Actes #16: Evangéliser au naturel (Actes 13)

Actes #16: Evangéliser au naturel (Actes 13) ; Patrice Berger

Prédication de Patrice Berger, 2021-08-15, église AB Lausanne-Renens

titre: Actes #16: Evangéliser au naturel , (écoutez/visualiser ci-dessus).

Résumé :
L’évangile est la libération accomplie par Christ de notre juste détention spirituelle due au péché. Saul et Barnabas vont propager d’une manière évidente cette bonne nouvelle dans le bassin méditerranéen à la suite de l’apôtre Pierre et d’autres croyants. Ils le font le plus naturellement, dans les habitudes de leurs semblables.
Ne devrions-nous pas en faire de même ?

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 13 ou la Bible NEG 1979 Actes 13 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Invitation au partage de l’évangile

C’est aussi ce que nous allons voir dans le texte d’aujourd’hui.

  • L’évangile touche tout le monde
  • Dieu est à l’initiative de la diffusion de l’évangile
  • Quelle est notre réponse personnelle et en tant qu’assemblée ?
    • cela doit-il être rangé dans l’habitude cultuelle ?
    • cela doit-il avoir un prolongement dans ma vie ?
    • Oui, mais comment faire ?!?

Actes – Chapitre 13

1 Il y avait dans l’Eglise d’Antioche des prophètes et des enseignants:

  • Barnabas,
  • Siméon appelé le Noir,
  • Lucius de Cyrène,
  • Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque,
  • et Saul.

2 Pendant qu’ils rendaient un culte au Seigneur et qu’ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit:

«Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour la tâche à laquelle je les ai appelés.»

3 Alors, après avoir jeûné, prié et posé les mains sur eux, ils les laissèrent partir.

4 Envoyés par le Saint-Esprit, Barnabas et Saul descendirent à Séleucie, d’où ils embarquèrent pour l’île de Chypre.

5 Arrivés à Salamine, ils annoncèrent la parole de Dieu dans les synagogues des Juifs.

Ils avaient aussi Jean pour aide.

6 Ensuite, ils traversèrent [toute] l’île jusqu’à Paphos, où ils trouvèrent un magicien, un prétendu prophète juif appelé Bar-Jésus.

7 Il faisait partie de l’entourage du gouverneur Sergius Paulus, un homme intelligent.

Ce dernier fit appeler Barnabas et Saul et exprima le désir d’entendre la parole de Dieu.

8 Mais Elymas le magicien – c’est en effet ce que signifie son nom – s’opposait à eux et cherchait à détourner le gouverneur de la foi.

9 Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards sur lui et dit:

10 «Homme plein de toute sorte de ruse et de méchanceté, fils du diable, ennemi de toute justice, ne vas-tu pas cesser de pervertir les voies droites du Seigneur? 11 Maintenant, voici que la main du Seigneur est sur toi:

tu seras aveugle et pour un temps tu ne verras pas le soleil.»

L’obscurité et les ténèbres tombèrent immédiatement sur lui et il se tournait de tous côtés en cherchant quelqu’un pour le guider.

12 Quand il vit ce qui était arrivé, le gouverneur crut, frappé qu’il était par l’enseignement du Seigneur.

13 Paul et ses compagnons embarquèrent à Paphos pour se rendre à Perge en Pamphylie,

mais Jean se sépara d’eux et retourna à Jérusalem.

14 De Perge ils poursuivirent leur route et arrivèrent à Antioche de Pisidie.

Ils entrèrent dans la synagogue le jour du sabbat et s’assirent.

15 Après la lecture de la loi et des prophètes, les chefs de la synagogue leur firent dire:

«Frères, si vous avez quelques mots d’encouragement à adresser au peuple, parlez!»

16 Paul se leva, fit un signe de la main et dit:

«Israélites et vous qui craignez Dieu, écoutez!

17 Le Dieu de ce peuple, [d’Israël,] a choisi nos ancêtres.

Il a fait grandir le peuple pendant son séjour en Egypte et il l’en a fait sortir par sa puissance.

