Des initiatives qui révèlent le coeur : Genèse 42, 43

Des initiatives qui révèlent le coeur : Genèse 42, 43

prédication Genèse 42 : Patrice Berger, 2022_10_30, église AB Lausanne

titre : Des initiatives qui révèlent le coeur : Genèse 42, 43

Résumé : Dieu n’a pas un coup d’avance, Il sait tout à l’avance et met en place ce qu’Il a prévu. Nous en avons la démonstration magistrale avec Joseph en Egypte qui est l’homme de la situation pour sauver d’innombrables personnes, dont sa famille. En même temps, nous les hommes, nous devons faire des bons choix éclairés par Dieu. Ruben, l’aîné des enfants de Jacob, montre pas ses choix le fond de son coeur. Et nous, nous rendons-nous compte de ce que montrent nos choix, de l’état de notre coeur ?

Prédication

20% d’impôts !

Dieu donne la sagesse à Joseph pour proposer de stocker 20% des récoltes pendant 7 ans.

C’est énorme comme prélèvement, mais c’est tout à fait faisable car ce sont 7 années d’abondance.

Que le pharaon établisse des commissaires sur le pays pour prélever un cinquième des récoltes de l’Egypte pendant les sept années d’abondance. 

Genèse 41. 34

Stock innombrable 

Résultat de cette opération, il y a tellement de réserves qu’on n’arrive même plus à en faire le décompte !

Joseph amassa du blé comme le sable de la mer: en quantité si considérable que l’on cessa de compter parce qu’il n’y avait plus de nombre. Genèse 41. 49

Réserve providentielle

Après 7 années fastes, voilà que commence une famine hors du commun. Les réserves sont les bienvenues pour toute l’Egypte, mais pas uniquement…

Début de la lecture

Genèse 41. 56-57

Joseph ouvrit tous les centres d’approvisionnement et vendit du blé aux Egyptiens, car la famine était forte en Egypte.

On arrivait de tous les pays en Egypte pour acheter du blé à Joseph, car la famine était forte partout. 

Genèse 42

1 Voyant qu’il y avait du blé en Egypte, Jacob dit à ses fils:

«Pourquoi vous regardez-vous les uns les autres?» 

2 Il ajouta: 

«J’ai appris qu’il y avait du blé en Egypte. Descendez-y pour nous en acheter afin que nous restions en vie et ne mourions pas.»

3 Dix frères de Joseph descendirent en Egypte pour acheter du blé. 4 Jacob n’envoya pas avec eux Benjamin, le frère de Joseph, car il avait peur qu’il ne lui arrive un malheur. 

5 Les fils d’Israël se joignirent à d’autres arrivants pour acheter du blé, car la famine régnait dans le pays de Canaan.

6 Quant à Joseph, il exerçait le pouvoir sur le pays. C’était lui qui vendait du blé à toute la population du pays. 

Les frères de Joseph vinrent et se prosternèrent devant lui le visage contre terre. 

Ça nous rappelle le premier rêve que Joseph avait fait :

Genèse 37. 5

5 Joseph fit un rêve, et il le raconta à ses frères qui le détestèrent encore plus. 6 Il leur dit: «Ecoutez donc le rêve que j’ai fait! 

7 Nous étions en train d’attacher des gerbes au milieu des champs, et voici que ma gerbe s’est dressée et est même restée debout. Vos gerbes l’ont alors entourée et se sont prosternées devant elle.» 

8 Ses frères lui dirent: 

«Est-ce que tu vas vraiment régner sur nous? Est-ce que tu vas nous gouverner?» 

Ils le détestèrent encore plus à cause de ses rêves et de ses paroles.

Lecture: (Voir Passage Biblique Genèse 42 , 43 à droite )

Genèse 44

1 Joseph ordonna à son intendant: «Remplis de nourriture les sacs de ces hommes. Mets-en autant qu’ils pourront en porter et mets l’argent de chacun à l’entrée de son sac. 2 Tu mettras aussi ma coupe, la coupe en argent, à l’entrée du sac du plus jeune, avec l’argent de son blé.» L’intendant se conforma aux ordres de Joseph.

3 Le matin, dès qu’il fit jour, on renvoya ces hommes avec leurs ânes.

Contemplation

Arrêtons-nous un instant.

La Bible nous a été donnée pour nous révéler qui est Dieu, d’où le synonyme que nous employons, de Parole de Dieu. Qu’est-ce que nous contemplons de Dieu dans ce texte ?

Souveraineté bienveillance providence

Dans 

  • Sa souveraineté, 
  • Sa bienveillance, 
  • Sa providence, 

Dieu a, à l’avance, placé et qualifié Joseph pour sauver des milliers de personnes.

Nous sommes souvent impatients, Dieu est-Il inactif ?

Ce que nous découvrons, c’est que Dieu construit pour des choses durables.

Dieu n’a pas un coup d’avance sur les hommes

  • Il voit tout,
  • sait tout,
  • a déjà prévu !

Au niveau personnel

Reposons-nous sur Lui, pour nos vies. 

La lignée de Jacob connaîtra des hauts et beaucoup de bas. 

Alors qu’une épreuve terrible arrivait, l’Eternel par la bouche du prophète Esaïe dit :

Mais toi, Israël, tu es mon serviteur. 

Jacob, tu es celui que j’ai choisi, le descendant de mon ami Abraham. 

9 Je t’ai pris aux extrémités de la terre, 

je t’ai appelé d’une région lointaine et t’ai dit: 

«Tu es mon serviteur.» 

Je t’ai choisi et ne te rejette pas. 

10 N’aie pas peur, car je suis moi-même avec toi. 

Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu. 

Je te fortifie, 

je viens à ton secours, 

je te soutiens par ma main droite, la main de la justice. 

Esaïe 41: 8-10

N’avons-nous pas lu la dernière fois que Jésus est « le Bon Berger » de ceux qui placent leurs vies entre Ses mains, en Jean chapitre 10.

Oui, les épreuves nous toucheront parce que nous sommes déchus et colonisés par la péché. Mais nous sommes dans la main de Celui qui a la capacité d’exprimer Sa bienveillance.

Dieu n’a pas enlevé la famine pour Jacob et sa famille mais Il avait prévu une solution.

Au niveau cosmique et pour l’Église

Au premier chapitre de l’épître aux Colossiens, au sujet de Christ, il est dit :

Tout a été créé par lui et pour lui. 

17 Il existe avant toutes choses et tout subsiste en lui. 

18 Il est la tête du corps qu’est l’Eglise;

Colossiens 1. 17-18

Il est normal d’être inquiets pour la planète et on sait qu’elle souffre du plus grand polluant, le péché et qu’il continuera de faire son oeuvre ; mais elle est dans la main du Concepteur et du Fabricant.

Il est normal d’être inquiets pour la vie de foi face à l’iniquité, la vie de notre assemblée ; mais c’est Christ qui est à la tête de notre assemblée, même s’il y a des choses difficiles, tout comme il y en a eu pour Joseph, 

  • Dieu voit, 
  • rien n’échappe à Son contrôle et 
  • Il mène à bien ce qu’Il a décidé,
    • pour la vie de l’assemblée, 
    • pour l’avenir de la planète,
    • pour tout ce qu’Il a promis.

MÉDITATION

Après ce temps de contemplation, deux observations pour nous aider à méditer avec Dieu, pour que Ses pensées soient toujours plus présentes dans nos réflexions et actions.

La première : 

Les frères de Joseph ont le sentiment que la justice tombe sur eux.

Leurs actes les rattrapent.

Justice ?

Y a-t-il une justice face aux actes mauvais ?

Intéressant, ce sentiment de justice est gravé en nous parce que nous sommes à l’image de Dieu, d’où la déduction des frères et notamment de

Ruben

Genèse 42. 22

voici que son sang nous est redemandé

Ce qu’un homme aura semé, il le récoltera aussi

Galates 6. 7-10

7 Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le récoltera aussi. 

8 Celui qui sème 

  • pour satisfaire sa nature propre récoltera d’elle la ruine, 
  • mais celui qui sème pour l’Esprit récoltera de l’Esprit la vie éternelle. 

9 Ne négligeons pas de faire le bien, car nous moissonnerons au moment convenable, si nous ne nous relâchons pas. 

10 Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien 

  • envers tous 
  • et en particulier envers nos proches dans la foi.

Notre vie durant

Si nous faisons n’importe quoi au regard de Dieu, il y a de fortes probabilités que cela ait des conséquences durant notre vie.

Mais pas toujours

Mais pas toujours, certains traversent la vie avec méchanceté et ne sont jamais inquiétés de leur vivant.

L’Ecclésiaste constate :

Ecclésiaste 7. 15

J’ai tout vu pendant ma vie sans consistance: 

  • un juste mourir du fait de sa justice 
  • et un méchant prolonger son existence par sa méchanceté

Justice finale

En revanche, ce que nous disent les versets de l’épître aux Galates, c’est qu’il y aura une justice finale.

Cela nous engage à faire ce qui est bien maintenant envers tous,  particulièrement envers les frères et soeurs dans la foi.

Nos actes présents ont une portée éternelle.

Relation de cause à effet, remise en question

Après que, suite à des choses que nous avons vécues, nous faisons une relation de cause à effet comme viennent de le faire les frères de Joseph, c’est le travail de conscience et certainement de l’Esprit de Dieu qui la réveille.

En revanche, je note que c’est en eux qu’ils ont fait se travail.

Ce n’est pas quelqu’un d’extérieur, c’est délicat et en général, il faut s’abstenir, de l’indiquer dans la vie des autres.

La deuxième rejoint le titre accrocheur de ce moment :

Des initiatives qui révèlent le coeur

La lignée de Jacob sauvée de la famine

Dieu permet par l’entremise de Joseph de sauver la lignée de Jacob qui n’est pas en Egypte. 

Pas 

  • parce qu’il est le préféré, 
  • le chouchou de Dieu. 

Bien plus, par la lignée de Jacob, Dieu a le projet de sauver éternellement l’humanité de la famine spirituelle ; la lignée de Jacob arrive à Jésus.

Mais cette lignée a de nombreux fils : 12 !

Et le texte d’aujourd’hui est fait nommément de 5 :

  • Joseph
  • Ruben
  • Simon
  • Benjamin
  • Juda.

Arrêtons nous sur Ruben.

Episode 1

Ruben est le fils aîné de Jacob.

Dieu a fait des promesses à Jacob.

Le fils aîné est promis à être logiquement l’héritier  de ces promesses.

Cependant, Léa, la mère de Ruben n’est pas l’épouse aimée et attendue de Jacob, c’est Rachel.

Quand, enfin, Jacob a enfin un garçon (Joseph) avec la femme qu’il aime, Rachel, Ruben a eu très certainement peur de ne plus être héritier. Il y avait un concurrent… Alors Ruben prend une initiative pour asseoir son autorité de chef de clan, celle de coucher avec l’une des concubines de son Père, Bilha,  en l’absence de son père.

Genèse 35

21 Israël partit et dressa sa tente après Migdal-Eder. 22 Pendant qu’Israël résidait dans cette région, Ruben alla coucher avec Bilha, la concubine de son père, et Israël l’apprit.

Pour cette initiative, il n’aura pas les bénédictions qui lui revenaient…

Episode 2

Lui qui pensait être le chef de clan, se fait déborder par ses frères et c’est Juda qu’ils écoutent (certes pour un méfait à cette époque là).

Genèse 37. 26-30

26 Juda dit alors à ses frères: «Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang? 27 Venez, vendons-le aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui, car il est notre frère, il est de notre chair.» Ses frères l’écoutèrent. 28Au passage des marchands madianites, ils tirèrent et firent remonter Joseph de la citerne, et ils le vendirent pour 20 pièces d’argent aux Ismaélites qui l’emmenèrent en Egypte.

29 Lorsque Ruben revint à la citerne, il constata que Joseph n’y était plus. Il déchira ses vêtements, 30 retourna vers ses frères et dit: 

«Il n’est plus là! Et moi, où puis-je aller?»

Episode 3

Nous avons lu tout à l’heure que Ruben essaie de convaincre Jacob de le laisser partir en Egypte avec Benjamin, il n’y va pas de main morte, parce qu’il met dans la balance la vie de ses deux enfants :

Genèse chapitre 42

37 Ruben dit à son père: 

«Si je ne te ramène pas Benjamin, tu pourras faire mourir mes deux fils. Confie-le-moi et je te le ramènerai.»

Plus l’envie de « régner » que de servir

Ces trois initiatives révèlent son égoïsme, son envie d’être un chef pour son propre compte.

Lui, pas Joseph

Le fait que Joseph soit vendu en esclave est un problème pour lui. 

Mais il n’a pas l’air d’être écrasé par ce qui arrive à son frère Joseph.

30 retourna vers ses frères et dit: 

«Il n’est plus là! Et moi, où puis-je aller?»

Genèse 37. 30

Ses enfants, pas lui

La garantie du retour de Benjamin est sur la vie de ses enfants, pas la sienne.

Juda s’implique

A contrario, Juda, qui obtient gain de cause, se met, lui, comme redevable si Benjamin ne revenait pas !

Différence entre berge et mercenaire

Vous vous souvenez de la dernière fois, en Jean 10, il y avait deux types de personnes différentes pour s’occuper du troupeau :

  • un qui met en jeu sa vie pour son troupeau (le Bon Berger) ;
  • un qui sauve sa vie, s’il y a un problème (le salarié ou le mercenaire).

Promesse faite à Abraham

La promesse de Dieu faite aux patriarches, en particulier à Abraham : que toutes les nations seront bénies dans sa postérité. 

Toutes les nations de la terre seront bénies en ta descendance,

Genèse 22. 18 

Des personnes de ce caractère aux carrefours de l’histoire de la révélation

Ça doit passer par quelqu’un qui révèle le caractère de Dieu, pas par quelqu’un qui la joue solo…

Juda sera celui qui sera le prolongement des promesses que Dieu a faites à Jacob.

On aura la même chose avec la famille d’Isaï et le choix de David. À un autre carrefour de l’histoire de la révélation avec la royauté.

Cohérence

C’est merveilleux d’observer la cohérence du plan de salut en Jésus, dès le début.

Jésus donnera sa vie pour l’humanité !

Un sauvetage plus grand

Tout a l’heure, nous étions émerveillés de la providence de Dieu qui, par Joseph, avait prévu le sauvetage de milliers de personnes, dont la famille de Jacob.Bien plus, Dieu veillait déjà sur la réalisation d’un plan de sauvetage éternel, pour bien plus de personnes : par Christ !!!

