Cataclysme par favoritisme familial – Genèse 37

Cataclysme par favoritisme familial – Genèse 37

prédication Genèse 37 : Patrice Berger, 2022_09_25, église AB Lausanne

titre : Cataclysme par favoritisme familial – Genèse 37

Résumé : L’histoire de Joseph est connue universellement à raison. Son parcours de vie à rebondissements semble être un scénario de film d’Hollywood. Cependant, à y regarder de plus près, ces derniers chapitres de la Genèse ne parlent pas en premier de Joseph.

Un musulman doit lire la Torah et les évangiles 

Fouhad – une connaissance libanaise qui parle, lit, écrit couramment l’arabe classique, et donc qui lit et connait réellement le Coran – m’a dit que pour être un vrai musulman, il faut avoir lu entre autres la Torah et les évangiles.

(Le Coran 5:68) “Ô gens du Livre, vous ne tenez sur rien, tant que vous ne vous conformez pas à la Torah (Ancien Testament) et à l’évangile et à ce qui vous a été descendu de la part de votre Seigneur.” .” Et certes, ce qui t’a été descendu de la part de ton Seigneur va accroître beaucoup d’entre eux en rébellion et en mécréance. Ne te tourmente donc pas pour les gens mécréants. …”

Importance de Joseph

Il m’a souligné la part importante que prend l’histoire de Joseph (celui de l’Ancien Testament) dans la foi musulmane.

Une sourate, la 12, est d’ailleurs consacrée à l’histoire de Joseph.

Réconciliation

Mahomet prend d’ailleurs appui sur l’histoire de Joseph pour prôner la réconciliation avec ses adversaires vaincus.

Comme Joseph l’a fait avec ses frères, lui le fait avec ses adversaires vaincus.

« Je dis comme a dit mon frère Joseph : Quaucun reproche ne vous soit fait aujourdhui ; que Dieu vous pardonne ! Il est le plus miséricordieux de ceux qui font miséricorde. »

Echo universel de Joseph

Je ne suis absolument pas un spécialiste du Coran, mais ce que je relève, c’est que le vécu de Joseph a un écho important dans l’humanité.

Qu’en dit la Bible ?

Et je vous propose de regarder, dans cette nouvelle série, ce que la Bible, la source (écrite bien avant le Coran), veut nous indiquer au travers du vécu de Joseph…

Joseph est-il le sujet de fond de la fin de la Genèse ?

En fait, la Bible, avec la fin du livre de la Genèse, ne nous parle pas temps de l’histoire de Joseph, mais d’un autre sujet. Regardez avec moi :

Esaü

Chapitre 36. 1

1 Voici la lignée d’Esaü, c’est-à-dire Edom.

Jacob

Chapitre 37. 2

2 Voici la lignée de Jacob.

La fin de la Genèse

Le chapitre 49

Il clôt cet épisode sur la lignée de Jacob avec les bénédictions données à ses enfants.

Fin de la Genèse

Chapitre 50

Et pour autant, le livre de la Genèse se termine avec Joseph.

Que comprendre ?

Comment comprendre ce parcours de vie ?

Regarder dans le NT

Le bon réflexe pour alimenter notre compréhension est de voir à la lumière du Nouveau Testament, après la victoire de Christ par la résurrection ; voyons ce qui nous est indiqué pour éclairer notre compréhension, la signification de ce parcours exceptionnel vécu par Joseph.

Pas de lien entre Joseph (de l’AT) et Jésus

En regardant de plus près dans le Nouveau Testament, nous voyons qu’il n’y aucun lien entre Joseph et Jésus et que les deux textes sont presque uniques.

