Un frère d’exception peut en cacher un autre – Genèse 38

Un frère d’exception peut en cacher un autre – Genèse 38

prédication Genèse 38 : Patrice Berger, 2022_10_02, église AB Lausanne

titre : Un frère d’exception peut en cacher un autre – Genèse 38

Résumé : Joseph est l’instrument choisi, équipé par Dieu pour faire survivre la lignée de Jacob avec qui Dieu a fait alliance. Les termes de cette alliance vont se préciser tout au long de l’Ancien Testament, jusqu’à l’accomplissement en Jésus-Christ. Mais celui par qui s’accomplissent ces promesses n’est pas Joseph, mais Juda.

Mais où est passé Joseph ?

Aujourd’hui, nous continuons avec ce qui est classiquement appelé l’histoire de Joseph que nous avons commencée à regarder ensemble, la fois précédente, au chapitre 37.

Mais j’ai un problème, le chapitre qui suit ne nous parle absolument pas de Joseph !

Genèse 38

1 A cette époque-là, Juda s’éloigna de ses frères et se retira chez un homme d’Adullam appelé Hira. 2 Là, il vit la fille d’un Cananéen du nom de Shua; il la prit pour femme et eut des relations avec elle. 3 Elle tomba enceinte et mit au monde un fils qu’elle appela Er. 4 Elle tomba enceinte et donna naissance à un fils qu’elle appela Onan. 5 Elle mit de nouveau au monde un fils qu’elle appela Shéla. Juda était à Czib quand elle lui donna naissance.

6 Juda prit pour Er, son fils aîné, une femme du nom de Tamar. 7 Er, le fils aîné de Juda, était méchant aux yeux de l’Eternel et celui-ci le fit mourir. 8 Alors Juda dit à Onan: «Unis-toi à la femme de ton frère, remplis tes devoirs de beau-frère envers elle et donne une descendance à ton frère.» 9 Sachant que cette descendance ne serait pas pour lui, Onan perdait sa semence par terre lorsqu’il devait avoir des relations avec sa belle-sœur, afin de ne pas donner de descendance à son frère. 10 Ce qu’il faisait déplut à l’Eternel, qui le fit aussi mourir. 11 Alors Juda dit à sa belle-fille Tamar: «Reste veuve chez ton père jusqu’à ce que mon fils Shéla soit grand.» Il disait cela parce qu’il avait peur que Shéla ne meure comme ses frères. Tamar s’en alla donc habiter chez son père.

Explication du système du Lévirat

J’interromps la lecture pour quelques explications sur la coutume de l’époque dont il est question ici, qui peut nous choquer, quelques millénaires après et dans notre occident individualiste.

Donner un enfant à la veuve

Quand une épouse devenait veuve sans enfant, il était du devoir d’un des beaux-frères de prendre sa belle-soeur comme épouse pour lui donner un enfant et ce, pour deux raisons :

  • que le nom familial soit conservé (et c’était hyper important à l’époque),
  • que les biens liés aux défunts restent liés à la veuve, la famille survivante pour sa subsistance.

Un vrai engagement jusqu’à ce que l’enfant soit adulte

Ce n’était pas un geste gratuit parce que celui qui prenait sa belle-soeur comme épouse n’héritait pas de ses terres mais c’est le fils qu’il lui donnerait.

Il l’accueillait et la nourrissait, pendant des années, pour rien sur le plan du patrimoine.

(C’est la cas dans l’histoire de Ruth où son plus proche parent ne pouvait pas le faire et que c’est Boaz qui relève le nom de Ruth. Ruth 4. 1-12 )

Onan détourne l’idée du lévirat à des fins sexuelles

Ici, Onan prend sa belle-soeur uniquement comme plaisir sexuel mais fait en sorte de ne pas lui donner de descendance.

Juda « tape en touche »

Il reste bien Shéla, mais lui est trop jeune.

Juda laisse entrevoir que quand il sera adulte, il le donnera à Tamar pour qu’elle ait un enfant. Mais par crainte qu’il ne meure, Juda ne lui donnera jamais.

Sans beau-frère, c’est au beau-père de prendre ses responsabilités

À savoir, s’il n’y a pas de beau-frère pour donner un enfant, c’était au beau-père de donner un enfant, en l’occurence, si les fils de Juda en étaient incapables, c’était à Juda de donner un héritier à Tamar.