18 Il les a supportés près de 40 ans dans le désert

19 et, après avoir détruit sept nations dans le pays de Canaan, il [leur] a accordé leur territoire comme propriété.

20 Après cela, durant 450 ans environ,

il leur a donné des juges, jusqu’au prophète Samuel.

21 Ils ont alors demandé un roi, et Dieu leur a donné pendant 40 ans Saül, fils de Kis, de la tribu de Benjamin.

22 Puis il l’a rejeté et leur a donné pour roi David, auquel il a rendu ce témoignage:

J’ai trouvé David, fils d’Isaï, un homme selon mon cœur, qui accomplira toutes mes volontés.

23 C’est de la descendance de David que Dieu, conformément à sa promesse, a amené à Israël un Sauveur qui est Jésus.

24 Avant sa venue, Jean avait prêché le baptême de repentance à tout le peuple d’Israël.

25 Et, lorsqu’il terminait sa course, Jean disait:

‘Je ne suis pas celui que vous pensez, mais le voici qui vient après moi et je ne suis pas digne de détacher ses sandales.’

26 Mes frères, descendants d’Abraham et vous qui craignez Dieu, c’est à vous que cette parole de salut a été envoyée.

27 En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs n’ont pas reconnu qui était Jésus,

mais en le condamnant ils ont accompli les paroles des prophètes qu’on lit chaque sabbat. 28 Bien que n’ayant rien trouvé en lui qui mérite la mort, ils ont demandé à Pilate de le faire mourir.

29 Après avoir accompli tout ce qui est écrit à son sujet, ils l’ont descendu de la croix et l’ont déposé dans un tombeau.

30 Mais Dieu l’a ressuscité.

31 Il est apparu pendant plusieurs jours à ceux qui étaient montés avec lui de la Galilée à Jérusalem et qui sont [maintenant] ses témoins auprès du peuple.

32 Et nous, nous vous annonçons cette bonne nouvelle:

la promesse faite à nos ancêtres, 33 Dieu l’a accomplie pour nous, leurs descendants, en ressuscitant Jésus, conformément à ce qui est écrit dans le Psaume 2:

Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui.

34 Il l’a ressuscité, de telle sorte qu’il ne retournera pas à la décomposition;

c’est ce qu’il a déclaré en disant: Je vous donnerai les grâces saintes et sûres promises à David.

35 C’est pourquoi il dit encore ailleurs:

Tu ne permettras pas que ton saint connaisse la décomposition.

36 Or, après avoir dans sa propre génération été au service de la volonté de Dieu,

David est mort, a rejoint ses ancêtres et a connu la décomposition.

37 En revanche, celui que Dieu a ressuscité ne l’a pas connue.

38 Sachez-le donc, mes frères:

c’est par lui que le pardon des péchés vous est annoncé

39 et c’est par lui que toute personne qui croit est libérée de toutes les fautes dont vous ne pouviez pas être libérés par la loi de Moïse.

40 Ainsi, faites attention qu’il ne vous arrive pas ce qui est dit dans les prophètes:

41 Regardez, vous qui êtes pleins de mépris, soyez étonnés et disparaissez, car je vais faire à votre époque une œuvre que vous ne croiriez pas si on vous la racontait.»

42 Lorsqu’ils sortirent [de la synagogue des Juifs], les non-Juifs les invitèrent à parler du même sujet le sabbat suivant.

43 Quand l’assemblée se dispersa, beaucoup de Juifs et de non-Juifs pieux convertis au judaïsme suivirent Paul et Barnabas, qui s’entretinrent avec eux et les convainquirent de rester attachés à la grâce de Dieu.

44 Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour écouter la parole de Dieu.

45 Quand ils virent cette foule, les Juifs furent remplis de jalousie, et ils s’opposaient à ce que disait Paul [en le contredisant et] en l’insultant.

46 Paul et Barnabas leur dirent avec assurance:

«C’était à vous d’abord que la parole de Dieu devait être annoncée mais, puisque vous la rejetez et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, nous nous tournons vers les non-Juifs.

47 En effet, tel est l’ordre que le Seigneur nous a donné:

Je t’ai établi pour être la lumière des nations, pour apporter le salut jusqu’aux extrémités de la terre.»

