Actes #25: Quel dosage pour l’inhabituel, le surnaturel dans le quotidien du croyant ?

Actes #25: Quel dosage pour l’inhabituel, le surnaturel dans le quotidien du croyant ? (Actes 23) ; Patrice Berger

Prédication de Patrice Berger, 2022_01_23, église AB Lausanne-Renens

titre: Actes #25: Quel dosage pour l’inhabituel, le surnaturel dans le quotidien du croyant ? , (écoutez/visualiser ci-dessus).

Dans la chrétienté, deux tendances s’opposent. L’une essaie de tout expliquer ce qui est de la foi et de la Bible, à l’appui de la science et de la raison. L’autre s’attend et « voit » du miraculeux, du surnaturel avec une récurrence presque quotidienne. Le sujet n’est pas simple parce que de base parler de Dieu, se confier en Lui, nous confronte forcément à ce qui nous dépasse. Ses actions et promesses dépassent ce que nous connaissons. Le chapitre 23 des Actes nous confronte une fois de plus à ce sujet.

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 23 ou la Bible NEG 1979 Actes 23 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Prédication : Actes Chapitre 23

Êtes-vous pharisien ou saducéen ?

Les pharisiens croyaient à la résurrection, aux anges, aux esprits ; les saducéens pas du tout.

Les uns ne croyaient qu’à ce qui est tangible, les autres à des aspects qui dépassent le connu.

Foi ou raison ?

Et moi ?

Et nous par rapport à cela, nous nous situons comment ?

Deux camps depuis toujours

Dans la chrétienté, deux tendances aux extrêmes qui s’opposent :

  • l’une essaie de tout expliquer ce qui est de la foi et de la Bible, à l’appui de la science et de la raison ;
  • l’autre s’attend et « voit » du miraculeux, du surnaturel avec une récurrence presque quotidienne.

Au regard de la Bible

Le texte du jour, en Actes chapitre 23, va nous permettre de réfléchir en ce sens.

En effet, les pharisiens et les saducéens, qui siégeaient ensemble dans une sorte de parlement qu’on appelait le sanhédrin, sont irréconciliables sur cette thématique.

Différences entre pharisiens et saducéens

Comme dit plus avant, les pharisiens croyaient à la résurrection, aux anges, aux esprits ; les saducéens pas du tout.

Que dit la Bible de la résurrection ?

Comment départager ces deux idées contradictoires ?

Le réflexe comme toujours c’est de regarder ce que Dieu dit dans la Bible…

  • de la résurrection,
  • des anges,
  • des esprits.

Qu’en est-il ?

La résurrection

Quelques exemples dans la Bible : dans l’Ancien Testament et dans le Nouveau.

Ancien Testament :

Nouveau Testament :

L’exemple le plus emblématique, Jésus

  • Il l’annonce : Matthieu 16. 21 « Dès ce moment, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il devait aller à Jérusalem, beaucoup souffrir de la part des anciens, des chefs des prêtres et des spécialistes de la loi, être mis à mort et ressusciter le troisième jour. »
  • Il le fait : Luc 24.1-12.

Est-ce fiable ?

Est-ce que je « me la raconte » ?

Les disciples sont terrorisés : ils ont peur pour leurs vies, ils se barricadent pour se protéger.

Jean 20. 19 Le soir de ce même dimanche, les portes de la maison où les disciples se trouvaient [rassemblés] étaient fermées car ils avaient peur des chefs juifs; Jésus vint alors se présenter au milieu d’eux et leur dit: «Que la paix soit avec vous!»

Puis ils deviennent bouillants pour le Seigneur et vont témoigner de l’évangile au confit du monde et perdront leurs vies pour ce témoignage.

Pas un effet de groupe parce que Thomas qui n’était pas avec eux en a fait la constatation après. Jean 20. 24-29

Importance centrale de la résurrection dans la foi en Christ

La résurrection aspect central de la foi :

1 Corinthiens 15

16 En effet, si les morts ne ressuscitent pas, Christ non plus n’est pas ressuscité. 17 Or, si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est inutile, vous êtes encore dans vos péchés, 18 et par conséquent ceux qui sont morts en Christ sont aussi perdus. 19 Si c’est pour cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes. 20 Mais en réalité, Christ est ressuscité, précédant ainsi ceux qui sont morts. 21 En effet, puisque la mort est venue à travers un homme, c’est aussi à travers un homme qu’est venue la résurrection des morts. 22 Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, 23 mais chacun à son propre rang: Christ en premier, puis ceux qui appartiennent à Christ lors de son retour. 24 Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir anéanti toute domination, toute autorité et toute puissance.