Garantie sociale de l’époque

Pour nous, ça parait un peu glauque mais c’était vraiment une pratique salvatrice pour éviter à la survivante

  • de tout perdre,
  • de se retrouver SDF

et de finalement être à la merci de plans qui craignent carrément.

Genèse – Chapitre 38

12 Bien des jours passèrent et la fille de Shua qui était la femme de Juda mourut.

Une fois consolé, Juda monta à Thimna vers ceux qui tondaient ses brebis. Il y monta avec son ami Hira l’Adullamite.

13 On annonça à Tamar:

«Ton beau-père monte à Thimna pour tondre ses brebis.»

14 Alors elle retira ses habits de veuve, se couvrit d’un voile dont elle s’enveloppa et elle s’assit à l’entrée d’Enaïm, sur le chemin de Thimna. Elle voyait bien, en effet, que Shéla était devenu grand et qu’elle ne lui était pas donnée en mariage.

15 Juda la vit et la prit pour une prostituée, parce qu’elle avait couvert son visage. 16 Il l’aborda sur le chemin et dit:

«Laisse-moi avoir des relations avec toi.»

Il ignorait en effet que c’était sa belle-fille. Elle dit:

«Que me donneras-tu pour cela?»

17 Il répondit:

«Je t’enverrai un chevreau de mon troupeau.»

Elle dit:

«Donne-moi un gage jusqu’à ce que tu l’envoies.»

18 Il répondit:

«Quel gage te donnerai-je?»

Elle dit:

«Ton sceau, ton cordon et le bâton que tu tiens.»

Il les lui donna.

Puis il s’unit à elle et elle tomba enceinte de lui. 19 Elle se leva et s’en alla. Elle retira son voile et remit ses habits de veuve.

20 Juda envoya le chevreau par l’intermédiaire de son ami l’Adullamite pour reprendre le gage à la femme, mais celui-ci ne la trouva pas.

21 Il interrogea les habitants de l’endroit en disant:

«Où est la prostituée qui se tenait à Enaïm, sur le chemin?»

Ils répondirent:

«Il n’y a jamais eu ici de prostituée sacrée.»

(L’adoration des divinités païennes était fréquemment liée à de la prostitution, où, par exemple, la fertilité était célébrée de cette manière, en couchant avec des « prostituées sacrées ».)

22 Il retourna vers Juda et dit:

«Je ne l’ai pas trouvée, et même les habitants de l’endroit ont dit: ‘Il n’y a jamais eu ici de prostituée sacrée.’»

23 Juda dit:

«Qu’elle garde ce qu’elle a, sinon nous nous exposerions au mépris. J’ai envoyé ce chevreau et tu ne l’as pas trouvée.»

24 Environ trois mois plus tard, on vint annoncer à Juda:

«Ta belle-fille Tamar s’est prostituée et la voilà même enceinte à la suite de sa prostitution.»

Juda dit:

«Faites-la sortir et qu’elle soit brûlée.»

25 Comme on l’amenait dehors, elle fit dire à son beau-père:

«C’est de l’homme à qui ces objets appartiennent que je suis enceinte.»

Elle ajouta:

«Reconnais donc à qui appartiennent ce sceau, ce cordon et ce bâton.»

26 Juda les reconnut et dit:

«Elle est moins coupable que moi, puisque je ne l’ai pas donnée à mon fils Shéla.»

Cependant, il n’eut plus de relations sexuelles avec elle.

27 Quand ce fut pour elle le moment d’accoucher, voici qu’il y avait des jumeaux dans son ventre.

28 Pendant l’accouchement il y en eut un qui présenta la main.

La sage-femme la prit et y attacha un fil cramoisi en disant:

«Celui-ci sort le premier.»

29 Cependant, il retira la main et c’est son frère qui sortit. Alors la sage-femme dit:

«Quelle brèche tu t’es ouverte!» et on l’appela Pérets.

30 Ensuite sortit son frère, celui qui avait à la main le fil cramoisi, et on l’appela Zérach.

Un chapitre capital

N’est-ce pas un chapitre magnifique ? La Bible nous assure qu’il est tout aussi inspiré que :

>Jean 3. 16

En effet, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.

