Actes #27: Quels indicateurs pour des projets garantis ?

Actes #27: Quels indicateurs pour des projets garantis ? (Actes 27) ; Patrice Berger

Prédication de Patrice Berger, 2022_02_27, église AB Lausanne-Renens

titre: Actes #27: Quels indicateurs pour des projets garantis ? , (écoutez/visualiser ci-dessus).

Tu « drives » ta vie comme tu l’entends. T’es assez grand et maître de la situation pour savoir ce qu’il faut faire. Mais honnêtement, tu te plantes souvent, ou ce que tu avais prévu ne se déroule pas comme prévu… Classique. En fait, nous ne sommes maitres de rien, c’est pour cela qu’il est préférable de bâtir des projets avec Celui qui est maître de tout. Oui, mais comment ?

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 27 ou la Bible NEG 1979 Actes 27 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Prédication : Actes #27 Chapitre 27-28

Quels indicateurs pour des projets garantis ?

Nous terminons notre parcours dans le livre des Actes par la lecture des deux derniers chapitres.

Une rédaction écrite par un témoin oculaire, Luc.

Nous notons que la rédaction de ces événements est l’écrit d’un témoin oculaire et elle est très précise.

On n’est peut-être pas tous passionnés de navigation en Méditerranée, mais des écrits comme celui-ci contribuent aussi à appuyer la véracité de la Bible, tellement les précisions montrent l’exactitude des faits.

L’Evangile n’est pas subversif

On retrouvera aussi la même idée que nous avons vue la dernière fois, à savoir que Paul va a nouveau réfuter l’idée que l’Evangile

  • blasphème la loi juive,
    • le temple
    • et se dresse contre l’Empire romain.

C’est ce qu’il dira aux responsables juifs de Rome.

Providence divine

D’autre part, ce texte est une démonstration de la providence de Dieu, même si beaucoup d’éléments sont contraires, Dieu est au-dessus !

Beaucoup d’embuches vont se dresser contre Paul :

  • prendre la mer (tout de même risqué à l’époque),
    • mauvaise décision de l’équipage,
    • vent violent, voire un typhon,
    • dislocation du navire,
    • projet de fuite de l’équipage dans un moment périlleux,
    • projet d’exécution des prisonniers dont fait partie Paul,
    • naufrage,
    • Paul mordu par un serpent.

Malgré les difficultés, Dieu maintient et fait ce qu’Il dit.

Et finalement, le livre des Actes s’arrête sur le fait que Paul est bien à Rome et témoigne de l’Evangile.

Nous voyons dans notre étude de l’Apocalypse que même si l’ennemi de Dieu est fort et rugit contre les croyants, Dieu est au-dessus, Dieu est le garant.

Ce qu’Il a dit, Il est en mesure de l’amener à son terme quels que soient les stratagèmes humains ou du monde céleste révolté.

Le Seigneur n’avait-Il pas assuré Paul qu’il témoignerait de l’Evangile à Rome ?

Actes 23

11La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul et dit: «Prends courage, [Paul]: de même que tu as rendu témoignage de ce qui me concerne à Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage à Rome.»

Quels sont les indicateurs pour réussir la navigation?

Mais ce que j’aime dans ce texte et qui m’a souvent fait réfléchir et méditer, c’est qu’en effet, nous allons retrouver des aspects hyper actuels :

  • pression économique, la cargaison doit être livrée au plus vite ;
    • les indicateurs, les prévisions sont formels, c’est ok, ils nous donnent le feu vert.

Mais qu’en est-il, en vrai, face à la sagesse divine.

Je n’en dis pas plus, lisons ensemble :

Actes – Chapitre 27

1 Quand notre embarquement pour l’Italie a été décidé, on a confié Paul et quelques autres prisonniers à un dénommé Julius, officier de la cohorte impériale. 2 Nous sommes montés sur un bateau d’Adramytte qui devait faire voile vers les côtes de l’Asie et nous sommes partis. Aristarque, un Macédonien de Thessalonique, était avec nous.

3 Le jour suivant, nous avons abordé à Sidon; Julius, qui traitait Paul avec bienveillance, lui a permis d’aller chez ses amis et de recevoir leurs soins. 4 Partis de là, nous avons longé l’île de Chypre, parce que les vents étaient contraires. 5 Après avoir traversé la mer qui baigne la Cilicie et la Pamphylie, nous sommes arrivés à Myra en Lycie. 6 Là, ayant trouvé un bateau d’Alexandrie qui allait en Italie, l’officier nous y a fait monter.