Passage Biblique

Genèse 42 / Bible Segond21

1. Voyant qu'il y avait du blé en Egypte, Jacob dit à ses fils: «Pourquoi vous regardez-vous les uns les autres?»
2. Il ajouta: «J'ai appris qu'il y avait du blé en Egypte. Descendez-y pour nous en acheter afin que nous restions en vie et ne mourions pas.»
3. Dix frères de Joseph descendirent en Egypte pour acheter du blé.
4. Jacob n'envoya pas avec eux Benjamin, le frère de Joseph, car il avait peur qu'il ne lui arrive un malheur.
5. Les fils d'Israël se joignirent à d'autres arrivants pour acheter du blé, car la famine régnait dans le pays de Canaan.
6. Quant à Joseph, il exerçait le pouvoir sur le pays. C'était lui qui vendait du blé à toute la population du pays. Les frères de Joseph vinrent et se prosternèrent devant lui le visage contre terre.
7. Quand Joseph vit ses frères, il les reconnut, mais il se comporta en étranger vis-à-vis d'eux. Il leur parla durement et leur dit: «D'où venez-vous?» Ils répondirent: «Du pays de Canaan, pour acheter des vivres.»
8. Si Joseph reconnut ses frères, eux ne le reconnurent pas.
9. Joseph se souvint des rêves qu'il avait eus à leur sujet et leur dit: «Vous êtes des espions. C'est pour examiner les points faibles du pays que vous êtes venus.»
10. Ils lui répondirent: «Non, seigneur, tes serviteurs sont venus pour acheter du blé.
11. Nous sommes tous les fils d'un même homme. Nous sommes sincères! Nous tes serviteurs, nous ne sommes pas des espions.»
12. Il leur dit: «Pas du tout, c'est pour examiner les points faibles du pays que vous êtes venus.»
13. Ils répondirent: «Nous tes serviteurs, nous étions douze frères, fils du même homme dans le pays de Canaan. Le plus jeune est aujourd'hui avec notre père et il y en a un qui n'est plus là.»
14. Joseph leur dit: «C'est ce que je viens de vous dire: vous êtes des espions.
15. Voici comment votre sincérité sera vérifiée: par la vie du pharaon, vous ne sortirez pas d'ici avant que votre jeune frère ne soit venu.
16. Envoyez l'un de vous chercher votre frère pendant que vous, vous resterez prisonniers. Vos affirmations seront ainsi vérifiées et je saurai si la vérité est de votre côté. Sinon, par la vie du pharaon, c'est que vous êtes des espions.»
17. Puis il les mit trois jours en prison ensemble.
18. Le troisième jour, Joseph leur dit: «Faites ce que je vous dis et vous vivrez. Je crains Dieu!
19. Si vous êtes sincères, qu'un seul de vous reste enfermé dans cette prison. Quant aux autres, partez, emportez du blé pour nourrir vos familles.
20. Puis amenez-moi votre jeune frère. Ainsi, vos affirmations seront vérifiées et vous ne mourrez pas.» C'est ce qu'ils firent.
21. Ils se dirent alors l'un à l'autre: «Oui, nous avons été coupables envers notre frère. Nous avons bien vu sa détresse quand il nous demandait grâce, et nous ne l'avons pas écouté. C'est pour cela que cette détresse nous frappe.»
22. Ruben répliqua: «Ne vous disais-je pas de ne pas commettre de faute envers cet enfant? Mais vous n'avez pas écouté, et voici que son sang nous est redemandé.»
23. Ils ne savaient pas que Joseph comprenait, car il se servait d'un interprète avec eux.
24. Il s'éloigna d'eux pour pleurer, puis il revint leur parler. Il prit parmi eux Siméon et le fit enchaîner sous leurs yeux.
25. Joseph ordonna qu'on remplisse de blé leurs sacs, qu'on remette l'argent de chacun dans son sac et qu'on leur donne des provisions pour la route, et c'est ce qu'on fit.
26. Quant à eux, ils chargèrent le blé sur leurs ânes et partirent.
27. L'un d'eux ouvrit son sac pour donner du fourrage à son âne, à l'endroit où ils passèrent la nuit, et il vit l'argent à l'entrée du sac.
28. Il dit à ses frères: «On m'a rendu mon argent et le voici dans mon sac.» Alors le coeur leur manqua et ils se dirent l'un à l'autre en tremblant: «Qu'est-ce que Dieu nous a fait?»
29. Une fois vers leur père Jacob dans le pays de Canaan, ils lui racontèrent tout ce qui leur était arrivé. Ils dirent:
30. «L'homme qui est le seigneur du pays nous a parlé durement et nous a pris pour des espions.
31. Nous lui avons dit: 'Nous sommes sincères, nous ne sommes pas des espions.
32. Nous étions douze frères, fils du même père. L'un n'est plus là et le plus jeune est aujourd'hui avec notre père dans le pays de Canaan.'
33. L'homme qui est le seigneur du pays nous a alors dit: 'Voici comment je saurai si vous êtes sincères. Laissez l'un de vos frères avec moi, prenez de quoi nourrir vos familles et repartez,
34. puis amenez-moi votre jeune frère. Je saurai ainsi que vous n'êtes pas des espions, que vous êtes sincères. Je vous rendrai votre frère et vous pourrez librement parcourir le pays.'»
35. Lorsqu'ils vidèrent leurs sacs, ils constatèrent que le paquet d'argent de chacun était dans son sac. Ils virent, eux et leur père, leurs paquets d'argent et ils eurent peur.
36. Leur père Jacob leur dit: «Vous me privez de mes enfants! Joseph n'est plus là, Siméon n'est plus là et vous prendriez Benjamin! C'est sur moi que tout cela retombe.»
37. Ruben dit à son père: «Si je ne te ramène pas Benjamin, tu pourras faire mourir mes deux fils. Confie-le-moi et je te le ramènerai.»
38. Jacob dit: «Mon fils ne descendra pas avec vous, car son frère est mort et il ne reste que lui. S'il lui arrivait un malheur pendant le voyage que vous allez faire, vous feriez descendre avec douleur mes cheveux blancs dans le séjour des morts.»
Genèse 43 / Bible Segond21

1. La famine pesait lourdement sur le pays.
2. Lorsqu'ils eurent fini de manger le blé qu'ils avaient rapporté d'Egypte, Jacob dit à ses fils: «Retournez nous acheter un peu de nourriture.»
3. Juda lui répondit: «Cet homme nous a formellement déclaré: 'Vous ne serez pas admis en ma présence à moins que votre frère ne soit avec vous.'
4. Si donc tu veux bien laisser notre frère partir avec nous, nous descendrons t'acheter de la nourriture.
5. En revanche, si tu ne veux pas le laisser partir, nous ne descendrons pas. En effet, cet homme nous a dit: 'Vous ne serez pas admis en ma présence à moins que votre frère ne soit avec vous.'»
6. Israël dit alors: «Pourquoi avez-vous mal agi envers moi en révélant à cet homme que vous aviez encore un frère?»
7. Ils répondirent: «Cet homme nous a interrogés sur nous et sur notre origine en disant: 'Votre père est-il encore en vie? Avez-vous un frère?' et nous avons répondu à ces questions-là. Pouvions-nous savoir qu'il dirait: 'Faites venir votre frère'?»
8. Juda dit à son père Israël: «Laisse le garçon partir avec moi, pour que nous puissions nous mettre en route. Ainsi nous resterons en vie et ne mourrons pas, ni nous, ni toi ni nos enfants.
9. Je me porte moi-même garant pour lui, c'est à moi que tu le réclameras. Si je ne te le ramène pas et ne te permets pas de le revoir, je serai pour toujours coupable envers toi.
10. En effet, si nous n'avions pas tardé, nous serions déjà deux fois de retour.»
11. Leur père Israël leur dit: «Puisqu'il le faut, faites ceci: prenez dans vos sacs des meilleurs produits du pays pour en apporter en cadeau à cet homme, un peu de baume et un peu de miel, des aromates, de la myrrhe, des pistaches et des amandes.
12. Prenez le double d'argent avec vous et rapportez l'argent qu'on avait mis à l'entrée de vos sacs: peut-être était-ce une erreur.
13. Quant à votre frère, prenez-le! Levez-vous et retournez vers cet homme.
14. Que le Dieu tout-puissant éveille la compassion de cet homme envers vous et qu'il laisse revenir votre autre frère et Benjamin avec vous! De mon côté, si je dois être privé d'enfants, que j'en sois privé!»
15. Ces hommes prirent le cadeau. Ils prirent aussi le double d'argent avec eux, ainsi que Benjamin. Puis ils se levèrent, descendirent en Egypte et se présentèrent devant Joseph.
16. Dès que Joseph vit Benjamin avec eux, il dit à son intendant: «Fais entrer ces hommes dans la maison, tue une bête et prépare un repas, car ils mangeront avec moi à midi.»
17. L'homme se conforma à ses instructions et les conduisit dans la maison de Joseph.
18. Ils eurent peur lorsqu'ils furent conduits à la maison de Joseph et se dirent: «C'est à cause de l'argent remis l'autre fois dans nos sacs qu'on nous emmène. C'est pour se jeter sur nous, se précipiter sur nous. C'est pour nous prendre comme esclaves et s'emparer de nos ânes.»
19. Ils s'approchèrent de l'intendant de Joseph et lui adressèrent la parole à l'entrée de la maison.
20. Ils dirent: «Pardon, seigneur, nous sommes déjà descendus une fois pour acheter de la nourriture.
21. Quand nous sommes arrivés à l'endroit où nous devions passer la nuit, nous avons ouvert nos sacs et constaté que l'argent de chacun était à l'entrée de son sac, notre poids exact d'argent. Nous le rapportons avec nous.
22. Nous avons amené une autre somme d'argent pour acheter de la nourriture. Nous ne savons pas qui avait mis notre argent dans nos sacs.»
23. L'intendant répondit: «Soyez tranquilles! N'ayez pas peur: c'est votre Dieu, le Dieu de votre père, qui vous a donné un trésor dans vos sacs. Votre argent m'était bien parvenu.» Puis il leur amena Siméon
24. et les fit entrer dans la maison de Joseph. Il leur donna de l'eau pour qu'ils puissent se laver les pieds; il donna aussi du fourrage à leurs ânes.
25. Ils préparèrent leur cadeau en attendant que Joseph vienne à midi, car on les avait informés qu'ils mangeraient chez lui.
26. Quand Joseph fut arrivé à la maison, ils lui offrirent le cadeau qu'ils avaient apporté et se prosternèrent jusqu'à terre devant lui.
27. Il leur demanda comment ils allaient et dit: «Votre vieux père, dont vous aviez parlé, est-il en bonne santé? Est-il encore en vie?»
28. Ils répondirent: «Ton serviteur, notre père, est en bonne santé; il est encore en vie.» Puis ils s'inclinèrent et se prosternèrent.
29. Joseph leva les yeux et jeta un regard sur son frère Benjamin, le fils de sa mère. Il demanda: «Est-ce votre jeune frère, celui dont vous m'aviez parlé?» Et il ajouta: «Que Dieu te fasse grâce, mon fils!»
30. Il était profondément ému à la vue de son frère et avait besoin de pleurer. Il entra précipitamment dans une chambre et y pleura.
31. Après s'être lavé le visage, il en sortit. Retenant son émotion, il ordonna qu'on serve à manger.
32. On servit séparément Joseph et ses frères. Les Egyptiens qui mangeaient avec lui furent aussi servis séparément, car les Egyptiens ne pouvaient pas manger avec les Hébreux: c'est une pratique abominable à leurs yeux.
33. Les frères de Joseph s'assirent en sa présence, de l'aîné au plus jeune en fonction de leur âge. Ils se regardaient les uns les autres avec étonnement.
34. Joseph leur fit porter des plats qui étaient devant lui et Benjamin en eut cinq fois plus que les autres. Ils burent tout leur soûl avec lui.

Versets clefs 

Genèse 41. 34

Que le pharaon établisse des commissaires sur le pays pour prélever un cinquième des récoltes de l’Egypte pendant les sept années d’abondance. 

Genèse 41. 49

Joseph amassa du blé comme le sable de la mer: en quantité si considérable que l’on cessa de compter parce qu’il n’y avait plus de nombre.

Genèse 37. 5

Joseph fit un rêve, et il le raconta à ses frères qui le détestèrent encore plus. Il leur dit: «Ecoutez donc le rêve que j’ai fait! 

Nous étions en train d’attacher des gerbes au milieu des champs, et voici que ma gerbe s’est dressée et est même restée debout. Vos gerbes l’ont alors entourée et se sont prosternées devant elle.» 

Ses frères lui dirent: 

«Est-ce que tu vas vraiment régner sur nous? Est-ce que tu vas nous gouverner?» 

Ils le détestèrent encore plus à cause de ses rêves et de ses paroles.

Esaïe 41: 8-10

Mais toi, Israël, tu es mon serviteur. 

Jacob, tu es celui que j’ai choisi, le descendant de mon ami Abraham. 

Je t’ai pris aux extrémités de la terre, 

je t’ai appelé d’une région lointaine et t’ai dit: 

«Tu es mon serviteur.» 

Je t’ai choisi et ne te rejette pas. 

N’aie pas peur, car je suis moi-même avec toi. 

Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu. 

Je te fortifie, 

je viens à ton secours, 

je te soutiens par ma main droite, la main de la justice. 

Colossiens 1. 17-18

Tout a été créé par lui et pour lui. 

Il existe avant toutes choses et tout subsiste en lui. 

Il est la tête du corps qu’est l’Eglise;

Genèse 42. 22

voici que son sang nous est redemandé

Galates 6. 7-10

Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le récoltera aussi. 

Celui qui sème 

  • pour satisfaire sa nature propre récoltera d’elle la ruine, 
  • mais celui qui sème pour l’Esprit récoltera de l’Esprit la vie éternelle. 

Ne négligeons pas de faire le bien, car nous moissonnerons au moment convenable, si nous ne nous relâchons pas. 

Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien 

  • envers tous 
  • et en particulier envers nos proches dans la foi.

Ecclésiaste 7. 15

J’ai tout vu pendant ma vie sans consistance: 

  • un juste mourir du fait de sa justice 
  • et un méchant prolonger son existence par sa méchanceté

Genèse 35

Israël partit et dressa sa tente après Migdal-Eder. Pendant qu’Israël résidait dans cette région, Ruben alla coucher avec Bilha, la concubine de son père, et Israël l’apprit.

Genèse 37. 26-30

Juda dit alors à ses frères: «Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang? Venez, vendons-le aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui, car il est notre frère, il est de notre chair.» Ses frères l’écoutèrent. Au passage des marchands madianites, ils tirèrent et firent remonter Joseph de la citerne, et ils le vendirent pour 20 pièces d’argent aux Ismaélites qui l’emmenèrent en Egypte.

Lorsque Ruben revint à la citerne, il constata que Joseph n’y était plus. Il déchira ses vêtements, retourna vers ses frères et dit: 

«Il n’est plus là! Et moi, où puis-je aller?»

Genèse chapitre 42. 37

Ruben dit à son père: 

«Si je ne te ramène pas Benjamin, tu pourras faire mourir mes deux fils. Confie-le-moi et je te le ramènerai.»

Genèse 37. 30

retourna vers ses frères et dit: 

«Il n’est plus là! Et moi, où puis-je aller?»

Genèse 22. 18

Toutes les nations de la terre seront bénies en ta descendance,

Mots clefs

  • Famine
  • Joseph
  • Juda
  • Blé
  • Dix frères de Joseph
  • Jacob
  • Benjamin
  • Siméon
  • Espion 
  • Léa 
  • Rachel
  • Coupable
  • Détresse 
  • Pleurer
  • Argent 
  • Seigneur 
  • Prosterner
  • Justice 
  • Mauvais actes
  • Nos décisions
  • Nos actes
  • Notre coeur
  • Coucher
  • Bilha 
  • Concubine
  • Egoïsme
  • Coeur de Dieu

Liens Connexes

Prédication donnée à:

l’église AB Renens-Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne.

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 et la Bible Segond sont disponible en format Podcast . Cette prédication fait partie d’une série sur le thème Les Josephs de la Bible.

Dieu agit-Il plus dans la difficulté ou dans la réussite ? Genèse 41

Dieu agit-Il plus dans la difficulté ou dans la réussite ? Genèse 41

prédication Genèse 41 : Patrice Berger, 2022_10_23, église AB Lausanne

titre : Dieu agit-Il plus dans la difficulté ou dans la réussite ? Genèse 41

Résumé : Contre-pied total. D’esclave, Joseph devient le numéro deux de toute l’Egypte (puissance majeure du monde antique). Dieu agit-il enfin pour Lui ? C’est la question que nous pourrions nous poser. Peut-être que nous nous posons le même type de questions pour nos vies ? Dieu est-Il présent quand nous atteignons nos objectifs ?

Prédication

Accroche  

J’aime beaucoup la Bande Dessinée

Il y a un code quand on fait une BD : la dernière case en bas à droite doit toujours laisser une interrogation pour que le lecteur tourne instantanément la page…

Moïse créateur de BD ?  

Il ne me semble pas que Moïse ait écrit la livre de la Genèse en BD, 

mais il nous a laissé sur notre faim la dernière fois avec cette phrase terrible qui nous a tous interloqués. 

Genèse – Chapitre 40

23 Le grand responsable des boissons ne se souvint pas de Joseph. Il l’oublia.

Mais ça ne s’arrête pas là, regardez avec moi…

Interprétations des rêves

Dans le texte d’aujourd’hui, nous allons être à nouveau confrontés à une interprétation de rêves.

L’interprétation des rêves était une science spéciale en Egypte. 

Il y avait des interprètes particuliers pour cela. Ils faisaient souvent cela par analogie.

Tu rêves de pain blanc, c’est en lien avec un évènement heureux ;

tu rêves de bières chaudes, tu perdras ta fortune ;

celui qui se pique à une épine, des mensonges seront répandus sur son compte.

Dans le chapitre précédent, l’échanson et le panetier sont embarrassés parce que leur incarcération ne leur permet pas d’avoir accès à ces interprètes.

Plus que la science des rêves, Dieu 

En revanche, ce qui est beau, c’est que Joseph aurait pu s’appuyer uniquement sur l’intelligence humaine par mémorisation des analogies pour donner des explications de rêves. Mais clairement, il dit que c’est Dieu qui lui donne cette capacité.

Genèse 40. 8

Ils lui répondirent: «Nous avons fait un rêve et il n’y a personne pour l’expliquer.» Joseph leur dit: «N’est-ce pas à Dieu qu’appartiennent les explications? Racontez-moi donc votre rêve.»

Plus que les diagnostics et les soins, Dieu !

