat
Roi
Empereur
Respecter le droit Justice entre chrétiens

Liens Connexes

Prédications Série Actes ; 

Prédications Archives ;

YouTube église AB-Lausanne=>Playlist Actes 

Prédication donnée à l’église AB Lausanne Renens:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB-Lausanne

Actes #25: Quel dosage pour l’inhabituel, le surnaturel dans le quotidien du croyant ?

Actes #25: Quel dosage pour l’inhabituel, le surnaturel dans le quotidien du croyant ? (Actes 23) ; Patrice Berger

prédication Actes 23 : Patrice Berger, 2022_01_23, église AB Lausanne

titre : Actes #25: Quel dosage pour l’inhabituel, le surnaturel dans le quotidien du croyant ?

Dans la chrétienté, deux tendances s’opposent. L’une essaie de tout expliquer ce qui est de la foi et de la Bible, à l’appui de la science et de la raison. L’autre s’attend et « voit » du miraculeux, du surnaturel avec une récurrence presque quotidienne. Le sujet n’est pas simple parce que de base parler de Dieu, se confier en Lui, nous confronte forcément à ce qui nous dépasse. Ses actions et promesses dépassent ce que nous connaissons. Le chapitre 23 des Actes nous confronte une fois de plus à ce sujet.

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 23 ou la Bible NEG 1979 Actes 23 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Prédication : Actes Chapitre 23

Êtes-vous pharisien ou saducéen ?

Les pharisiens croyaient à la résurrection, aux anges, aux esprits ; les saducéens pas du tout.

Les uns ne croyaient qu’à ce qui est tangible, les autres à des aspects qui dépassent le connu.

Foi ou raison ?

Et moi ?

Et nous par rapport à cela, nous nous situons comment ?

Deux camps depuis toujours

Dans la chrétienté, deux tendances aux extrêmes qui s’opposent :

  • l’une essaie de tout expliquer ce qui est de la foi et de la Bible, à l’appui de la science et de la raison ;
  • l’autre s’attend et « voit » du miraculeux, du surnaturel avec une récurrence presque quotidienne.

Au regard de la Bible

Le texte du jour, en Actes chapitre 23, va nous permettre de réfléchir en ce sens.

En effet, les pharisiens et les saducéens, qui siégeaient ensemble dans une sorte de parlement qu’on appelait le sanhédrin, sont irréconciliables sur cette thématique.

Différences entre pharisiens et saducéens

Comme dit plus avant, les pharisiens croyaient à la résurrection, aux anges, aux esprits ; les saducéens pas du tout.

Que dit la Bible de la résurrection ?

Comment départager ces deux idées contradictoires ?

Le réflexe comme toujours c’est de regarder ce que Dieu dit dans la Bible…

  • de la résurrection,
  • des anges,
  • des esprits.

Qu’en est-il ?

La résurrection

Quelques exemples dans la Bible : dans l’Ancien Testament et dans le Nouveau.

Ancien Testament :

Nouveau Testament :

L’exemple le plus emblématique, Jésus

  • Il l’annonce : Matthieu 16. 21 « Dès ce moment, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il devait aller à Jérusalem, beaucoup souffrir de la part des anciens, des chefs des prêtres et des spécialistes de la loi, être mis à mort et ressusciter le troisième jour. »
  • Il le fait : Luc 24.1-12.

Est-ce fiable ?

Est-ce que je « me la raconte » ?

Les disciples sont terrorisés : ils ont peur pour leurs vies, ils se barricadent pour se protéger.

Jean 20. 19 Le soir de ce même dimanche, les portes de la maison où les disciples se trouvaient [rassemblés] étaient fermées car ils avaient peur des chefs juifs; Jésus vint alors se présenter au milieu d’eux et leur dit: «Que la paix soit avec vous!»

Puis ils deviennent bouillants pour le Seigneur et vont témoigner de l’évangile au confit du monde et perdront leurs vies pour ce témoignage.

Pas un effet de groupe parce que Thomas qui n’était pas avec eux en a fait la constatation après. Jean 20. 24-29

Importance centrale de la résurrection dans la foi en Christ

La résurrection aspect central de la foi :

1 Corinthiens 15

16 En effet, si les morts ne ressuscitent pas, Christ non plus n’est pas ressuscité. 17 Or, si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est inutile, vous êtes encore dans vos péchés, 18 et par conséquent ceux qui sont morts en Christ sont aussi perdus. 19 Si c’est pour cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes. 20 Mais en réalité, Christ est ressuscité, précédant ainsi ceux qui sont morts. 21 En effet, puisque la mort est venue à travers un homme, c’est aussi à travers un homme qu’est venue la résurrection des morts. 22 Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, 23 mais chacun à son propre rang: Christ en premier, puis ceux qui appartiennent à Christ lors de son retour. 24 Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir anéanti toute domination, toute autorité et toute puissance.