Actes 7. 9-19

9 Les patriarches, jaloux de Joseph, l’ont vendu pour qu’il soit emmené en Egypte, mais Dieu était avec lui 10 et l’a délivré de toutes ses détresses. Il lui a donné la sagesse et la grâce devant le pharaon, le roi d’Egypte, qui l’a établi gouverneur de l’Egypte et de toute sa maison. 11 Il est alors survenu une famine dans toute l’Egypte et en Canaan. La détresse était grande et nos ancêtres ne trouvaient pas de quoi manger. 12 Jacob a appris qu’il y avait du blé en Egypte et il y a envoyé nos ancêtres une première fois. 13 La deuxième fois, Joseph s’est fait reconnaître par ses frères et le pharaon a ainsi appris quelle était son origine. 14 Puis Joseph a envoyé chercher son père Jacob et toute sa famille, composée de 75 personnes. 15Jacob est descendu en Egypte, où il est mort, ainsi que nos ancêtres. 16 Leurs corps ont été transportés à Sichem et déposés dans le tombeau qu’Abraham avait acheté à prix d’argent aux fils d’Hamor à Sichem.

17 Le temps où devait s’accomplir la promesse que Dieu avait faite à Abraham approchait, et le peuple a grandi et augmenté en nombre en Egypte 18 jusqu’à la venue d’un autre roi, qui n’avait pas connu Joseph. 19 Ce roi s’en est pris avec perfidie à notre peuple et a maltraité nos ancêtres au point de leur faire abandonner leurs enfants pour qu’ils ne survivent pas.

Indices

Nous avons quelques indications intéressantes (Actes 7. 9-10 )

  • Dieu était avec lui et l’a délivré de toutes ses détresses.
  • Il lui a donné la sagesse et la grâce devant le pharaon, le roi d’Egypte.

Hébreux 11. 21-22

21 C’est par la foi que Jacob, au moment de sa mort, a béni chacun des fils de Joseph et s’est prosterné, appuyé sur l’extrémité de son bâton.

22 C’est par la foi que Joseph, à la fin de sa vie, a fait mention de la sortie d’Egypte des Israélites et a donné des ordres au sujet de ses ossements.

Orientation de compréhension grâce au NT

Ces indications du Nouveau Testament vont dans le sens que le vécu de Joseph montre comment Dieu a veillé sur la lignée de Jacob, malgré les intrigues, les difficultés, les trahisons,

  • en veillant sur Joseph,
  • en l’équipant

pour qu’il soit la personne-ressource au moment où la lignée, avec laquelle Dieu a fait des alliances, est en difficulté.

Lignée qui ne restera pas en Égypte.

Vie explosive de famille

La lignée de Jacob, plutôt le clan de Jacob (75 personnes nous indique le livre des Actes chapitre 7 ), a une vie de famille explosive, c’est ce que nous allons voir en lisant le chapitre 37 de la Genèse.

Genèse – Chapitre 36

36 Voilà pour Esaü, l’ancêtre des Edomites.

Genèse – Chapitre 37

1 Quant à Jacob, il s’installa dans le pays de Canaan, là où son père avait séjourné.

2 Voici la lignée de Jacob.

A l’âge de 17 ans, Joseph prenait soin du troupeau avec ses frères. Le garçon était en compagnie des fils de Bilha et de Zilpa, les femmes de son père, et il rapportait leurs mauvais propos à leur père. 3 Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils parce qu’il l’avait eu dans sa vieillesse, et il lui fit un habit de plusieurs couleurs. 4 Ses frères remarquèrent que leur père l’aimait plus qu’eux tous et se mirent à le détester. Ils étaient incapables de lui parler sans agressivité.

La Bible ne nous donne pas l’indication de la tenue de Joseph pour nous faire part de la mode vestimentaire de l’époque mais pour indiquer qu’il y a là-derrière un geste fort.

D’après ce que l’on peut recueillir au niveau archéologique, il y a plusieurs degrés de significations.

Celui qui portait un tel vêtement était dégagé de certaines tâches domestiques habituelles. En raison de cela, Joseph n’est plus avec ses frères comme berger des troupeaux de la famille.

D’autres remarquent que pour les peuples nomades, seules deux personnes portent des vêtements de ce type, le chef de clan et son héritier.

Tous les observateurs s’accordent à dire que c’était un signe d’exception, de notable, de dignitaire.

