Actes #11: Se laisser guider par Dieu (Actes 8)

Actes #11: Se laisser guider par Dieu (Actes 8) ; Stefan Schmid

prédication Actes 8 : Stefan Schmid, 2021-06-20, église AB Lausanne

titre : Actes #11: Se laisser guider par Dieu

Résumé :

Le deuxième passage qui nous parle de Philippe dans le livre des Actes est précieux pour savoir se laisser guider par Dieu en :

– obéissant à ce qu’Il nous dit (même si humainement on ne comprend pas tout);
– étant attentif à la situation que Dieu a si bien préparée pour aller droit au but (ici présenter l’évangile).
– Attention, le temps est limité ! Pour Philippe, la fenêtre était moins qu’une journée. Alors ne gâchons pas les opportunités de Dieu !

Téléchargez les notes en format pdf
Actes #11: Se laisser guider par Dieu .pdf

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 8 ou la Bible NEG 1979 Actes 8 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

La perspective céleste

Le livre de Job nous permet de voir ce qui se passe dans la perspective céleste. Voici ce qui aurait pu se passer au conseil céleste  (c’est fictif bien sûr) :

Dieu : Vous avez-vu cet Ethiopien qui fait ce long voyage à Jérusalem ? Il vient m’adorer (selon la prophétie en Esaïe 18  : 1-7) et achète même à grand prix un manuscrit du livre d’Esaïe. Qui pourrait lui expliquer l’Evangile ?

Ses conseillers, les anges : Les chrétiens ont quitté Jérusalem, donc c’est pas possible ! Les apôtres n’ont pas encore bien compris que l’Evangile est pour tout le monde. Prenons donc Philippe qui devait s’occuper des veuves avant la persécution. Il a déjà évangélisé la Samarie, il a un grand cœur et surtout, il est rempli du Saint-Esprit.

Dieu : Mais beaucoup de chrétiens ont vu d’un mauvais œil sa démarche. Il fallait y envoyer Pierre et Jean pour garder l’église unie. Comment  rendre l’évangélisation de cet Ethiopien claire aux yeux des chrétiens conservateurs ?

Les anges : Fais comme tu avais fait pour la naissance de Jésus. Envoie un ange donner l’ordre à Philippe. Là, ils comprendront.

Dieu : Et comment organiser la rencontre de cet Ethiopien avec Philippe ?

Les anges : C’est facile. Fais que l’Ethiopien lise justement une prophétie du Messie que Philippe puisse lui expliquer. Philippe trouvera les bonnes paroles pour lui expliquer non seulement ce verset biblique, mais tout l’Evangile.

Dieu : Et pour le baptême, trouveront-ils de l’eau dans cette région déserte ?

Les anges : Toi, qui fais pleuvoir sur les bons et les méchants, tu peux facilement faire le nécessaire.

Dieu : Finalement, l’Ethiopien sera tellement heureux qu’il demandera Philippe de l’accompagner dans son pays. Mais j’ai besoin de Philippe pour évangéliser les Philistins. Les autres chrétiens les voient toujours comme leurs ennemis.

Les anges : Mais fais un miracle de plus et enlève Philippe et place-le vivant dans une ville des Philistins (tout comme Satan a fait pour tenter Jésus, Matthieu 4 : 5 ). Ainsi, tous vont croire que Philippe fait ce que tu lui dis !

Dieu : Excellent, allez, exécutez ces propositions !

Lecture du passage biblique

Actes 8 : 26-40

26 Un ange du Seigneur s’adressa à Philippe en disant: «Lève-toi et va en direction du sud, sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza, celui qui est désert.» 27 Il se leva et partit. Or un eunuque éthiopien, haut fonctionnaire de Candace, la reine d’Ethiopie, et administrateur de tous ses trésors, était venu à Jérusalem pour adorer. 28 Il repartait, assis sur son char, et lisait le prophète Esaïe. 29 L’Esprit dit à Philippe: «Avance et approche-toi de ce char.» 30 Philippe accourut et entendit l’Ethiopien lire le prophète Esaïe. Il lui dit: «Comprends-tu ce que tu lis?» 31 L’homme répondit: «Comment le pourrais-je, si personne ne me l’explique?» et invita Philippe à monter et à s’asseoir avec lui. 32 Le passage de l’Ecriture qu’il lisait était celui-ci: Il a été conduit comme une brebis à l’abattoir et, pareil à un agneau muet devant celui qui le tond, il n’ouvre pas la bouche. 33 Dans son humiliation, la justice lui a été refusée. Et sa génération, qui en parlera? En effet, sa vie a été supprimée de la terre.

34 L’eunuque dit à Philippe: «Je t’en prie, à propos de qui le prophète dit-il cela? Est-ce à propos de lui-même ou de quelqu’un d’autre?» 35 Alors Philippe prit la parole et, en partant de ce texte de l’Ecriture, il lui annonça la bonne nouvelle de Jésus.

36 Comme ils continuaient leur chemin, ils arrivèrent à un point d’eau. L’eunuque dit: «Voici de l’eau. Qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé?» 37 [Philippe dit: «Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible.» L’eunuque répondit: «Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu.»] 38 Il fit arrêter le char. Philippe et l’eunuque descendirent tous les deux dans l’eau et Philippe baptisa l’eunuque. 39 Quand ils furent sortis de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe et l’eunuque ne le vit plus. Il poursuivit sa route tout joyeux. 40 Philippe se retrouva dans Azot, puis il alla jusqu’à Césarée en évangélisant toutes les villes par lesquelles il passait.

2. Ce que j’aimerais souligner dans ce passage

Quelle journée extraordinaire, vraiment guidée par Dieu ! Croyez-vous que Dieu dirige tout pour le bien de ceux qui l’aiment ? Même le martyre d’Etienne a eu une bonne suite : les chrétiens ont évangélisé partout. Savez-vous que toutes choses doivent servir pour notre bien (Romains 8 : 28 : Du reste, nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à son plan.). Aussi dans nos vies !!!

