Actes #7: Peut-on vraiment arrêter l (Actes 5)

Actes #7: Peut-on vraiment arrêter l'annonce de l'Evangile? (Actes 5) ; Patrice Berger

Prédication de Patrice Berger, 2021-04-25, église AB Lausanne-Renens

titre: Actes #7: Peut-on vraiment arrêter l'annonce de l'Evangile? , (écoutez/visualiser ci-dessus).

Résumé :

Dès le début de l’Évangile, ses opposants se sont attaqués à Jésus, aux apôtres et aux croyants et le message est venu jusqu’à nous. Dieu veille donc sur la propagation de l’Évangile même si les croyants en paient des fois un lourd tribu. Ce texte donne des pistes sur la normalité des miracles. Est-ce que ça devrait être une habitude pour les croyants en Christ ? Il interroge aussi face à l’obéissance du croyant aux autorités, jusqu’où ?

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 5 ou la Bible NEG 1979 Actes 5 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Actes 5 / Bible Segond21

1. Cependant, un homme appelé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété
2. et garda une partie du prix, en accord avec sa femme. Il apporta le reste et le déposa aux pieds des apôtres.
3. Pierre lui dit: «Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu aies menti au Saint-Esprit et gardé une partie du prix du champ?
4. S'il n'avait pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après l'avoir vendu, n'avais-tu pas le droit de disposer du prix? Comment as-tu pu former dans ton coeur un projet pareil? Ce n'est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu.»
5. Quand Ananias entendit ces paroles, il tomba et expira. Une grande crainte s'empara de tous ceux qui l'apprirent.
6. Les jeunes gens se levèrent pour envelopper le corps, puis ils l'emportèrent pour l'enterrer.
7. Environ trois heures plus tard, sa femme entra sans savoir ce qui était arrivé.
8. Pierre lui adressa la parole: «Dis-moi, est-ce bien à ce prix que vous avez vendu le champ?» «Oui, répondit-elle, c'est à ce prix-là.»
9. Alors Pierre lui dit: «Comment avez-vous pu vous mettre d'accord pour provoquer l'Esprit du Seigneur? Ceux qui ont enterré ton mari sont à la porte et ils vont t'emporter, toi aussi.»
10. Elle tomba immédiatement aux pieds de l'apôtre et expira. Quand les jeunes gens rentrèrent, ils la trouvèrent morte et l'emportèrent pour l'enterrer à côté de son mari.
11. Une grande crainte s'empara de toute l'Eglise et de tous ceux qui apprirent ces événements.
12. Beaucoup de signes miraculeux et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par l'intermédiaire des apôtres. Ils se tenaient tous d'un commun accord au portique de Salomon.
13. Personne d'autre n'osait se joindre à eux, mais le peuple les tenait en grande estime.
14. Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, augmentait de plus en plus.
15. On en venait à sortir les malades dans les rues et à les placer sur des civières et des brancards afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvre l'un d'eux.
16. Une foule de gens accouraient aussi des villes voisines vers Jérusalem; ils amenaient des malades et des personnes tourmentées par des esprits impurs, et tous étaient guéris.
17. Alors le grand-prêtre et tous ceux qui étaient avec lui, c'est-à-dire le parti des sadducéens, se levèrent, remplis de jalousie.
18. Ils firent arrêter les apôtres et les jetèrent dans la prison publique.
19. Mais, pendant la nuit, un ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison, les fit sortir et leur dit:
20. «Allez-y, tenez-vous dans le temple et annoncez au peuple toutes les paroles de la vie nouvelle.»
21. Après avoir entendu cela, ils entrèrent de bonne heure dans le temple et se mirent à enseigner. Quand le grand-prêtre et ceux qui étaient avec lui arrivèrent, ils convoquèrent le sanhédrin et tout le conseil des anciens d'Israël, et ils envoyèrent chercher les apôtres à la prison.
22. Cependant, les gardes, à leur arrivée, ne les trouvèrent pas dans la prison. Ils repartirent et firent leur rapport
23. en disant: «Nous avons trouvé la prison soigneusement fermée, et les gardiens devant les portes, mais quand nous avons ouvert, nous n'avons trouvé personne à l'intérieur.»
24. A l'écoute de ces paroles, le commandant des gardes du temple et les chefs des prêtres se montrèrent perplexes, ne sachant que penser de cette affaire.
25. Quelqu'un vint leur dire: «Les hommes que vous avez mis en prison sont dans le temple et enseignent le peuple.»
26. Alors le commandant partit avec les gardes et les ramena, mais sans violence car ils avaient peur d'être lapidés par le peuple.
27. Après les avoir ramenés, ils les présentèrent au sanhédrin. Le grand-prêtre les interrogea
28. en disant: «Nous vous avions formellement interdit d'enseigner en ce nom-là, et voilà que vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement et que vous voulez faire retomber sur nous le sang de cet homme!»
29. Pierre et les apôtres répondirent: «Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes.
30. Le Dieu de nos ancêtres a ressuscité Jésus, que vous avez tué en le clouant sur le bois.
31. Dieu l'a élevé à sa droite comme Prince et Sauveur pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés.
32. Nous sommes témoins de ces événements, de même que le Saint-Esprit que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent.»
33. Furieux de ces paroles, ils voulaient les faire mourir.
34. Mais un pharisien du nom de Gamaliel, professeur de la loi estimé de tout le peuple, se leva dans le sanhédrin et ordonna de faire sortir un instant les apôtres.
35. Puis il leur dit: «Israélites, faites attention à ce que vous allez faire vis-à-vis de ces hommes.
36. En effet, il y a quelque temps, Theudas est apparu; il prétendait être quelqu'un et environ 400 hommes se sont ralliés à lui. Il a été tué et tous ses partisans ont été mis en déroute, il n'en est rien resté.
37. Après lui est apparu Judas le Galiléen, à l'époque du recensement, et il a attiré du monde à sa suite. Lui aussi est mort et tous ses partisans ont été dispersés.
38. Maintenant, je vous le dis, ne vous occupez plus de ces hommes et laissez-les faire. Si cette entreprise ou cette activité vient des êtres humains, elle se détruira;
39. en revanche, si elle vient de Dieu, vous ne pourrez pas la détruire. Ne courez pas le risque de combattre contre Dieu!»
40. Ils se rangèrent à son avis. Ils appelèrent les apôtres, les firent fouetter, leur interdirent de parler au nom de Jésus et les relâchèrent.
41. Les apôtres quittèrent le sanhédrin, joyeux d'avoir été jugés dignes d'être maltraités pour le nom [de Jésus].
42. Et chaque jour, dans le temple et dans les maisons, ils ne cessaient pas d'enseigner et d'annoncer la bonne nouvelle de Jésus le Messie.