Ça explique mieux pourquoi les autres frères de Joseph ne l’ont pas accepté…

Genèse – Chapitre 37

5 Joseph fit un rêve, et il le raconta à ses frères qui le détestèrent encore plus. 6 Il leur dit: «Ecoutez donc le rêve que j’ai fait! 7 Nous étions en train d’attacher des gerbes au milieu des champs, et voici que ma gerbe s’est dressée et est même restée debout. Vos gerbes l’ont alors entourée et se sont prosternées devant elle.» 8Ses frères lui dirent: «Est-ce que tu vas vraiment régner sur nous? Est-ce que tu vas nous gouverner?» Ils le détestèrent encore plus à cause de ses rêves et de ses paroles.

9 Joseph fit encore un autre rêve, et il le raconta à ses frères. Il dit: «J’ai fait encore un rêve: le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi.» 10 Il le raconta à son père et à ses frères. Son père lui fit des reproches et lui dit: «Que signifie le rêve que tu as fait? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner jusqu’à terre devant toi?» 11 Ses frères se montrèrent jaloux de lui, mais son père garda le souvenir de cela.

12 Les frères de Joseph étaient allés s’occuper du troupeau de leur père à Sichem. 13 Israël dit à Joseph: «Tes frères ne s’occupent-ils pas du troupeau à Sichem? Vas-y! Je veux t’envoyer vers eux.» Il lui répondit: «Me voici!» 14 Israël lui dit: «Va donc voir si tes frères sont en bonne santé et si le troupeau est en bon état; tu m’en rapporteras des nouvelles.» Il le fit ainsi partir de la vallée d’Hébron. Joseph se rendit à Sichem. 15 Un homme le rencontra alors qu’il errait dans la campagne et lui demanda: «Que cherches-tu?» 16 Joseph répondit: «Ce sont mes frères que je cherche. Dis-moi donc où ils gardent le troupeau.» 17 L’homme dit: «Ils sont partis d’ici. En effet, je les ai entendus dire: ‘Allons à Dothan.’» Joseph partit sur les traces de ses frères, et il les trouva à Dothan.

18 Ils le virent de loin et, avant qu’il ne soit près d’eux, ils complotèrent de le faire mourir. 19 Ils se dirent l’un à l’autre: «Voici le rêveur qui arrive! 20 Allons-y maintenant! Tuons-le et jetons-le dans une des citernes. Nous dirons qu’une bête féroce l’a dévoré et nous verrons ce que deviendront ses rêves.» 21 Ruben entendit cela et il le délivra de leurs mains. Il dit: «N’attentons pas à sa vie!» 22 Il leur dit encore: «Ne versez pas de sang! Jetez-le dans cette citerne qui est dans le désert et ne portez pas la main contre lui!» Il avait l’intention de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père.

23 Lorsque Joseph fut arrivé vers ses frères, ils le dépouillèrent de son habit, de l’habit de plusieurs couleurs qu’il portait. 24 Ils s’emparèrent de lui et le jetèrent dans la citerne. Celle-ci était vide: il n’y avait pas d’eau. 25 Ils s’assirent ensuite pour manger. Levant les yeux, ils virent une caravane d’Ismaélites qui venaient de Galaad. Leurs chameaux étaient chargés d’aromates, de baume et de myrrhe qu’ils transportaient en Egypte. 26 Juda dit alors à ses frères: «Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang? 27 Venez, vendons-le aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui, car il est notre frère, il est de notre chair.» Ses frères l’écoutèrent. 28 Au passage des marchands madianites, ils tirèrent et firent remonter Joseph de la citerne, et ils le vendirent pour 20 pièces d’argent aux Ismaélites qui l’emmenèrent en Egypte.

29 Lorsque Ruben revint à la citerne, il constata que Joseph n’y était plus. Il déchira ses vêtements, 30 retourna vers ses frères et dit: «Il n’est plus là! Et moi, où puis-je aller?» 31 Ils prirent alors l’habit de Joseph, tuèrent un bouc et plongèrent l’habit dans le sang. 32 Ils envoyèrent l’habit de plusieurs couleurs à leur père avec ce message: «Voici ce que nous avons trouvé. Reconnais donc si c’est l’habit de ton fils ou non.»