48 Les non-Juifs se réjouissaient en entendant cela, ils célébraient la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent.

49 La parole du Seigneur se propageait dans tout le pays.

50 Mais les Juifs excitèrent les femmes pieuses de la haute société et les personnalités de la ville, ils provoquèrent une persécution contre Paul et Barnabas et les chassèrent de leur territoire.

51 Paul et Barnabas secouèrent contre eux la poussière de leurs pieds et allèrent à Iconium.

52 Quant aux disciples, ils étaient remplis de joie et du Saint-Esprit.

L’évangile, une libération

Verset central

Le point central de ce texte est sans conteste indiqué aux versets 38 et 39 du chapitre.

C’est l’évangile !

Actes 1 3

38 Sachez-le donc, mes frères:

c’est par lui que le pardon des péchés vous est annoncé

39 et c’est par lui que toute personne qui croit est libérée de toutes les fautes dont vous ne pouviez pas être libérés par la loi de Moïse.

Pardon déjà acquis mais à recevoir

Il pointe sur un fait : Le pardon de tous les péchés (passés, présents, futurs) sont déjà acquis et portés par Christ à la croix, mais je ne peux bénéficier de ce pardon que si je m’abandonne à Christ comme Seigneur et Sauveur de ma vie.

Présentation carcérale

Ici, c’est présenté plus sous un angle légal, carcéral :

  • La loi sur-ligne, à juste titre, ma condition de prisonnier du péché;
  • Christ me libère de cette détention, il a payé ma condamnation.

L’évangile à destination de tous

Personnes

Regardez toutes les personnes impliquées dans ce passage :

  • Verset 1 : Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul

Les origines très différentes !

  • Verset 7 : le proconsul Sergius Paulus

Un responsable romain.

  • Verset 43 : beaucoup de Juifs et de prosélytes pieux

Arrière-plans dans le judaïsme.

  • Verset 44 : toute la ville se rassembla pour entendre la parole de Dieu.

Une population entière.

Tout un pays

Un rappel que les païens sont concernés comme les autres :

  • Versets 48 et 49 Les païens se réjouissaient en entendant cela, ils glorifiaient la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent.

49 La parole du Seigneur se répandait dans tout le pays.

Des lieux

  • Verset 1 : Antioche
  • Verset 6 : Paphos
  • Verset 14 : Antioche de Pisidie

Arrière-plans spirituels différents

  • Païens (proconsul et habitant d’Antioche de Pisidie) Arrière-plan idolâtre polythéiste;
  • juif pieux;
  • prosélytes.

Même mission

Mais ce n’est plus Pierre l’instrument de Dieu qui est décrit, mais Paul :

  • Pierre inaugure;
  • Paul montre l’expansion.

Actes 1 : 8 développé

On a ici un développement des annonces de l’Eternel qui indique que Sa main tendue pour être sauvé est tendue à tous !

Genèse 12

1 L’Eternel dit à Abram: «Quitte ton pays, ta patrie et ta famille et va dans le pays que je te montrerai. 2 Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai, je rendrai ton nom grand et tu seras une source de bénédiction. 3 Je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui te maudiront, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.»

Genèse 22

18 Toutes les nations de la terre seront bénies en ta descendance, parce que tu m’as obéi.

Jean 3

En effet, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.

Matthieu 28

18 Jésus s’approcha et leur dit: «Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. 19 Allez [donc], faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit 20 et enseignez-leur à mettre en pratique tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.»

Actes 1

8 Mais vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.»

Différences entre la prophétie et la réalité

Ici dans ce passage, ce qui se passe est concret et le concret a de la peine à faire sa place dans les pensées de l’époque, auprès de ceux qui ont eu le privilège d’être les représentants de l’Eternel, le peuple juif.

Verset 46

«C’était à vous d’abord que la parole de Dieu devait être annoncée mais, puisque vous la rejetez et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, nous nous tournons vers les non-Juifs.