Un peu comme la médecine : on peut aussi tout faire par mémorisation des choses que la science connaît actuellement ou faire comme d’Ambroise Paré « Je le soignait Dieu le guérit », une citation que nous retrouvons dans un hall de l’hôpital de Lausanne, le CHUV.

Bien plus que nos capacités

Nous pouvons tous faire des choses avec les capacités humaines, mais celles qui sont fructueuses viennent de Dieu.

Texte écrit par un connaisseur

Il y a beaucoup d’autres aspects savoureux dans le texte d’aujourd’hui  qui montre qu’on est dans le réel de l’époque.

Normal, ça été écrit par un « Égyptien d’adoption » qui a été élevé 

  • dans « toute la sagesse des égyptien » (Actes 7. 22)
  • et à la cour des princes : 

Moïse !!! 

Lui aussi Hébreu et ayant connu lui aussi un ascenseur social fulgurant : d’esclave condamné à Prince d’Egypte.

Et pour nous aider dans ce que peuvent représenter les rêves du pharaon, voici quelques infos utiles.

Les vaches : un symbole très fort

L’une des principales divinités égyptiennes était Hathor : elle était représentée par une vache et son rayonnement sur l’Egypte se découpait en  7 régions. On pourrait comprendre que si Pharaon rêve de 7 vaches, c’est que certainement toute l’Egypte est concernée.

La vache était aussi consacrée à la déesse Isis, représentant la Terre et sa fertilité : il y a peut-être un lien avec la fertilité des récoltes, beaucoup de symboles quand on rêve de vaches…

Élévation sociale fulgurante

Qu’un esclave soit élevé au poste le plus prestigieux, juste en dessous du pharaon n’a rien de farfelu, il y a eu d’autres précédents.

Genèse chapitre 41

1 Au bout de 2 ans, le pharaon fit un rêve dans lequel il se tenait près du fleuve. 

2 Alors sept vaches belles et grasses sortirent du fleuve et se mirent à brouter dans la prairie. 

3 Sept autres vaches laides et maigres sortirent du fleuve après elles et se tinrent à côté d’elles au bord du fleuve. 4 Les vaches laides et maigres mangèrent les sept vaches belles et grasses. 

Puis le pharaon se réveilla.

5 Il se rendormit et fit un second rêve: 

sept épis gros et beaux montaient sur une même tige. 

6 Sept épis maigres et brûlés par le vent d’est poussèrent après eux. 7 Les épis maigres engloutirent les sept épis gros et pleins. 

Puis le pharaon se réveilla. 

Voilà quel était le rêve. 

8 Le matin, le pharaon eut l’esprit troublé et il fit appeler tous les magiciens et tous les sages de l’Egypte. Il leur raconta ses rêves, mais personne ne put les lui expliquer.

Il est probable que les sages avaient compris que les rêves n’étaient pas très joyeux (même s’ils n’en avaient pas saisi le sens exact, comme nous dit le texte) et qu’ils ne voulaient pas être des oiseaux de mauvaise augure qui auraient précipité leur fin.

Il vaut mieux que ce soit quelqu’un d’autre qui annonce les mauvaises nouvelles ; peut-être que tout le clergé des sages s’est tu !

9 Alors le grand responsable des boissons prit la parole et dit au pharaon: 

«Je vais rappeler aujourd’hui le souvenir de ma faute. 10 Le pharaon s’était irrité contre ses serviteurs, et il m’avait fait mettre en prison dans la maison du chef des gardes, ainsi que le chef des boulangers. 

11 Nous avons tous les deux fait un rêve au cours d’une même nuit, et chacun de nous a reçu une explication en rapport avec le rêve qu’il avait fait. 

12 Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, un esclave du chef des gardes. Nous lui avons raconté nos rêves et il nous les a expliqués. 

13 Tout s’est produit conformément à l’explication qu’il nous avait donnée: 

le pharaon m’a rétabli dans mes fonctions et a fait pendre le chef des boulangers.»

14 Le pharaon fit appeler Joseph. 

On s’empressa de le faire sortir de prison. Il se rasa, changea de vêtements et se rendit vers le pharaon. 

15 Le pharaon dit à Joseph: 

«J’ai fait un rêve. Personne ne peut l’expliquer, et j’ai appris à ton sujet que tu peux expliquer un rêve après l’avoir entendu.» 

16 Joseph répondit au pharaon: 

«Ce n’est pas moi, c’est Dieu qui donnera une réponse favorable au pharaon.»

17 Le pharaon dit alors à Joseph: 

«Dans mon rêve, je me tenais sur le bord du fleuve. 18 Alors sept vaches grasses et belles sont sorties du fleuve et se sont mises à brouter dans la prairie. 

19 Sept autres vaches sont sorties après elles, maigres, très laides et décharnées; je n’en ai pas vu d’aussi laides dans toute l’Egypte. 

20 Les vaches décharnées et laides ont mangé les sept premières vaches qui étaient grasses. 21 Elles les ont englouties dans leur ventre sans qu’on s’aperçoive qu’elles y étaient entrées: leur apparence était aussi laide qu’avant. 

Puis je me suis réveillé. 

22 J’ai vu encore en rêve sept épis pleins et beaux qui montaient sur une même tige. 

23 Sept épis vides, maigres, brûlés par le vent d’est, ont poussé après eux. 

24 Les épis maigres ont englouti les sept beaux épis. Je l’ai dit aux magiciens, mais personne ne m’a donné l’explication.»

25 Joseph dit au pharaon: 

«Ce qu’a rêvé le pharaon correspond à un seul événement. 

Dieu a révélé au pharaon ce qu’il va faire. 26 Les sept belles vaches sont sept années, et les sept beaux épis aussi: c’est un seul rêve. 

27 Les sept vaches décharnées et laides sorties après les premières sont sept années, tout comme les sept épis vides brûlés par le vent d’est. 

Ce sont sept années de famine. 

28 C’est comme je viens de le dire au pharaon, Dieu montre au pharaon ce qu’il va faire: 

29 il y aura sept années de grande abondance dans toute l’Egypte; 

30 sept années de famine les suivront, 

et l’on oubliera toute cette abondance en Egypte. 

La famine détruira le pays. 

31 Cette famine qui suivra sera si forte qu’on ne s’apercevra plus de l’abondance dans le pays. 

32 Si le pharaon a vu le rêve se répéter, c’est que la décision est ferme de la part de Dieu et qu’il la mettra rapidement en œuvre.

Il y a eu des précédents de famine dans l’histoire égyptienne (jusqu’à 9 ans d’affilée).  La fertilité des récoltes dépendait des crues du Nil, si elles n’étaient pas suffisantes, c’était la famine ! D’où l’image des vaches qui sortent du Nil pour montrer les crues du Nil fertiles pour les récoltes ; à la fois l’eau mais aussi le limon noir fertile du Nil servaient d’engrais naturel indispensable.

33 Maintenant, que le pharaon choisisse un homme intelligent et sage et qu’il le mette à la tête de l’Egypte. 

34 Que le pharaon établisse des commissaires sur le pays pour prélever un cinquième des récoltes de l’Egypte pendant les sept années d’abondance. 

35 Qu’ils rassemblent tous les produits de ces bonnes années à venir, qu’ils amassent, sous l’autorité du pharaon, du blé et des vivres dans les villes et qu’ils en aient la garde. 

36 Ces provisions formeront une réserve pour le pays, pour les sept années de famine qui frapperont l’Egypte, afin que le pays ne soit pas détruit par la famine.»

37 Ces paroles plurent 

au pharaon 

et à tous ses serviteurs. 

38 Le pharaon dit à ses serviteurs: 

«Pourrions-nous trouver un homme tel que celui-ci, qui a en lui l’Esprit de Dieu?» 

39 Et le pharaon dit à Joseph: 

«Puisque Dieu t’a fait connaître tout cela, il n’y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi. 40 Tu seras responsable de ma maison et tout mon peuple obéira à tes ordres. Le trône seul m’élèvera au-dessus de toi.» 41 Le pharaon dit à Joseph: «Vois, je te donne le commandement de toute l’Egypte.»

Ça fait « tilt » quand on lit ça, non ?!?

Exactement le même type de responsabilités que chez Potiphar et en prison. (Il y a à peu près le phrasé dans la description pour que ça fasse « tilt » chez nous). 

Dieu avait préparé Joseph précédemment pour un rôle plus grand, c’est souvent la pédagogie de Dieu !

42 Le pharaon retira l’anneau de son doigt et le passa au doigt de Joseph. Il lui donna des habits en fin lin et lui mit un collier d’or au cou. 

Ce sont les trois grands signes de l’autorité de l’Egypte antique.

43 Il le fit monter sur le char qui suivait le sien et l’on criait devant lui: «A genoux!» 

C’est ainsi que le pharaon lui donna le commandement de toute l’Egypte. 

44 Il dit encore à Joseph: 

«C’est moi qui suis le pharaon, mais sans ton accord personne ne lèvera la main ni le pied dans toute l’Egypte.»

45 Le pharaon appela Joseph Tsaphnath-Paenéach et lui donna pour femme Asnath, fille de Poti-Phéra, le prêtre d’On. 

Joseph partit pour visiter l’Egypte. 

46 Il était âgé de 30 ans lorsqu’il se présenta devant le pharaon, le roi d’Egypte. Il quitta le pharaon et parcourut toute l’Egypte.

47 Pendant les sept années de fertilité, la terre rapporta abondamment. 

48 Joseph rassembla tous les produits de ces sept années en Egypte. 

Il entreposa des vivres dans les villes en mettant à l’intérieur de chaque ville les produits des campagnes environnantes. 

49 Joseph amassa du blé comme le sable de la mer: en quantité si considérable que l’on cessa de compter parce qu’il n’y avait plus de nombre.

50 Avant les années de famine, Joseph eut deux fils que lui donna Asnath, fille de Poti-Phéra, le prêtre d’On. 

51 Joseph appela l’aîné Manassé, car, dit-il,

«Dieu m’a fait oublier toutes mes peines et toute ma famille.» 

52 Et il appela le second Ephraïm, car, dit-il, 

«Dieu m’a donné des enfants dans le pays de mon malheur.»

53 Les sept années d’abondance qu’il y eut en Egypte passèrent, 

54 et les sept années de famine commencèrent à venir, comme Joseph l’avait annoncé. 

La famine régna dans tous les pays, mais dans toute l’Egypte il y avait du pain. 

55 Quand toute l’Egypte commença aussi à avoir faim, le peuple cria au pharaon pour avoir du pain. Le pharaon dit à tous les Egyptiens: 

«Allez vers Joseph et faites ce qu’il vous dira.» 

56 La famine régnait sur tout le pays. 

Joseph ouvrit tous les centres d’approvisionnement et vendit du blé aux Egyptiens, car la famine était forte en Egypte. 

57 On arrivait de tous les pays en Egypte pour acheter du blé à Joseph, car la famine était forte partout.

Happy end

Ah, c’est mieux, cette fin de chapitre : on dirait une fin de film hollywoodien !

Dans la difficulté, Dieu préparait Joseph

Vous avez remarqué, nous avons les mêmes marqueurs que dans les  deux chapitres précédents :

Pendant les 10-12 ans que vient de passer Joseph en qualité d’esclave, 

Dieu a permis à Joseph de prendre des responsabilités d’intendance des biens de Potiphar et d’administration de la prison des détenus du roi. 

Cela montre que Dieu agissait par Joseph ; de même, Dieu a montré par Joseph la capacité d’interpréter précisément les rêves. Tous ces évènements prennent sens lors de la rencontre avec le pharaon.

Constater comment Dieu nous prépare

Il y a parfois des épisodes de nos vies qui semblent creux, voire injustes, routiniers et qui prennent sens plus tard !

A posteriori, attention aux conseillers fâcheux

C’est quelque chose que l’on peut voir personnellement et a posteriori, il va sans dire qu’il faut se garder de faire des observations de ce type à quelqu’un qui est dans la galère et dans l’épreuve.

Nous serions des conseillers fâcheux, du même type que les trois amis de Job et cette observation amène au coeur de la réflexion d’aujourd’hui.

Dieu agit-Il plus 

dans la difficulté ou dans la réussite ?

Dieu était-Il plus avec Joseph quand il était un esclave ?

Ou Dieu était-Il plus agissant quand il est devenu le second de toute l’Egypte ?

Il agit quand ça va bien ?!

Dieu est-Il vraiment avec moi uniquement quand je réussis ?

Ce qui impliquerait qu’Il serait distant quand je suis dans la difficulté ou que l’univers du péché serait plus fort que Lui à certains moments ?

(Un peu comme les philosophies orientales King Yang, « battle » à l’équilibre entre le bien et le mal). 

Action de Dieu et réussite sociale

Dieu a-t-Il agi quand je réussis socialement et matériellement ?

Ce sont les promesses d’un nombre incalculable de prédicateurs !

Dieu agit quand Sa réponse est immédiate

Dieu serait-Il agissant quand Il répond immédiatement à mes prières.

« Prières Amazon ou Zalando », livraison garantie le lendemain dans la boîte aux lettres.

Dieu agit quand ça correspond à ma demande

Dieu agit-Il quand Il répond positivement à mes demandes.

Sinon je renvoie  le colis ou appelle le SAV.

Le « manifesting » ferait-il agir Dieu ?

Faudrait-il se mettre au « manifesting » pour qu’Il agisse.

Le « manifesting » : les choses arrivent si on les désire vraiment et qu’on les rabâche. 

Au final, on est à cheval entre l’incantation et la méthode Coué…  

Comment répondre à toutes ces interrogations ?

Le texte narratif dans l’histoire de l’humanité, AT ou NT.

Est-ce que tous les croyants qui ont été esclaves, qui ont prié Dieu sont devenus premiers ministres de leurs pays ?

Les Etats-Unis auraient eu des millions de premiers ministres noirs ( au vu du nombre incalculable d’esclaves noirs croyants ) !

La question est plus générale entre l’AT et le NT.

Est-ce que je peux prendre les exemples de réussites de l’AT comme « promesses garanties sur factures », pour nous qui sommes au temps de la grâce (après la mort et la résurrection de Christ ) ?

Est-ce que les textes narratifs de l’AT sont des normes pour ma vie ?

Oui, s’ils indiquent la même chose dans les paroles de Jésus ou dans les épîtres.

Sinon, ce sont des évènements circonstanciels où Dieu nous montre Sa personne  et comment Il a agi avec telle ou telle personne.

Des principes bibliques peuvent s’en dégager et sont valables pour nous s’ils sont repris clairement dans les paroles de Jésus ou dans les épîtres (après la victoire de Christ en croix).

Alors non, Dieu n’a jamais promis le succès social ou financier, les honneurs pour les croyants les plus pieux qui soient…

Ne vous laissez pas polluer plus l’esprit avec tous les postes ou vidéos débiles et puériles qui promettent des boniments.

Si Dieu le permet dans l’AT

Dans l’AT, c’est souvent en réponse au contrat, alliance 

Obéissance = bénédiction

Désobéissance = malédiction.

Ou pour montrer à tous que les bénédictions sont un étendard qui montre que Dieu règne sur Son peuple ou sur une vie.

Dans le NT

  • La présence et l’action de Dieu ne sont plus conditionnelles à l’obéissance ou à la désobéissance, mais l’attention particulière de Dieu est liée à notre attachement à Christ.

Note : L’obéissance est une réponse logique d’amour (elle n’est plus conditionnelle).

Dieu tout autant présent avec Joseph quelles que soient les circonstances 

Les mentions de l’action de Dieu sont tout aussi présentes quand Joseph est esclave que quand il est élevé comme second d’Egypte.

À vous de regarder dans le texte des chapitres 39 à 41…

Réponse centrale

La réponse centrale à toutes ces questions, c’est de savoir si dans ma vision du monde, Dieu règne. 

Ou si dans ma vision de mon monde, c’est moi qui règne et que Dieu doit m’aider comme je l’entends, parce qu’Il est gentil et moi égocentrique et capricieux. 

Psaume n°115. 3

Notre Dieu est au ciel,

il fait tout ce qu’il veut.

Sa volonté s’exprime avec tous les autres aspects de Sa personne.

Si dans ma vision du monde, Dieu règne, cela passe obligatoirement par le fait que Christ règne dans ma vie, qu’Il est le Berger de ma vie.

Jean – Chapitre 10

1 « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas dans l’enclos des brebis par la porte mais s’y introduit par un autre endroit est un voleur et un brigand. 2 Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis. 3 Le gardien lui ouvre et les brebis écoutent sa voix; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent et il les conduit dehors. 4 Lorsqu’il les a [toutes] fait sortir, il marche devant elles et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix. 5 Elles ne suivront pas un étranger, mais elles fuiront au contraire loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers.» 

6 Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait.

