Les Paraboles #1: Celui que tu rejettes a la même place que toi

Les Paraboles#1: Celui que tu rejettes a la même place que toi (Luc 15) ; Patrice Berger

Prédication de Patrice Berger, 2022_03_13, église AB Lausanne-Renens

titre: Les Paraboles#1: Celui que tu rejettes a la même place que toi , (écoutez/visualiser ci-dessus).

Qu’on se l’avoue ou non, nous avons tous des personnes que nous considérons comme exclues par la main que Jésus tend à chaque personne. Comme ces pensées sont communes à tous les humains (effet collatéral de notre déchéance), Dieu a désiré souligner dans la Bible, par Jésus, que Sa grâce est accessible à chaque personne qui se repent, sans exception, sans hiérarchie…

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Luc 15 ou la Bible NEG 1979 Luc 15 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Prédication : Celui que tu rejettes a la même place que toi  

Dans la foule qui écoute Jésus

Aujourd’hui, nous allons être invités à nous joindre aux personnes qui écoutent Jésus.

D’ailleurs, c’est bizarre ceux qui sont à côté de nous ont l’air perturbé.

Ah non, ils sont choqués ! Visiblement, ils font des reproches à Jésus qui aurait mangé avec un dealer…

Mais Jésus n’a pas l’air de se démonter, Il leur raconte deux histoires.

Tiens, elles font écho à ce que j’ai vécu :

En effet…

Histoire 1 au ski

Il nous a été donné d’encadrer de nombreux séjours de ski avec des pré-ados et ados.

Et parfois sur les pistes c’était « rock’n’roll ». En effet, beaucoup venaient de régions où il n’y avait pas de montagnes ou de neige et ils apprenaient les joies du ski…

Il nous est même arrivé d’encadrer à deux, 17 jeunes qui étaient débutants. Fort heureusement, c’était sur une piste école, avec un unique tire-fesse. Les plus dégourdis montaient, descendaient, ce qui nous laissait plus de temps avec ceux qui faisaient du « tricot » avec leurs skis.

Mais après une journée ou deux passées sur la piste école du village, nous allions sur le grand domaine skiable. L’un de nous devant pour montrer la trace et garder le groupe ensemble et le dernier qui aidait ceux qui étaient en difficulté.

Avec un souci chevillé au corps, qu’il n’y en ait pas un qui parte dans un élan plus ou moins contrôlé et qu’on ne sache plus où il est sur les pistes.

En général avec les débutants, ce n’est pas arrivé. En revanche, avec ceux qui disent maîtriser, il est arrivé qu’il y en ait un qui, à une intersection, prenne de l’autre côté du groupe et qu’on ne sache pas où il est pendant toute l’après-midi.

Je rappelle qu’à l’époque dont je parle, les téléphones portables n’existaient pas !

Je peux vous dire le soulagement que cela a toujours produit quand les moniteurs en rentrant des pistes trouvaient le jeune au chalet.

Cela aurait été bizarre de rentrer de la semaine de ski en disant aux parents, tout s’est bien passé à 99%. Il y en a juste un, on ne sait pas où il est…

Donc vous voyez le type de soulagement que ça peut faire quand on le retrouve au chalet !

Histoire 2 les billets

C’est un peu le même type d’émotion, d’enfant ou de jeune quand on a économisé billet après billet en travaillant et en mettant de côté pour s’acheter ce qu’on rêvait et qu’au moment où nous avons la somme prévue et que nous partons faire l’achat, il manque un billet…

On cherche dans notre cachette secrète, on regarde si ça n’est pas tombé par terre, on recompte les billets et finalement, il y en avait un qui était collé… et un « ouf » de soulagement traverse le corps et la joie se lit sur notre visage !

Ces deux histoires de soulagement et de joie auraient pu être racontées, en beaucoup mieux, par Jésus s’Il avait été physiquement avec nous.

Regardez dans Luc chapitre 15 :

1 Tous les collecteurs d’impôts et les pécheurs s’approchaient de Jésus pour l’écouter.

2 Mais les pharisiens et les spécialistes de la loi murmuraient, disant:

 «Cet homme accueille des pécheurs et mange avec eux.»

3 Alors il leur dit cette parabole:

4 «Si l’un de vous a 100 brebis et qu’il en perde une, ne laisse-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller à la recherche de celle qui est perdue jusqu’à ce qu’il la retrouve?

5 Lorsqu’il l’a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules 6 et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins et leur dit:

‘Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue.’

7 De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de changer d’attitude.

8 Ou bien, si une femme a 10 pièces d’argent et qu’elle en perde une,

ne va-t-elle pas allumer une lampe,

balayer la maison et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve?