Les anges

La tentation :

Matthieu 4

5 Le diable le transporta alors dans la ville sainte, le plaça au sommet du temple 6 et lui dit: «Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas! En effet, il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet et ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.» 7 Jésus lui dit: «Il est aussi écrit: Tu ne provoqueras pas le Seigneur, ton Dieu.»

Si Satan voulait arriver à ses fins, croyez-vous qu’il aurait émis une suggestion irréaliste ?

Que font les anges ?

Ils sont serviteurs de Dieu

« Le mot ange, que ce soit en hébreu (mala’ak) ou en grec (angelos), signifie «messager», «envoyé».

Il désigne d’abord une fonction : des hommes peuvent recevoir ce titre (Esaïe 44.26; Aggée 1.13; Malachie 2.7 – le nom même de Malachie signifie d’ailleurs «mon messager» – ; Luc 7.24 ; Jacques 2.25 ; etc.).

Toutefois, on ne peut contester qu’il désigne aussi une catégorie d’êtres spirituels à caractère personnel.

* Les anges constituent la cour céleste de Dieu, et ils Lui rendent un culte (Psaume 103.20 ; 148.2 ; Apocalypse 7.11).

* Ils ont une fonction de service en faveur de ceux qui appartiennent à Dieu (Hébreux 1.14).

* Ils se réjouissent à l’occasion de la conversion d’un pécheur (Luc 15.10).

* Ils apportent des messages aux serviteurs de Dieu (Luc 1.11-20 ; Actes 1.10 ; 8.26 ; 10.3-6 ; 27.23-24).

* Même la loi du Sinaï aurait été promulguée, non directement par Dieu, mais par des anges (Actes 7.53 ; Galates 3.19 ; Hébreux 2.2).

* Ils mènent à exécution les plans de Dieu sur la terre, ainsi que Ses jugements (2 Samuel 24.16-17 ; Psaume 78.49 ; Actes 12.23 ; Apocalypse).

* Ils sont probablement engagés dans un combat invisible avec les anges déchus (Daniel 10 ; voir p. 219).

* Bien qu’il s’agisse d’êtres spirituels, ils peuvent se rendre[…] ».

Extrait de « Pour une foi réfléchie » Sous la direction d’Alain Nisus, L’Esprit une personne divine, Ce contenu est peut-être protégé par des droits d’auteur. Les anges déchus, révoltés contre Dieu, du monde occulte et les démons :

2 Pierre 2.4

4 En effet, Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais il les a précipités et enchaînés dans l’abîme, là où règnent les ténèbres, pour qu’ils y soient gardés en vue du jugement.

Jude 6

6 Quant aux anges qui n’ont pas conservé leur rang mais ont abandonné leur demeure propre, il les a enchaînés éternellement dans les ténèbres pour le jugement du grand jour.

Les esprits

Jesus chasse des mauvais esprits : Matthieu 4. 1 ;

Jésus donne cette capacité aux disciples : Matthieu 8. 16 ;

Jésus enseigne sur les esprits : Matthieu 12. 43-45.

Deux types d’esprits

  • Le Saint-Esprit : nous en avons parlé la dernière fois.
  • Les esprits en lien avec le monde céleste en opposition à Dieu, liés au monde occulte.

La Bible affirme assez clairement que…

d’une manière assez évidente, Dieu, par la Bible, montre que la résurrection est faite, dans la capacité de Dieu, que les anges et les esprits existent.

Pourtant la science…

Contestation historique

Pour autant, il a toujours existé dans l’histoire des personnes qui, à l’appui de la science du moment, disent que tout cela est n’importe quoi et que si on ne peut pas

  • le prouver,
    • le toucher,
    • le voir,

et si ça n’est pas explicable, c’est que c’est des fables !