33 Jacob le reconnut et dit: «C’est l’habit de mon fils! Une bête féroce l’a dévoré, Joseph a été mis en pièces!» 34 Jacob déchira ses vêtements, il mit un sac sur sa taille et il mena longtemps le deuil sur son fils. 35 Tous ses fils et toutes ses filles vinrent pour le consoler, mais il refusait d’être consolé. Il disait: «C’est dans le deuil que je descendrai vers mon fils au séjour des morts», et il pleurait son fils.

36 Quant aux Madianites, ils vendirent Joseph en Egypte à Potiphar, un officier du pharaon qui était chef des gardes.

Deux Ironies

Il y a deux ironies dans ce texte :

1)

  • Jacob a dupé son père Isaac, en se déguisant en Esaü pour avoir la bénédiction, le droit d’aînesse.
  • Jacob est dupé par ses fils qui maquillent la tunique de Joseph dans le sang pour faire croire à sa disparition.

2)

  • Joseph est vendu en tant qu’esclave.
  • La lignée de Jacob sera esclave.

Ironie ou justice divine ?

N’est-ce qu’ironique ?

Est-ce un aspect de la justice de Dieu ?

Oui Dieu est grâce, amour, bienveillance, et en même temps, Il est  de la même manière, juste…

Si on regarde la vie de David, ses péchés –

.  adultère (2 Samuel 11 et 12),

  • dû au recensement interdit par Dieu (2 Samuel 24 )
  • même s’il y a eu repentance,
  • même si Dieu a continué à veiller sur David

ont eu des conséquences.

Que le Seigneur nous aide à méditer sur ce sujet avec l’aide de Son Esprit et que nous soyons encouragés à conduire nos vies en toute clarté.

Que penser de l’attitude de Joseph ?

L’évaluation de l’attitude de Joseph dans ce chapitre n’est pas évidente. , il n’y a pas d’indications dans la Bible qui puissent nous éclairer.

Jamais de héros humains dans la Bible

Pas de héros humains dans la Bible, hormis Jésus qui était parfait !

Tous les grands personnages dont nous avons un écho dans la Bible sont pécheurs comme vous et moi :

« tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. »

Romains 3. 23

Attention à la manière de transmettre les histoires bibliques

Attention dans l’enseignement que nous transmettons !

Ne faisons pas de David, de Joseph, de Gédéon ou d’autres, des héros de la Bible quand nous partageons la parole de Dieu, car quand nos auditeurs lisent plus tard ce qui est marqué dans la Bible, ils peuvent y découvrir des choses pas très reluisantes dans leurs vies.

Nos lecteurs pourraient alors se trouver dupés et être déstabilisés, alors que c’est la manière dont on a enjolivé l’un ou l’autre personnage biblique qui est en cause.

Le seul héros de la Bible, c’est Dieu !

Si Joseph montera des aspects remarquables dans sa vie, des aspects à imiter, il demeure pécheur comme vous et moi…

Que penser de Joseph ?

Deux pistes de réflexions pour ce chapitre de Joseph : il fallait que les rêves soient connus, la suite de l’histoire nous le montrera. (D’ailleurs Jacob enregistre bien l’importance de ces rêves verset 11).

Cependant, fallait-il que cela soit révélé à la cantonade, alors que Joseph était déjà l’objet de la crispation, de l’agressivité de ses frères ?

Fallait-il que Joseph rapporte tous les travers de ses frères à son père ?

Favoritisme à bannir

Toujours est-il que le favoritisme démontré par Jacob pour Joseph, vis-à-vis de tous les autres frères, est une mauvaise idée.

Les victimes deviennent les bourreaux

Quelqu’un, que je connais très bien, a été témoin, pendant ses études dinfirmières, des « vacheries » de certaines infirmières diplômées en place depuis des années.

Mais le pire c’est qu’une fois diplômées, celles qui avaient été victimes de ces choses pas très gentilles quand elles étaient étudiantes, reproduisaient les mêmes « vacheries » qu’elles dénonçaient et subissaient quand elles étaient étudiantes

Jacob victime de favoritisme, reproduit la même chose plus tard

Jacob fait la même chose.