Résumé du passage des Actes

Nous suivons le livre des Actes.

Situation dans la révélation

Dans la Bible, le livre des Actes s’ancre dans les débuts de l’église, dans le sens biblique du terme (l’ensemble des personnes qui s’attachent à Christ).

Nous sommes donc après :

  • la mort,
  • la résurrection
  • et l’ascension

de Christ.

Situation dans le livre des Actes

Le verset introductif du livre des Actes, le verset 8 du chapitre 1, donne le fil conducteur de ce qui nous est dit dans ce livre biblique.

Mission des apôtres

Les disciples de Jésus doivent être les témoins de tout ce qu’il ont :

  • vu
  • et vécu

avec Christ, sur le plan :

  • local,
  • régional,
  • national
  • et international.

Possible avec le St-Esprit

Ce défi impossible est rendu possible pour chaque croyant parce que l’Esprit de Dieu, le Saint-Esprit, accompagne constamment le croyant pour l’aider dans cette tâche.

Réponse à l’Évangile

La vie et le témoignage des apôtres, apportés à tout Jérusalem, permet à des milliers de personnes d’être réconciliées enfin avec Dieu au travers de Christ.

Duplicité vs Transparence dans l’Église

La dernière fois, nous avons partagé le texte choc qui nous parle d’Ananias et Saphira où leur duplicité est démasquée par Dieu qui les foudroie.