Du temps de Jésus, siècles des lumières, actuellement

Du temps de Jésus les personnes à la pointe de la science disaient cela.

Au siècle des lumières, avec l’essor de la science, certainement que l’on devait tenir les mêmes propos.

Actuellement, depuis le dernier siècle et aujourd’hui, certains, à l’appui de la science, disent que : -« comme ça n’est pas explicable, c’est n’importe quoi » .

Rationalistes ou foi

Les rationalistes s’appuient sur la raison, la démonstration et la science,  en opposition à ceux qui font confiance à Dieu, à ce qu’Il dit, la foi; pour autant les personnes avec foi peuvent aussi être réfléchies !

Deux observations, sans rentrer dans une grande démonstration d’apologétique.

La sciences en constante évolution, découvertes, donc humilité

La science, la médecine du temps de Jésus : quelle était son étendue  et comment la jugerions-nous maintenant ?

La science, la médecine du Moyen-Age, du siècle des lumières ?

Et celle d’aujourd’hui : vous souvenez-vous de la médecine d’il y a 50 ans ? Comment la regarderont les personnes dans 200 ans ?

Et la science ? E = MC2 ne serait plus à la page…

VIDEO. E = mc2, c’est fini ?

Séisme dans la communauté scientifique : les lois de la relativité d’Albert Einstein pourraient être remises en cause car certaines particules iraient plus vite que la lumière. Une première qui doit être confirmée.

La science est un critère fluctuant parce qu’elle progresse toujours

Attention à son utilisation, les affirmations d’hier seront peut-être remises en cause par les découverte de demain ? Ayons de l’humilité !

La notion de Dieu dépasse notre compréhension

L’inexplicable est lié à Dieu sinon Il serait humain.

Si Dieu était tout explicable.

Si Dieu n’était capable que de choses auxquelles nous sommes confrontées habituellement ou dont nous sommes capables, Dieu serait sur le même plan que l’humanité.

Là, nous serions mal parce que les capacités humaines sont toujours confrontées à un mur funeste, fatal.

Dieu n’est pas une divinité de l’invention des hommes.

Ça c’est les croyances superstitieuses et stériles, mais elles démontrent que quelles que soient les cultures et les âges, les hommes cherchent une réponse à leur origine, à ce qui dépasse l’habituel, à ce qui est en nous.

Dieu, forcément au-delà de l’humain et de ses capacités

De base, Dieu ne peut être l’égal de l’homme : s’Il n’est pas notre égal, Il a forcément quelque chose de supérieur, Il fait et agit dans une sphère qui nous est inconnue.

La Bible nous dit qu’Il est le Créateur et le démontre au cours de l’histoire de l’humanité.

Nous constatons, mais ne pouvons expliquer

Si Dieu est capable, au dessus, Créateur, forcément Il a des capacités qui nous dépassent et que nous, créatures, avons de la peine à expliquer. Nous constatons, mais nous n’avons pas de possibilités d’explication !

L’humanité est confrontée à des choses qui la dépasse

Tout ça pour dire que l’humanité est confrontée à des aspects qui la dépassent, qui n’est pas dans ses capacités ou habitudes.

Le miraculeux est-il si présent ?

Faut-il s’attendre quotidiennement à de l’extraordinaire ?

Alors, pour autant, devrions-nous nous attendre constamment, quotidiennement à de l’extraordinaire ?

Déjà ma phrase ne va pas, parce que si c’est quotidien, ça n’est plus extraordinaire, mais ordinaire !

Deux observations :

Les moments où l’humanité est confrontée à l’extraordinaire

Première remarque : la Bible couvre plusieurs centaines d’années et plusieurs millénaires.

Les moments où Dieu a confronté l’humanité à des moments hors du commun ne sont pas hyper nombreux :

Exode

  • La sortie et la migration du peuple hébreu d’Egypte en Canaan Livre de l’Exode + Josué 10. 13 : certainement la plus longue période, une quarantaine d’années.

Les Rois

  • Les degrés d’Achaz Esaïe 38:8
  • Elie et Elisée Livres des Rois (1 et 2 Rois).