A condition dobéir à la Parole de Dieu

Philippe aurait pu répondre à l’ange : « J’ai déjà prévu autre chose, il y fait trop chaud, je n’ai pas d’autorisation des apôtres, envoie quelqu’un d’autre. ». Mais non, Philippe part immédiatement sans savoir ce qui l’attend.

Avez-vous remarqué que les ordres de Dieu ne sont pas toujours évidents ? Après sa résurrection, Jésus dit aux disciples de jeter le filet du côté droit. Pourquoi pas à gauche, ça revient au même, non ? Avons-nous confiance en Dieu quand il nous dit de ne pas nous faire des soucis pour le lendemain (Matthieu 6 : 25-26 : C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas de ce que vous mangerez [et boirez] pour vivre, ni de ce dont vous habillerez votre corps. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement? 26Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment pas et ne moissonnent pas, ils n’amassent rien dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux? ) ?

Mon appel pour Renens par un rêve. J’ai agi sans avoir toutes les garanties.

Obéissons à la Parole de Dieu, si nous voulons que Dieu nous guide.

Reconnaissons les situations préparées par Dieu

Arrivé sur la route qui conduit de Jérusalem à Gaza, Dieu lui explique la suite : Approche-toi du char là-devant et marche à côté de lui (verset 29). Le Saint-Esprit est très précis. « Par hasard », ce grand fonctionnaire lit un chapitre qui parle du Messie, bien sûr à haute-voix comme les Juifs font encore aujourd’hui. Et tout le reste se déroule « comme sur un toboggan ». Philippe lui demande s’il comprend ce qu’il lit. Bien sûr que non. Il l’invite à monter dans sa voiture. Pour Philippe c’est une tâche facile : le fonctionnaire lui lance la balle -> tête -> et but !!! Il aurait pu recevoir la balle et aller dribbler sur le grand terrain : « Quelle belle voiture ! Ça prend combien de temps jusqu’en Ethiopie ? C’est où au juste ? Etes-vous aussi Juif d’origine, comme Daniel qui avait fait carrière à Babylone ? Pourquoi vous appelle-t-on eunuque ? Est-ce un titre de fonction ou êtes-vous vraiment castré pour entrer au service de la reine ? … ? ».

Tout cela aurait été intéressant à savoir, mais Philippe lui a expliqué ce qui était l’essentiel !

Tout cela aurait été très intéressant à savoir, mais le temps était limité. Philippe lui a expliqué l’Evangile : le mouton de Dieu qui se charge des péchés du monde entier (versets 32-33). L’Ethiopien accepte le message (même si le verset 37 a probablement été ajouté plus tard) et demande le baptême pour exprimer sa foi.

Reconnaissez-vous ces nombreux détails préparés d’avance par le Seigneur (Ephésiens 2. 10 : En réalité, c’est lui qui nous a faits; nous avons été créés en Jésus-Christ pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées d’avance afin que nous les pratiquions.) ? Les voyez-vous aussi dans vos vies ?

Mon exemple, comment les portes à Renens se sont ouvertes.

Le temps est limité

Après le baptême, le récit prend une fin abrupte (verset 39-40) : Philippe disparaît et se retrouve dans une ville des Philistins où il continue d’annoncer l’Evangile.

Aussi notre temps sur terre est limité. Profitons d’annoncer l’Evangile aux personnes que Dieu nous envoie. Ne parlons pas seulement de la pluie et du beau temps !

Mon temps à Renens était limité. Maintenant je vis à Zurich. Ce n’est pas de l’orgueil de me comparer à Philippe. C’était un chrétien comme toi et moi !

3. Supplément

Le résumé du livre des Actes est affiché derrière moi : Actes 1  : 8. Nous devons annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus au monde entier. Il y a un ou deux siècles, des missionnaires ont été envoyés dans le monde entier. Ils ont dû s’y préparer longtemps, s’adapter aux autres cultures, beaucoup ont perdu leur vie. D’autres pays étaient totalement fermés.

Mais avez-vous remarqué que le monde a changé. Des ressortissants du monde entier sont venus en Suisse, un peu comme l’Ethiopien est venu à Jérusalem. Souvent, ils ont risqué leur vie pour venir en Europe. Ils viennent souvent de pays musulmans. Mais ici, nous avons toute la liberté pour leur parler de Jésus.

Obéissons à la Parole de Dieu et annonçons-leur Jésus. Les Eglises devraient organiser des formations pour apprendre comment parler aux musulmans qui, eux, aiment parler de Dieu.

Dans mon village, l’église évangélique s’est divisée en deux à cause de l’adoration et du pasteur. Et malgré cette séparation, les chrétiens sont toujours concentrés sur la musique pendant la louange au lieu d’adorer Dieu de tout cœur. Même le nouveau pasteur n’est pas parfait. Mais au lieu de nous conduire à la critique, cela devrait faire de nous des hommes et des femmes de prière.

Mais combien souvent nous dribblons avec notre balle inutilement sur le terrain au lieu de voir toutes ces nations que Dieu nous envoie, surtout ici à Renens. Ne disons pas que le terrain est dur. Le collègue de Philippe avait subi le martyre. Ici en Suisse, nous avons toute la liberté !

Laissons-nous guider par Dieu, chacun selon le talent qu’il a reçu. Pas de stress. Invite ta voisine ou ton voisin  à boire un thé ou un café et demande-lui si elle/il croit en Dieu.

Obéissons à sa Parole

Reconnaissons les situations préparées par Dieu aussi dans nos vies

Pensons-y : le temps est court !