Et c’est certainement pour cette première raison qu’il y a cette précision au verset 48 Les païens se réjouissaient en entendant cela, ils glorifiaient la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent.

Pour souligner que le plan de Dieu est depuis l’origine destiné à tous, même les non-Juifs.

Ici,

  • il est question d’être destiné « à la vie éternelle »,
  • il n’est pas question de destiné « à croire ».

« Destiné » est plus, dans l’original, le « moyen mis en place » pour la vie éternelle.

Le contexte nous parle

  • des païens écartés, dans la pensée juive de l’époque, des bénédictions de l’Eternel
  • et qui pourtant sont le souci de Dieu, depuis le début,  d’où la mission spécifique de Saul vers les nations.

Et la part personnelle : la réponse personnelle est d’ailleurs développée dans ce texte.

Réponses négatives

  • Elymas;
  • Juifs d’Antioche;
  • Femmes prosélytes dévotes.

Folie du supporter

  • Femmes prosélytes dévotes, certainement nouvellement converties au judaïsme, c’est pour cela qu’elles sont sollicitées par les Juifs. Elles ont certainement l’ardeur et le zèle de leur nouvelle croyance.

Jalousie

  • Juifs d’Antioche

L’autre inspiration du refus de l’évangile, c’est la jalousie parce que moins de succès.

Inspiration démoniaque

  • Elymas

Clairement, quelqu’un qui a fait un pas de plus qu’être uniquement pris dans les filets de l’ennemi de Dieu, il semble être lié d’une quelconque façon à l’ennemi de Dieu.

Besoin d’un éclairage particulier pour comprendre le message de l’Evangile

On comprend mieux et pourquoi nous avons besoin d’un éclairage spécial de Dieu pour comprendre le message de l’Evangile, c’est le travail du Saint Esprit.

Jean 16

5 Maintenant je m’en vais vers celui qui m’a envoyé et aucun de vous ne me demande: ‘Où vas-tu?’ 6 Mais parce que je vous ai parlé ainsi, la tristesse a rempli votre cœur. 7 Cependant, je vous dis la vérité: il vaut mieux pour vous que je m’en aille. En effet, si je ne m’en vais pas, le défenseur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai 8 et, quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice et le jugement: 9 en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi; 10 la justice, parce que je vais auprès de mon Père et que vous ne me verrez plus; 11le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.

Réponses positives

– Les cadres de l’assemblée d’Antioche;

  • Le proconsul : il voit, il entend, il comprend la doctrine et il croit.
  • Juifs et prosélytes d’Antioche: beaucoup de Juifs et de prosélytes pieux suivirent Paul et Barnabas, qui s’entretinrent avec eux, et les exhortèrent à rester attachés à la grâce de Dieu
  • versets 48 et 49 Les païens se réjouissaient en entendant cela, ils glorifiaient la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent.

49 La parole du Seigneur se répandait dans tout le pays.

Et moi, quelle est ma réponse ?

Il est question de la vie éternelle :

  • Qu’est-ce que je fais de l’appel clair que Christ me fait?
    • Vais-je m’entêter grossièrement, ce qui ne ferait que démontrer mon besoin de Christ ?
    • Vais-je m’abandonner à Christ ?

Dieu est à l’initiative de la diffusion de l’Evangile

L’enjeu éternel est capital

Pour ce faire, Dieu est à l’initiative : par exemple, le salut en Christ.

Mais aussi pour la diffusion de cette bonne nouvelle.

Le texte d’aujourd’hui nous montre comment Barnabas et Saul sont mandatés pour un service particulier.

Témoigner de notre foi est un trait commun de tout croyant ou disciple.

Il est plutôt question ici d’un ministère plus particulier.

C’est ce que nous montre clairement ce texte.

Dieu appelle par l’Esprit

2 Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu’ils jeûnaient, le Saint Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’oeuvre à laquelle je les ai appelés.

Si l’Esprit est le « starter » de la foi, c’est Lui qui invite à la repentance pour tomber dans les bras de Christ.

Comment cela s’est passé ? Il semble que cela a été audible… Mais l’Esprit peut aussi le faire différemment, une conviction qui se renforce et nous connaissons tous beaucoup de missionnaires pour qui ça a été le cas par exemple.