Jésus et les apôtres

  • Les 3 ans de ministère de Jésus Les Évangiles
  • Le début du ministère des apôtres Les Actes

Providence plus habituelle, extraordinaire, rare

Deuxième remarque : Dieu nous confronte rarement à l’extraordinaire, au miraculeux, mais beaucoup plus généralement à Sa providence :

  • « L’alignement de planètes »,
  • « Les concours de circonstances »

Dieu est tout autant majestueux avec l’un comme avec l’autre.

Dieu donne des lois,

Il ne les change pas tous les quatre matins

Dieu a fixé des lois, Il ne refait pas la règle du jeu en cours de route

S’il en est ainsi, c’est qu’Il a fixé des lois (physique, biologique, etc.) :

Psaume n° 148 Psaume de louange universelle de la Création

5 Qu’ils louent le nom de l’Eternel, car il a donné ses ordres et ils ont été créés! 6 Il les a établis pour toujours et à perpétuité;

il a donné des lois et il ne les violera pas.

Les exceptions ne sont pas la règle

et Il n’est pas constamment en train de nous confronter aux exceptions des lois qu’Il a mises en place quotidiennement.

Quand il y a une règle de français, les exceptions ne sont pas la norme.

C’est pareil avec Dieu, s’Il a mis en place des lois physiques, ce n’est pas pour nous confronter au quotidien à ce qui est différent !

Attendons-nous dans Sa grâce à Sa divine providence

Dieu a fixé des lois, Il ne refait pas la règle du jeu encours de route, en cela, nous pouvons nous attendre à Dieu en toutes circonstances et dans Sa grâce agissante et Sa providence, Dieu agit.

En revanche, il est assez rare que Dieu agisse au travers des exceptions qu’Il a lui même prévues d’avance.

Foi, providence, réflexion

Le croyant a donc foi en ce qui n’est pas explicable et en même temps, il  réfléchit et se réjouit de la manière dont Dieu est agissant avec le cadre des lois qu’Il a mises en place, il se régale et loue Dieu pour Sa providence qui démontre Sa grandeur.

Alors, pourquoi nous a-t-Il confronté à ces exceptions ?

Pourquoi Dieu nous a-t-Il confronté à ces exceptions ?

Un message, une démonstration dans l’histoire de l’humanité

Parce qu’Il avait un message à nous faire passer :

  • montrer qu’Il est Dieu ;
  • montrer que quand Il est présent, tout change ;
  • le message étant passé, Il ne refait pas la démonstration pour chacun.

Il nous laisse « toutes ces démonstrations » dans la Bible.

L’Exode

Pour l’Exode jusqu’en Canaan, Dieu montre que le peuple le plus insignifiant (Deutéronome 7. 7) peut connaître un destin hors du commun quand il est au coeur de sa vie.

À nous de faire des rapprochements avec nos vies.

Période des Rois

À la période des Rois, particulièrement avec Elie et Elisée, dans une contestation idolâtre et une persécution digne de la Corée du Nord, Dieu démontre par Ses prophètes que ceux qui sont aux manettes des royaumes ne sont rien par rapport à Dieu. Et que même si les hommes « se la racontent », mettent des lois et des choses coercitives, Dieu balaie ça de la main en montrant qu’ils ne sont rien.

À nous de faire les rapprochements avec les contextes dans lesquels nous vivons.

Jésus

Le ministère de Jésus est hors du commun. Il montre qu’Il est Dieu et homme. Créateur, Il a la main sur toute la création, Il est réparateur des vies, même après la vie. Il est au dessus du monde invisible.

Mesurons-nous la grandeur et la divinité de Jésus quand nous lisons l’Evangile ?

Les apôtres

Les apôtres démontrent, au début de leurs ministères, des facultés identiques démontrant qu’ils sont habités du même Esprit que Jésus. C’est la suite et pas autre chose.

Cette certitude étant établie, il ne reste plus qu’à vivre en toute confiance dans les enseignements que ces apôtres ont laissé.

Un vrai but

Ces grandes périodes avaient un but.

Ces exceptions étaient dans la pédagogie de Dieu.

Mais ces exceptions ne sont pas l’habitude, la règle.

Conséquences :

la « théologie » a toujours des conséquences pratiques

Cela a des conséquences dans nos propos, dans nos attentes et notre  manière de vivre.