Cela nous a rappelé que :

  • Dieu sait tout,
  • Il reste
    • vrai,
    • transparent,
    • lumineux,
    • saint

et désire que les personnes attachées à Christ puissent vivre et refléter la même attitude de vie

  • à l’exemple de Christ
  • et avec l’aide de l’Esprit.

Et qu’en aucun cas, l’Eglise des rachetés par Christ ait un lieu où la double attitude serait plus ou moins tolérée.

Le texte

Le texte de ce matin va être précieux : Actes chapitre 5, à partir du verset 12.

Evangile

Il va nous parler de la diffusion de l’Évangile.

Peut-on vraiment en arrêter sa diffusion ?

Miracle

Il donne des pistes sur la normalité des miracles.

Est-ce que ça devrait être une habitude pour les croyants en Christ ?

Obéissance aux autorités

L’obéissance aux autorités ?

Jusqu’où ?

Texte

Lire Actes 5: 12-42 (Segond 21/S21)

Continuité

Luc, l’auteur du livre des Actes, sous l’inspiration du Saint-Esprit, nous conduit à faire ce constat, c’est exactement le même Esprit

  • qui animait Jésus
  • et qui anime les apôtres

et cela ce voit.

  • Ils sont confrontés aux mêmes réactions: enthousiasme ou haine et jalousi

Les mêmes signes extraordinaires miraculeux accompagnent l’exposé de l’Evangile.

L’annonce du message de la vie a un écho retentissant

Le message « de la vie » a un écho remarquable.

« Annoncez au peuple toutes les paroles de la vie nouvelle » c’est ces termes qu’utilise l’Ange pour parler de ce que Christ a fait pour les hommes par sa mort et sa résurrection.

Les foules se déplacent

Comme du temps de Jésus, les foules se déplacent pour suivre les apôtres.

Les mêmes signes extraordinaires accompagnent ces moments.

La Judée ?

Il est question que les personnes venaient des villes voisines : la Judée ne serait-elle pas atteinte ?

Maladie, monde occulte

Les guérisons sur la maladie et le monde occulte sont évidentes et viennent en appui de l’annonce de la vie en Christ.

Ombre de Pierre

Dans ce moment de grâce, les personnes espèrent même que l’ombre de Pierre puisse faire quelque chose pour les personnes en détresse. Le texte ne dit pas si cela a eu un effet.

Idem que Jésus

Toujours est-il que nous retrouvons ici le même contexte que du temps de Jésus :

  • l’enseignement du message de vie,
  • une manifestation particulière de la puissance de Dieu à l’

Idem de l’Esprit

Clairement, Dieu nous signale dans ce texte que l’Esprit de Dieu est exactement le même que pendant le ministère de Jésus.

C’est le même message :

  • il y a une continuité entre Jésus et les apôtres,
  • il y a la même crédibilité.

Enthousiasme

Enthousiasme :

  • augmentation des croyants,
  • tout Jerusalem est informé de l’Évangile,
  • des personnes viennent même des villes voisines (certainement de la Judée ?) au sujet des guérisons.

Centralité de l’annonce de l’Evangile

Ce texte raisonne comme un rappel de ce que nous avons déjà vu au Chapitre 4.

La Judée ?

D’une part pour signifier la progression de l’évangile en Judée ?

Mission centrale

Et en même temps, comme si Dieu, par le Saint-Esprit, conduisait Luc à montrer le point central de la mission des apôtres :

  • communiquer l’Evangile : cette vie nouvelle en Jésus-Christ.

Dieu veille sur la diffusion du message de la vie et sur l’église

Si l’enthousiasme est évident, parallèlement nous voyons que cela suscite la même opposition qu’avec Jésus.

La jalousie

Le monde religieux pensait en avoir fini avec la période de Jésus, mais non seulement cela se prolonge, en plus cela se développe !

Bien sûr leur unique réponse est la force car il n’y a rien à opposer à la vie.

Dieu veille

Ce qu’il y a d’intéressant à relever, c’est que même si les hommes échafaudent des plans,

Dieu n’est pas dépassé par leur force et leur stratagème.