Il sait très bien ce que ça représente de ne pas être le fils préféré,  parce que son père Isaac préférait son frère Esaü ; c’est à ce titre que Jacob a rusé pour obtenir les bénédictions d’Isaac (Genèse 27. 1-40 ).

Jacob en connaissait les conséquences :

Et il reproduit les mêmes choses dans sa famille : le favoritisme à l’endroit de Joseph est à l’origine de toute la crispation qui va dégénérer jusqu’à un projet de meurtre pour Joseph.

Le favoritisme dans une famille est un poison  familial mortel !

À nous de faire attention

Pourrions-nous en retirer quelque chose, en tant que parents, grands-parents, oncles et tantes ?

Valeurs auxquelles nous sommes attachés

Il est sûr qu’en fonction de nos caractères, des valeurs auxquelles nous attachons beaucoup d’importance, nous allons être plus sensibles à leurs expressions dans la vie des petits qui nous sont proches.

Si j’aime manger proprement, si je suis affectueux/affectueuse, si je suis sportif/sportive, si je suis académique, si je suis manuel/manuelle, j’aurais une forte tendance à aimer ceux qui le sont…

Naissance

Si la naissance a été attendue ou délicate, nous allons avoir tendance à avoir une affection particulière qui peut se transformer en préférence…

Handicap

Si l’enfant a un handicap.

Une de mes filleules est trisomique, elle est si gentille, la pauvre ! Rien du tout, c’est une coquine qui peut être une tornade, si elle n’a pas le même cadre que ses autres frère et soeur.

Deux bonnes nouvelles

Bien évidement, nous ne sommes pas des flèches et certainement que nous n’avons pas toujours été justes dans ce domaine, parce que nous sommes déchus et pécheurs.

On peut demander pardon à nos enfants et on peut pardonner à nos parents.

1) Nous appuyer sur Christ et l’appui de Son Esprit pour viser l’équilibre divin et c’est un vrai sujet que nous pouvons remettre dans la prière.

2) Si nous sommes deux, en tant que parents ou grands-parents, que Dieu nous aide à nous équilibrer et à nous encourager ensemble en ce sens.

Qu’est-ce que j’apprends de Dieu ?

Le texte biblique n’est pas là en premier pour nous raconter des histoires passées ou pour de nous, mais en tout premier, la Bible nous parle de Dieu.

Qu’est-ce que j’apprends de Dieu ? Ici dans ce texte, Il n’est pas beaucoup cité, voire pas du tout.

Cependant, les deux rêves de Joseph sont clairement donnés par Dieu, la suite nous le montrera.

Dieu donne deux indications à Joseph et, par ricochet, à tout le clan de ce qu’Il fera…

  • Le premier rêve est un peu énigmatique, au moment où il est donné à Joseph, mais on comprend l’élévation de Joseph vis-à-vis de ses  frères ;
  • la signification du deuxième a été saisie par Jacob (Genèse 37. 10 ). Joseph sera élevé au-dessus de tous le clan, à un rang qui contraint le reste du clan à la déférence.
  • Dieu l’annonce et
  • Il le fera,

quoique les hommes décident ou font.

Dieu sait à l’avance.

Dieu est souverain.

Dieu a la capacité de cette souveraineté.

Quoique les frères aient eu l’intention de faire, quoique les frères aient fait ou quoique Joseph fasse, Dieu accomplira ce qu’Il a prévu.

Dieu fait ce qu’Il a décidé

Ces aspects de la personnalité de Dieu nous dépassent,

  • Sa toute connaissance,
  • Sa toute capacité,

malgré les choix personnels des hommes.

En même temps Dieu tient compte des choix humains

Et en même temps, nous voyons que nos décisions ont des conséquences.

Nous voyons dans toute la Bible que Dieu attend que nous fassions les meilleurs choix.

Ces deux faits soulignent la grandeur de Dieu. Dans notre compréhension limitée, parce que nous sommes créés, nous n’arrivons pas à concilier la toute connaissance de Dieu et notre liberté de choix.