Conséquences vocabulaires

Evitons de galvauder le terme « miraculeux » alors qu’il faudrait dire  « agit habituellement par Sa divine providence ».

C’est stupide et criminel de dire, à tout bout de champ, qu’on a vécu un miracle, que ceci ou cela était un miracle, alors qu’il n’en est rien.

Parce que l’on discrédite Dieu et le témoignage de l’évangile autour des personnes qui n’y voient, à raison, qu’un concours de circonstances.

Conséquences dans mes décisions

Dans notre manière de vivre ou dans nos attentes, Dieu ne va pas suspendre Ses lois biologiques parce que nous sommes inconséquents.

Il peut le faire dans Sa grâce mais Il ne va pas chambouler les lois biologiques, physiques parce que nous sommes légers, et que nous manquons de sagesse divine.

Cohérence et sagesse

Être inconséquent puis s’attendre ou demander l’extraordinaire divin n’est pas une démonstration de foi mais un manque de sagesse et presque à chaque coup un manque ou un contre-témoignage.

Dieu mon assurance bêtises ?

Dieu n’est pas le génie d’Aladin qui arrange les choses d’une manière extraordinaire parce que je suis écervelé alors que je dis que c’est de la foi et qu’en somme ça m’arrange bien.

Dieu n’agit pas comme cela habituellement, donc attention !

Contre-témoignage auprès de ceux qui nous entourent.

Grosse déception dans ma vie, si je m’attends à tours de bras à des miracles et n’en vois jamais (soyons honnête), je risque d’être déstabilisé. Le problème n’est pas Dieu, mais notre manière de faire.

Dans le texte d’aujourd’hui

Si j’ai commencé par cela, c’est pour que nous puissions nous régale dans le texte qui suit de Actes 23.

Même fracture foi et raison

Nous allons voir qu’au premier siècle, il y avait exactement le même type de personne que maintenant.

  • Certains croyant en ce que l’on ne voit pas et qu’on ne peut expliquer,
  • d’autres s’arrêtant uniquement au visible et à l’explicable.

Dieu intervient particulièrement pour Paul

Une intervention personnelle de Dieu pour encourager l’apôtre Paul et Dieu agissant dans Sa providence pour éviter à l’apôtre d’être lynché.

Il ne l’a pas fait tout le temps pour Paul

Pourtant, à une autre occasion, Dieu a laissé les personnes agir contre Paul et n’a pas gommé cette persécution.

A Lystre, Paul lapidé et laissé pour mort

Actes 14

19Alors arrivèrent d’Antioche et d’Iconium des Juifs qui gagnèrent la foule. Après avoir lapidé Paul, ils le traînèrent hors de la ville, pensant qu’il était mort

La normalité de la vie et des relations préserve Paul

A une autre occasion, Dieu a fait entendre sagesse à Paul pour ne pas être la cible de la haine des hommes. Ce ne sont pas des anges, ni une vision qui sont intervenus, mais des personnes comme vous et moi qui avec sagesse ont averti Paul.

Actes 20 Paul voulait intervenir à Ephèse, il ne le fait pas

30 Paul voulait se présenter devant le peuple, mais les disciples l’en empêchèrent, 31et même quelques Asiarques qui étaient ses amis envoyèrent quelqu’un vers lui pour l’inviter à ne pas se rendre au théâtre

Providence divine

Nous allons aussi voir dans le texte du jour, la providence de Dieu agir pour mettre Paul en sureté

 Regardons ensemble la Parole de Dieu

Actes – Chapitre 22

30 Le lendemain, le commandant voulut savoir avec certitude de quoi les Juifs l’accusaient. Il le fit détacher et donna l’ordre aux chefs des prêtres et à tout le sanhédrin de se réunir; puis il fit venir Paul et le plaça au milieu d’eux.

Ruse ou témoignage ?

A première vue, nous pourrions penser que Paul est un « petit malin » et qu’il a voulu se sortir du guêpier en divisant le sanhédrin.

Ce n’est pas certain, car nous avons vu qu’il ne faisait aucun cas de sa vie. Donc sauver sa peau n’est pas une priorité.

En revanche l’espérance de la résurrection était réellement vivante chez les pharisiens.