C’est Dieu par le Saint-Esprit qui est à l’initiative pour l’appel au service.

Dans ce texte, nous pouvons noter qu’Il appelle des personnes dont la piété et le service sont déjà une évidence.

Appel d’une équipe

Dieu appelle une équipe.

Il est intéressant de noter que pour ces grandes tournées dans le bassin méditerranéen c’est en équipe que Paul oeuvre le plus souvent (Barnabas, Marc, Luc, Timothée, etc.).

Une équipe liée à une assemblée locale

C’est depuis l’Eglise d’Antioche qu’ils partent et c’est vers eux qu’ils reviendront faire le compte-rendu de leur tournée.

L’Eglise est impliquée

Prières, jeûnes, associations montrent le lien, même s’ils ne seront pas sur le terrain avec eux.

Je vous invite à la réflexion dans vos futures lectures de la Bible.

Retrouvons-nous ces différents marqueurs ?

  • Dieu à l’initiative de l’envoi;
  • travail d’équipe;
  • lien continu et vivant avec l’Eglise initiale.

Cela voudrait-il dire qu’un ministère particulier n’est pas un métier par défaut, mais une mission de Dieu. Je ne la joue pas solo et je ne suis pas un électron libre !

 Vérifions dans les épîtres si on retrouve ces marqueurs…

Et nous maintenant ?

Le bon sens pour présenter l’évangile

L’évangile se partage d’une manière logique :

Paul et Barnabas sont de culture juive, ils vont à la rencontre de leurs semblables, Juifs craignant Dieu, pratiquants.

Le lieu idéal pour démarrer, c’est la synagogue.

En plus, il y a un temps de parole à la fin. C’est parfait.

Ils vont à l’endroit normal pour leur culture.

Ils font ce qu’ils connaissent, ce qui est logique.

Je suis dubitatif quand on me dit :  « Ah oui, ici, ils ont fait ceci et ça marche ! », dans le « non-dit », ça voudrait dire : « Alors, si ça marche, faisons le ! ». Ça voudrait dire que c’est la technique, la méthode qui convainc les personnes, je croyais que c’était le Saint-Esprit (cf. Jean  16 : 5-11).

Bien souvent ces « techniques » sont à l’opposé de ce que nous sommes et en décalage avec les habitudes de ceux qui nous entourent.

Jésus transmettait dans les situations simple de la vie

En dehors des grand discours que Jésus a donné parce que les personnes s’étaient déplacées spécifiquement pour cela (et qu’il y avait aussi une dimension de maître-disciples dans le ministère de Jésus), de nombreux enseignements de Jésus se font dans le cadre de la vie normale (bien souvent des repas et aussi la vie courante – autour d’un puits d’eau; le travail, par exemple la pêche; l’administration, par exemple, l’impôt à César …).

Idem pour Barnabas et Saul

Ils sont adaptés, quand ils parlent, ils sont cohérents avec leurs interlocuteurs, ils s’appuient sur leur histoire. Ils utilisent les textes qui font leur identité (ici les psaumes) et donnent les réponses aux questions restées en suspens, auxquelles leurs contemporains attendent des réponses : les promesses de l’Ancien Testament. Ça faisait des années qu’ils étaient dans l’attente et particulièrement dans les temps troublés, Paul souligne la réponse de Christ par rapport aux promesses.

Paul est adapté. La présentation est recevable, compréhensible et  digeste.

La manière d’annoncer l’Evangile est différente pour chaque personne, parce que Dieu a donné une personnalité différente à chacun et un arrière-plan différent : le même message de l’Evangile est apporté à Corneille d’une manière différente. S’il n’y avait qu’une méthode, l’homme serait un code-barre ou un clone.

L’Evangile n’est pas un parti où il faut faire le plus d’adeptes que l’on va séduire avec des techniques commerciales.

L’Evangile est le trésor salutaire que Dieu donne par Christ, porté par tous Ses disciples qui ont chacun des personnalités, des dons différents et que Dieu place à des endroits différents.