7 Pendant plusieurs jours nous avons navigué lentement, et ce n’est pas sans difficulté que nous sommes parvenus à la hauteur de Cnide, où le vent ne nous a pas permis d’aborder. Nous avons alors doublé le cap Salmoné pour passer au sud de la Crète. 8 Nous avons longé l’île avec peine et sommes arrivés à un endroit appelé Beaux-Ports près de la ville de Lasée.

9 Un temps assez long s’était écoulé et la navigation devenait dangereuse, car l’époque même du jeûne était déjà passée. C’est pourquoi Paul a donné cet avertissement: 10 «Mes amis, je vois que la navigation ne se fera pas sans dommages et qu’il y aura beaucoup de pertes, non seulement pour la cargaison et pour le bateau, mais encore pour nous-mêmes.» 11 Mais l’officier se fiait plus au capitaine et au patron du bateau qu’aux paroles de Paul. 12 Comme le port n’était pas approprié pour hiverner, la plupart ont été d’avis de le quitter pour essayer d’atteindre Phénix, un port de Crète orienté vers le sud-ouest et le nord-ouest, afin d’y passer l’hiver.

13 Un léger vent du sud s’est mis à souffler et, se croyant maîtres de leur projet, ils ont levé l’ancre et ont longé de près l’île de Crète.

14 Mais bientôt un vent violent, qu’on appelle Euraquilon, s’est déchaîné. 15 Le bateau a été entraîné sans pouvoir résister au vent et nous nous sommes laissé emporter à la dérive. 16 Alors que nous passions au sud d’une petite île appelée Cauda, nous avons eu beaucoup de peine à nous rendre maîtres du canot de sauvetage. 17 Après l’avoir hissé à bord, ils ont utilisé les cordages de secours pour ceinturer le bateau. Dans la crainte d’échouer sur la Syrte, ils ont abaissé les voiles, et c’est ainsi qu’ils se sont laissé emporter par le vent. 18 Comme nous étions violemment battus par la tempête, le lendemain ils ont jeté la cargaison à la mer, 19 et le troisième jour ils ont jeté de leurs propres mains les agrès du bateau. 20 Le soleil et les étoiles ne nous sont pas apparus pendant plusieurs jours et la tempête a été si forte que, finalement, nous avions perdu tout espoir d’être sauvés.

21 On n’avait pas mangé depuis longtemps. Alors Paul, debout au milieu d’eux, leur a dit: «Mes amis, il aurait fallu m’écouter et ne pas quitter la Crète, afin d’éviter ces dommages et ces pertes. 22 Mais maintenant, je vous invite à prendre courage, car aucun de vous ne perdra la vie; seul le bateau sera perdu. 23 En effet, un ange du Dieu auquel j’appartiens et que je sers m’est apparu cette nuit 24 et m’a dit: ‘Paul, n’aie pas peur! Il faut que tu comparaisses devant l’empereur, et voici que Dieu t’accorde la vie de tous ceux qui naviguent avec toi.’ 25 C’est pourquoi, mes amis, prenez courage! J’ai confiance en Dieu: tout se passera comme cela m’a été dit. 26 Nous devons toutefois échouer sur une île.»

27 La quatorzième nuit, vers le milieu de la nuit, alors que nous étions ballottés sur l’Adriatique, les marins ont supposé que l’on approchait d’une terre. 28 Ils ont jeté la sonde et trouvé 36 mètres de profondeur. Un peu plus loin, ils l’ont de nouveau jetée et ont trouvé 27 mètres. 29  Dans la crainte d’échouer sur des récifs, ils ont jeté quatre ancres à l’arrière du bateau et attendu le jour avec impatience. 30 Mais, alors que les marins cherchaient à s’échapper du bateau et mettaient le canot à la mer sous prétexte de jeter les ancres situées à l’avant, 31 Paul a dit à l’officier et aux soldats: «Si ces hommes ne restent pas sur le bateau, vous ne pouvez pas être sauvés.» 32 Alors les soldats ont coupé les cordages du canot et l’ont laissé tomber.

33 Avant que le jour se lève, Paul a encouragé tout le monde à prendre de la nourriture en disant: «C’est aujourd’hui le quatorzième jour que vous êtes dans l’attente sans manger, sans rien prendre. 34 Je vous invite donc à prendre de la nourriture, car cela est nécessaire pour votre salut et aucun de vous ne perdra un cheveu de sa tête.» 35 Après avoir dit cela, il a pris du pain, a remercié Dieu devant tous, puis il l’a rompu et s’est mis à manger. 36 Alors tous ont repris courage et ont eux aussi mangé. 37 Nous étions 276 personnes en tout sur le bateau. 38 Une fois rassasiés, ils ont allégé le bateau en jetant le blé à la mer.