7 Jésus leur dit encore: 

«En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. 

8 Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands, mais les brebis ne les ont pas écoutés. 

9 C’est moi qui suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et sortira, et il trouvera de quoi se nourrir. 

10 Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance.

11 Je suis le bon berger. 

Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. 

12 Le simple salarié, quant à lui, n’est pas le berger et les brebis ne lui appartiennent pas. 

Lorsqu’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et prend la fuite; alors le loup s’en empare et les disperse. 

13 Le simple salarié s’enfuit] car il travaille pour de l’argent et ne se soucie pas des brebis. 

14 Moi, je suis le bon berger. Je connais mes brebis et elles me connaissent, 15 tout comme le Père me connaît et comme je connais le Père. Je donne ma vie pour mes brebis. 

16 J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos; 

celles-là aussi, il faut que je les amène; 

elles écouteront ma voix et il y aura un seul troupeau, un seul berger. 

17 Le Père m’aime, parce que je donne ma vie pour la reprendre ensuite. 

18 Personne ne me l’enlève, mais je la donne de moi-même. 

J’ai le pouvoir de la donner et j’ai le pouvoir de la reprendre. Tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père.»

Brebis exemptes de difficultés ?

Est-ce que les brebis du troupeau du Bon Berger sont exemptes

  • de difficultés,
  • de maladies,
  • de problèmes relationnels dans le troupeau,
  • de fatigue ?

Non, mais elles peuvent compter sur le Berger du troupeau, Jésus.

Que peuvent les salariés ?

Il vaut mieux avoir Jésus pour Berger que de se croire en sécurité 

  • par des philosophies,
  • par nous-mêmes,
  • par idéologie,
  • par principe personnel,
  • par notre société, cantons ou confédération, institutions, etc.

Au moment de la difficulté, toutes ces choses s’envolent.

Questions de base et fondamentales

Jésus est-Il le Berger de ma vie ?

Qui est le vrai guide de ma vie ?

Dans cette vie ou pas

Peut-être que nous ne verrons pas de réponses positives à nos yeux,  dans cette vie, à certaines demandes que nous faisons à Dieu.

Ça n’enlève en rien que Dieu est agissant et attentif sur ma vie et ce bien avant mes premiers cris !

Promotion plus grande que Joseph

En revanche, notre fidélité active pour Dieu par Christ, notre vie durant,  nous propulsera à des fonctions bien plus importantes que celles de Joseph, et pour l’éternité !

C’est ce que nous avions vu dans la parabole de Matthieu 25, « Prêt pour le retour de Christ »

https://ab-renens.ch/wp-content/uploads/predications/matthieu/2022_08_28_les-paraboles-8-pret-pour-le-retour-de-christ.pdf

Qui se termine par :

Matthieu 25. 23

‘C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup. Viens partager la joie de ton maître.’ 

Pour prolonger la réflexion sur ma réelle vision du monde, voilà un schéma intéressant pour savoir où nous en sommes réellement.

Vous le retrouverez à télécharger ou à imprimer sur le site de TA JEUNESSE

Rubrique « POSTER »

ta-jeunesse-284-18-19.pdf

Passage Biblique

Genèse 41 / Bible Segond21

1. Au bout de 2 ans, le pharaon fit un rêve dans lequel il se tenait près du fleuve.
2. Alors sept vaches belles et grasses sortirent du fleuve et se mirent à brouter dans la prairie.
3. Sept autres vaches laides et maigres sortirent du fleuve après elles et se tinrent à côté d'elles au bord du fleuve.
4. Les vaches laides et maigres mangèrent les sept vaches belles et grasses. Puis le pharaon se réveilla.
5. Il se rendormit et fit un second rêve: sept épis gros et beaux montaient sur une même tige.
6. Sept épis maigres et brûlés par le vent d'est poussèrent après eux.
7. Les épis maigres engloutirent les sept épis gros et pleins. Puis le pharaon se réveilla. Voilà quel était le rêve.
8. Le matin, le pharaon eut l'esprit troublé et il fit appeler tous les magiciens et tous les sages de l'Egypte. Il leur raconta ses rêves, mais personne ne put les lui expliquer.
9. Alors le grand responsable des boissons prit la parole et dit au pharaon: «Je vais rappeler aujourd'hui le souvenir de ma faute.
10. Le pharaon s'était irrité contre ses serviteurs, et il m'avait fait mettre en prison dans la maison du chef des gardes, ainsi que le chef des boulangers.
11. Nous avons tous les deux fait un rêve au cours d'une même nuit, et chacun de nous a reçu une explication en rapport avec le rêve qu'il avait fait.
12. Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, un esclave du chef des gardes. Nous lui avons raconté nos rêves et il nous les a expliqués.
13. Tout s'est produit conformément à l'explication qu'il nous avait donnée: le pharaon m'a rétabli dans mes fonctions et a fait pendre le chef des boulangers.»
14. Le pharaon fit appeler Joseph. On s'empressa de le faire sortir de prison. Il se rasa, changea de vêtements et se rendit vers le pharaon.
15. Le pharaon dit à Joseph: «J'ai fait un rêve. Personne ne peut l'expliquer, et j'ai appris à ton sujet que tu peux expliquer un rêve après l'avoir entendu.»
16. Joseph répondit au pharaon: «Ce n'est pas moi, c'est Dieu qui donnera une réponse favorable au pharaon.»
17. Le pharaon dit alors à Joseph: «Dans mon rêve, je me tenais sur le bord du fleuve.
18. Alors sept vaches grasses et belles sont sorties du fleuve et se sont mises à brouter dans la prairie.
19. Sept autres vaches sont sorties après elles, maigres, très laides et décharnées; je n'en ai pas vu d'aussi laides dans toute l'Egypte.
20. Les vaches décharnées et laides ont mangé les sept premières vaches qui étaient grasses.
21. Elles les ont englouties dans leur ventre sans qu'on s'aperçoive qu'elles y étaient entrées: leur apparence était aussi laide qu'avant. Puis je me suis réveillé.
22. J'ai vu encore en rêve sept épis pleins et beaux qui montaient sur une même tige.
23. Sept épis vides, maigres, brûlés par le vent d'est, ont poussé après eux.
24. Les épis maigres ont englouti les sept beaux épis. Je l'ai dit aux magiciens, mais personne ne m'a donné l'explication.»
25. Joseph dit au pharaon: «Ce qu'a rêvé le pharaon correspond à un seul événement. Dieu a révélé au pharaon ce qu'il va faire.
26. Les sept belles vaches sont sept années, et les sept beaux épis aussi: c'est un seul rêve.
27. Les sept vaches décharnées et laides sorties après les premières sont sept années, tout comme les sept épis vides brûlés par le vent d'est. Ce sont sept années de famine.
28. C'est comme je viens de le dire au pharaon, Dieu montre au pharaon ce qu'il va faire:
29. il y aura sept années de grande abondance dans toute l'Egypte;
30. sept années de famine les suivront, et l'on oubliera toute cette abondance en Egypte. La famine détruira le pays.
31. Cette famine qui suivra sera si forte qu'on ne s'apercevra plus de l'abondance dans le pays.
32. Si le pharaon a vu le rêve se répéter, c'est que la décision est ferme de la part de Dieu et qu'il la mettra rapidement en oeuvre.
33. »Maintenant, que le pharaon choisisse un homme intelligent et sage et qu'il le mette à la tête de l'Egypte.
34. Que le pharaon établisse des commissaires sur le pays pour prélever un cinquième des récoltes de l'Egypte pendant les sept années d'abondance.
35. Qu'ils rassemblent tous les produits de ces bonnes années à venir, qu'ils amassent, sous l'autorité du pharaon, du blé et des vivres dans les villes et qu'ils en aient la garde.
36. Ces provisions formeront une réserve pour le pays, pour les sept années de famine qui frapperont l'Egypte, afin que le pays ne soit pas détruit par la famine.»
37. Ces paroles plurent au pharaon et à tous ses serviteurs.
38. Le pharaon dit à ses serviteurs: «Pourrions-nous trouver un homme tel que celui-ci, qui a en lui l'Esprit de Dieu?»
39. Et le pharaon dit à Joseph: «Puisque Dieu t'a fait connaître tout cela, il n'y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi.
40. Tu seras responsable de ma maison et tout mon peuple obéira à tes ordres. Le trône seul m'élèvera au-dessus de toi.»
41. Le pharaon dit à Joseph: «Vois, je te donne le commandement de toute l'Egypte.»
42. Le pharaon retira l'anneau de son doigt et le passa au doigt de Joseph. Il lui donna des habits en fin lin et lui mit un collier d'or au cou.
43. Il le fit monter sur le char qui suivait le sien et l'on criait devant lui: «A genoux!» C'est ainsi que le pharaon lui donna le commandement de toute l'Egypte.
44. Il dit encore à Joseph: «C'est moi qui suis le pharaon, mais sans ton accord personne ne lèvera la main ni le pied dans toute l'Egypte.»
45. Le pharaon appela Joseph Tsaphnath-Paenéach et lui donna pour femme Asnath, fille de Poti-Phéra, le prêtre d'On. Joseph partit pour visiter l'Egypte.
46. Il était âgé de 30 ans lorsqu'il se présenta devant le pharaon, le roi d'Egypte. Il quitta le pharaon et parcourut toute l'Egypte.
47. Pendant les sept années de fertilité, la terre rapporta abondamment.
48. Joseph rassembla tous les produits de ces sept années en Egypte. Il entreposa des vivres dans les villes en mettant à l'intérieur de chaque ville les produits des campagnes environnantes.
49. Joseph amassa du blé comme le sable de la mer: en quantité si considérable que l'on cessa de compter parce qu'il n'y avait plus de nombre.
50. Avant les années de famine, Joseph eut deux fils que lui donna Asnath, fille de Poti-Phéra, le prêtre d'On.
51. Joseph appela l'aîné Manassé, car, dit-il, «Dieu m'a fait oublier toutes mes peines et toute ma famille.»
52. Et il appela le second Ephraïm, car, dit-il, «Dieu m'a donné des enfants dans le pays de mon malheur.»
53. Les sept années d'abondance qu'il y eut en Egypte passèrent,
54. et les sept années de famine commencèrent à venir, comme Joseph l'avait annoncé. La famine régna dans tous les pays, mais dans toute l'Egypte il y avait du pain.
55. Quand toute l'Egypte commença aussi à avoir faim, le peuple cria au pharaon pour avoir du pain. Le pharaon dit à tous les Egyptiens: «Allez vers Joseph et faites ce qu'il vous dira.»
56. La famine régnait sur tout le pays. Joseph ouvrit tous les centres d'approvisionnement et vendit du blé aux Egyptiens, car la famine était forte en Egypte.
57. On arrivait de tous les pays en Egypte pour acheter du blé à Joseph, car la famine était forte partout.

Versets clefs 

Genèse 41. 38 

Le pharaon dit à ses serviteurs: 

«Pourrions-nous trouver un homme tel que celui-ci, qui a en lui l’Esprit de Dieu?»

Psaume n°115. 3

Notre Dieu est au ciel,

il fait tout ce qu’il veut.

Jean 10. 11 

Je suis le bon berger. 

Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. 

Matthieu 25. 23

‘C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup. Viens partager la joie de ton maître.’

Mots clefs

  • Moïse
  • Ambroise Paré 
  • Rêve
  • Interprétation
  • Pharaon
  • Joseph
  • Manifesting
  • Hathor
  • Isis
  • Vache
  • Épi 
  • Magiciens
  • Nil
  • Fertilité
  • Famine
  • Dieu agit
  • Succès 
  • Réussite
  • Difficulté
  • Bon berger

Liens Connexes

Prédication donnée à:

l’église AB Renens-Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne.

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 et la Bible Segond sont disponible en format Podcast . Cette prédication fait partie d’une série sur le thème Les Josephs de la Bible.

L’intégrité, la serviabilité ne paient pas ! Heureusement ! Genèse 39 et 40

L’intégrité, la serviabilité ne paient pas ! Heureusement ! Genèse 39 et 40

prédication Genèse 39 : Patrice Berger, 2022_10_09, église AB Lausanne

titre : L’intégrité, la serviabilité ne paient pas ! Heureusement ! Genèse 39 et 40

Résumé : Au milieu de l’épreuve de l’esclavage et de l’emprisonnement, Joseph devient la personne qui réussit tout ce qu’elle touche. Évidemment, ce n’est pas lui mais l’Eternel qui donne cette réussite. Cependant cette réussite ne le grise pas, Joseph reste intègre et serviable même si ça ne change rien à sa condition. Est-ce extraordinaire pour autant ?

Prédication Genèse 39 et 40 : L’intégrité, la serviabilité ne paient pas ! Heureusement !

Citation 

Dwight L. Moody (1837-1899), fondateur de l’Union Chrétienne des Jeunes Gens a dit :

« Le péché vous éloignera de la lecture de la Bible.

Par contre la lecture de la Bible éloignera du péché. »

(Tiré de « À chaque jour suffit sa Grâce » volume 2, David Sutherland, page pour le 29 septembre)

Alors, on va lire la Bible :

Suite à Juda, chapitre 38 

Le chapitre 39 reprend la narration de ce qui arrive à Joseph.

Genèse 39 ; Genèse 40 (voir Passage Biblique)

Joseph superman ?

Il est incroyable ce Joseph… Quand il est là, tout marche super bien :

  • son arrivée chez Potiphar rime avec prospérité et il devient l’intendant général,
  • idem en prison, tout passe par lui parce que c’est nickel !

L’Eternel donne les capacités

Il est incroyable ce Joseph… Faux !

C’est l’Eternel qui fait réussir ce qu’entreprend Joseph.

Le texte est très explicite à ce sujet.

Genèse 39

2 L’Eternel fut avec Joseph et la réussite l’accompagna

Et ce n’est pas

  • son intelligence,
  • ses études,
  • ses capacités,
  • son travail,
  • sa force physique…

C’est l’Eternel !

C’est répété au moins 7 fois !

L’Eternel donne l’explication

Joseph n’avait pas, non plus, le don d’expliquer les songes mais Dieu lui a donné cette capacité pour ces 2 songes.

Genèse 40

8 «N’est-ce pas à Dieu qu’appartiennent les explications? Racontez-moi donc votre rêve.»

Ne nous attribuons pas ce que Dieu nous donne

Ne nous méprenons jamais de croire que ce sont

  • nos petits bras musclés ou
  • notre super intelligence

qui nous apportent le moindre succès.

Actes 17: 28

En effet, c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être,

Jacques 1. 16-17

16 Ne vous y trompez pas, mes frères et sœurs bien-aimés: 17 tout bienfait et tout don parfait viennent d’en haut; ils descendent du Père des lumières, en qui il n’y a ni changement ni l’ombre d’une variation.

Qui nous permet

  • d’avancer dans les études,
  • d’avancer dans notre carrière ?

Bien gérer les capacités données

Nous sommes gestionnaires des capacités et des dons que Dieu nous accorde.

Nous n’en avons aucun mérite propre.

Par conséquent, ce que nous recevons, comme

  • hommage,
  • reconnaissance,
  • titres,
  • salaire,
  • diplômes,

à la suite de ce que nous entreprenons ne sont que les conséquences de ce que Dieu nous a donné comme capacités et opportunités.

À nous d’être des bons gestionnaires aux yeux de Dieu pour gérer

  • la renommée,
  • les finances

qu’Il nous permet d’avoir.

Gérer la beauté

L’Eternel a donné à Joseph d’être très beau.

Comment Joseph a-t-il géré cet aspect ?

Il n’est pas devenu un « serial lover », qui collectionne les conquêtes.

Mais même en étant beau, il est resté intègre.

Refuser les avances

Joseph résiste au harcèlement sexuel de la femme de Potiphar.

Conséquences sociales

Entre parenthèses, je ne sais pas comment cela s’est décliné plus tard quand Joseph était le second du royaume et qu’il a dû être confronté à nouveau aux Potiphar mari et femme…

C’est aussi une source de réflexion pour nous.

Notre sérieux dans le domaine sexuel enlève de la complexité pour l’avenir, sur le plan social pour le moins et évidemment pour celui du témoignage.

Joseph résiste – fuit

La meilleure décision de Joseph a été de fuir et de ne pas rester

  • main dans la main,
  • les yeux dans les yeux,

pour lui dire que « ce n’était pas bien » !

Quand une situation est pourrie, on la fuit. Point !

  • Quand nous sommes impliqués (pas forcément volontairement),
  • qu’il y a des sentiments en jeu,
  • de la passion,

nous ne sommes jamais la solution pour éteindre la situation ambiguë.

  • Rester, « être à l’écoute », ce n’est que de l’inconscience qui va raviver les braises d’une passion qu’il faut éteindre.