9 Lorsqu’elle l’a retrouvée, elle appelle ses amies et ses voisines et dit:

‘Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce que j’avais perdue.’

10 De même, je vous le dis,

il y a de la joie parmi les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent.»

Signification des deux paraboles

Elles sont belles ces deux paraboles

Elles expriment :

La joie totale sur terre comme au ciel,

pour celui (considéré comme le pire)

qui se repent

face au regard de ceux qui sont habituellement considérés comme justes.

Comprendre une parabole est très simple mais en souvent on complique…

Une parabole est une illustration, un dessin de presse, un tableau, pour mettre en relief une vérité, pas 36…

Les paraboles ne sont pas une allégorie où chaque détail a une signification.

Mais l’idée générale de l’histoire est comparée à une vérité spirituelle que Jésus veut souligner. Pour la détecter, c’est très simple.

À qui Jésus s’adresse-t-Il ?

À qui s’adresse Jésus ? À une foule assez mélangée ; Il est certain qu’il y a des notables religieux (versets 1-2), peut-être encore des personnes exclues de la société de l’époque et très certainement des disciples.

C’est important parce que ça nous aide à comprendre à qui est adressé l’enseignement.

L’évènement déclencheur

Dans une parabole, il y a toujours un évènement qui va déclencher l’illustration par la parabole.

Ici c’est clair :

Le reproche est que «Cet homme accueille des pécheurs et mange avec eux.» (verset 2b), et donc Jésus donne l’histoire.

L’histoire propose une comparaison

L’histoire que Jésus raconte n’est pas juste pour meubler le temps, mais elle propose toujours une comparaison entre

l’histoire fictive

et la vérité spirituelle qu’Il met en lumière.

Ici, c’est très simple :

(je le fais en 3 fois pour montrer qu’on peut affiner)

La main tendue de Jésus aux parias de la société est comparée à un berger qui va chercher la dernière de ses brebis.

Joie pour la repentance du pire comparée à la joie de la 100ème brebis retrouvée (ou la pièce retrouvée).

Joie dans le ciel pour la repentance du pire vis-à-vis de 99 « justes » comparée à la joie du village pour la 100ème brebis retrouvée au regard des 99 en sécurité dans le troupeau. (On a la même idée avec les pièces).

Astuces et précision

En fin d’histoire, Jésus apporte souvent une précision supplémentaire : au verset 7, Jésus souligne la nécessité de la repentance

La vérité centrale

La vérité (une seule) est simple :

Joie totale pour celui qui se repent.

Joie totale sur terre comme au ciel pour celui (considéré comme le pire) qui se repent face au regard de ceux qui sont habituellement considérés comme justes.

Sujet brûlant à l’époque de Jésus

Jésus fait bien de souligner cette vérité : en effet, le monde religieux de l’époque de Jésus avait un lien fort avec la vie sociale et politique.

Donc, lorsqu’on avait une fonction religieuse, les personnes étaient des notables. Ce faisant, la spiritualité était liée au statut social.

Effet pervers, une sorte d’échelle de valeur était liée avec la religion, avec comme toujours

« les bons » spirituellement sont ceux qui sont aussi reconnus dans la société. Ici souligné par la phrase « 99 justes qui n’ont pas besoin de changer d’attitude » (verset 7).

C’était certainement ironique de la part de Jésus : pour souligner que les notables religieux se sentaient justes à leurs propres yeux, dans le sens Philippiens 3.6, quand Paul dit de lui que « par rapport à la justice de la loi, j’étais irréprochable ».

Mais Jésus montre par là que la justice de ceux qui entrent dans le Royaume des cieux doit surpasser celles des scribes et des pharisiens, Matthieu 5. 20 : « En effet, je vous le dis, si votre justice ne dépasse pas celle des spécialistes de la loi et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. »

« Les parias et les impurs » sont ceux qui sont en bas de l’échelle sociale, ils se sentaient indignes des choses concernant Dieu.

Jésus réhabilite ceux qui sont délaissés

C’est pour cette raison que Jésus a souligné, a mis un coup de projecteur sur les délaissés du système pour montrer que tous étaient concernés par Dieu et par la bonne nouvelle qu’Il réalisait.

Ainsi, quand il dira « En effet, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. » Jean 3. 16, cen’est pas uniquement pour le monde religieux, mais pour tout le monde…

Message incarné

Jésus a porté le message qui concernait tout le monde, en étant aussi avec les délaissés, les pauvres, les vauriens, les miséreux.