Mais pour Dieu, ces deux aspects qui semblent opposés ne posent aucun problème.

Il serait vain d’essayer de comprendre !

En revanche, quel bonheur d’être dans la main de Celui qui connaît tout d’avance et qui connaît tout d’avance de… ma vie, pour que je puisse m’abandonner à Lui, pour que je puisse entrer dans les choses qu’Il a de tous temps prévues pour moi.

Il a prévu quelque chose de particulier pour Joseph qui va être l’outil humain permettant à la lignée de Jacob de survivre et vivre, ainsi que  tout le peuple égyptien !

Et, pour autant, la vie de Joseph ne se déroule pas d’une manière triomphante, en tous cas pas au début…

Choix des autres

Il subit les mauvais choix de ses frères ; à la fin de ce chapitre, il est déporté comme esclave dans un pays étranger.

Choix personnels de Joseph

Pour autant, Joseph devra faire des choix personnels, en phase avec Dieu ou faire des choix inverses.

Joseph devra prendre des décisions qui auront des conséquences dans la direction de sa vie.

Nos choix personnels

Dieu connaît tout aussi bien nos vies.

Dieu désire que nous prenions Ses meilleures décisions.

Que nous puissions, à tous les moments de la vie, nous appuyer

  • sur Christ,
  • sur Son Esprit,

pour que nous rentrions dans la plus belle partition qu’Il nous destine.