À moins qu’on se complaise dans l’ambiguïté avec ses mauvaises conséquences inévitables.

Pourquoi Joseph résiste-t-il à ces avances ?

Joseph résiste aux avances de madame Potiphar,

  • par égard pour son mari,
  • par égard pour Dieu.

Aimer Dieu et son prochain comme soi-même.

Marc 12: 29-31

29 Jésus répondit: «Voici le premier: Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur 30 et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force. 31 Voici le deuxième: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là.»

Matthieu 22: 37-39

37 Jésus lui répondit: «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. 38 C’est le premier commandement et le plus grand. 39 Et voici le deuxième, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.»

Le sujet qui concerne Madame Potiphar et Joseph amène à réflexions.

1) Sexualité dans le couple

Déjà à l’époque antique, nous pouvons constater qu’il y avait la notion

de l’exclusivité de l’expression sexuelle dans le couple marié d’un homme et d’une femme.

Au chapitre précédent, un aspect de la sexualité en dehors du couple est pratiqué avec une prostituée.

On comprend bien que ce n’est pas la même chose que l’habitude dans un couple marié d’un homme et d’une femme.

On ne peut pas dire que Joseph a été influencé par un conditionnement judéo-chrétien car il n’y avait ni l’un ni l’autre…

2) La sexualité est liée avec Dieu

Ce que Joseph refuse catégoriquement avec l’idée d’adultère, c’est le tort à son prochain (et aussi à soi-même – l’adultère ne faisant que détruire ceux qui le pratiquent. Le plaisir est souvent plus dans l’interdit. Donc l’adultère nourrit cette aspect et c’est aussi parce qu’il ne veut pas pécher contre Dieu. Dieu est donc concerné par la sexualité.

Ces deux aspects – sexualité dans un couple marié d’un homme et d’une femme et que Dieu est concerné par ma sexualité, même plus, c’est Lui qui donne les indications pour la sexualité (Il en est le concepteur) – traversent toute l’histoire de l’humanité et cela nous est relaté à la fois dans l’Ancien Testament et dans le Nouveau Testament.

Un couple officiel homme-femme

On peut noter que dans la Bible, où Dieu nous donne le mode d’emploi de la vie, l’expression de la sexualité est prévue dans la pensée de Dieu, exclusivement dans le cadre d’un couple d’un homme et une femme officiellement mariés.

Dans l’AT

Dans l’Ancien Testament, tout ce qui est en dehors est décrit avec des termes qui ne peuvent jamais être confondus avec celui d’un couple d’un homme et d’une femme mariés officiellement.

Par exemple, prostituée, concubine, viol, adultère, etc.

Dans le NT

Dans le Nouveau Testament, idem et ce d’une manière beaucoup plus simple : toutes pratiques sexuelles en dehors du couple marié d’un homme et d’une femme est décrit par le terme pornéia (qui a donné porno en français)

Exemple : 1 Corinthiens 6. 13

Mais le corps n’est pas pour l’immoralité sexuelle

Pas de progrès

  • Aucun progrès, aucune modernité dans une sexualité hors du couple marié officiellement d’un homme et d’une femme ; ce n’est absolument pas un progrès, comme le laisserait supposer notre monde moderne occidental, d’avoir des relations comme on l’entend. C’est pour le moins antique (vu que nous voyons un texte du temps des pharaons où visiblement c’était le cas).

Toujours le même contexte

Et il est intéressant de relever que les auteurs bibliques ont rappelé le cadre de Dieu pour la sexualité, alors qu’autour d’eux les pratiques sexuelles étaient exactement les mêmes que maintenant !

Le mariage central à toutes les époques

Et dans un contexte de pratiques sexuelles identiques à ce que nous connaissons aujourd’hui, la notion du mariage officiel traverse toute la Bible, comme cadre exclusif de la sexualité d’un couple d’un homme et d’une femme. Uniquement le mariage !

Couple, mariage, image Christ-Eglise

Cet engagement fort, qui témoigne d’un réel amour, est utilisé comme image entre Christ et l’Eglise.

Que je sache,

  • Christ n’est pas le concubin de l’Eglise,
  • Christ n’a pas une relation à l’essai avec l’Eglise,
  • Christ n’est pas pacsé avec l’Eglise,
  • l’Eglise est l’épouse de Christ (Ephésiens 5. 22-33).

Cadre unique

  • Si notre foi et notre vie sont basées sur ce que Dieu nous révèle dans la Bible, l’expression de notre sexualité est réservée à l’intimité du couple d’un homme et d’une femme mariés officiellement.

Officiellement

Je précise que l’église ne marie jamais personne mais ce sont les services officiels où nous sommes qui ratifient et consignent cette décision incontestable.

Chaque prédication est repérée entre autre par un titre sur le site internet de l’assemblée.

La prédication du jour à pour titre :

L’intégrité, la serviabilité ne paient pas ! Heureusement !!!

C’est ce qui arrive à Joseph : son intégrité avec la femme de Potiphar, son dévouement dans la prison…

Et la fin du chapitre se termine par ces mots :

Genèse chapitre 40

23 Le grand responsable des boissons ne se souvint pas de Joseph. Il l’oublia.

Certes, il y a une forme d’injustice et soyez tranquilles, ça n’a pas échappé à Dieu, cependant, cette situation nous invite à la méditation.

Est-ce que je suis fidèle dans mon couple parce que, secrètement, je désire la bénédiction de Dieu ?

Est-ce que je suis fidèle au cadre biblique sur la sexualité parce que j’attends un retour sur investissement ?

Est-ce que je suis serviable ou au service de Dieu parce que j’attends un retour d’ascenseur ?

J’espère que non !

Si nous sommes

  • intègres,
  • que nous nous attachons aux prescriptions de Dieu,
  • que nous servons,

c’est juste la normalité de la vie…

  • Ça n’a rien d’exceptionnel,
  • ça ne mérite rien en retour !

Ça n’a rien d’exceptionnel de ne pas succomber aux avances sexuelles

  • pour Joseph,
  • comme pour nous.

C’est normal ! C’est la vie normale !

  • L’intégrité,
  • la serviabilité

ne paient pas !

Et ce n’est pas pour cela que je le fais.

Je le fais pour Dieu et ça n’a rien de « ouah ou ! »

C’est l’expression de notre identité !

Matthieu 7. 16b -18

Cueille-t-on des raisins sur des ronces ou des figues sur des chardons? 17 Tout bon arbre produit de bons fruits, mais le mauvais arbre produit de mauvais fruits. 18 Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.

L’intégrité, la serviabilité ne paient pas ! Heureusement !!!

Parce que si nous sommes

  • intègres ou
  • serviables,

c’est parce que c’est l’expression de notre identité en Christ qui modèle notre coeur et nos pensées petit à petit, avec l’aide de l’Esprit, afin que nos actes collent de plus en plus à notre identité d’enfant de Dieu.

Donc si nous sommes

  • intègres ou
  • serviables,

ça n’a rien d’extraordinaire, c’est normal !

Luc 17. 10

Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites: ‘Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire.’»

En revanche si nous ne le sommes pas, demandons à Dieu, qu’Il nous aide à ce que nos gestes reflètent toujours plus notre identité d’enfant de Dieu.

Psaume n° 1

1 Heureux l’homme qui ne suit pas le conseil des méchants,

qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs

et ne s’assied pas en compagnie des moqueurs,

2 mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel

et la médite jour et nuit!

3 Il ressemble à un arbre planté près d’un cours d’eau:

il donne son fruit en sa saison,

et son feuillage ne se flétrit pas.

Tout ce qu’il fait lui réussit.

4 Les méchants, au contraire,

ressemblent à la paille que le vent disperse.

5 Voilà pourquoi les méchants ne résistent pas lors du jugement,

ni les pécheurs dans l’assemblée des justes.

6 En effet, l’Eternel connaît la voie des justes,

mais la voie des méchants mène à la ruine.

  • Pas de souci, rien n’a échappé à l’Eternel pour Joseph !
  • Pas de souci, rien n’échappe à l’Eternel pour nos vies !

Passage Biblique

Genèse 39 / Bible Segond21

1. Quant à Joseph, on l'avait fait descendre en Egypte et Potiphar, l'officier du pharaon qui était chef des gardes, un Egyptien, l'avait acheté aux Ismaélites qui l'y avaient fait descendre.
2. L'Eternel fut avec Joseph et la réussite l'accompagna. Il habitait dans la maison de son maître égyptien.
3. Son maître vit que l'Eternel était avec lui et que tout ce qu'il entreprenait, l'Eternel le faisait réussir entre ses mains,
4. et Joseph trouva grâce aux yeux de son maître: il l'employa à son service, l'établit responsable de sa maison et lui confia tous ses biens.
5. Dès que Potiphar l'eut établi responsable de sa maison et de tous ses biens, l'Eternel bénit la maison de cet Egyptien à cause de Joseph, et la bénédiction de l'Eternel reposa sur tous ses biens, que ce soit à la maison ou aux champs.
6. Il abandonna tous ses biens entre les mains de Joseph et il ne prenait connaissance de rien avec lui, sauf de sa propre nourriture. Or, Joseph était beau à tout point de vue.
7. Après cela, la femme de son maître porta les yeux sur Joseph et dit: «Couche avec moi!»
8. Il refusa et lui dit: «Mon maître ne prend connaissance de rien avec moi dans la maison, il m'a confié tous ses biens.
9. Personne n'est plus grand que moi dans cette maison et il ne m'a rien interdit, sauf toi parce que tu es sa femme. Comment pourrais-je commettre un aussi grand mal et pécher contre Dieu?»
10. Elle parlait tous les jours à Joseph, mais il ne l'écoutait pas et refusait de coucher avec elle, d'être avec elle.
11. Un jour, il était entré dans la maison pour accomplir son travail et il n'y avait là aucun des gens de la maison.
12. Elle l'attrapa par son habit en disant: «Couche avec moi!» Il lui laissa son habit dans la main et sortit.
13. Lorsqu'elle vit qu'il lui avait laissé son habit dans la main et qu'il s'était enfui dehors,
14. elle appela les gens de sa maison et leur dit: «Regardez! Il nous a amené un Hébreu pour abuser de nous. Cet homme s'est approché de moi pour coucher avec moi, mais j'ai poussé de grands cris.
15. Quand il a entendu que je me mettais à crier, il a laissé son habit à côté de moi et est sorti.»
16. Elle posa l'habit de Joseph à côté d'elle jusqu'à ce que son maître rentre à la maison,
17. et elle lui tint alors ce discours: «L'esclave hébreu que tu nous as amené s'est approché de moi pour abuser de moi.
18. Comme je me suis mise à crier, il a laissé son habit à côté de moi et s'est enfui dehors.»
19. En entendant les affirmations de sa femme qui lui disait: «Voilà ce que m'a fait ton esclave», le maître de Joseph fut enflammé de colère.
20. Il s'empara de Joseph et le mit en prison, à l'endroit où les prisonniers du roi étaient enfermés. Il resta donc là, en prison.
21. L'Eternel fut avec Joseph et étendit sa bonté sur lui. Il lui fit gagner la faveur du chef de la prison.
22. Celui-ci plaça sous son autorité tous les détenus qui étaient dans la prison, et tout ce qu'on y faisait passait par lui.
23. Le chef de la prison ne s'occupait pas du tout de ce qui était sous la responsabilité de Joseph, parce que l'Eternel était avec lui et faisait réussir ce qu'il entreprenait.

Genèse 40 / Bible Segond21

1. Après cela, le responsable des boissons et le boulanger du roi d'Egypte commirent une faute envers leur seigneur, le roi d'Egypte.
2. Le pharaon fut irrité contre ses deux officiers, le grand responsable des boissons et le chef des boulangers.
3. Il les fit mettre dans la maison du chef des gardes, dans la prison, à l'endroit où Joseph était enfermé.
4. Le chef des gardes les confia à Joseph, qui fit le service auprès d'eux. Ils passèrent un certain temps en prison.
5. Une même nuit, le responsable des boissons et le boulanger du roi d'Egypte qui étaient enfermés dans la prison firent tous les deux un rêve, chacun le sien avec son explication propre.
6. Joseph vint le matin vers eux et vit qu'ils étaient tristes.
7. Alors il demanda aux officiers du pharaon qui étaient avec lui dans la prison de son maître: «Pourquoi avez-vous mauvaise mine aujourd'hui?»
8. Ils lui répondirent: «Nous avons fait un rêve et il n'y a personne pour l'expliquer.» Joseph leur dit: «N'est-ce pas à Dieu qu'appartiennent les explications? Racontez-moi donc votre rêve.»
9. Le grand responsable des boissons raconta son rêve à Joseph. Il lui dit: «Dans mon rêve, il y avait un cep de vigne devant moi.
10. Ce cep portait trois sarments. Quand il a bourgeonné, sa fleur s'est développée et ses grappes ont donné des raisins mûrs.
11. La coupe du pharaon était dans ma main. J'ai pris les raisins, je les ai pressés dans la coupe du pharaon et j'ai mis la coupe dans la main du pharaon.»
12. Joseph lui dit: «Voici l'explication. Les trois sarments représentent trois jours.
13. Encore trois jours et le pharaon t'élèvera bien haut et te rétablira dans tes fonctions. Tu mettras la coupe dans la main du pharaon, comme tu en avais l'habitude lorsque tu étais son responsable des boissons.
14. Cependant, souviens-toi de moi quand tu seras heureux et fais preuve de bonté envers moi: parle en ma faveur au pharaon et fais-moi sortir de cette maison.
15. En effet, j'ai été arraché au pays des Hébreux, et même ici je n'ai rien fait qui mérite la prison.»
16. Voyant que Joseph avait donné une explication favorable, le chef des boulangers dit: «Dans mon rêve, il y avait aussi trois corbeilles de pain blanc sur ma tête.
17. Dans la corbeille supérieure, il y avait des plats cuits au four de toute sorte pour le pharaon, et les oiseaux les mangeaient dans la corbeille au-dessus de ma tête.»
18. Joseph répondit: «Voici l'explication. Les trois corbeilles représentent trois jours.
19. Encore trois jours et le pharaon t'élèvera bien trop haut pour toi: il te fera pendre à un bois et les oiseaux mangeront ton corps.»
20. Trois jours plus tard, le jour de son anniversaire, le pharaon organisa un festin pour tous ses serviteurs et il éleva bien haut le grand responsable des boissons ainsi que le chef des boulangers au milieu de ses serviteurs:
21. il rétablit le grand responsable des boissons dans ses fonctions pour qu'il mette la coupe dans la main du pharaon,
22. mais il fit pendre le chef des boulangers, conformément à l'explication que Joseph leur avait donnée.
23. Le grand responsable des boissons ne se souvint pas de Joseph. Il l'oublia.

Versets clefs

Genèse 39

2 L’Eternel fut avec Joseph et la réussite l’accompagna

Genèse 40

8 «N’est-ce pas à Dieu qu’appartiennent les explications? Racontez-moi donc votre rêve.»

Actes 17: 28

En effet, c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être,

Jacques 1. 16-17

16 Ne vous y trompez pas, mes frères et sœurs bien-aimés: 17 tout bienfait et tout don parfait viennent d’en haut; ils descendent du Père des lumières, en qui il n’y a ni changement ni l’ombre d’une variation.

Marc 12: 29-31

29 Jésus répondit: «Voici le premier: Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur 30 et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force. 31 Voici le deuxième: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là.»

Matthieu 22: 37-39

37 Jésus lui répondit: «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. 38 C’est le premier commandement et le plus grand. 39 Et voici le deuxième, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.»

1 Corinthiens 6. 13

Mais le corps n’est pas pour l’immoralité sexuelle

Ephésiens 5. 22-33

22 Femmes, [soumettez-vous] à votre mari comme au Seigneur, 23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise qui est son corps et dont il est le Sauveur. 24 Mais tout comme l’Eglise se soumet à Christ, que les femmes aussi se soumettent en tout à leur mari.

25 Maris, aimez votre femme comme Christ a aimé l’Eglise. Il s’est donné lui-même pour elle 26 afin de la conduire à la sainteté après l’avoir purifiée et lavée par l’eau de la parole, 27 pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable. 28 C’est ainsi que les maris doivent aimer leur femme comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. 29 En effet, jamais personne n’a détesté son propre corps. Au contraire, il le nourrit et en prend soin, tout comme le Seigneur le fait pour l’Eglise 30 parce que nous sommes les membres de son corps, [formés de sa chair et de ses os]. 31 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, s’attachera à sa femme, et les deux ne feront qu’un. 32 Ce mystère est grand, et je dis cela par rapport à Christ et à l’Eglise. 33 Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même et que la femme respecte son mari.