Les anges

La tentation :

Matthieu 4

5 Le diable le transporta alors dans la ville sainte, le plaça au sommet du temple 6 et lui dit: «Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas! En effet, il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet et ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.» 7 Jésus lui dit: «Il est aussi écrit: Tu ne provoqueras pas le Seigneur, ton Dieu.»

Si Satan voulait arriver à ses fins, croyez-vous qu’il aurait émis une suggestion irréaliste ?

Que font les anges ?

Ils sont serviteurs de Dieu

« Le mot ange, que ce soit en hébreu (mala’ak) ou en grec (angelos), signifie «messager», «envoyé».

Il désigne d’abord une fonction : des hommes peuvent recevoir ce titre (Esaïe 44.26; Aggée 1.13; Malachie 2.7 – le nom même de Malachie signifie d’ailleurs «mon messager» – ; Luc 7.24 ; Jacques 2.25 ; etc.).

Toutefois, on ne peut contester qu’il désigne aussi une catégorie d’êtres spirituels à caractère personnel.

* Les anges constituent la cour céleste de Dieu, et ils Lui rendent un culte (Psaume 103.20 ; 148.2 ; Apocalypse 7.11).

* Ils ont une fonction de service en faveur de ceux qui appartiennent à Dieu (Hébreux 1.14).

* Ils se réjouissent à l’occasion de la conversion d’un pécheur (Luc 15.10).

* Ils apportent des messages aux serviteurs de Dieu (Luc 1.11-20 ; Actes 1.10 ; 8.26 ; 10.3-6 ; 27.23-24).

* Même la loi du Sinaï aurait été promulguée, non directement par Dieu, mais par des anges (Actes 7.53 ; Galates 3.19 ; Hébreux 2.2).

* Ils mènent à exécution les plans de Dieu sur la terre, ainsi que Ses jugements (2 Samuel 24.16-17 ; Psaume 78.49 ; Actes 12.23 ; Apocalypse).

* Ils sont probablement engagés dans un combat invisible avec les anges déchus (Daniel 10 ; voir p. 219).

* Bien qu’il s’agisse d’êtres spirituels, ils peuvent se rendre[…] ».

Extrait de « Pour une foi réfléchie » Sous la direction d’Alain Nisus, L’Esprit une personne divine, Ce contenu est peut-être protégé par des droits d’auteur. Les anges déchus, révoltés contre Dieu, du monde occulte et les démons :

2 Pierre 2.4

4 En effet, Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais il les a précipités et enchaînés dans l’abîme, là où règnent les ténèbres, pour qu’ils y soient gardés en vue du jugement.

Jude 6

6 Quant aux anges qui n’ont pas conservé leur rang mais ont abandonné leur demeure propre, il les a enchaînés éternellement dans les ténèbres pour le jugement du grand jour.

Les esprits

Jesus chasse des mauvais esprits : Matthieu 4. 1 ;

Jésus donne cette capacité aux disciples : Matthieu 8. 16 ;

Jésus enseigne sur les esprits : Matthieu 12. 43-45.

Deux types d’esprits

  • Le Saint-Esprit : nous en avons parlé la dernière fois.
  • Les esprits en lien avec le monde céleste en opposition à Dieu, liés au monde occulte.

La Bible affirme assez clairement que…

d’une manière assez évidente, Dieu, par la Bible, montre que la résurrection est faite, dans la capacité de Dieu, que les anges et les esprits existent.

Pourtant la science…

Contestation historique

Pour autant, il a toujours existé dans l’histoire des personnes qui, à l’appui de la science du moment, disent que tout cela est n’importe quoi et que si on ne peut pas

  • le prouver,
    • le toucher,
    • le voir,

et si ça n’est pas explicable, c’est que c’est des fables !

Du temps de Jésus, siècles des lumières, actuellement

Du temps de Jésus les personnes à la pointe de la science disaient cela.

Au siècle des lumières, avec l’essor de la science, certainement que l’on devait tenir les mêmes propos.

Actuellement, depuis le dernier siècle et aujourd’hui, certains, à l’appui de la science, disent que : -« comme ça n’est pas explicable, c’est n’importe quoi » .

Rationalistes ou foi

Les rationalistes s’appuient sur la raison, la démonstration et la science,  en opposition à ceux qui font confiance à Dieu, à ce qu’Il dit, la foi; pour autant les personnes avec foi peuvent aussi être réfléchies !

Deux observations, sans rentrer dans une grande démonstration d’apologétique.

La sciences en constante évolution, découvertes, donc humilité

La science, la médecine du temps de Jésus : quelle était son étendue  et comment la jugerions-nous maintenant ?

La science, la médecine du Moyen-Age, du siècle des lumières ?

Et celle d’aujourd’hui : vous souvenez-vous de la médecine d’il y a 50 ans ? Comment la regarderont les personnes dans 200 ans ?

Et la science ? E = MC2 ne serait plus à la page…

VIDEO. E = mc2, c’est fini ?

Séisme dans la communauté scientifique : les lois de la relativité d’Albert Einstein pourraient être remises en cause car certaines particules iraient plus vite que la lumière. Une première qui doit être confirmée.