Passage Biblique

Genèse 37 / Bible Segond21

1. Quant à Jacob, il s'installa dans le pays de Canaan, là où son père avait séjourné.
2. Voici la lignée de Jacob. A l'âge de 17 ans, Joseph prenait soin du troupeau avec ses frères. Le garçon était en compagnie des fils de Bilha et de Zilpa, les femmes de son père, et il rapportait leurs mauvais propos à leur père.
3. Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils parce qu'il l'avait eu dans sa vieillesse, et il lui fit un habit de plusieurs couleurs.
4. Ses frères remarquèrent que leur père l'aimait plus qu'eux tous et se mirent à le détester. Ils étaient incapables de lui parler sans agressivité.
5. Joseph fit un rêve, et il le raconta à ses frères qui le détestèrent encore plus.
6. Il leur dit: «Ecoutez donc le rêve que j'ai fait!
7. Nous étions en train d'attacher des gerbes au milieu des champs, et voici que ma gerbe s'est dressée et est même restée debout. Vos gerbes l'ont alors entourée et se sont prosternées devant elle.»
8. Ses frères lui dirent: «Est-ce que tu vas vraiment régner sur nous? Est-ce que tu vas nous gouverner?» Ils le détestèrent encore plus à cause de ses rêves et de ses paroles.
9. Joseph fit encore un autre rêve, et il le raconta à ses frères. Il dit: «J'ai fait encore un rêve: le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi.»
10. Il le raconta à son père et à ses frères. Son père lui fit des reproches et lui dit: «Que signifie le rêve que tu as fait? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner jusqu'à terre devant toi?»
11. Ses frères se montrèrent jaloux de lui, mais son père garda le souvenir de cela.
12. Les frères de Joseph étaient allés s'occuper du troupeau de leur père à Sichem.
13. Israël dit à Joseph: «Tes frères ne s'occupent-ils pas du troupeau à Sichem? Vas-y! Je veux t'envoyer vers eux.» Il lui répondit: «Me voici!»
14. Israël lui dit: «Va donc voir si tes frères sont en bonne santé et si le troupeau est en bon état; tu m'en rapporteras des nouvelles.» Il le fit ainsi partir de la vallée d'Hébron. Joseph se rendit à Sichem.
15. Un homme le rencontra alors qu'il errait dans la campagne et lui demanda: «Que cherches-tu?»
16. Joseph répondit: «Ce sont mes frères que je cherche. Dis-moi donc où ils gardent le troupeau.»
17. L'homme dit: «Ils sont partis d'ici. En effet, je les ai entendus dire: 'Allons à Dothan.'» Joseph partit sur les traces de ses frères, et il les trouva à Dothan.
18. Ils le virent de loin et, avant qu'il ne soit près d'eux, ils complotèrent de le faire mourir.
19. Ils se dirent l'un à l'autre: «Voici le rêveur qui arrive!
20. Allons-y maintenant! Tuons-le et jetons-le dans une des citernes. Nous dirons qu'une bête féroce l'a dévoré et nous verrons ce que deviendront ses rêves.»
21. Ruben entendit cela et il le délivra de leurs mains. Il dit: «N'attentons pas à sa vie!»
22. Il leur dit encore: «Ne versez pas de sang! Jetez-le dans cette citerne qui est dans le désert et ne portez pas la main contre lui!» Il avait l'intention de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père.
23. Lorsque Joseph fut arrivé vers ses frères, ils le dépouillèrent de son habit, de l'habit de plusieurs couleurs qu'il portait.
24. Ils s'emparèrent de lui et le jetèrent dans la citerne. Celle-ci était vide: il n'y avait pas d'eau.
25. Ils s'assirent ensuite pour manger. Levant les yeux, ils virent une caravane d'Ismaélites qui venaient de Galaad. Leurs chameaux étaient chargés d'aromates, de baume et de myrrhe qu'ils transportaient en Egypte.
26. Juda dit alors à ses frères: «Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang?
27. Venez, vendons-le aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui, car il est notre frère, il est de notre chair.» Ses frères l'écoutèrent.
28. Au passage des marchands madianites, ils tirèrent et firent remonter Joseph de la citerne, et ils le vendirent pour 20 pièces d'argent aux Ismaélites qui l'emmenèrent en Egypte.
29. Lorsque Ruben revint à la citerne, il constata que Joseph n'y était plus. Il déchira ses vêtements,
30. retourna vers ses frères et dit: «Il n'est plus là! Et moi, où puis-je aller?»
31. Ils prirent alors l'habit de Joseph, tuèrent un bouc et plongèrent l'habit dans le sang.
32. Ils envoyèrent l'habit de plusieurs couleurs à leur père avec ce message: «Voici ce que nous avons trouvé. Reconnais donc si c'est l'habit de ton fils ou non.»
33. Jacob le reconnut et dit: «C'est l'habit de mon fils! Une bête féroce l'a dévoré, Joseph a été mis en pièces!»
34. Jacob déchira ses vêtements, il mit un sac sur sa taille et il mena longtemps le deuil sur son fils.
35. Tous ses fils et toutes ses filles vinrent pour le consoler, mais il refusait d'être consolé. Il disait: «C'est dans le deuil que je descendrai vers mon fils au séjour des morts», et il pleurait son fils.
36. Quant aux Madianites, ils vendirent Joseph en Egypte à Potiphar, un officier du pharaon qui était chef des gardes.

Versets clefs

Chapitre 36. 1

1 Voici la lignée d’Esaü, c’est-à-dire Edom.

Jacob

Chapitre 37. 2

2 Voici la lignée de Jacob.

Hébreux 11. 21-22

21 C’est par la foi que Jacob, au moment de sa mort, a béni chacun des fils de Joseph et s’est prosterné, appuyé sur l’extrémité de son bâton.

22 C’est par la foi que Joseph, à la fin de sa vie, a fait mention de la sortie d’Egypte des Israélites et a donné des ordres au sujet de ses ossements.

Genèse 37. 11

11 Ses frères se montrèrent jaloux de lui, mais son père garda le souvenir de cela.

Mots clefs

  • Jacob
  • Joseph
  • Lignée de Jacob
  • Favoritisme familial
  • Vêtement de plusieurs couleurs
  • Vendu
  • Rêve
  • Esclave
  • Famille explosive
  • Toute connaissance de Dieu
  • Libre arbitre humain

Liens Connexes

Prédication donnée à:

l’église AB Renens-Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne.

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 et la Bible Segond sont disponible en format Podcast . Cette prédication fait partie d’une série sur le thème Les Josephs de la Bible. Les notes sont mises à disposition en format pdf et peuvent servir comme commentaire biblique.