Intervention de l’ange

Dieu en donne la démonstration par l’intervention de l’ange en faveur des apôtres emprisonnés.

Le message de vie

L’occasion de leur présence devant le tribunal permet d’exposer à nouveau le message de vie :

30 Le Dieu de nos ancêtres a ressuscité Jésus, que vous avez tué en le clouant sur le bois. 31 Dieu l’a élevé à sa droite comme Prince et Sauveur pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés. 32 Nous sommes témoins de ces événements, de même que le Saint-Esprit que Dieu a donné à ceux qui lui béissent.»

Qu’est-ce que cela voulait dire pour les religieux de l’époque ?

L’Éternel

qui s’est révélé dans l’histoire de l’humanité au travers du peuple d’Israël,

d’Abraham à maintenant.

Sur lequel vous vous appuyez pour nous séquestrer

C’est L’Éternel

qui a ressuscité Jésus

que vous avez tué par la mort ignoble et honteuse de la croix.

C’est toujours L’Éternel

qui L’a élevé à la plus haute place, c’est à dire à sa droite (place du fils de Dieu, Messie)

C’est donc bien Lui, le Sauveur,

pour ceux qui veulent se repentir de leurs péchés.

Nous pouvons l’affirmer, parce que nous l’avons vu et touché.

Dieu atteste de cette réalité parce qu’Il nous a équipés de son Esprit, nous qui plaçons notre confiance et notre vie en Christ.

C’est son Esprit qui agit au travers de nous.

Qu’est-ce que cela voudrait dire pour nous ?

Pour nous, rien n’a changé et nous pouvons reprendre ces versets pour comprendre le message de vie accompli par Christ:

Dieu se révèle

  • Dieu se fait connaître en se révélant dans l’histoire de l’humanité, notamment au travers peuple d’Israë

Par Christ condamnation et victoire sur le péché

  • Dieu, en Christ, subit la condamnation du péché par sa mort et en a la victoire par sa résurrection publique.

Christ royal et prérogatives royales

  • Dieu approuve l’oeuvre de Christ en le plaçant à la plus haute place et le prouve en ceux qui placent leur confiance en Christ par le don de l’

A quelle réponse invite ce que Dieu a fait ?

Ce texte n’est pas uniquement là pour donner de l’info mais pour savoir quelle réponse nous donnons au message de vie si soigneusement accompli par Christ ?

  • La colère furieuse comme les religieux de l’époque qui ont préféré rester dans ce qu’ils pensaient, plutôt que de se remettre clairement en question face à l’action évidente de Dieu
  • ou reconnaître la main tendue de Dieu par Christ et dire :

«Pardon, je suis pécheur et je t’accepte Christ comme Seigneur et Sauveur de ma vie parce que tu as porté et vaincu mon péché».

Réponses

Du temps des apôtres, les uns sont restés fidèles à leurs raisonnements, leurs positions, loin de la vie et les autres ont enfin vécu la vie.

Et nous, serons-nous suffisants par rapport à la vie nouvelle accomplie par Christ ou accepterons-nous Christ et ce qu’Il a fait pour nous ?

Dieu veille sur la propagation du message de la vie

Face à l’opposition Dieu intervient par deux fois :

  • l’intervention de l’ange pour les apôtres emprisonnés;
  • Dieu permet l’intervention du docteur de la loi Gamaliel pour souligner que :
    • si c’est de Dieu, on ne peut rien y faire, ça continuera (et il me semble que c’est encore le cas, à nous d’en tirer conclusion),
    • si ce n’est pas de Lui, ça s’arrêtera vite.

Force est de constater que l’évangile est venu jusqu’à nous !

Évangile un concours de circonstance?

Ce n’est pas uniquement une circonstance de l’histoire, comme pour les deux exemples cités par Gamaliel, avec Theudas et Judas le Galiléen, ou comme on aimerait encore actuellement nous le faire croire.

Mais la solution au problème numéro 1 de l’humanité, mis en place patiemment par Dieu qui veille avec la même attention sur sa diffusion, rien ne pourra l’arrêter, c’est trop important.