Et visiblement, il semble que nombre d’entre eux se soient tournés à Christ, tout en restant dans le mouvement des pharisiens.

Cela a même dû prendre une certaine ampleur, car en ce n’est qu’en l’an 90 qu’il y a eu des règles pour exclure ces Juifs chrétiens de la participation aux cultes des synagogues.

Voir Évangiles et Actes, Encyclopédie des difficultés bibliques volume 5, Alfred Kuen, Emmaüs

Lire Actes 23:

Témoignage unique auprès des pharisiens

Donc Paul a certainement profité de cet unique moment, sachant qu’il était peu vraisemblable qu’il ait à nouveau cette occasion, pour interpeller ceux qui étaient ouverts à l’espérance messianique.

C’est fort, 470 soldats pour Paul

470 soldats pour un transfert de prisonnier ! Bon, ce n’est pas pour Rome un prisonnier quelconque, c’est un citoyen romain.

Et le nombre de soldats mobilisés n’est pas uniquement pour Paul, mais aussi pour garantir l’intégrité des troupes.

En effet, la région est très instable, une guérilla s’est installée et de nombreuses escarmouches font des dégâts dans les troupes romaines et de nombreuses guérillas.

Flavius Joseph Guerre II. 13.6 ; Ant. XX 8. 5-6 : « les terroristes juifs ont causé d’innombrables dommages sous l’administration du gouverneur Félix »

Belle démonstration de la providence de Dieu

Ce n’est pas un miracle mais la providence de Dieu qui a conduit à cela.

Grandeur de Dieu

Dieu est tout aussi remarquable, louable et grand pour cela.

Le plus grand miracle auquel nous soyons confronté est celui du sauvetage de nos vie, irrémédiablement perdues, et sauvées par Christ.

De même pour nous

Ne nous privons pas, attendons-nous à Son action dans notre vie quotidienne, à ce qu’Il agisse, qu’Il réponde à nos prières.

Des réponses réalistes avec les lois de Dieu

Attendons-nous à Ses réponses dans la normalité de ce qu’Il fait de notre quotidien.

Il ne va pas nécessairement faire dériver les continents pour me faire gagner du temps parce que je me suis mis en retard !

Versets clefs

Matthieu 16. 21

« Dès ce moment, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il devait aller à Jérusalem, beaucoup souffrir de la part des anciens, des chefs des prêtres et des spécialistes de la loi, être mis à mort et ressusciter le troisième jour. »

1 Corinthiens 15

En effet, si les morts ne ressuscitent pas, Christ non plus n’est pas ressuscité. Or, si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est inutile, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent ceux qui sont morts en Christ sont aussi perdus. Si c’est pour cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes.

Matthieu 4. 5-7

Le diable le transporta alors dans la ville sainte, le plaça au sommet du temple et lui dit: «Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas! En effet, il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet et ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.»

Jésus lui dit: «Il est aussi écrit: Tu ne provoqueras pas le Seigneur, ton Dieu.»

2 Pierre 2.4

En effet, Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais il les a précipités et enchaînés dans l’abîme, là où règnent les ténèbres, pour qu’ils y soient gardés en vue du jugement.

Jude 6

Quant aux anges qui n’ont pas conservé leur rang mais ont abandonné leur demeure propre, il les a enchaînés éternellement dans les ténèbres pour le jugement du grand jour.

Psaume n° 148. 5-6

Qu’ils louent le nom de l’Eternel,

car il a donné ses ordres et ils ont été créés!

Il les a établis pour toujours et à perpétuité;

il a donné des lois et il ne les violera pas.

Actes 23. 6

Sachant qu’une partie de l’assemblée était composée de sadducéens et l’autre de pharisiens, Paul s’écria dans le sanhédrin: «Mes frères, je suis pharisien, fils de pharisien. C’est à cause de l’espérance de la résurrection des morts que je suis mis en jugement.»

Actes 23. 11

La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul et dit: «Prends courage, [Paul]: de même que tu as rendu témoignage de ce qui me concerne à Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage à Rome.»

Liens Connexes

Prédications Série Actes ; 

Prédications Archives ;

YouTube église AB-Lausanne=>Playlist Actes 

Prédication donnée à l’église AB Lausanne Renens:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB-Lausanne