Genèse chapitre 40

23 Le grand responsable des boissons ne se souvint pas de Joseph. Il l’oublia.

Matthieu 7. 16b -18

Cueille-t-on des raisins sur des ronces ou des figues sur des chardons? 17 Tout bon arbre produit de bons fruits, mais le mauvais arbre produit de mauvais fruits. 18 Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.

Psaume n° 1

1 Heureux l’homme qui ne suit pas le conseil des méchants,

qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs

et ne s’assied pas en compagnie des moqueurs,

2 mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel

et la médite jour et nuit!

3 Il ressemble à un arbre planté près d’un cours d’eau:

il donne son fruit en sa saison,

et son feuillage ne se flétrit pas.

Tout ce qu’il fait lui réussit.

4 Les méchants, au contraire,

ressemblent à la paille que le vent disperse.

5 Voilà pourquoi les méchants ne résistent pas lors du jugement,

ni les pécheurs dans l’assemblée des justes.

6 En effet, l’Eternel connaît la voie des justes,

mais la voie des méchants mène à la ruine.

Mots clefs

  • Potiphar
  • Joseph
  • Coucher
  • Adultère
  • Fuir
  • Résister
  • Dieu
  • Prochain
  • Sexualité ; immoralité sexuelle
  • Couple
  • Capacités données par Dieu
  • Couple
  • Intégrité
  • Serviabilité
  • Identité

Liens Connexes

Prédication donnée à:

l’église AB Renens-Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne.

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 et la Bible Segond sont disponible en format Podcast . Cette prédication fait partie d’une série sur le thème Les Josephs de la Bible.

Un frère d’exception peut en cacher un autre – Genèse 38

Un frère d’exception peut en cacher un autre – Genèse 38

prédication Genèse 38 : Patrice Berger, 2022_10_02, église AB Lausanne

titre : Un frère d’exception peut en cacher un autre – Genèse 38

Résumé : Joseph est l’instrument choisi, équipé par Dieu pour faire survivre la lignée de Jacob avec qui Dieu a fait alliance. Les termes de cette alliance vont se préciser tout au long de l’Ancien Testament, jusqu’à l’accomplissement en Jésus-Christ. Mais celui par qui s’accomplissent ces promesses n’est pas Joseph, mais Juda.

Mais où est passé Joseph ?

Aujourd’hui, nous continuons avec ce qui est classiquement appelé l’histoire de Joseph que nous avons commencée à regarder ensemble, la fois précédente, au chapitre 37.

Mais j’ai un problème, le chapitre qui suit ne nous parle absolument pas de Joseph !

Genèse 38

1 A cette époque-là, Juda s’éloigna de ses frères et se retira chez un homme d’Adullam appelé Hira. 2 Là, il vit la fille d’un Cananéen du nom de Shua; il la prit pour femme et eut des relations avec elle. 3 Elle tomba enceinte et mit au monde un fils qu’elle appela Er. 4 Elle tomba enceinte et donna naissance à un fils qu’elle appela Onan. 5 Elle mit de nouveau au monde un fils qu’elle appela Shéla. Juda était à Czib quand elle lui donna naissance.

6 Juda prit pour Er, son fils aîné, une femme du nom de Tamar. 7 Er, le fils aîné de Juda, était méchant aux yeux de l’Eternel et celui-ci le fit mourir. 8 Alors Juda dit à Onan: «Unis-toi à la femme de ton frère, remplis tes devoirs de beau-frère envers elle et donne une descendance à ton frère.» 9 Sachant que cette descendance ne serait pas pour lui, Onan perdait sa semence par terre lorsqu’il devait avoir des relations avec sa belle-sœur, afin de ne pas donner de descendance à son frère. 10 Ce qu’il faisait déplut à l’Eternel, qui le fit aussi mourir. 11 Alors Juda dit à sa belle-fille Tamar: «Reste veuve chez ton père jusqu’à ce que mon fils Shéla soit grand.» Il disait cela parce qu’il avait peur que Shéla ne meure comme ses frères. Tamar s’en alla donc habiter chez son père.

Explication du système du Lévirat

J’interromps la lecture pour quelques explications sur la coutume de l’époque dont il est question ici, qui peut nous choquer, quelques millénaires après et dans notre occident individualiste.

Donner un enfant à la veuve

Quand une épouse devenait veuve sans enfant, il était du devoir d’un des beaux-frères de prendre sa belle-soeur comme épouse pour lui donner un enfant et ce, pour deux raisons :

  • que le nom familial soit conservé (et c’était hyper important à l’époque),
  • que les biens liés aux défunts restent liés à la veuve, la famille survivante pour sa subsistance.

Un vrai engagement jusqu’à ce que l’enfant soit adulte

Ce n’était pas un geste gratuit parce que celui qui prenait sa belle-soeur comme épouse n’héritait pas de ses terres mais c’est le fils qu’il lui donnerait.

Il l’accueillait et la nourrissait, pendant des années, pour rien sur le plan du patrimoine.

(C’est la cas dans l’histoire de Ruth où son plus proche parent ne pouvait pas le faire et que c’est Boaz qui relève le nom de Ruth. Ruth 4. 1-12)

Onan détourne l’idée du lévirat à des fins sexuelles

Ici, Onan prend sa belle-soeur uniquement comme plaisir sexuel mais fait en sorte de ne pas lui donner de descendance.

Juda « tape en touche »

Il reste bien Shéla, mais lui est trop jeune.

Juda laisse entrevoir que quand il sera adulte, il le donnera à Tamar pour qu’elle ait un enfant. Mais par crainte qu’il ne meure, Juda ne lui donnera jamais.

Sans beau-frère, c’est au beau-père de prendre ses responsabilités

À savoir, s’il n’y a pas de beau-frère pour donner un enfant, c’était au beau-père de donner un enfant, en l’occurence, si les fils de Juda en étaient incapables, c’était à Juda de donner un héritier à Tamar.

Garantie sociale de l’époque

Pour nous, ça parait un peu glauque mais c’était vraiment une pratique salvatrice pour éviter à la survivante

  • de tout perdre,
  • de se retrouver SDF

et de finalement être à la merci de plans qui craignent carrément.

Genèse – Chapitre 38

12 Bien des jours passèrent et la fille de Shua qui était la femme de Juda mourut.

Une fois consolé, Juda monta à Thimna vers ceux qui tondaient ses brebis. Il y monta avec son ami Hira l’Adullamite.

13 On annonça à Tamar:

«Ton beau-père monte à Thimna pour tondre ses brebis.»

14 Alors elle retira ses habits de veuve, se couvrit d’un voile dont elle s’enveloppa et elle s’assit à l’entrée d’Enaïm, sur le chemin de Thimna. Elle voyait bien, en effet, que Shéla était devenu grand et qu’elle ne lui était pas donnée en mariage.

15 Juda la vit et la prit pour une prostituée, parce qu’elle avait couvert son visage. 16 Il l’aborda sur le chemin et dit:

«Laisse-moi avoir des relations avec toi.»

Il ignorait en effet que c’était sa belle-fille. Elle dit:

«Que me donneras-tu pour cela?»

17 Il répondit:

«Je t’enverrai un chevreau de mon troupeau.»

Elle dit:

«Donne-moi un gage jusqu’à ce que tu l’envoies.»

18 Il répondit:

«Quel gage te donnerai-je?»

Elle dit:

«Ton sceau, ton cordon et le bâton que tu tiens.»

Il les lui donna.

Puis il s’unit à elle et elle tomba enceinte de lui. 19 Elle se leva et s’en alla. Elle retira son voile et remit ses habits de veuve.

20 Juda envoya le chevreau par l’intermédiaire de son ami l’Adullamite pour reprendre le gage à la femme, mais celui-ci ne la trouva pas.

21 Il interrogea les habitants de l’endroit en disant:

«Où est la prostituée qui se tenait à Enaïm, sur le chemin?»

Ils répondirent:

«Il n’y a jamais eu ici de prostituée sacrée.»

(L’adoration des divinités païennes était fréquemment liée à de la prostitution, où, par exemple, la fertilité était célébrée de cette manière, en couchant avec des « prostituées sacrées ».)

22 Il retourna vers Juda et dit:

«Je ne l’ai pas trouvée, et même les habitants de l’endroit ont dit: ‘Il n’y a jamais eu ici de prostituée sacrée.’»

23 Juda dit:

«Qu’elle garde ce qu’elle a, sinon nous nous exposerions au mépris. J’ai envoyé ce chevreau et tu ne l’as pas trouvée.»

24 Environ trois mois plus tard, on vint annoncer à Juda:

«Ta belle-fille Tamar s’est prostituée et la voilà même enceinte à la suite de sa prostitution.»

Juda dit:

«Faites-la sortir et qu’elle soit brûlée.»

25 Comme on l’amenait dehors, elle fit dire à son beau-père:

«C’est de l’homme à qui ces objets appartiennent que je suis enceinte.»

Elle ajouta:

«Reconnais donc à qui appartiennent ce sceau, ce cordon et ce bâton.»

26 Juda les reconnut et dit:

«Elle est moins coupable que moi, puisque je ne l’ai pas donnée à mon fils Shéla.»

Cependant, il n’eut plus de relations sexuelles avec elle.

27 Quand ce fut pour elle le moment d’accoucher, voici qu’il y avait des jumeaux dans son ventre.

28 Pendant l’accouchement il y en eut un qui présenta la main.

La sage-femme la prit et y attacha un fil cramoisi en disant:

«Celui-ci sort le premier.»

29 Cependant, il retira la main et c’est son frère qui sortit. Alors la sage-femme dit:

«Quelle brèche tu t’es ouverte!» et on l’appela Pérets.

30 Ensuite sortit son frère, celui qui avait à la main le fil cramoisi, et on l’appela Zérach.

Un chapitre capital

N’est-ce pas un chapitre magnifique ? La Bible nous assure qu’il est tout aussi inspiré que :

Jean 3. 16

En effet, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.

2 Timothée 3. 16

16 Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, 17afin que l’homme de Dieu soit formé et équipé pour toute œuvre bonne.

Même plus, sans ce chapitre, il n’y aurait jamais eu Jean 3. 16.

Juda par qui les promesses faites aux patriarches s’accomplissent

Rappel : L’histoire de Joseph ne parle pas uniquement de Joseph.

D’ailleurs c’est intéressant, si le coeur de l’intérêt des derniers chapitres du livre de la Genèse était de mettre uniquement en avant Joseph, nous aurions un gros problème de compréhension avec ce chapitre 38.

Que viendrait-il faire là ?

Mais la fin de la Genèse nous parle bien plus de la lignée de Jacob avec qui Dieu a fait alliance. Les termes de cette alliance vont se préciser tout au long de l’Ancien Testament jusqu’à l’accomplissement en Jésus-Christ.

Mais celui par qui s’accomplissent ces promesses n’est pas Joseph,

mais Juda.

Juda, un pourri avec son frère

Et Juda nous le connaissons, il en était question au chapitre précédent,

c’est lui qui a eu la « brillante » idée de vendre son frère Joseph comme esclave !

Genèse 37

26 Juda dit alors à ses frères:

«Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang ?

Juda, un pourri avec sa belle fille

Non seulement, sa fourberie s’exprime avec Joseph mais elle s’exprime à nouveau avec Tamar sa belle fille !

Juda quitte le clan

Déjà le fait d’avoir quitté le clan familial est plutôt un geste négatif d’indépendance. À l’époque la solidarité familiale était assez centrale.

Certes pour nous, ça ne nous parle pas beaucoup, mais pour l’époque c’est plutôt un méga-affront…

Juda « oublie »

Puis Juda « oublie volontairement » de lui donner Shéla pour qu’il lui donne un enfant.

Moeurs open

Juda a aussi des moeurs assez open, il croise une prostituée, tranquille, si ça peut se faire, il le fait…

Bûcher

Après avoir délaissé sa belle-fille, il n’hésite pas à la faire amener au bûcher parce qu’elle est enceinte (et que lui a tout fait pour lui refuser ce minimum familial).

Une bonne pourriture

Comme pourriture, on en a une bonne !

Revirement

Cependant le chapitre ne finit pas sur cette note tragique, il y a plusieurs belles choses…

Erreur reconnue publiquement

Juda reconnaît publiquement son erreur (Genèse 38. 26).

À partir de ce moment, nous verrons que ce n’est plus du tout le même homme.

C’est une forme de repentance (pas pour Christ, mais par rapport à sa vie jusqu’à ce jour).

Des enfants pour Tamar

A l’issue de son plein gré, Juda donne une ligné à Tamar, et même coup double !!

Tamar trajectoire éternelle

Mais plus que cela, Tamar la délaissée devient une femme dont la portée est éternelle et son fils Pérets aussi. On les retrouve les deux dans la généalogie de Christ.

Regardez avec moi en Matthieu 1. 2-3 & 16

2 Abraham eut pour fils Isaac; Isaac eut Jacob; Jacob eut Juda et ses frères; 3 Juda eut Pérets et Zérach de Tamar; Pérets eut Hetsrom […] 16b de laquelle est né Jésus, qu’on appelle le Christ.

Dans une généalogie à l’époque de Matthieu, on ne met jamais une femme, que des noms d’hommes. Le Saint-Esprit révolutionne le genre et exprime ce que Dieu a voulu :

Il voulait que soit consignée Tamar, celle qui était délaissée est à jamais liée dans la généalogie de Christ.

Grandeurs et décadences de l’humanité représentées

Dieu ne nous ferait-Il pas un clin d’oeil en disant que Jésus par sa lignée représente toute la grandeur et la bassesse de l’humanité ?

Oui, dans la lignée de Jésus nous avons

  • des rois brillants,
  • mais nous avons aussi des femmes, ce qui est totalement inconvenant pour une généalogie à l’époque !

Et d’autant plus des femmes dont le parcours de vie a été dramatique pendant un bon bout de temps.

  • Tamar (belle-fille délaissée),
  • Rahab, une prostituée étrangère (une ennemie des Hébreux),
  • Ruth, une veuve étrangère (elle était Moabite).

Jésus ne fait pas semblant en représentant l’humanité, Il la porte dans sa filiation.

Par Jésus, nous sommes tous représentés réellement :

  • femme,
  • homme,
  • quel que soit notre parcours…

Repentance toujours possible pour Dieu

Juda est un bel exemple de repentance possible, quoique nous ayons fait.

Il n’y a aucun obstacle vis-à-vis de Dieu,

  • pour venir
  • ou revenir à Lui.

Mais pas toujours pour nous

  • Seuls notre orgueil et notre égocentrisme sont les obstacles que nous aimons chérir pour ne pas venir ou ne pas revenir à Lui.

Une repentance qui n’en reste pas juste aux mots

À partir de ce moment, Juda va montrer un tout autre visage et sera le précurseur de la substitution parfaitement réalisée par quelqu’un de sa lignée : Christ.

Une vie entière change d’orientation

Pour rappel, la repentance est un changement profond dans les pensées, la personne repentante choisit de transformer radicalement

  • sa conduite,
  • l’orientation toute entière de sa vie,

en ayant pris conscience de son péché, de sa volonté d’y renoncer, pour adopter un nouveau comportement, une nouvelle perspective de vie tournée vers Dieu.

Dans le Nouveau Testament, nous voyons Jean-Baptiste prêcher et baptiser pour marquer cette repentance.

Et s’accompagnait alors, l’encouragement à changer de vie.

Luc 3. 7-14

Il disait donc aux foules qui venaient se faire baptiser par lui: «Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir?

8 Produisez donc des fruits qui confirment votre changement d’attitude et ne vous mettez pas à dire en vous-mêmes:

‘Nous avons Abraham pour ancêtre!’ En effet, je vous déclare que de ces pierres Dieu peut faire naître des descendants à Abraham.

9 Déjà la hache est mise à la racine des arbres: tout arbre qui ne produit pas de bons fruits sera donc coupé et jeté au feu.»

10 La foule l’interrogeait:

«Que devons-nous donc faire?»

11 Il leur répondit:

«Que celui qui a deux chemises partage avec celui qui n’en a pas, et que celui qui a de quoi manger fasse de même.»

12 Des collecteurs d’impôts vinrent aussi pour se faire baptiser; ils lui dirent:

«Maître, que devons-nous faire?»

13 Il leur répondit:

«N’exigez rien de plus que ce qui vous a été ordonné.»

14 Des soldats aussi lui demandèrent:

«Et nous, que devons-nous faire?»

Il leur répondit:

«Ne commettez ni extorsion ni tort envers personne et contentez-vous de votre solde.»

La repentance est concrète.

Il n’y a pas de vraie ou de fausse repentance.