La bienveillance de Dieu n’est pas uniquement pour les personnes emblématiques

La sollicitude de Dieu n’est pas uniquement adressée vers ceux qui, pour des raisons particulières, graviront l’échelle sociale, comme

  • Job,
    • Abraham,
    • Joseph,
    • David,

mais aussi, après, vers ceux qui ne la connaîtront pas.

Dieu rappelle, par Jésus, ce souci de tout le monde, du plus petit au plus grand.

On retrouvera cette même attention avec le coup de projecteur de Jésus avec les enfants.

Jésus s’est impliqué, Il aimerait nous impliquer

Si Jésus souligne, s’implique, enseigne c’est pour que

tous ses auditeurs en fasse de même,

que tous les lecteurs de la Bible en fassent autant.

Jésus nous implique dans ces paraboles

La pédagogie de Jésus est excellente

« Si l’un de vous » (verset 4), cela revient à dire si l’un d’entre nous avait 100 brebis ou 10 pièces, que ferait-il s’il en perd une ? Eh bien, il la recherche, c’est normal, c’est évident.

Exemple du billet dans une Bible.

Progressivement

Jésus va passer des choses légères (un peu comme nous avec l’idée du jeu) vers les choses sérieuses, spirituelles, présentes et éternelles.

Si on le fait, à plus forte raison, Dieu aussi

Logique, si nous faisons comme ça, à plus forte raison, Dieu fait de même.

Si, nous humains, nous réagissons avec une logique évidente,

évidemment, on va rechercher la brebis qui manque,

évidemment aussi, on va rechercher la pièce qui manque.

À plus forte raison, Dieu agira de même.

Avec la même habilité, Jésus va passer progressivement des situations éloignées de ses auditeurs à des situations de plus en plus précises et qui les rejoignent, tout en les réveillant, en piquant leurs paradigmes, leurs systèmes de pensée.

Pertes, recherches intenses, joies personnelles et partagées

En effet, si ces deux paraboles nous mettent fasse au même scénario :

quelque chose est perdu,

celui ou celle qui la recherche y met toute son énergie jusqu’à la retrouver.

Quand il la trouve, il y a une immense joie :

Grande joie pour le berger qui avait la responsabilité des brebis qui ne lui appartenaient pas toutes, car le troupeau devait être celui de « tous les amis et voisins » avec qui il fait la fête. On comprend donc sa joie !

Et pour la dame, c’est peut-être l’argent familial qui est en jeu. Si le mari, en rentrant, apprend qu’il manque une pièce, ça serait le drame. On peut imaginer que la perte de la pièce a été partagée avec les voisines, vu qu’elles sont invitées à se réjouir !

Illustration avec le métier de berger

Mais le métier de berger était loin du monde de ceux qui faisaient des reproches à Jésus !

Le métier de berger avait deux lectures à l’époque

Évidemment, on penserait à l’Eternel comme Berger d’Israël et Ses tendres soins et on penserait par exemple au Psaume 23.

Cependant ce métier dur, personne ne voulait trop le faire…

C’est pour cela que le dernier de la famille d’Isaï, David, s’y était collé, parce que les autres frères, quand ils étaient les derniers, y avaient été et ne voulaient plus le faire.

Être au froid ou en plein cagnard, sous la pluie, les bêtes qui rodent etc., de plus, il était communément admis que les bergers étaient suspects… 

Donc, quand Jésus dit « Si l’un de vous » est comme ce berger, ça piquait aux oreilles des religieux qui prenaient « une sainte distance avec ce monde ».

Pire pour l’époque, une femme

Mais Jésus va encore réveiller ses auditeurs, enfermés dans leurs certitudes, en prenant comme personne principale une femme.

C’est comme s’Il était en train de dire « Si l’un de vous » est comme cette femme. Et, à l’époque, la société ne réservait absolument pas à la femme, la même place que nous lui connaissons actuellement en Occident.

Pour comparaison, elles avaient la même place ou la même valeur que dans certains pays dont nous avons écho et pour lesquels nous sommes choqués à raison.

Jésus insiste sur les personnes délaissées

Si Jésus prend pour personne centrale une dame, ce n’est pas pour choquer, pour faire celui qui nage à contre courant mais c’est bien le but de ces deux paraboles, Jésus replace la valeur aux yeux de Dieu et qui devrait être aux yeux de tous, de ceux qui sont oubliés dans l’échelle des valeurs de la société de l’époque.

Jésus incarnera ce message

Il vivra ce message en se laissant laver le pieds, parfumer. Quand Il parle avec la Samaritaine (là en plus c’était double peine pour l’époque, une femme et une Samaritaine, donc considérée comme bâtarde), Jésus veut montrer que tous les humains sont concernés par le Royaume de Dieu, par l’oeuvre du Messie : ce n’est pas uniquement pour les hommes religieux, politiques, en vue ou les chefs de familles, les hommes.