La science est un critère fluctuant parce qu’elle progresse toujours

Attention à son utilisation, les affirmations d’hier seront peut-être remises en cause par les découverte de demain ? Ayons de l’humilité !

La notion de Dieu dépasse notre compréhension

L’inexplicable est lié à Dieu sinon Il serait humain.

Si Dieu était tout explicable.

Si Dieu n’était capable que de choses auxquelles nous sommes confrontées habituellement ou dont nous sommes capables, Dieu serait sur le même plan que l’humanité.

Là, nous serions mal parce que les capacités humaines sont toujours confrontées à un mur funeste, fatal.

Dieu n’est pas une divinité de l’invention des hommes.

Ça c’est les croyances superstitieuses et stériles, mais elles démontrent que quelles que soient les cultures et les âges, les hommes cherchent une réponse à leur origine, à ce qui dépasse l’habituel, à ce qui est en nous.

Dieu, forcément au-delà de l’humain et de ses capacités

De base, Dieu ne peut être l’égal de l’homme : s’Il n’est pas notre égal, Il a forcément quelque chose de supérieur, Il fait et agit dans une sphère qui nous est inconnue.

La Bible nous dit qu’Il est le Créateur et le démontre au cours de l’histoire de l’humanité.

Nous constatons, mais ne pouvons expliquer

Si Dieu est capable, au dessus, Créateur, forcément Il a des capacités qui nous dépassent et que nous, créatures, avons de la peine à expliquer. Nous constatons, mais nous n’avons pas de possibilités d’explication !

L’humanité est confrontée à des choses qui la dépasse

Tout ça pour dire que l’humanité est confrontée à des aspects qui la dépassent, qui n’est pas dans ses capacités ou habitudes.

Le miraculeux est-il si présent ?

Faut-il s’attendre quotidiennement à de l’extraordinaire ?

Alors, pour autant, devrions-nous nous attendre constamment, quotidiennement à de l’extraordinaire ?

Déjà ma phrase ne va pas, parce que si c’est quotidien, ça n’est plus extraordinaire, mais ordinaire !

Deux observations :

Les moments où l’humanité est confrontée à l’extraordinaire

Première remarque : la Bible couvre plusieurs centaines d’années et plusieurs millénaires.

Les moments où Dieu a confronté l’humanité à des moments hors du commun ne sont pas hyper nombreux :

Exode

  • La sortie et la migration du peuple hébreu d’Egypte en Canaan Livre de l’Exode + Josué 10. 13 : certainement la plus longue période, une quarantaine d’années.

Les Rois

  • Les degrés d’Achaz Esaïe 38:8
  • Elie et Elisée Livres des Rois (1 et 2 Rois).

Jésus et les apôtres

  • Les 3 ans de ministère de Jésus Les Évangiles
  • Le début du ministère des apôtres Les Actes

Providence plus habituelle, extraordinaire, rare

Deuxième remarque : Dieu nous confronte rarement à l’extraordinaire, au miraculeux, mais beaucoup plus généralement à Sa providence :

  • « L’alignement de planètes »,
  • « Les concours de circonstances »

Dieu est tout autant majestueux avec l’un comme avec l’autre.

Dieu donne des lois,

Il ne les change pas tous les quatre matins

Dieu a fixé des lois, Il ne refait pas la règle du jeu en cours de route

S’il en est ainsi, c’est qu’Il a fixé des lois (physique, biologique, etc.) :

Psaume n° 148 Psaume de louange universelle de la Création

5 Qu’ils louent le nom de l’Eternel, car il a donné ses ordres et ils ont été créés! 6 Il les a établis pour toujours et à perpétuité;

il a donné des lois et il ne les violera pas.

Les exceptions ne sont pas la règle

et Il n’est pas constamment en train de nous confronter aux exceptions des lois qu’Il a mises en place quotidiennement.

Quand il y a une règle de français, les exceptions ne sont pas la norme.

C’est pareil avec Dieu, s’Il a mis en place des lois physiques, ce n’est pas pour nous confronter au quotidien à ce qui est différent !

Attendons-nous dans Sa grâce à Sa divine providence

Dieu a fixé des lois, Il ne refait pas la règle du jeu encours de route, en cela, nous pouvons nous attendre à Dieu en toutes circonstances et dans Sa grâce agissante et Sa providence, Dieu agit.

En revanche, il est assez rare que Dieu agisse au travers des exceptions qu’Il a lui même prévues d’avance.

Foi, providence, réflexion

Le croyant a donc foi en ce qui n’est pas explicable et en même temps, il  réfléchit et se réjouit de la manière dont Dieu est agissant avec le cadre des lois qu’Il a mises en place, il se régale et loue Dieu pour Sa providence qui démontre Sa grandeur.

Alors, pourquoi nous a-t-Il confronté à ces exceptions ?

Pourquoi Dieu nous a-t-Il confronté à ces exceptions ?