La repentance se voit dans la vie de celui qui se repent.

Et cela va se voir dans la vie de Juda.

La repentance pour Christ

Il en est de même pour nous par Christ

Actes 3. 19

Changez donc d’attitude et convertissez-vous pour que vos péchés soient effacés!

Par Christ rien n’est jamais figé !

La balle est dans notre camp avec Son aide !

Passage Biblique / Versets clefs

Genèse 38 / Bible Segond21

1. A cette époque-là, Juda s'éloigna de ses frères et se retira chez un homme d'Adullam appelé Hira.
2. Là, il vit la fille d'un Cananéen du nom de Shua; il la prit pour femme et eut des relations avec elle.
3. Elle tomba enceinte et mit au monde un fils qu'elle appela Er.
4. Elle tomba enceinte et donna naissance à un fils qu'elle appela Onan.
5. Elle mit de nouveau au monde un fils qu'elle appela Shéla. Juda était à Czib quand elle lui donna naissance.
6. Juda prit pour Er, son fils aîné, une femme du nom de Tamar.
7. Er, le fils aîné de Juda, était méchant aux yeux de l'Eternel et celui-ci le fit mourir.
8. Alors Juda dit à Onan: «Unis-toi à la femme de ton frère, remplis tes devoirs de beau-frère envers elle et donne une descendance à ton frère.»
9. Sachant que cette descendance ne serait pas pour lui, Onan perdait sa semence par terre lorsqu'il devait avoir des relations avec sa belle-soeur, afin de ne pas donner de descendance à son frère.
10. Ce qu'il faisait déplut à l'Eternel, qui le fit aussi mourir.
11. Alors Juda dit à sa belle-fille Tamar: «Reste veuve chez ton père jusqu'à ce que mon fils Shéla soit grand.» Il disait cela parce qu'il avait peur que Shéla ne meure comme ses frères. Tamar s'en alla donc habiter chez son père.
12. Bien des jours passèrent et la fille de Shua qui était la femme de Juda mourut. Une fois consolé, Juda monta à Thimna vers ceux qui tondaient ses brebis. Il y monta avec son ami Hira l'Adullamite.
13. On annonça à Tamar: «Ton beau-père monte à Thimna pour tondre ses brebis.»
14. Alors elle retira ses habits de veuve, se couvrit d'un voile dont elle s'enveloppa et elle s'assit à l'entrée d'Enaïm, sur le chemin de Thimna. Elle voyait bien, en effet, que Shéla était devenu grand et qu'elle ne lui était pas donnée en mariage.
15. Juda la vit et la prit pour une prostituée, parce qu'elle avait couvert son visage.
16. Il l'aborda sur le chemin et dit: «Laisse-moi avoir des relations avec toi.» Il ignorait en effet que c'était sa belle-fille. Elle dit: «Que me donneras-tu pour cela?»
17. Il répondit: «Je t'enverrai un chevreau de mon troupeau.» Elle dit: «Donne-moi un gage jusqu'à ce que tu l'envoies.»
18. Il répondit: «Quel gage te donnerai-je?» Elle dit: «Ton sceau, ton cordon et le bâton que tu tiens.» Il les lui donna. Puis il s'unit à elle et elle tomba enceinte de lui.
19. Elle se leva et s'en alla. Elle retira son voile et remit ses habits de veuve.
20. Juda envoya le chevreau par l'intermédiaire de son ami l'Adullamite pour reprendre le gage à la femme, mais celui-ci ne la trouva pas.
21. Il interrogea les habitants de l'endroit en disant: «Où est la prostituée qui se tenait à Enaïm, sur le chemin?» Ils répondirent: «Il n'y a jamais eu ici de prostituée sacrée.»
22. Il retourna vers Juda et dit: «Je ne l'ai pas trouvée, et même les habitants de l'endroit ont dit: 'Il n'y a jamais eu ici de prostituée sacrée.'»
23. Juda dit: «Qu'elle garde ce qu'elle a, sinon nous nous exposerions au mépris. J'ai envoyé ce chevreau et tu ne l'as pas trouvée.»
24. Environ trois mois plus tard, on vint annoncer à Juda: «Ta belle-fille Tamar s'est prostituée et la voilà même enceinte à la suite de sa prostitution.» Juda dit: «Faites-la sortir et qu'elle soit brûlée.»
25. Comme on l'amenait dehors, elle fit dire à son beau-père: «C'est de l'homme à qui ces objets appartiennent que je suis enceinte.» Elle ajouta: «Reconnais donc à qui appartiennent ce sceau, ce cordon et ce bâton.»
26. Juda les reconnut et dit: «Elle est moins coupable que moi, puisque je ne l'ai pas donnée à mon fils Shéla.» Cependant, il n'eut plus de relations sexuelles avec elle.
27. Quand ce fut pour elle le moment d'accoucher, voici qu'il y avait des jumeaux dans son ventre.
28. Pendant l'accouchement il y en eut un qui présenta la main. La sage-femme la prit et y attacha un fil cramoisi en disant: «Celui-ci sort le premier.»
29. Cependant, il retira la main et c'est son frère qui sortit. Alors la sage-femme dit: «Quelle brèche tu t'es ouverte!» et on l'appela Pérets.
30. Ensuite sortit son frère, celui qui avait à la main le fil cramoisi, et on l'appela Zérach.

Mots clefs

  • Juda
  • Lignée de Juda
  • Tamar
  • Pérets
  • Jésus
  • Généalogie
  • Lévirat
  • Onan
  • Veuve
  • Prostitution
  • Repentance

Liens Connexes

Prédication donnée à:

l’église AB Renens-Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne.

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 et la Bible Segond sont disponible en format Podcast . Cette prédication fait partie d’une série sur le thème Les Josephs de la Bible.

Cataclysme par favoritisme familial – Genèse 37

Cataclysme par favoritisme familial – Genèse 37

prédication Genèse 37 : Patrice Berger, 2022_09_25, église AB Lausanne

titre : Cataclysme par favoritisme familial – Genèse 37

Résumé : L’histoire de Joseph est connue universellement à raison. Son parcours de vie à rebondissements semble être un scénario de film d’Hollywood. Cependant, à y regarder de plus près, ces derniers chapitres de la Genèse ne parlent pas en premier de Joseph.

Un musulman doit lire la Torah et les évangiles 

Fouhad – une connaissance libanaise qui parle, lit, écrit couramment l’arabe classique, et donc qui lit et connait réellement le Coran – m’a dit que pour être un vrai musulman, il faut avoir lu entre autres la Torah et les évangiles.

(Le Coran 5:68) “Ô gens du Livre, vous ne tenez sur rien, tant que vous ne vous conformez pas à la Torah (Ancien Testament) et à l’évangile et à ce qui vous a été descendu de la part de votre Seigneur.” .” Et certes, ce qui t’a été descendu de la part de ton Seigneur va accroître beaucoup d’entre eux en rébellion et en mécréance. Ne te tourmente donc pas pour les gens mécréants. …”

Importance de Joseph

Il m’a souligné la part importante que prend l’histoire de Joseph (celui de l’Ancien Testament) dans la foi musulmane.

Une sourate, la 12, est d’ailleurs consacrée à l’histoire de Joseph.

Réconciliation

Mahomet prend d’ailleurs appui sur l’histoire de Joseph pour prôner la réconciliation avec ses adversaires vaincus.

Comme Joseph l’a fait avec ses frères, lui le fait avec ses adversaires vaincus.

« Je dis comme a dit mon frère Joseph : Quaucun reproche ne vous soit fait aujourdhui ; que Dieu vous pardonne ! Il est le plus miséricordieux de ceux qui font miséricorde. »

Echo universel de Joseph

Je ne suis absolument pas un spécialiste du Coran, mais ce que je relève, c’est que le vécu de Joseph a un écho important dans l’humanité.

Qu’en dit la Bible ?

Et je vous propose de regarder, dans cette nouvelle série, ce que la Bible, la source (écrite bien avant le Coran), veut nous indiquer au travers du vécu de Joseph…

Joseph est-il le sujet de fond de la fin de la Genèse ?

En fait, la Bible, avec la fin du livre de la Genèse, ne nous parle pas temps de l’histoire de Joseph, mais d’un autre sujet. Regardez avec moi :

Esaü

Chapitre 36. 1

1 Voici la lignée d’Esaü, c’est-à-dire Edom.

Jacob

Chapitre 37. 2

2 Voici la lignée de Jacob.

La fin de la Genèse

Le chapitre 49

Il clôt cet épisode sur la lignée de Jacob avec les bénédictions données à ses enfants.

Fin de la Genèse

Chapitre 50

Et pour autant, le livre de la Genèse se termine avec Joseph.

Que comprendre ?

Comment comprendre ce parcours de vie ?

Regarder dans le NT

Le bon réflexe pour alimenter notre compréhension est de voir à la lumière du Nouveau Testament, après la victoire de Christ par la résurrection ; voyons ce qui nous est indiqué pour éclairer notre compréhension, la signification de ce parcours exceptionnel vécu par Joseph.

Pas de lien entre Joseph (de l’AT) et Jésus

En regardant de plus près dans le Nouveau Testament, nous voyons qu’il n’y aucun lien entre Joseph et Jésus et que les deux textes sont presque uniques.

Actes 7. 9-19

9 Les patriarches, jaloux de Joseph, l’ont vendu pour qu’il soit emmené en Egypte, mais Dieu était avec lui 10 et l’a délivré de toutes ses détresses. Il lui a donné la sagesse et la grâce devant le pharaon, le roi d’Egypte, qui l’a établi gouverneur de l’Egypte et de toute sa maison. 11 Il est alors survenu une famine dans toute l’Egypte et en Canaan. La détresse était grande et nos ancêtres ne trouvaient pas de quoi manger. 12 Jacob a appris qu’il y avait du blé en Egypte et il y a envoyé nos ancêtres une première fois. 13 La deuxième fois, Joseph s’est fait reconnaître par ses frères et le pharaon a ainsi appris quelle était son origine. 14 Puis Joseph a envoyé chercher son père Jacob et toute sa famille, composée de 75 personnes. 15Jacob est descendu en Egypte, où il est mort, ainsi que nos ancêtres. 16 Leurs corps ont été transportés à Sichem et déposés dans le tombeau qu’Abraham avait acheté à prix d’argent aux fils d’Hamor à Sichem.

17 Le temps où devait s’accomplir la promesse que Dieu avait faite à Abraham approchait, et le peuple a grandi et augmenté en nombre en Egypte 18 jusqu’à la venue d’un autre roi, qui n’avait pas connu Joseph. 19 Ce roi s’en est pris avec perfidie à notre peuple et a maltraité nos ancêtres au point de leur faire abandonner leurs enfants pour qu’ils ne survivent pas.

Indices

Nous avons quelques indications intéressantes (Actes 7. 9-10)

  • Dieu était avec lui et l’a délivré de toutes ses détresses.
  • Il lui a donné la sagesse et la grâce devant le pharaon, le roi d’Egypte.

Hébreux 11. 21-22

21 C’est par la foi que Jacob, au moment de sa mort, a béni chacun des fils de Joseph et s’est prosterné, appuyé sur l’extrémité de son bâton.

22 C’est par la foi que Joseph, à la fin de sa vie, a fait mention de la sortie d’Egypte des Israélites et a donné des ordres au sujet de ses ossements.

Orientation de compréhension grâce au NT

Ces indications du Nouveau Testament vont dans le sens que le vécu de Joseph montre comment Dieu a veillé sur la lignée de Jacob, malgré les intrigues, les difficultés, les trahisons,

  • en veillant sur Joseph,
  • en l’équipant

pour qu’il soit la personne-ressource au moment où la lignée, avec laquelle Dieu a fait des alliances, est en difficulté.

Lignée qui ne restera pas en Égypte.

Vie explosive de famille

La lignée de Jacob, plutôt le clan de Jacob (75 personnes nous indique le livre des Actes chapitre 7), a une vie de famille explosive, c’est ce que nous allons voir en lisant le chapitre 37 de la Genèse.

Genèse – Chapitre 36

36 Voilà pour Esaü, l’ancêtre des Edomites.

Genèse – Chapitre 37

1 Quant à Jacob, il s’installa dans le pays de Canaan, là où son père avait séjourné.

2 Voici la lignée de Jacob.

A l’âge de 17 ans, Joseph prenait soin du troupeau avec ses frères. Le garçon était en compagnie des fils de Bilha et de Zilpa, les femmes de son père, et il rapportait leurs mauvais propos à leur père. 3 Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils parce qu’il l’avait eu dans sa vieillesse, et il lui fit un habit de plusieurs couleurs. 4 Ses frères remarquèrent que leur père l’aimait plus qu’eux tous et se mirent à le détester. Ils étaient incapables de lui parler sans agressivité.

La Bible ne nous donne pas l’indication de la tenue de Joseph pour nous faire part de la mode vestimentaire de l’époque mais pour indiquer qu’il y a là-derrière un geste fort.

D’après ce que l’on peut recueillir au niveau archéologique, il y a plusieurs degrés de significations.

Celui qui portait un tel vêtement était dégagé de certaines tâches domestiques habituelles. En raison de cela, Joseph n’est plus avec ses frères comme berger des troupeaux de la famille.

D’autres remarquent que pour les peuples nomades, seules deux personnes portent des vêtements de ce type, le chef de clan et son héritier.

Tous les observateurs s’accordent à dire que c’était un signe d’exception, de notable, de dignitaire.

Ça explique mieux pourquoi les autres frères de Joseph ne l’ont pas accepté…

Genèse – Chapitre 37

5 Joseph fit un rêve, et il le raconta à ses frères qui le détestèrent encore plus. 6 Il leur dit: «Ecoutez donc le rêve que j’ai fait! 7 Nous étions en train d’attacher des gerbes au milieu des champs, et voici que ma gerbe s’est dressée et est même restée debout. Vos gerbes l’ont alors entourée et se sont prosternées devant elle.» 8Ses frères lui dirent: «Est-ce que tu vas vraiment régner sur nous? Est-ce que tu vas nous gouverner?» Ils le détestèrent encore plus à cause de ses rêves et de ses paroles.

9 Joseph fit encore un autre rêve, et il le raconta à ses frères. Il dit: «J’ai fait encore un rêve: le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi.» 10 Il le raconta à son père et à ses frères. Son père lui fit des reproches et lui dit: «Que signifie le rêve que tu as fait? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner jusqu’à terre devant toi?» 11 Ses frères se montrèrent jaloux de lui, mais son père garda le souvenir de cela.

12 Les frères de Joseph étaient allés s’occuper du troupeau de leur père à Sichem. 13 Israël dit à Joseph: «Tes frères ne s’occupent-ils pas du troupeau à Sichem? Vas-y! Je veux t’envoyer vers eux.» Il lui répondit: «Me voici!» 14 Israël lui dit: «Va donc voir si tes frères sont en bonne santé et si le troupeau est en bon état; tu m’en rapporteras des nouvelles.» Il le fit ainsi partir de la vallée d’Hébron. Joseph se rendit à Sichem. 15 Un homme le rencontra alors qu’il errait dans la campagne et lui demanda: «Que cherches-tu?» 16 Joseph répondit: «Ce sont mes frères que je cherche. Dis-moi donc où ils gardent le troupeau.» 17 L’homme dit: «Ils sont partis d’ici. En effet, je les ai entendus dire: ‘Allons à Dothan.’» Joseph partit sur les traces de ses frères, et il les trouva à Dothan.

18 Ils le virent de loin et, avant qu’il ne soit près d’eux, ils complotèrent de le faire mourir. 19 Ils se dirent l’un à l’autre: «Voici le rêveur qui arrive! 20 Allons-y maintenant! Tuons-le et jetons-le dans une des citernes. Nous dirons qu’une bête féroce l’a dévoré et nous verrons ce que deviendront ses rêves.» 21 Ruben entendit cela et il le délivra de leurs mains. Il dit: «N’attentons pas à sa vie!» 22 Il leur dit encore: «Ne versez pas de sang! Jetez-le dans cette citerne qui est dans le désert et ne portez pas la main contre lui!» Il avait l’intention de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père.

23 Lorsque Joseph fut arrivé vers ses frères, ils le dépouillèrent de son habit, de l’habit de plusieurs couleurs qu’il portait. 24 Ils s’emparèrent de lui et le jetèrent dans la citerne. Celle-ci était vide: il n’y avait pas d’eau. 25 Ils s’assirent ensuite pour manger. Levant les yeux, ils virent une caravane d’Ismaélites qui venaient de Galaad. Leurs chameaux étaient chargés d’aromates, de baume et de myrrhe qu’ils transportaient en Egypte. 26 Juda dit alors à ses frères: «Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang? 27 Venez, vendons-le aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui, car il est notre frère, il est de notre chair.» Ses frères l’écoutèrent. 28 Au passage des marchands madianites, ils tirèrent et firent remonter Joseph de la citerne, et ils le vendirent pour 20 pièces d’argent aux Ismaélites qui l’emmenèrent en Egypte.