Dieu veille mais laisse le châtiment corporel

Pour autant, Dieu n’est pas intervenu pour le supplice vraisemblablement des 40 coups de fouet moins un, 1/3 sur le ventre, 2/3 sur le dos.

Dieu n’applique pas tout le temps l’extraordinaire

C’est intéressant à souligner : des conclusions un peu faciles pourraient laisser penser que la normalité voudrait que Dieu lève tout écueil au disciple de Christ et que comme dans le livre des Actes, Dieu va faire des miracles dans ma vie pour que j’aie une vie sans souci.

Pas au paradis

Nous ne sommes ni au jardin d’Eden, ni au paradis sans souci.

La grâce de Dieu nous préserve de beaucoup mais le mal, l’expression du péché, est une réalité agissante.

Accompagnés face aux difficultés

Par contre, la grande différence pour ceux dont Christ est le Sauveur, c’est que Christ est avec les siens, même quand le péché s’exprime par le mal dans notre vie ou autour de nous.

Disciples heureux même au travers de la difficulté

La démonstration la plus étonnante, c’est qu’après ce supplice les apôtres étaient heureux, pourtant ils n’étaient pas maso !

Cela ne veut pas dire qu’on a la « banane » dans chaque épreuve mais, avec le soutien de Christ, les moments les plus durs sont vécus tout autrement.

Proclamation en contexte difficile

Je remarque que, finalement, la proclamation du message de la vie s’est assez souvent faite dans un contexte hostile, l’histoire de l’église biblique le montre mais Dieu a veillé et le message est venu jusqu’à nous.

Le disciple n’est pas plus grand que le maitre

Jésus avait prévenu les disciples que l’annonce de la vie s’oppose à ce qui règne autour d’eux et suscite l’opposition.

Les paroles de Jésus devaient encore raisonner aux oreilles des apôtres:

Matthieu chapitre 10, versets 17-26

16Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups.

Soyez donc

  • prudents comme les serpents
  • et purs comme les colombes.

17 Méfiez-vous des hommes, car ils vous livreront aux tribunaux et vous fouetteront dans leurs synagogues. 18A cause de moi vous serez conduits devant des gouverneurs et devant des rois pour leur apporter votre témoignage, à eux et aux non-Juifs. 19Mais, quand on vous fera arrêter, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz: ce que vous aurez à dire vous sera donné au moment même. 20En effet, ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. 21Le frère livrera son frère à la mort et le père son enfant; les enfants se soulèveront contre leurs parents et les feront mourir. 22Vous serez détestés de tous à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. (Ce n’est pas un conditionnel mais un encouragement à la persévérance en voyant l’issue certaine) 23Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Je vous le dis en vérité, vous n’aurez pas fini de parcourir les villes d’Israël avant que le Fils de l’homme ne vienne. 24Le disciple n’est pas supérieur au maître, ni le serviteur supérieur à son seigneur. 25Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, ils appelleront d’autant plus volontiers ainsi les gens de sa maison! 26N’ayez donc pas peur d’eux, car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. 27Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en plein jour; et ce qui vous est dit à l’oreille, proclamez-le sur les toits. 28Ne redoutez pas ceux qui tuent le corps mais qui ne peuvent pas tuer l’âme. Redoutez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps en enfer. 29Ne vend-on pas deux moineaux pour une petite pièce? Cependant, pas un ne tombe par terre sans l’accord de votre Père. 30Même vos cheveux sont tous comptés. 31N’ayez donc pas peur: vous valez plus que beaucoup de moineaux.

Ce texte pourrait soulever deux questions

  • L’histoire de ce matin que nous relate le livre des Actes pourrait soulever deux questions :

1) Les apôtres avec l’aide de Dieu font beaucoup de miracles.

Nous aussi, nous sommes au bénéfice de l’Esprit, ne devrions-nous pas en faire autant ?

2) Clairement, les apôtres transgressent la loi locale du moment.

Nous aussi, pouvons-nous transgresser les lois et que devons-nous faire ?

Miracles.

Effectivement, le début du livre des Actes nous ouvre à beaucoup de signes extraordinaires. Ils sont presque tout le temps en lien avec l’exposition du message de Christ mais cela devrait-il être une normalité ?