Un message, une démonstration dans l’histoire de l’humanité

Parce qu’Il avait un message à nous faire passer :

  • montrer qu’Il est Dieu ;
  • montrer que quand Il est présent, tout change ;
  • le message étant passé, Il ne refait pas la démonstration pour chacun.

Il nous laisse « toutes ces démonstrations » dans la Bible.

L’Exode

Pour l’Exode jusqu’en Canaan, Dieu montre que le peuple le plus insignifiant (Deutéronome 7. 7) peut connaître un destin hors du commun quand il est au coeur de sa vie.

À nous de faire des rapprochements avec nos vies.

Période des Rois

À la période des Rois, particulièrement avec Elie et Elisée, dans une contestation idolâtre et une persécution digne de la Corée du Nord, Dieu démontre par Ses prophètes que ceux qui sont aux manettes des royaumes ne sont rien par rapport à Dieu. Et que même si les hommes « se la racontent », mettent des lois et des choses coercitives, Dieu balaie ça de la main en montrant qu’ils ne sont rien.

À nous de faire les rapprochements avec les contextes dans lesquels nous vivons.

Jésus

Le ministère de Jésus est hors du commun. Il montre qu’Il est Dieu et homme. Créateur, Il a la main sur toute la création, Il est réparateur des vies, même après la vie. Il est au dessus du monde invisible.

Mesurons-nous la grandeur et la divinité de Jésus quand nous lisons l’Evangile ?

Les apôtres

Les apôtres démontrent, au début de leurs ministères, des facultés identiques démontrant qu’ils sont habités du même Esprit que Jésus. C’est la suite et pas autre chose.

Cette certitude étant établie, il ne reste plus qu’à vivre en toute confiance dans les enseignements que ces apôtres ont laissé.

Un vrai but

Ces grandes périodes avaient un but.

Ces exceptions étaient dans la pédagogie de Dieu.

Mais ces exceptions ne sont pas l’habitude, la règle.

Conséquences :

la « théologie » a toujours des conséquences pratiques

Cela a des conséquences dans nos propos, dans nos attentes et notre  manière de vivre.

Conséquences vocabulaires

Evitons de galvauder le terme « miraculeux » alors qu’il faudrait dire  « agit habituellement par Sa divine providence ».

C’est stupide et criminel de dire, à tout bout de champ, qu’on a vécu un miracle, que ceci ou cela était un miracle, alors qu’il n’en est rien.

Parce que l’on discrédite Dieu et le témoignage de l’évangile autour des personnes qui n’y voient, à raison, qu’un concours de circonstances.

Conséquences dans mes décisions

Dans notre manière de vivre ou dans nos attentes, Dieu ne va pas suspendre Ses lois biologiques parce que nous sommes inconséquents.

Il peut le faire dans Sa grâce mais Il ne va pas chambouler les lois biologiques, physiques parce que nous sommes légers, et que nous manquons de sagesse divine.

Cohérence et sagesse

Être inconséquent puis s’attendre ou demander l’extraordinaire divin n’est pas une démonstration de foi mais un manque de sagesse et presque à chaque coup un manque ou un contre-témoignage.

Dieu mon assurance bêtises ?

Dieu n’est pas le génie d’Aladin qui arrange les choses d’une manière extraordinaire parce que je suis écervelé alors que je dis que c’est de la foi et qu’en somme ça m’arrange bien.

Dieu n’agit pas comme cela habituellement, donc attention !

Contre-témoignage auprès de ceux qui nous entourent.

Grosse déception dans ma vie, si je m’attends à tours de bras à des miracles et n’en vois jamais (soyons honnête), je risque d’être déstabilisé. Le problème n’est pas Dieu, mais notre manière de faire.

Dans le texte d’aujourd’hui

Si j’ai commencé par cela, c’est pour que nous puissions nous régale dans le texte qui suit de Actes 23.

Même fracture foi et raison

Nous allons voir qu’au premier siècle, il y avait exactement le même type de personne que maintenant.

  • Certains croyant en ce que l’on ne voit pas et qu’on ne peut expliquer,
  • d’autres s’arrêtant uniquement au visible et à l’explicable.

Dieu intervient particulièrement pour Paul

Une intervention personnelle de Dieu pour encourager l’apôtre Paul et Dieu agissant dans Sa providence pour éviter à l’apôtre d’être lynché.

Il ne l’a pas fait tout le temps pour Paul

Pourtant, à une autre occasion, Dieu a laissé les personnes agir contre Paul et n’a pas gommé cette persécution.

A Lystre, Paul lapidé et laissé pour mort

Actes 14

19Alors arrivèrent d’Antioche et d’Iconium des Juifs qui gagnèrent la foule. Après avoir lapidé Paul, ils le traînèrent hors de la ville, pensant qu’il était mort

La normalité de la vie et des relations préserve Paul

A une autre occasion, Dieu a fait entendre sagesse à Paul pour ne pas être la cible de la haine des hommes. Ce ne sont pas des anges, ni une vision qui sont intervenus, mais des personnes comme vous et moi qui avec sagesse ont averti Paul.