39 Au lever du jour, sans reconnaître l’endroit, ils ont aperçu un golfe avec une plage et décidé, si possible, d’y faire échouer le bateau. 40 Ils ont détaché les ancres pour les laisser aller dans la mer et ont en même temps relâché les attaches des gouvernails. Puis ils ont mis au vent la voile d’artimon et se sont dirigés vers le rivage, 41 mais ils sont tombés sur un banc de sable où ils ont fait échouer le bateau. L’avant du bateau s’y est enfoncé et a été immobilisé, tandis que l’arrière se brisait sous la violence [des vagues]. 42 Les soldats étaient d’avis de tuer les prisonniers de peur que l’un d’eux ne s’échappe à la nage, 43 mais l’officier, qui voulait sauver Paul, les a empêchés de mettre ce projet à exécution. Il a ordonné à ceux qui savaient nager de se jeter les premiers à l’eau pour gagner la terre 44 et aux autres de s’agripper à des planches ou à des débris du bateau. C’est ainsi que tous sont parvenus sains et saufs à terre.

Actes – Chapitre 28

1 Une fois hors de danger, nous avons appris que l’île s’appelait Malte. 2 Ses habitants nous ont témoigné une bienveillance peu courante; ils nous ont tous accueillis près d’un grand feu qu’ils avaient allumé, car la pluie tombait et il faisait très froid. 3 Paul avait ramassé un tas de broussailles et il était en train de les mettre sur le feu quand, sous l’effet de la chaleur, une vipère en est sortie et s’est accrochée à sa main. 4 Lorsque les habitants de l’île ont vu l’animal suspendu à sa main, ils se sont dit les uns aux autres: «Cet homme est certainement un meurtrier, puisque la justice n’a pas voulu le laisser vivre bien qu’il ait été sauvé de la mer.» 5 Mais Paul a secoué l’animal dans le feu et n’a ressenti aucun mal. 6 Ces gens s’attendaient à le voir enfler ou tomber mort subitement. Après avoir longtemps attendu, voyant qu’il ne lui arrivait aucun mal, ils ont changé d’avis et ont déclaré que c’était un dieu.

7 Il y avait dans les environs des terres qui appartenaient à un dénommé Publius, principale personnalité de l’île. Il nous a accueillis et nous a logés de manière très amicale pendant trois jours. 8 Le père de Publius était alors retenu au lit par la fièvre et la dysenterie. Paul s’est rendu vers lui, a prié, posé les mains sur lui et l’a guéri. 9 Là-dessus, les autres malades de l’île sont venus, et ils ont été guéris. 10 Ils nous ont rendu de grands honneurs et, à notre départ, nous ont fourni ce dont nous avions besoin.

11 Après un séjour de 3 mois, nous avons embarqué sur un bateau d’Alexandrie qui avait passé l’hiver dans l’île et qui portait pour enseigne les Dioscures. 12 Nous avons abordé à Syracuse où nous sommes restés 3 jours. 13 De là, en suivant la côte, nous avons atteint Reggio. Le lendemain, le vent du sud s’est levé et en 2 jours nous avons fait le trajet jusqu’à Pouzzoles. 14 Là, nous avons trouvé des frères qui nous ont invités à passer 7 jours avec eux. Et c’est ainsi que nous sommes allés jusqu’à Rome. 15 Les frères de Rome, qui avaient reçu de nos nouvelles, sont venus à notre rencontre jusqu’au Forum d’Appius et aux Trois-Tavernes. En les voyant, Paul a remercié Dieu et pris courage.

16 A notre arrivée à Rome, [l’officier a remis les prisonniers au chef de la garde, mais] on a permis à Paul d’habiter dans un logement particulier avec le soldat qui le gardait.

17 Au bout de 3 jours, Paul a convoqué les chefs des Juifs. Quand ils ont été réunis, il leur a adressé ces paroles: «Mes frères, bien que n’ayant rien fait contre notre peuple ni contre les coutumes de nos ancêtres, j’ai été mis en prison à Jérusalem et livré entre les mains des Romains. 18 Après m’avoir interrogé, ils voulaient me relâcher, parce qu’il n’y avait chez moi rien qui mérite la mort, 19 mais les Juifs s’y sont opposés et j’ai été forcé d’en appeler à l’empereur, sans aucune intention d’accuser ma nation. 20 Voilà pourquoi j’ai demandé à vous voir et à vous parler. En effet, c’est à cause de l’espérance d’Israël que je porte cette chaîne.»