2 Timothée 3. 16

16 Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, 17afin que l’homme de Dieu soit formé et équipé pour toute œuvre bonne.

Même plus, sans ce chapitre, il n’y aurait jamais eu Jean 3. 16 .

Juda par qui les promesses faites aux patriarches s’accomplissent

Rappel : L’histoire de Joseph ne parle pas uniquement de Joseph.

D’ailleurs c’est intéressant, si le coeur de l’intérêt des derniers chapitres du livre de la Genèse était de mettre uniquement en avant Joseph, nous aurions un gros problème de compréhension avec ce chapitre 38.

Que viendrait-il faire là ?

Mais la fin de la Genèse nous parle bien plus de la lignée de Jacob avec qui Dieu a fait alliance. Les termes de cette alliance vont se préciser tout au long de l’Ancien Testament jusqu’à l’accomplissement en Jésus-Christ.

Mais celui par qui s’accomplissent ces promesses n’est pas Joseph,

mais Juda.

Juda, un pourri avec son frère

Et Juda nous le connaissons, il en était question au chapitre précédent,

c’est lui qui a eu la « brillante » idée de vendre son frère Joseph comme esclave !

Genèse 37

26 Juda dit alors à ses frères:

«Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang ?

Juda, un pourri avec sa belle fille

Non seulement, sa fourberie s’exprime avec Joseph mais elle s’exprime à nouveau avec Tamar sa belle fille !

Juda quitte le clan

Déjà le fait d’avoir quitté le clan familial est plutôt un geste négatif d’indépendance. À l’époque la solidarité familiale était assez centrale.

Certes pour nous, ça ne nous parle pas beaucoup, mais pour l’époque c’est plutôt un méga-affront…

Juda « oublie »

Puis Juda « oublie volontairement » de lui donner Shéla pour qu’il lui donne un enfant.

Moeurs open

Juda a aussi des moeurs assez open, il croise une prostituée, tranquille, si ça peut se faire, il le fait…

Bûcher

Après avoir délaissé sa belle-fille, il n’hésite pas à la faire amener au bûcher parce qu’elle est enceinte (et que lui a tout fait pour lui refuser ce minimum familial).

Une bonne pourriture

Comme pourriture, on en a une bonne !

Revirement

Cependant le chapitre ne finit pas sur cette note tragique, il y a plusieurs belles choses…

Erreur reconnue publiquement

Juda reconnaît publiquement son erreur (Genèse 38. 26 ).

À partir de ce moment, nous verrons que ce n’est plus du tout le même homme.

C’est une forme de repentance (pas pour Christ, mais par rapport à sa vie jusqu’à ce jour).

Des enfants pour Tamar

A l’issue de son plein gré, Juda donne une ligné à Tamar, et même coup double !!

Tamar trajectoire éternelle

Mais plus que cela, Tamar la délaissée devient une femme dont la portée est éternelle et son fils Pérets aussi. On les retrouve les deux dans la généalogie de Christ.

Regardez avec moi en Matthieu 1. 2-3 & 16

2 Abraham eut pour fils Isaac; Isaac eut Jacob; Jacob eut Juda et ses frères; 3 Juda eut Pérets et Zérach de Tamar; Pérets eut Hetsrom […] 16b de laquelle est né Jésus, qu’on appelle le Christ.

Dans une généalogie à l’époque de Matthieu, on ne met jamais une femme, que des noms d’hommes. Le Saint-Esprit révolutionne le genre et exprime ce que Dieu a voulu :

Il voulait que soit consignée Tamar, celle qui était délaissée est à jamais liée dans la généalogie de Christ.

Grandeurs et décadences de l’humanité représentées

Dieu ne nous ferait-Il pas un clin d’oeil en disant que Jésus par sa lignée représente toute la grandeur et la bassesse de l’humanité ?

Oui, dans la lignée de Jésus nous avons

  • des rois brillants,
  • mais nous avons aussi des femmes, ce qui est totalement inconvenant pour une généalogie à l’époque !

Et d’autant plus des femmes dont le parcours de vie a été dramatique pendant un bon bout de temps.

  • Tamar (belle-fille délaissée),
  • Rahab, une prostituée étrangère (une ennemie des Hébreux),
  • Ruth, une veuve étrangère (elle était Moabite).