Actes 20 Paul voulait intervenir à Ephèse, il ne le fait pas

30 Paul voulait se présenter devant le peuple, mais les disciples l’en empêchèrent, 31et même quelques Asiarques qui étaient ses amis envoyèrent quelqu’un vers lui pour l’inviter à ne pas se rendre au théâtre

Providence divine

Nous allons aussi voir dans le texte du jour, la providence de Dieu agir pour mettre Paul en sureté

 Regardons ensemble la Parole de Dieu

Actes – Chapitre 22

30 Le lendemain, le commandant voulut savoir avec certitude de quoi les Juifs l’accusaient. Il le fit détacher et donna l’ordre aux chefs des prêtres et à tout le sanhédrin de se réunir; puis il fit venir Paul et le plaça au milieu d’eux.

Ruse ou témoignage ?

A première vue, nous pourrions penser que Paul est un « petit malin » et qu’il a voulu se sortir du guêpier en divisant le sanhédrin.

Ce n’est pas certain, car nous avons vu qu’il ne faisait aucun cas de sa vie. Donc sauver sa peau n’est pas une priorité.

En revanche l’espérance de la résurrection était réellement vivante chez les pharisiens.

Et visiblement, il semble que nombre d’entre eux se soient tournés à Christ, tout en restant dans le mouvement des pharisiens.

Cela a même dû prendre une certaine ampleur, car en ce n’est qu’en l’an 90 qu’il y a eu des règles pour exclure ces Juifs chrétiens de la participation aux cultes des synagogues.

Voir Évangiles et Actes, Encyclopédie des difficultés bibliques volume 5, Alfred Kuen, Emmaüs

Lire Actes 23:

Témoignage unique auprès des pharisiens

Donc Paul a certainement profité de cet unique moment, sachant qu’il était peu vraisemblable qu’il ait à nouveau cette occasion, pour interpeller ceux qui étaient ouverts à l’espérance messianique.

C’est fort, 470 soldats pour Paul

470 soldats pour un transfert de prisonnier ! Bon, ce n’est pas pour Rome un prisonnier quelconque, c’est un citoyen romain.

Et le nombre de soldats mobilisés n’est pas uniquement pour Paul, mais aussi pour garantir l’intégrité des troupes.

En effet, la région est très instable, une guérilla s’est installée et de nombreuses escarmouches font des dégâts dans les troupes romaines et de nombreuses guérillas.

Flavius Joseph Guerre II. 13.6 ; Ant. XX 8. 5-6 : « les terroristes juifs ont causé d’innombrables dommages sous l’administration du gouverneur Félix »

Belle démonstration de la providence de Dieu

Ce n’est pas un miracle mais la providence de Dieu qui a conduit à cela.

Grandeur de Dieu

Dieu est tout aussi remarquable, louable et grand pour cela.

Le plus grand miracle auquel nous soyons confronté est celui du sauvetage de nos vie, irrémédiablement perdues, et sauvées par Christ.

De même pour nous

Ne nous privons pas, attendons-nous à Son action dans notre vie quotidienne, à ce qu’Il agisse, qu’Il réponde à nos prières.

Des réponses réalistes avec les lois de Dieu

Attendons-nous à Ses réponses dans la normalité de ce qu’Il fait de notre quotidien.

Il ne va pas nécessairement faire dériver les continents pour me faire gagner du temps parce que je me suis mis en retard !

Versets clefs

Matthieu 16. 21

« Dès ce moment, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il devait aller à Jérusalem, beaucoup souffrir de la part des anciens, des chefs des prêtres et des spécialistes de la loi, être mis à mort et ressusciter le troisième jour. »

1 Corinthiens 15

En effet, si les morts ne ressuscitent pas, Christ non plus n’est pas ressuscité. Or, si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est inutile, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent ceux qui sont morts en Christ sont aussi perdus. Si c’est pour cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes.

Matthieu 4. 5-7

Le diable le transporta alors dans la ville sainte, le plaça au sommet du temple et lui dit: «Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas! En effet, il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet et ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.»

Jésus lui dit: «Il est aussi écrit: Tu ne provoqueras pas le Seigneur, ton Dieu.»

2 Pierre 2.4

En effet, Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais il les a précipités et enchaînés dans l’abîme, là où règnent les ténèbres, pour qu’ils y soient gardés en vue du jugement.

Jude 6

Quant aux anges qui n’ont pas conservé leur rang mais ont abandonné leur demeure propre, il les a enchaînés éternellement dans les ténèbres pour le jugement du grand jour.

Psaume n° 148. 5-6

Qu’ils louent le nom de l’Eternel,

car il a donné ses ordres et ils ont été créés!

Il les a établis pour toujours et à perpétuité;

il a donné des lois et il ne les violera pas.