21 Ils lui ont répondu: «Nous n’avons reçu de Judée aucune lettre à ton sujet et aucun frère n’est venu rapporter ou dire du mal de toi. 22 Cependant, nous voudrions t’entendre dire toi-même ce que tu penses, car nous savons que cette secte rencontre de l’opposition partout.»

23 Ils lui ont fixé un jour et sont venus en plus grand nombre le trouver dans son logement. Paul leur a fait un exposé: il a rendu témoignage du royaume de Dieu et a cherché, à partir de la loi de Moïse et des prophètes, à les persuader de ce qui concerne Jésus. L’entretien a duré depuis le matin jusqu’au soir. 24 Les uns ont été convaincus par ce qu’il disait, les autres n’ont pas cru. 25 Comme ils se retiraient en désaccord, Paul n’a ajouté que ces mots: «C’est avec raison que le Saint-Esprit a dit à nos ancêtres par l’intermédiaire du prophète Esaïe: 26 Va vers ce peuple et dis: ‘Vous aurez beau entendre, vous ne comprendrez pas; vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.’ 27 En effet, le cœur de ce peuple est devenu insensible; ils se sont bouché les oreilles et ils ont fermé les yeux de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, de peur qu’ils ne se convertissent et que je ne les guérisse. 28 Sachez donc que le salut de Dieu a été envoyé aux non-Juifs, et eux, ils l’écouteront.»

29 [Lorsqu’il a dit cela, les Juifs sont partis en discutant vivement entre eux.] 30 Paul est resté deux années entières dans une maison qu’il avait louée. Il accueillait tous ceux qui venaient le voir. 31Il prêchait le royaume de Dieu et enseignait ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ avec une pleine assurance et sans obstacle.

Tranquille, on assure:

  • Tous les indicateurs sont au beau fixe,
    • les professionnels sont catégoriques,
    • pas de souci, on maîtrise…

Actes 27. 13

Un léger vent du sud s’est mis à souffler et,

se croyant maîtres de leur projet,

ils ont levé l’ancre et ont longé de près l’île de Crète.

Ils étaient très certainement pressés de livrer leur cargaison et, au lieu d’attendre, au vu de ce qui est évident pour eux, ils étaient certains d’y arriver.

En flux tendu:

J’ai pendant des années habité dans le secteur des usines Peugeot.

À son origine, Peugeot et quelques entreprises locales fabriquaient toutes les pièces pour faire leurs voitures.

Puis, de plus en plus, les pièces ont été fournies par des entreprises extérieures.

Et au final, l’usine est devenue un lieu d’assemblage de pièces venant de toute l’Europe. Et comme stocker coûte de l’argent et de la logistique interne, les pièces fabriquées aux 4 coins de l’Europe étaient

  • directement chargées,
    • acheminées dans la foulée
    • et assemblées directement.

Un flux logistique parfait, calculé, idéal, maîtrisé : de nombreuses simulations sur ordinateur avaient été faites.

Avec une marge d’une demi-journée, voire de quelques heures, pour les camions traversant l’Europe, tout a été calculé pour que ça fonctionne !

Sauf quand il y a des conditions climatiques épouvantables et que les camions venant d’Espagne ont été bloqués une fois par la neige, une autre fois par la grève des routiers et que dire des gilets jaunes… Et là, pour un camion qui manque, les lignes de production peuvent être à l’arrêt ! (Bon, depuis, dans sa grande générosité, Peugeot a imposé aux transporteurs d’avoir des hangars de stockages-tampon à proximité de l’usine, histoire de ne plus avoir de ruptures et de ne pas avoir non plus de pénuries dans le stock).

Au delà des prévisions imparables, des stratégies pointues, la réalité peut être différente.

Pour l’apôtre

Au delà des certitudes des marins qui devaient convoyer Paul, il y a la réalité que Dieu connaît, et nous, en tant qu’humains, nous ne la connaissons pas.

Saturation de projets «sécurisés»

Tout cela est très actuel et nous sommes constamment sollicités à agir comme si nous étions maîtres de notre destin, comme si ceux qui nous conseillent garantissaient notre destin.

– « Investissez dans tel produit financier, et c’est garanti à la sortie ! »(sauf quand il y a la crise des subprimes).