Jésus ne fait pas semblant en représentant l’humanité, Il la porte dans sa filiation.

Par Jésus, nous sommes tous représentés réellement :

  • femme,
  • homme,
  • quel que soit notre parcours…

Repentance toujours possible pour Dieu

Juda est un bel exemple de repentance possible, quoique nous ayons fait.

Il n’y a aucun obstacle vis-à-vis de Dieu,

  • pour venir
  • ou revenir à Lui.

Mais pas toujours pour nous

  • Seuls notre orgueil et notre égocentrisme sont les obstacles que nous aimons chérir pour ne pas venir ou ne pas revenir à Lui.

Une repentance qui n’en reste pas juste aux mots

À partir de ce moment, Juda va montrer un tout autre visage et sera le précurseur de la substitution parfaitement réalisée par quelqu’un de sa lignée : Christ.

Une vie entière change d’orientation

Pour rappel, la repentance est un changement profond dans les pensées, la personne repentante choisit de transformer radicalement

  • sa conduite,
  • l’orientation toute entière de sa vie,

en ayant pris conscience de son péché, de sa volonté d’y renoncer, pour adopter un nouveau comportement, une nouvelle perspective de vie tournée vers Dieu.

Dans le Nouveau Testament, nous voyons Jean-Baptiste prêcher et baptiser pour marquer cette repentance.

Et s’accompagnait alors, l’encouragement à changer de vie.

Luc 3. 7-14

Il disait donc aux foules qui venaient se faire baptiser par lui: «Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir?

8 Produisez donc des fruits qui confirment votre changement d’attitude et ne vous mettez pas à dire en vous-mêmes:

‘Nous avons Abraham pour ancêtre!’ En effet, je vous déclare que de ces pierres Dieu peut faire naître des descendants à Abraham.

9 Déjà la hache est mise à la racine des arbres: tout arbre qui ne produit pas de bons fruits sera donc coupé et jeté au feu.»

10 La foule l’interrogeait:

«Que devons-nous donc faire?»

11 Il leur répondit:

«Que celui qui a deux chemises partage avec celui qui n’en a pas, et que celui qui a de quoi manger fasse de même.»

12 Des collecteurs d’impôts vinrent aussi pour se faire baptiser; ils lui dirent:

«Maître, que devons-nous faire?»

13 Il leur répondit:

«N’exigez rien de plus que ce qui vous a été ordonné.»

14 Des soldats aussi lui demandèrent:

«Et nous, que devons-nous faire?»

Il leur répondit:

«Ne commettez ni extorsion ni tort envers personne et contentez-vous de votre solde.»

La repentance est concrète.

Il n’y a pas de vraie ou de fausse repentance.

La repentance se voit dans la vie de celui qui se repent.

Et cela va se voir dans la vie de Juda.

La repentance pour Christ

Il en est de même pour nous par Christ

Actes 3. 19

Changez donc d’attitude et convertissez-vous pour que vos péchés soient effacés!

Par Christ rien n’est jamais figé !

La balle est dans notre camp avec Son aide !