29 Lorsque Ruben revint à la citerne, il constata que Joseph n’y était plus. Il déchira ses vêtements, 30 retourna vers ses frères et dit: «Il n’est plus là! Et moi, où puis-je aller?» 31 Ils prirent alors l’habit de Joseph, tuèrent un bouc et plongèrent l’habit dans le sang. 32 Ils envoyèrent l’habit de plusieurs couleurs à leur père avec ce message: «Voici ce que nous avons trouvé. Reconnais donc si c’est l’habit de ton fils ou non.»

33 Jacob le reconnut et dit: «C’est l’habit de mon fils! Une bête féroce l’a dévoré, Joseph a été mis en pièces!» 34 Jacob déchira ses vêtements, il mit un sac sur sa taille et il mena longtemps le deuil sur son fils. 35 Tous ses fils et toutes ses filles vinrent pour le consoler, mais il refusait d’être consolé. Il disait: «C’est dans le deuil que je descendrai vers mon fils au séjour des morts», et il pleurait son fils.

36 Quant aux Madianites, ils vendirent Joseph en Egypte à Potiphar, un officier du pharaon qui était chef des gardes.

Deux Ironies

Il y a deux ironies dans ce texte :

1)

  • Jacob a dupé son père Isaac, en se déguisant en Esaü pour avoir la bénédiction, le droit d’aînesse.
  • Jacob est dupé par ses fils qui maquillent la tunique de Joseph dans le sang pour faire croire à sa disparition.

2)

  • Joseph est vendu en tant qu’esclave.
  • La lignée de Jacob sera esclave.

Ironie ou justice divine ?

N’est-ce qu’ironique ?

Est-ce un aspect de la justice de Dieu ?

Oui Dieu est grâce, amour, bienveillance, et en même temps, Il est  de la même manière, juste…

Si on regarde la vie de David, ses péchés –

.  adultère (2 Samuel 11 et 12),

  • dû au recensement interdit par Dieu (2 Samuel 24)
  • même s’il y a eu repentance,
  • même si Dieu a continué à veiller sur David

ont eu des conséquences.

Que le Seigneur nous aide à méditer sur ce sujet avec l’aide de Son Esprit et que nous soyons encouragés à conduire nos vies en toute clarté.

Que penser de l’attitude de Joseph ?

L’évaluation de l’attitude de Joseph dans ce chapitre n’est pas évidente. , il n’y a pas d’indications dans la Bible qui puissent nous éclairer.

Jamais de héros humains dans la Bible

Pas de héros humains dans la Bible, hormis Jésus qui était parfait !

Tous les grands personnages dont nous avons un écho dans la Bible sont pécheurs comme vous et moi :

« tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. »

Romains 3. 23

Attention à la manière de transmettre les histoires bibliques

Attention dans l’enseignement que nous transmettons !

Ne faisons pas de David, de Joseph, de Gédéon ou d’autres, des héros de la Bible quand nous partageons la parole de Dieu, car quand nos auditeurs lisent plus tard ce qui est marqué dans la Bible, ils peuvent y découvrir des choses pas très reluisantes dans leurs vies.

Nos lecteurs pourraient alors se trouver dupés et être déstabilisés, alors que c’est la manière dont on a enjolivé l’un ou l’autre personnage biblique qui est en cause.

Le seul héros de la Bible, c’est Dieu !

Si Joseph montera des aspects remarquables dans sa vie, des aspects à imiter, il demeure pécheur comme vous et moi…

Que penser de Joseph ?

Deux pistes de réflexions pour ce chapitre de Joseph : il fallait que les rêves soient connus, la suite de l’histoire nous le montrera. (D’ailleurs Jacob enregistre bien l’importance de ces rêves verset 11).

Cependant, fallait-il que cela soit révélé à la cantonade, alors que Joseph était déjà l’objet de la crispation, de l’agressivité de ses frères ?

Fallait-il que Joseph rapporte tous les travers de ses frères à son père ?

Favoritisme à bannir

Toujours est-il que le favoritisme démontré par Jacob pour Joseph, vis-à-vis de tous les autres frères, est une mauvaise idée.

Les victimes deviennent les bourreaux

Quelqu’un, que je connais très bien, a été témoin, pendant ses études dinfirmières, des « vacheries » de certaines infirmières diplômées en place depuis des années.

Mais le pire c’est qu’une fois diplômées, celles qui avaient été victimes de ces choses pas très gentilles quand elles étaient étudiantes, reproduisaient les mêmes « vacheries » qu’elles dénonçaient et subissaient quand elles étaient étudiantes

Jacob victime de favoritisme, reproduit la même chose plus tard

Jacob fait la même chose.

Il sait très bien ce que ça représente de ne pas être le fils préféré,  parce que son père Isaac préférait son frère Esaü ; c’est à ce titre que Jacob a rusé pour obtenir les bénédictions d’Isaac (Genèse 27. 1-40).

Jacob en connaissait les conséquences :

  • exil (Genèse 27. 41 – 31) et
  • crainte de vendetta de la part d’Esaü (Genèse 32).

Et il reproduit les mêmes choses dans sa famille : le favoritisme à l’endroit de Joseph est à l’origine de toute la crispation qui va dégénérer jusqu’à un projet de meurtre pour Joseph.

Le favoritisme dans une famille est un poison  familial mortel !

À nous de faire attention

Pourrions-nous en retirer quelque chose, en tant que parents, grands-parents, oncles et tantes ?

Valeurs auxquelles nous sommes attachés

Il est sûr qu’en fonction de nos caractères, des valeurs auxquelles nous attachons beaucoup d’importance, nous allons être plus sensibles à leurs expressions dans la vie des petits qui nous sont proches.

Si j’aime manger proprement, si je suis affectueux/affectueuse, si je suis sportif/sportive, si je suis académique, si je suis manuel/manuelle, j’aurais une forte tendance à aimer ceux qui le sont…

Naissance

Si la naissance a été attendue ou délicate, nous allons avoir tendance à avoir une affection particulière qui peut se transformer en préférence…

Handicap

Si l’enfant a un handicap.

Une de mes filleules est trisomique, elle est si gentille, la pauvre ! Rien du tout, c’est une coquine qui peut être une tornade, si elle n’a pas le même cadre que ses autres frère et soeur.

Deux bonnes nouvelles

Bien évidement, nous ne sommes pas des flèches et certainement que nous n’avons pas toujours été justes dans ce domaine, parce que nous sommes déchus et pécheurs.

On peut demander pardon à nos enfants et on peut pardonner à nos parents.

1) Nous appuyer sur Christ et l’appui de Son Esprit pour viser l’équilibre divin et c’est un vrai sujet que nous pouvons remettre dans la prière.

2) Si nous sommes deux, en tant que parents ou grands-parents, que Dieu nous aide à nous équilibrer et à nous encourager ensemble en ce sens.

Qu’est-ce que j’apprends de Dieu ?

Le texte biblique n’est pas là en premier pour nous raconter des histoires passées ou pour de nous, mais en tout premier, la Bible nous parle de Dieu.

Qu’est-ce que j’apprends de Dieu ? Ici dans ce texte, Il n’est pas beaucoup cité, voire pas du tout.

Cependant, les deux rêves de Joseph sont clairement donnés par Dieu, la suite nous le montrera.

Dieu donne deux indications à Joseph et, par ricochet, à tout le clan de ce qu’Il fera…

  • Le premier rêve est un peu énigmatique, au moment où il est donné à Joseph, mais on comprend l’élévation de Joseph vis-à-vis de ses  frères ;
  • la signification du deuxième a été saisie par Jacob (Genèse 37. 10). Joseph sera élevé au-dessus de tous le clan, à un rang qui contraint le reste du clan à la déférence.
  • Dieu l’annonce et
  • Il le fera,

quoique les hommes décident ou font.

Dieu sait à l’avance.

Dieu est souverain.

Dieu a la capacité de cette souveraineté.

Quoique les frères aient eu l’intention de faire, quoique les frères aient fait ou quoique Joseph fasse, Dieu accomplira ce qu’Il a prévu.

Dieu fait ce qu’Il a décidé

Ces aspects de la personnalité de Dieu nous dépassent,

  • Sa toute connaissance,
  • Sa toute capacité,

malgré les choix personnels des hommes.

En même temps Dieu tient compte des choix humains

Et en même temps, nous voyons que nos décisions ont des conséquences.

Nous voyons dans toute la Bible que Dieu attend que nous fassions les meilleurs choix.

Ces deux faits soulignent la grandeur de Dieu. Dans notre compréhension limitée, parce que nous sommes créés, nous n’arrivons pas à concilier la toute connaissance de Dieu et notre liberté de choix.

Mais pour Dieu, ces deux aspects qui semblent opposés ne posent aucun problème.

Il serait vain d’essayer de comprendre !

En revanche, quel bonheur d’être dans la main de Celui qui connaît tout d’avance et qui connaît tout d’avance de… ma vie, pour que je puisse m’abandonner à Lui, pour que je puisse entrer dans les choses qu’Il a de tous temps prévues pour moi.

Il a prévu quelque chose de particulier pour Joseph qui va être l’outil humain permettant à la lignée de Jacob de survivre et vivre, ainsi que  tout le peuple égyptien !

Et, pour autant, la vie de Joseph ne se déroule pas d’une manière triomphante, en tous cas pas au début…

Choix des autres

Il subit les mauvais choix de ses frères ; à la fin de ce chapitre, il est déporté comme esclave dans un pays étranger.

Choix personnels de Joseph

Pour autant, Joseph devra faire des choix personnels, en phase avec Dieu ou faire des choix inverses.

Joseph devra prendre des décisions qui auront des conséquences dans la direction de sa vie.

Nos choix personnels

Dieu connaît tout aussi bien nos vies.

Dieu désire que nous prenions Ses meilleures décisions.

Que nous puissions, à tous les moments de la vie, nous appuyer

  • sur Christ,
  • sur Son Esprit,

pour que nous rentrions dans la plus belle partition qu’Il nous destine.

Passage Biblique

Genèse 37 / Bible Segond21

1. Quant à Jacob, il s'installa dans le pays de Canaan, là où son père avait séjourné.
2. Voici la lignée de Jacob. A l'âge de 17 ans, Joseph prenait soin du troupeau avec ses frères. Le garçon était en compagnie des fils de Bilha et de Zilpa, les femmes de son père, et il rapportait leurs mauvais propos à leur père.
3. Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils parce qu'il l'avait eu dans sa vieillesse, et il lui fit un habit de plusieurs couleurs.
4. Ses frères remarquèrent que leur père l'aimait plus qu'eux tous et se mirent à le détester. Ils étaient incapables de lui parler sans agressivité.
5. Joseph fit un rêve, et il le raconta à ses frères qui le détestèrent encore plus.
6. Il leur dit: «Ecoutez donc le rêve que j'ai fait!
7. Nous étions en train d'attacher des gerbes au milieu des champs, et voici que ma gerbe s'est dressée et est même restée debout. Vos gerbes l'ont alors entourée et se sont prosternées devant elle.»
8. Ses frères lui dirent: «Est-ce que tu vas vraiment régner sur nous? Est-ce que tu vas nous gouverner?» Ils le détestèrent encore plus à cause de ses rêves et de ses paroles.
9. Joseph fit encore un autre rêve, et il le raconta à ses frères. Il dit: «J'ai fait encore un rêve: le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi.»
10. Il le raconta à son père et à ses frères. Son père lui fit des reproches et lui dit: «Que signifie le rêve que tu as fait? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner jusqu'à terre devant toi?»
11. Ses frères se montrèrent jaloux de lui, mais son père garda le souvenir de cela.
12. Les frères de Joseph étaient allés s'occuper du troupeau de leur père à Sichem.
13. Israël dit à Joseph: «Tes frères ne s'occupent-ils pas du troupeau à Sichem? Vas-y! Je veux t'envoyer vers eux.» Il lui répondit: «Me voici!»
14. Israël lui dit: «Va donc voir si tes frères sont en bonne santé et si le troupeau est en bon état; tu m'en rapporteras des nouvelles.» Il le fit ainsi partir de la vallée d'Hébron. Joseph se rendit à Sichem.
15. Un homme le rencontra alors qu'il errait dans la campagne et lui demanda: «Que cherches-tu?»
16. Joseph répondit: «Ce sont mes frères que je cherche. Dis-moi donc où ils gardent le troupeau.»
17. L'homme dit: «Ils sont partis d'ici. En effet, je les ai entendus dire: 'Allons à Dothan.'» Joseph partit sur les traces de ses frères, et il les trouva à Dothan.
18. Ils le virent de loin et, avant qu'il ne soit près d'eux, ils complotèrent de le faire mourir.
19. Ils se dirent l'un à l'autre: «Voici le rêveur qui arrive!
20. Allons-y maintenant! Tuons-le et jetons-le dans une des citernes. Nous dirons qu'une bête féroce l'a dévoré et nous verrons ce que deviendront ses rêves.»
21. Ruben entendit cela et il le délivra de leurs mains. Il dit: «N'attentons pas à sa vie!»
22. Il leur dit encore: «Ne versez pas de sang! Jetez-le dans cette citerne qui est dans le désert et ne portez pas la main contre lui!» Il avait l'intention de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père.
23. Lorsque Joseph fut arrivé vers ses frères, ils le dépouillèrent de son habit, de l'habit de plusieurs couleurs qu'il portait.
24. Ils s'emparèrent de lui et le jetèrent dans la citerne. Celle-ci était vide: il n'y avait pas d'eau.
25. Ils s'assirent ensuite pour manger. Levant les yeux, ils virent une caravane d'Ismaélites qui venaient de Galaad. Leurs chameaux étaient chargés d'aromates, de baume et de myrrhe qu'ils transportaient en Egypte.
26. Juda dit alors à ses frères: «Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang?
27. Venez, vendons-le aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui, car il est notre frère, il est de notre chair.» Ses frères l'écoutèrent.
28. Au passage des marchands madianites, ils tirèrent et firent remonter Joseph de la citerne, et ils le vendirent pour 20 pièces d'argent aux Ismaélites qui l'emmenèrent en Egypte.
29. Lorsque Ruben revint à la citerne, il constata que Joseph n'y était plus. Il déchira ses vêtements,
30. retourna vers ses frères et dit: «Il n'est plus là! Et moi, où puis-je aller?»
31. Ils prirent alors l'habit de Joseph, tuèrent un bouc et plongèrent l'habit dans le sang.
32. Ils envoyèrent l'habit de plusieurs couleurs à leur père avec ce message: «Voici ce que nous avons trouvé. Reconnais donc si c'est l'habit de ton fils ou non.»
33. Jacob le reconnut et dit: «C'est l'habit de mon fils! Une bête féroce l'a dévoré, Joseph a été mis en pièces!»
34. Jacob déchira ses vêtements, il mit un sac sur sa taille et il mena longtemps le deuil sur son fils.
35. Tous ses fils et toutes ses filles vinrent pour le consoler, mais il refusait d'être consolé. Il disait: «C'est dans le deuil que je descendrai vers mon fils au séjour des morts», et il pleurait son fils.
36. Quant aux Madianites, ils vendirent Joseph en Egypte à Potiphar, un officier du pharaon qui était chef des gardes.

Versets clefs

Chapitre 36. 1

1 Voici la lignée d’Esaü, c’est-à-dire Edom.

Jacob

Chapitre 37. 2

2 Voici la lignée de Jacob.

Hébreux 11. 21-22

21 C’est par la foi que Jacob, au moment de sa mort, a béni chacun des fils de Joseph et s’est prosterné, appuyé sur l’extrémité de son bâton.

22 C’est par la foi que Joseph, à la fin de sa vie, a fait mention de la sortie d’Egypte des Israélites et a donné des ordres au sujet de ses ossements.

Genèse 37. 11

11 Ses frères se montrèrent jaloux de lui, mais son père garda le souvenir de cela.

Mots clefs

  • Jacob
  • Joseph
  • Lignée de Jacob
  • Favoritisme familial
  • Vêtement de plusieurs couleurs
  • Vendu
  • Rêve
  • Esclave
  • Famille explosive
  • Toute connaissance de Dieu
  • Libre arbitre humain

Liens Connexes

Prédication donnée à:

l’église AB Renens-Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne.

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 et la Bible Segond sont disponible en format Podcast . Cette prédication fait partie d’une série sur le thème Les Josephs de la Bible.