– « Investissez dans Swissair c’est garanti ! ».

  • « Madame prenez de la thalidomide ! »,
  • « Monsieur, du Médiator ! »,

vous verrez tout ira bien !!!

Mais ça, c’est les autres…

Nos projets où nous sommes maîtres de notre destin

Et nous, ne faisons-nous pas pareil ?

  • Je ferai telles études ;
  • Ma vie sentimentale sera comme cela ;
  • Je m’achèterai telle maison, telle voiture ;
  • J’aurai 2 enfants, pas 3 ;
  • Je ferai un break dans mes études pour faire le tour du monde ;
  • Je veux atteindre tel poste dans ma carrière…

Enfin quoi, c’est moi qui suis maître de mon destin !

Luc 12

13 Du milieu de la foule, quelqu’un dit à Jésus:

«Maître, dis à mon frère de partager notre héritage avec moi.»

14 Jésus lui répondit: «Qui m’a établi pour être votre juge ou pour faire vos partages?»

15 Puis il leur dit:

«Gardez-vous avec soin de toute soif de posséder, car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, même s’il est dans l’abondance.»

16 Il leur dit cette parabole:

«Les terres d’un homme riche avaient beaucoup rapporté. 17 Il raisonnait en lui-même, disant:

‘Que vais-je faire? En effet, je n’ai pas de place pour rentrer ma récolte. 18 Voici ce que je vais faire, se dit-il: j’abattrai mes greniers, j’en construirai de plus grands, j’y amasserai toute ma récolte et tous mes biens, 19 et je dirai à mon âme:

Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour de nombreuses années; repose-toi, mange, bois et réjouis-toi.’

20 Mais Dieu lui dit:

‘Homme dépourvu de bon sens! Cette nuit même, ton âme te sera redemandée, et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il?’

21 Voilà quelle est la situation de celui qui amasse des trésors pour lui-même et qui n’est pas riche pour Dieu.»

Très sollicité

Notre conditionnement général nous pousse à être maîtres de nos vies, à planifier nos vies, ce qui n’est pas une mauvaise chose, mais ça dépend comment on le fait…

Nous avons nos limites

Nous ne sommes pas maîtres des circonstances personnelles et extérieures et surtout, nous ne sommes pas maîtres du tout : Dieu l’est, Lui ! Évidemment, il faut faire des projets.

Agir anticiper prévoir, oui, mais…

Les faire avec prudence, en s’appuyant sur les savoirs, les prévisions, la planification, sur la technologie, les graphiques, les ordonnances, les contrats, les acquisitions, les placements.

C’est important et c’est logique.

Faisons-le avec l’intelligence et la capacité que Dieu nous a données pour conduire nos vies et remplir la mission qu’Il a confiée aux hommes (Genèse 1. 28, 3. 15).

Mais ce n’est pas suffisant et surtout, ce serait oublier ce qui est prioritaire.

Tout change avec sagesse

Tout cela a du sens uniquement si c’est utilisé avec sagesse : la sagesse, au sens biblique, c’est réfléchir avec Dieu, agir en fonction de Lui, en s’attendant et en s’appuyant sur Lui.

La sagesse n’est ni de « l’intellect de supérieur », ni de l’expérience :

On peut être jeune et faire des choix avec sagesse, on peut être chef d’état et faire des choix sans sagesse !

La sagesse divine donne la capacité à chacun de vivre, de regarder vers l’avenir, d’orienter sa vie en fonction de Dieu, de ce qu’Il aime, de ce qu’Il nous conseille et en s’appuyant sur Lui.

Proverbes 3. 5-6

Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ton intelligence!

Reconnais-le dans toutes tes voies et il rendra tes sentiers droits.

Proverbes 16.3

Recommande ton activité à l’Eternel et tes projets seront affermis.

Pas dans le sens que ça rapporte (comme le dirait « l’évangile » de la prospérité) mais que ce sont des projets constructifs dans le temps et surtout au regard de Dieu, en phase avec Dieu.

Dans le texte d’aujourd’hui, l’apôtre Paul leur avait indiqué que ça ne  sentait pas bon de partir.

Difficile de dire si c’est

  • de la sagesse Actes 27. 10 (Paul a donné cet avertissement: 10 «Mes amis, je vois)
  • ou une révélation comme dans Actes 27. 21-25 (indication donnée par un ange),

en fait, ce n’est pas très important…

Ce qui est important, c’est que nous ayons l’humilité de reconnaître que nous ne sommes pas les maîtres de nos projets et destins, qu’il faut même, si nous avons beaucoup de choses tangibles pour nous éclairer, nous appuyer prioritairement sur Dieu, qu’Il nous Sa sagesse.