Passage Biblique / Versets clefs

Genèse 38 / Bible Segond21

1. A cette époque-là, Juda s'éloigna de ses frères et se retira chez un homme d'Adullam appelé Hira.
2. Là, il vit la fille d'un Cananéen du nom de Shua; il la prit pour femme et eut des relations avec elle.
3. Elle tomba enceinte et mit au monde un fils qu'elle appela Er.
4. Elle tomba enceinte et donna naissance à un fils qu'elle appela Onan.
5. Elle mit de nouveau au monde un fils qu'elle appela Shéla. Juda était à Czib quand elle lui donna naissance.
6. Juda prit pour Er, son fils aîné, une femme du nom de Tamar.
7. Er, le fils aîné de Juda, était méchant aux yeux de l'Eternel et celui-ci le fit mourir.
8. Alors Juda dit à Onan: «Unis-toi à la femme de ton frère, remplis tes devoirs de beau-frère envers elle et donne une descendance à ton frère.»
9. Sachant que cette descendance ne serait pas pour lui, Onan perdait sa semence par terre lorsqu'il devait avoir des relations avec sa belle-soeur, afin de ne pas donner de descendance à son frère.
10. Ce qu'il faisait déplut à l'Eternel, qui le fit aussi mourir.
11. Alors Juda dit à sa belle-fille Tamar: «Reste veuve chez ton père jusqu'à ce que mon fils Shéla soit grand.» Il disait cela parce qu'il avait peur que Shéla ne meure comme ses frères. Tamar s'en alla donc habiter chez son père.
12. Bien des jours passèrent et la fille de Shua qui était la femme de Juda mourut. Une fois consolé, Juda monta à Thimna vers ceux qui tondaient ses brebis. Il y monta avec son ami Hira l'Adullamite.
13. On annonça à Tamar: «Ton beau-père monte à Thimna pour tondre ses brebis.»
14. Alors elle retira ses habits de veuve, se couvrit d'un voile dont elle s'enveloppa et elle s'assit à l'entrée d'Enaïm, sur le chemin de Thimna. Elle voyait bien, en effet, que Shéla était devenu grand et qu'elle ne lui était pas donnée en mariage.
15. Juda la vit et la prit pour une prostituée, parce qu'elle avait couvert son visage.
16. Il l'aborda sur le chemin et dit: «Laisse-moi avoir des relations avec toi.» Il ignorait en effet que c'était sa belle-fille. Elle dit: «Que me donneras-tu pour cela?»
17. Il répondit: «Je t'enverrai un chevreau de mon troupeau.» Elle dit: «Donne-moi un gage jusqu'à ce que tu l'envoies.»
18. Il répondit: «Quel gage te donnerai-je?» Elle dit: «Ton sceau, ton cordon et le bâton que tu tiens.» Il les lui donna. Puis il s'unit à elle et elle tomba enceinte de lui.
19. Elle se leva et s'en alla. Elle retira son voile et remit ses habits de veuve.
20. Juda envoya le chevreau par l'intermédiaire de son ami l'Adullamite pour reprendre le gage à la femme, mais celui-ci ne la trouva pas.
21. Il interrogea les habitants de l'endroit en disant: «Où est la prostituée qui se tenait à Enaïm, sur le chemin?» Ils répondirent: «Il n'y a jamais eu ici de prostituée sacrée.»
22. Il retourna vers Juda et dit: «Je ne l'ai pas trouvée, et même les habitants de l'endroit ont dit: 'Il n'y a jamais eu ici de prostituée sacrée.'»
23. Juda dit: «Qu'elle garde ce qu'elle a, sinon nous nous exposerions au mépris. J'ai envoyé ce chevreau et tu ne l'as pas trouvée.»
24. Environ trois mois plus tard, on vint annoncer à Juda: «Ta belle-fille Tamar s'est prostituée et la voilà même enceinte à la suite de sa prostitution.» Juda dit: «Faites-la sortir et qu'elle soit brûlée.»
25. Comme on l'amenait dehors, elle fit dire à son beau-père: «C'est de l'homme à qui ces objets appartiennent que je suis enceinte.» Elle ajouta: «Reconnais donc à qui appartiennent ce sceau, ce cordon et ce bâton.»
26. Juda les reconnut et dit: «Elle est moins coupable que moi, puisque je ne l'ai pas donnée à mon fils Shéla.» Cependant, il n'eut plus de relations sexuelles avec elle.
27. Quand ce fut pour elle le moment d'accoucher, voici qu'il y avait des jumeaux dans son ventre.
28. Pendant l'accouchement il y en eut un qui présenta la main. La sage-femme la prit et y attacha un fil cramoisi en disant: «Celui-ci sort le premier.»
29. Cependant, il retira la main et c'est son frère qui sortit. Alors la sage-femme dit: «Quelle brèche tu t'es ouverte!» et on l'appela Pérets.
30. Ensuite sortit son frère, celui qui avait à la main le fil cramoisi, et on l'appela Zérach.

Mots clefs

  • Juda
  • Lignée de Juda
  • Tamar
  • Pérets
  • Jésus
  • Généalogie
  • Lévirat
  • Onan
  • Veuve
  • Prostitution
  • Repentance

Liens Connexes

Prédication donnée à:

l’église AB Renens-Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne.

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 et la Bible Segond sont disponible en format Podcast . Cette prédication fait partie d’une série sur le thème Les Josephs de la Bible. Les notes sont mises à disposition en format pdf et peuvent servir comme commentaire biblique.