Actes 23. 6

Sachant qu’une partie de l’assemblée était composée de sadducéens et l’autre de pharisiens, Paul s’écria dans le sanhédrin: «Mes frères, je suis pharisien, fils de pharisien. C’est à cause de l’espérance de la résurrection des morts que je suis mis en jugement.»

Actes 23. 11

La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul et dit: «Prends courage, [Paul]: de même que tu as rendu témoignage de ce qui me concerne à Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage à Rome.»

Liens Connexes

Prédications Série Actes ; 

Prédications Archives ;

YouTube église AB-Lausanne=>Playlist Actes 

Prédication donnée à l’église AB Lausanne Renens:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB-Lausanne

Actes #24: Le Saint-Esprit est-il mon coach de bien-être spirituel ?

Actes #24: Le Saint-Esprit est-il mon coach de bien-être spirituel? (Actes 21) ; Patrice Berger

prédication Actes 21 : Patrice Berger, 2022_01_16, église AB Lausanne

titre : Actes #24: Le Saint-Esprit est-il mon coach de bien-être spirituel?

La chrétienté moderne parle plus du Saint Esprit, particulièrement dans le milieu évangélique. Se pourrait-il que notre environnement occidental hédoniste cantonne le Saint-Esprit en force spirituelle pour mon bien être intérieur ? La Bible parle clairement du Saint-Esprit comme une personne divine qui assiste le croyant comme « témoin-avocat » face à la société sans Dieu. Il l’a été pour l’apôtre Paul, l’est-Il pour nous ?

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 21 ou la Bible NEG 1979 Actes 21 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Actes 21 / Bible Segond21

1. Après nous être séparés, nous avons pris la mer pour aller directement à Cos, puis le lendemain à Rhodes, et de là à Patara.
2. Ayant trouvé un bateau qui faisait la traversée vers la Phénicie, nous sommes montés à bord et sommes partis.
3. Arrivés en vue de l'île de Chypre, nous l'avons laissée à gauche, poursuivant notre route du côté de la Syrie pour débarquer à Tyr. Le bateau devait en effet décharger sa cargaison.
4. Comme nous avons trouvé des disciples, nous sommes restés 7 jours avec eux. Poussés par l'Esprit, les disciples disaient à Paul de ne pas monter à Jérusalem
5. mais, une fois les 7 jours passés, nous sommes repartis pour continuer notre route. Tous nous ont accompagnés avec leur femme et leurs enfants jusqu'à l'extérieur de la ville. Nous nous sommes agenouillés sur le rivage et avons prié.
6. Puis, après avoir pris congé les uns des autres, nous sommes montés sur le bateau tandis qu'ils retournaient chez eux.
7. Mettant un terme à notre navigation, nous sommes allés de Tyr à Ptolémaïs où nous avons salué les frères et soeurs et passé un jour avec eux.
8. Nous sommes repartis le lendemain pour Césarée. Là, nous sommes entrés chez Philippe l'évangéliste, qui était l'un des sept, et nous avons logé chez lui.
9. Il avait quatre filles vierges qui prophétisaient.
10. Nous étions là depuis plusieurs jours lorsqu'un prophète du nom d'Agabus est descendu de Judée
11. et est venu nous trouver. Il a pris la ceinture de Paul, s'est attaché les pieds et les mains et a dit: «Voici ce que déclare le Saint-Esprit: 'L'homme à qui appartient cette ceinture, les Juifs l'attacheront de la même manière à Jérusalem et le livreront entre les mains des non-Juifs.'»
12. En entendant cela, nous-mêmes et les croyants de Césarée, nous avons supplié Paul de ne pas monter à Jérusalem.
13. Il a alors répondu: «Que faites-vous là à pleurer et à me briser le coeur? Je suis prêt non seulement à être emprisonné, mais encore à mourir à Jérusalem pour le nom du Seigneur Jésus.»
14. Comme il ne se laissait pas persuader, nous n'avons pas insisté et avons dit: «Que la volonté du Seigneur soit faite!»
15. A la fin de ces quelques jours, nous avons fait nos préparatifs et sommes montés à Jérusalem.