Jésus dans sa pédagogie Jésus force l’ironie

C’est pour cela qu’il y a deux histoires.

L’ironie augmente, Jésus force le trait (la caricature, le dessin de presse).

Le pourcentage augmente

Les religieux aimaient beaucoup l’argent : Luc 16. 14 les rejoint sur leur terrain de prédilection.

La perte est encore plus grande, on passe de 1% (avec les brebis) à 10% (avec les pièces).

Jeu de mot

Ce qui est traduit par « pièce », « drachme » (araméen du mot zuz, zuzim au pluriel) avait un double sens et voulait aussi dire : « ceux qui se sont éloignés, ceux qui sont partis ».

(Cela aura un écho dans la parabole qui suit, les deux fils).

Dans la maison

Mais ce que montre aussi Jésus ici, c’est que la pièce est perdue dans la maison. Elle fait partie de la maison, forcément, elle sera retrouvée.

Et même, si on regardait à la loupe la première parabole, nous verrions que le coeur de l’histoire est le retour à la maison (centre du chiasme). Ce qui sera aussi le cas dans l’histoire qui suit les deux paraboles, celle des deux fils.

Dieu accueille ceux qui sont considérés comme les parias de la société dans Sa maison, comme si c’était le retour à la maison, là où ils auraient toujours dû être.

On pourrait voir que la valeur du perdu est soulignée voire augmentée et que celui du peuple qui s’est perdu sera forcément recherché pour sa repentance.

Le sens premier pour nous aujourd’hui :

Dieu n’exclut personne

C’est de savoir que la main tendue de Dieu, par Jésus, n’exclut personne.

Ceux que que nous considérons comme les pires sont autant attendus dans la maison éternelle.

Le prix du sauvetage est aussi grand pour tous

Dieu, par Jésus déploie beaucoup d’énergie, pour les chercher, pour les ramener. Le prix de se sauvetage est important, la croix, autant pour eux que pour nous, qui nous jugeons toujours avec une certaine clémence et forcément au dessus de ceux que nous considérons comme pires.

La condition est la même pour tous.

Se repentir, Metanoounti réellement, cela se voit par un changement, une métamorphose de vie Metanoia,

7 De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent (Metanoounti) que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de changer d’attitude (Metanoia).

Personne n’est exclu

Personne dans notre échelle de valeur ne peut être exclu de la grâce de Dieu.

Principe acquis mais dans la réalité

Sur le principe, nous sommes tous d’accord mais nous avons en nous, tout comme les spécialistes de la loi, quelqu’un d’impossible à nos yeux : quelqu’un de la famille qui nous a fait du mal,  un « Frouze » ou un « Rital » qui a pris le travail d’un vrai Suisse, quelqu’un au travail, ou aux études, une catégorie de population, idéologique, ayant des préférences.  

Un Vladimir ?

Un des pires Kadhafi, qui avait beaucoup de sang sur la conscience, qui  avait violé systématiquement les plus belles filles de son pays. Il a demandé dans ses derniers jours à un président africain qu’il lui parle de « son Jésus ». La suite, nous ne la connaissons pas, Kadhafi a été liquidé quelques jours après.

Ne limitons jamais dans notre tête, qui peut être concerné par la grâce de Dieu.

Même nous, quoi que nous ayons fait.

Le royaume de Dieu est pour tous.

D’ailleurs Jésus va se montrer encore plus explicite.

Il y a deux paraboles qui suivent.

Versets clefs

Luc 15 / Segond21

7. De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour 99 justes qui n'ont pas besoin de changer d'attitude.
8. »Ou bien, si une femme a 10 pièces d'argent et qu'elle en perde une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison et chercher avec soin jusqu'à ce qu'elle la retrouve?
9. Lorsqu'elle l'a retrouvée, elle appelle ses amies et ses voisines et dit: 'Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé la pièce que j'avais perdue.'
10. De même, je vous le dis, il y a de la joie parmi les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent.»
Matthieu 5 / Segond21
20. En effet, je vous le dis, si votre justice ne dépasse pas celle des spécialistes de la loi et des pharisiens, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.
Jean 3 / Segond21
16. En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Thème Paraboles

YouTube église AB-Lausanne 

Mots Clefs

  • Parabole
  • Joie
  • Repentance
  • Rechercher
  • Perdu
  • Parias
  • Délaissé
  • Mauvaise vie
  • Pécheur
  • Berger
  • Brebis
  • Pièce
  • Drachme
  • Pharisiens
  • Spécialistes
  • Jésus
  • Repentance (Metanoounti)
  • Changer d’attitude (Metanoia).