Supplice donc pas de normalité pour les apôtres

Déjà là, dans le texte, nous voyons que les apôtres n’ont pas été délivrés du supplice du fouet,  ce qui voudrait dire que Dieu n’intervient pas toujours pour tout, même pour des choses très dures et même si c’est pour porter son message.

La Bible ne parle pas tout le temps de miracles

Dans tous les siècles que couvre la Bible, nous voyons que l’aspect extraordinaire des miracles n’est pas générale. En fait, les grandes périodes de miracles ont été avec Moïse,  Elie et Elisée, lors du ministère de Jésus ainsi qu’au début de l’Église avec les apôtres.

Ces périodes avec plus de miracles coïncident avec des carrefours de l’histoire du peuple de Dieu où Il se révèle d’une manière spéciale:

  • Moïse
    • la libération de l’esclavage,
    • la précarité du cheminement de tout son peuple dans le désert.
  • Elie et Elisée étaient les témoins de Dieu dans un régime similaire à celui de la Corée du Nord.
  • Jésus a attesté de sa divinité en montrant qu’il avait tout pouvoir sur :
    • les éléments,
    • la maladie,
    • la mort,
    • le monde occulte.
  • Les apôtres ont montré au début de l’église les mêmes signes que Jésus en montrant ainsi le lien irréfutable entre eux et Christ puis même à la fin du livre des Actes, cela s’atténue voire disparaît. Dans les épîtres les mentions sont très rares et les apôtres eux-mêmes ne sont pas au bénéfice de guérisons spectaculaires pour leur maladie. Pourtant ce n’était pas des mauvais chrétiens et ils ne manquaient pas de foi.

Jésus a montré ce qu’il avait à montrer

Dieu n’en est pas moins puissant et capable  mais ce qu’Il voulait montrer était fait.

Dieu reste le même

Dieu peut-il agir comme cela encore aujourd’hui ? Bien évidemment !

Et si nous sommes des observateurs équilibrés nous voyons que ce type d’intervention spectaculaire et miraculeuse se fait souvent dans des contextes hostiles et à une plus petite échelle (nous ne voyons pas des villes se vider pour voir ce qui se passe).

Et nous pouvons toujours nous attendre à Lui

Ce qui ne nous empêche pas de nous attendre à Lui dans toute l’étendue de sa puissance.

Le miracle n’est pas la norme

En revanche, la Parole ne nous invite pas à nous attendre d’une manière obligatoire à ce que Dieu intervienne d’une manière extraordinaire dans chaque aspect difficile de notre vie.

  • Si Dieu devait agir de la sorte, nous serions dans les mêmes conditions que celles d’Eden :
  • nos vies humaines seraient sans fin (parce que Dieu gommerait toute les difficultés),
  • Dieu serait menteur car Il a dit que, pour le péché, il y avait un jugement : la mort, donc avec tout ce qui y conduit.

Dieu, le grand Génie d’Aladin ?

Si Dieu est pour nous le grand magicien qui répare tout, c’est que nous ne le connaissons pas complètement et que nous serons forcément déçus, entre nos attentes et la réalité.

Miracles faits par les apôtres

Ce texte nous dit que des miracles étaient faits par les apôtres et c’est eux qui sont recherchés (comme Pierre) quand il y avait des malades à  présenter, pourtant il y avait plusieurs milliers de croyants.

Etienne

Nous verrons prochainement : Etienne est un diacre, il fait des miracles liés à l’annonce de l’évangile.
 

Je ne vois pas d’indices pour la généralisation

Renforce l’intention de continuité

Est-ce que ce texte est en train de nous dire que les miracles ont été, à un moment particulier, faits principalement par les apôtres pour montrer la continuité du message de la Vie entre Jésus et eux ainsi que pour attester l’exposé des premières annonces de l’évangile ?

Ça semble être le cas car la suite du livre des Actes montre moins de miracles mais beaucoup plus l’urgence d’annoncer l’évangile.

C’est ce que semble nous montrer le livre des Actes !

Éthique, observation des lois

Nous l’avons évoqué au chapitre 5 des Actes.