Comment faire ?

Trois axes principaux :

La Bible

La Bible nous donne beaucoup d’indications pour pouvoir fonder des projets au diapason des attentes de Dieu, il y a même des livres entiers de la Bible qui sont intitulés livres de sagesse, comme par exemple Job, Ecclésiaste, les Proverbes, dont le préambule

Proverbes – Chapitre 1

1 Proverbes de Salomon, fils de David, roi d’Israël,

2 pour connaître la sagesse et l’instruction, pour comprendre les paroles de l’intelligence, 3 pour recevoir des leçons de bon sens, de justice, d’équité et de droiture, 4 pour donner du discernement à ceux qui manquent d’expérience, de la connaissance et de la réflexion aux jeunes.

5 Que le sage écoute, et il augmentera son savoir! Celui qui est intelligent gagnera en habileté 6 pour comprendre les proverbes et les paraboles, les paroles des sages et leurs énigmes.

7 La connaissance commence par la crainte de l’Eternel. Il faut être fou pour mépriser la sagesse et l’instruction. 8 Mon fils, écoute l’instruction de ton père et ne rejette pas l’enseignement de ta mère! 9 En effet, ce sera une couronne de grâce pour ta tête et un collier pour ton cou.

La Prière

Comment recommander son sort à l’Eternel ?

Par la prière, seul ou à plusieurs.

Echange fraternel

Évidemment, le partage avec les frères et soeurs contribuent à exposer ensemble les projets, les mettre en lumière pour avoir leurs éclairages (travail du Saint Esprit dans leurs vies), pour qu’ils participent au soutien par la prière.

L’aide du Saint-Esprit

Et Dieu n’en nous laisse pas seul, Il nous donne son Esprit d’une manière permanente pour nous aider, nous orienter, réfléchir avec Lui.

Les bons réflexes

Le seul déclic pour ne pas se mettre dans des impasses, c’est de toujours en référer à Dieu quand nous avons un projet de petite ou de grande ampleur

Est-ce bibliquement compatible ?

Et le remettre dans la prière ?

Si rien n’est suffisamment clair, entourons-nous de personnes qui ont la même influence en Christ.

Matthieu 6. 33

Recherchez d’abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné en plus.

Versets clefs

Actes 23/ Segond21

11La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul et dit: «Prends courage, [Paul]: de même que tu as rendu témoignage de ce qui me concerne à Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage à Rome.»

Actes 27. 13/ Segond21

Un léger vent du sud s’est mis à souffler et,

se croyant maîtres de leur projet,

ils ont levé l’ancre et ont longé de près l’île de Crète.

Proverbes 3. 5-6/ Segond21

Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ton intelligence!

Reconnais-le dans toutes tes voies et il rendra tes sentiers droits.

Proverbes 16.3/ Segond21

Recommande ton activité à l’Eternel et tes projets seront affermis.

Luc 12/ Segond21

20 Mais Dieu lui dit:

‘Homme dépourvu de bon sens! Cette nuit même, ton âme te sera redemandée, et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il?’

21 Voilà quelle est la situation de celui qui amasse des trésors pour lui-même et qui n’est pas riche pour Dieu.»

Proverbes 1 / Segond21

1. Proverbes de Salomon, fils de David, roi d'Israël,
2. pour connaître la sagesse et l'instruction, pour comprendre les paroles de l'intelligence,
3. pour recevoir des leçons de bon sens, de justice, d'équité et de droiture,
4. pour donner du discernement à ceux qui manquent d'expérience, de la connaissance et de la réflexion aux jeunes.
5. Que le sage écoute, et il augmentera son savoir! Celui qui est intelligent gagnera en habileté
6. pour comprendre les proverbes et les paraboles, les paroles des sages et leurs énigmes.
7. La connaissance commence par la crainte de l'Eternel. Il faut être fou pour mépriser la sagesse et l'instruction.

Liens Connexes

Prédications Série Actes ; 

Prédications Archives ;

YouTube église AB-Lausanne=>Playlist Actes 

Prédication donnée à l’église AB Lausanne Renens:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB-Lausanne

Mots Clefs

  • Providence
  • Maîtrise
  • Sagesse
  • Prévisions
  • Planification
  • Technologie
  • Graphiques
  • Contrats
  • Acquisitions
  • Placements
  • Paul
  • Rome
  • Naufrage
  • Serpent