16. Quelques disciples de Césarée sont aussi venus avec nous et nous ont conduits chez un certain Mnason, originaire de l'île de Chypre. Il était disciple depuis longtemps et nous devions loger chez lui.
17. A notre arrivée à Jérusalem, les frères et soeurs nous ont accueillis avec joie.
18. Le lendemain, Paul s'est rendu avec nous chez Jacques, où tous les anciens se sont réunis.
19. Après les avoir salués, il a raconté en détail ce que Dieu avait fait au milieu des non-Juifs à travers son ministère.
20. Après l'avoir entendu, ils se sont mis à célébrer la gloire du Seigneur. Puis ils lui ont dit: «Tu vois, frère, combien de milliers de Juifs on compte parmi les croyants, et tous sont zélés pour la loi.
21. Or, ils ont entendu dire que tu enseignes à tous les Juifs vivant parmi les non-Juifs d'abandonner la loi de Moïse; tu leur dirais de ne pas circoncire leurs enfants et de ne pas se conformer aux coutumes.
22. Que faire donc? Sans aucun doute [une foule se rassemblera, car] on apprendra que tu es venu.
23. C'est pourquoi, fais ce que nous allons te dire. Il y a parmi nous quatre hommes qui ont fait un voeu.
24. Prends-les avec toi, accomplis la cérémonie de purification avec eux et pourvois à leurs dépenses afin qu'ils se rasent la tête. Ainsi, tous sauront que ce qu'ils ont entendu dire sur ton compte est faux, mais que toi aussi tu vis en respectant la loi.
25. Quant aux croyants d'origine non juive, nous leur avons communiqué par écrit notre décision: ils doivent [seulement] s'abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés et de l'immoralité sexuelle.»
26. Paul prit alors ces hommes, se purifia avec eux et entra le lendemain dans le temple pour annoncer à quelle date la période de purification prendrait fin et l'offrande serait présentée pour chacun d'eux.
27. Vers la fin des 7 jours, les Juifs d'Asie qui avaient vu Paul dans le temple soulevèrent toute la foule et s'emparèrent de lui.
28. Ils criaient: «Israélites, au secours! Voici l'homme qui donne partout et à tout le monde un enseignement dirigé contre le peuple, contre la loi et contre cet endroit. Il a même introduit des non-Juifs dans le temple et profané ce saint lieu.»
29. En effet, ils avaient vu Trophime d'Ephèse avec lui dans la ville et croyaient que Paul l'avait fait entrer dans le temple.
30. Toute la ville fut dans l'agitation et le peuple accourut de tous côtés. Ils s'emparèrent de Paul et le traînèrent à l'extérieur du temple, dont on ferma aussitôt les portes.
31. Ils cherchaient à le tuer quand on informa le commandant de la garnison romaine que tout Jérusalem était dans le désordre.
32. Il prit immédiatement des soldats et des officiers et courut vers la foule. Quand ils virent le commandant et les soldats, ils arrêtèrent de frapper Paul.
33. Alors le commandant s'approcha, s'empara de lui et ordonna qu'on l'attache avec deux chaînes. Puis il demanda qui il était et ce qu'il avait fait.
34. Cependant, dans la foule les uns criaient une chose, les autres une autre. Comme il ne pouvait rien apprendre de certain à cause du tumulte, il ordonna de conduire Paul dans la forteresse.
35. Lorsque celui-ci arriva sur les marches de l'escalier, il dut être porté par les soldats à cause de la violence de la foule,
36. car l'ensemble du peuple suivait en criant: «A mort!»
37. Au moment où on allait le faire entrer dans la forteresse, Paul demanda au commandant: «M'est-il permis de te dire quelque chose?» Le commandant répondit: «Tu sais le grec?
38. Tu n'es donc pas cet Egyptien qui s'est révolté dernièrement et qui a emmené 4000 rebelles dans le désert?»
39. Paul reprit: «Je suis juif de Tarse en Cilicie, citoyen d'une ville qui n'est pas sans importance. Je t'en prie, permets-moi de parler au peuple!»
40. Le commandant le lui permit et Paul, debout sur les marches, fit signe de la main au peuple. Un profond silence s'établit. Paul leur adressa la parole en langue hébraïque:

Actes #23: Le leader biblique est un modèle qui nous fait suivre Christ

Actes #23: Le leader biblique est un modèle qui nous fait suivre Christ (Actes 20) ; Patrice Berger

prédication Actes 20 : Patrice Berger, 2021_12_05, église AB Lausanne

titre : Actes #23: Le leader biblique est un modèle qui nous fait suivre Christ

Quand l’apôtre invite ses lecteurs à être ses imitateurs, c’est dans le but qu’ils imitent l’oeuvre de Christ dans sa vie, pas qu’ils deviennent des adeptes de sa personne. Ça semble logique. Pourtant, l’apôtre avertit les églises des séducteurs qui auront pour but de tout attirer à eux.
Cet exemple et cet avertissement sont toujours d’actualité. Suis-je un exemple, un modèle à imiter parce qu’il montre Christ ? Suis-je subjugué par quelqu’un qui mettrait Christ au second plan ?

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 20 ou la Bible NEG 1979 Actes 20 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Actes 20 / Bible Segond21

1. Lorsque le tumulte eut cessé, Paul fit venir les disciples [et les encouragea], puis il prit congé d'eux et partit pour la Macédoine.
2. Il parcourut cette région en adressant de nombreuses paroles d'encouragement aux croyants et se rendit en Grèce
3. où il séjourna trois mois. Il était sur le point d'embarquer pour la Syrie, mais comme les Juifs formaient un complot contre lui, il décida de repartir par la Macédoine.
4. Il avait pour l'accompagner [jusqu'en Asie] Sopater de Bérée, [fils de Pyrrhus,] Aristarque et Secundus de Thessalonique, Gaïus de Derbe, Timothée, ainsi que Tychique et Trophime, originaires d'Asie.
5. Ceux-ci prirent les devants et nous attendirent à Troas.
6. De notre côté, après la fête des pains sans levain, nous avons embarqué à Philippes et, au bout de 5 jours, nous les avons rejoints à Troas où nous avons passé 7 jours.
7. Le dimanche, nous étions réunis pour rompre le pain. Comme il devait partir le lendemain, Paul s'entretenait avec les disciples, et il a prolongé son discours jusqu'à minuit.
8. Il y avait beaucoup de lampes dans la chambre à l'étage où nous étions rassemblés.
9. Or, un jeune homme du nom d'Eutychus était assis sur le bord de la fenêtre. Il s'est profondément endormi pendant le long discours de Paul et, entraîné par le sommeil, il est tombé du troisième étage. Quand on a cherché à le relever, il était mort.
10. Mais Paul est descendu, s'est penché sur lui et l'a pris dans ses bras en disant: «Ne vous inquiétez pas, car son âme est en lui.»
11. Ensuite il est remonté, a rompu le pain et a mangé. Il a poursuivi ses entretiens jusqu'à l'aube, puis il est parti.
12. Le jeune homme a été ramené vivant, à leur grande consolation.
13. Quant à nous, nous avons pris les devants pour embarquer sur un bateau à destination d'Assos. Nous devions y reprendre Paul, conformément à ses instructions, car il voulait faire la route à pied.
14. Lorsqu'il nous a rejoints à Assos, nous l'avons pris à bord et sommes allés à Mytilène.
15. De là, continuant par la mer, nous sommes arrivés le lendemain en face de Chios. Le jour suivant nous sommes passés par Samos, et le jour d'après nous sommes arrivés à Milet.
16. Paul avait décidé de passer au large d'Ephèse sans s'y arrêter afin de ne pas perdre de temps en Asie; il se dépêchait en effet pour être, si possible, le jour de la Pentecôte à Jérusalem.
17. Cependant, de Milet, il a envoyé chercher à Ephèse les anciens de l'Eglise.
18. Lorsqu'ils sont arrivés vers lui, il leur a dit: «Vous savez de quelle manière je me suis toujours comporté avec vous, depuis le jour où j'ai mis le pied en Asie:
19. j'ai servi le Seigneur en toute humilité, avec [beaucoup de] larmes et au milieu des épreuves que provoquaient pour moi les complots des Juifs.
20. Vous savez que, sans rien cacher, je vous ai annoncé et enseigné tout ce qui vous était utile, en public et dans les maisons,
21. en appelant les Juifs et les non-Juifs à changer d'attitude en se tournant vers Dieu et à croire en notre Seigneur Jésus[-Christ].
22. »Et maintenant, voici que, lié par l'Esprit, je vais à Jérusalem sans savoir ce qui m'y arrivera.
23. Je sais seulement que, de ville en ville, l'Esprit saint m'avertit que des liens et des souffrances m'attendent.
24. Mais je n'y attache aucune importance et je ne considère pas ma vie comme précieuse, pourvu que j'accomplisse [avec joie] ma course et le ministère que le Seigneur Jésus m'a confié: annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.
25. »Désormais, je le sais, vous ne verrez plus mon visage, vous tous au milieu de qui j'ai passé en prêchant le royaume [de Dieu].
26. C'est pourquoi je vous déclare aujourd'hui que je suis pur du sang de vous tous,
27. car je vous ai annoncé tout le plan de Dieu sans rien en cacher.
28. Faites donc bien attention à vous-mêmes et à tout le troupeau dont le Saint-Esprit vous a confié la responsabilité; prenez soin de l'Eglise de Dieu qu'il s'est acquise par son propre sang.
29. Je sais qu'après mon départ des loups cruels s'introduiront parmi vous, et ils n'épargneront pas le troupeau;
30. de vos propres rangs surgiront des hommes qui donneront des enseignements pervertis pour entraîner les disciples à leur suite.
31. Restez donc vigilants et souvenez-vous que durant 3 ans, nuit et jour, je n'ai pas cessé d'avertir avec larmes chacun de vous.
32. »Et maintenant, [frères,] je vous confie à Dieu et au message de sa grâce, lui qui a le pouvoir d'édifier et de [vous] donner un héritage avec tous les saints.
33. Je n'ai désiré ni l'argent, ni l'or, ni les habits de personne.
34. Vous le savez vous-mêmes, les mains que voici ont pourvu à mes besoins et à ceux de mes compagnons.
35. En tout, je vous ai montré qu'il faut travailler ainsi pour soutenir les faibles et se rappeler les paroles du Seigneur Jésus, puisqu'il a lui-même dit: 'Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir.'»
36. Après avoir dit cela, il s'est mis à genoux et a prié avec eux tous.
37. Tous ont alors fondu en larmes; ils se jetaient au cou de Paul et l'embrassaient,
38. attristés surtout parce qu'il avait dit qu'ils ne verraient plus son visage. Puis ils l'ont accompagné jusqu'au bateau.