Actes chapitre 5

20 «Allez-y, tenez-vous dans le temple et annoncez au peuple toutes les paroles de la vie nouvelle.» 21 Après avoir entendu cela, ils entrèrent de bonne heure dans le temple et se mirent à enseigner. 27b Le grand-prêtre les interrogea en disant: «Nous vous avions formellement interdit d’enseigner en ce nom-là, et voilà que vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement et que vous voulez faire retomber sur nous le sang de cet homme!»

Le sujet en opposition avec les autorités

Ce qui est clair ici, c’est qu’il ne s’agit que d’un seul aspect, celui de transmettre le message de vie, c’est à dire celui de Christ. Ce précédent ne justifierait aucunement d’être au-dessus des lois pour d’autres aspects.

Jésus respecte les lois

Nous voyons par exemple Jésus s’acquitter des taxes et impôts.

Les apôtres aussi, d’ailleurs l’apôtre Paul écrit

Romains 13 1 Que chacun se soumette aux autorités qui nous gouvernent, car toute autorité vient de Dieu, et celles qui existent ont été établies par Dieu. 2 C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. 3 En effet, on n’a pas à craindre les magistrats quand on fait le bien, mais quand on fait le mal. Veux-tu ne pas avoir à craindre l’autorité? Fais le bien et tu auras son approbation, 4 car le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, sois dans la crainte. En effet, ce n’est pas pour rien qu’il porte l’épée, puisqu’il est serviteur de Dieu pour manifester sa colère en punissant celui qui fait le mal. 5 Il est donc nécessaire de se soumettre aux autorités, non seulement à cause de cette colère, mais encore par motif de conscience. 6 C’est aussi pour cela que vous payez des impôts, car les magistrats sont des serviteurs de Dieu qui s’appliquent entièrement à cette fonction. 7 Rendez à chacun ce qui lui est dû: l’impôt à qui vous devez l’impôt, la taxe à qui vous devez la taxe, le respect à qui vous devez le respect,  l’honneur à qui vous devez l’honneur.

La base

Nous devons respecter les lois, c’est un aspect qui démontre notre réelle crainte de Dieu.

L’exception

Cependant, quand elles sont contre Celui qui en a institué le principe, par la contrainte ou par l’obligation, nous nous devons de continuer à transmettre le message qui sauve les vies par Christ.

Le focus de ce texte

Titre

La prédication a pour titre

« Peut-on vraiment arrêter l’annonce de l’Évangile ? »

Deux propositions ont été soulevées par Gamaliel :

  • si c’est des hommes, ça s’arrêtera
  • sinon, c’est de Dieu (attention à ceux qui font entrave)

L’urgence des apôtres

Annonçons l’Évangile !

C’était le souci premier des apôtres.

L’Évangile dans toute sa dimension

Transmettre l’Evangile

  • pour qu’il soit compris et accepté,
  • pour qu’il soit vécu.

Avec une réceptivité différente

En toutes occasions, des fois plus simples que d’autres.

  • Des milliers de personnes l’ont reçu avec joie,
  • d’autres toujours pas, voire ils sont maltraitants.

Dieu le sait

Avec des conditions différentes

Que ce soit plus naturel, facile ou plus difficile dans des circonstances favorables mais on voit aussi que Dieu donne mission à un ange de libérer les apôtres ou voire même Dieu permet l’intervention favorable d’un opposant (Gamaliel). Mais Dieu permet aussi l’emprisonnement et le fouet. En tout, Dieu veille à cette transmission de la Parole de Vie.

Encouragement pour nous

Il en est de même pour nous, l’annonce de l’évangile rencontrera des moments d’écoute exceptionnels et des moments de rejet.

Quelle assurance de savoir que l’un comme l’autre sont dans la main de notre Seigneur,  n’avait-il pas dit aux disciples :

Matthieu 28. 19

Allez [donc], faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit 20 et enseignez-leur à mettre en pratique tout ce que je vous ai prescrit.

Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.»

Le verset que je retiens du texte des Actes ce matin :

Actes 5 verset 20

Annoncez au peuple toutes les paroles de la vie nouvelle.