Actes #2: Le secret de l’Église embryonnaire: l’unité et la prière (Actes 1 v12-26) (Actes 1)

Actes #2: Le secret de l’Église embryonnaire: l’unité et la prière (Actes 1 v12-26) (Actes 1) ; Patrice Berger

prédication Actes 1 : Patrice Berger, 2021_02_07, église AB Lausanne

titre : Actes #2: Le secret de l’Église embryonnaire: l’unité et la prière (Actes 1 v12-26)

Résumé :

Comment se fait-il que d’une personne, Jésus, et de ses 11-12 disciples, l’évangile ait impacté toute l’humanité ? Alors évidemment, c’est Christ qui, avec l’Esprit Saint, veille et donne les capacités nécessaires. Pour autant, Dieu le fait avec des hommes (tout aussi « différents et épicés » que nous) et il est super intéressant de noter leur attitude pratique et de coeur pour qu’à notre tour, nous nous en inspirions.

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Actes 1 ou la Bible NEG 1979 Actes 1 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Actes 1 / Bible Segond21

1. Cher Théophile, dans mon premier livre, j'ai parlé de tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner
2. jusqu'au jour où il a été enlevé au ciel après avoir donné ses ordres, par le Saint-Esprit, aux apôtres qu'il avait choisis.
3. Après avoir souffert, il se présenta à eux vivant et leur en donna de nombreuses preuves: pendant 40 jours, il se montra à eux et parla de ce qui concerne le royaume de Dieu.
4. Alors qu'il se trouvait en leur compagnie, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, «ce que je vous ai annoncé, leur dit-il,
5. car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit.»
6. Alors que les apôtres étaient réunis, ils lui demandèrent: «Seigneur, est-ce à ce moment-là que tu rétabliras le royaume pour Israël?»
7. Il leur répondit: «Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité.
8. Mais vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre.»
9. Après avoir dit cela, il s'éleva dans les airs pendant qu'ils le regardaient et une nuée le cacha à leurs yeux.
10. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, deux hommes habillés de blanc leur apparurent
11. et dirent: «Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous à regarder le ciel? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous reviendra de la même manière que vous l'avez vu aller au ciel.»
12. Alors ils retournèrent à Jérusalem, de la colline appelée mont des Oliviers qui est près de Jérusalem, à la distance d'un kilomètre environ.
13. Quand ils furent arrivés, ils montèrent à l'étage dans la pièce où ils se tenaient d'ordinaire; il y avait là Pierre, Jean, Jacques, André, Philippe, Thomas, Barthélémy, Matthieu, Jacques, fils d'Alphée, Simon le zélote et Jude, fils de Jacques.
14. Tous persévéraient d'un commun accord dans la prière avec les femmes, avec Marie la mère de Jésus et avec les frères de Jésus.
15. A cette époque-là, Pierre se leva au milieu des disciples; le nombre des personnes réunies était d'environ 120. Il dit:
16. «Mes frères, il fallait que s'accomplisse l'Ecriture, ce que le Saint-Esprit avait annoncé d'avance par la bouche de David au sujet de Judas, devenu le guide de ceux qui ont arrêté Jésus.
17. Il était l'un des nôtres et il avait part au même ministère.
18. Cet homme a acheté un champ avec le salaire du crime; il y est tombé en avant, s'est éventré et toutes ses entrailles sont sorties.
19. Tous les habitants de Jérusalem l'ont appris, c'est pourquoi ce champ a été appelé dans leur langue 'Hakeldama', c'est-à-dire 'le champ du sang'.
20. Or il est écrit dans le livre des Psaumes: Que sa maison devienne déserte et que personne ne l'habite! et: Qu'un autre prenne sa charge!
21. »Il faut donc choisir un homme parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu avec nous,
22. depuis le baptême de Jean jusqu'au jour où il a été enlevé du milieu de nous. Il nous sera associé comme témoin de sa résurrection.»
23. Ils en présentèrent deux: Joseph appelé Barsabbas, surnommé Justus, et Matthias.
24. Puis ils firent cette prière: «Seigneur, toi qui connais le coeur de tous, désigne lequel de ces deux hommes tu as choisi
25. pour prendre part à ce ministère et à cette charge d'apôtre que Judas a abandonnés pour aller à la place qui est la sienne.»
26. Ils tirèrent au sort et le sort tomba sur Matthias, qui fut associé aux onze apôtres.

Les Actes

Le livre des actes débute par 

  • la montée dans la Gloire de Christ 
  • et l’attente du Saint-Esprit qui équipera chaque croyant 
    • pour témoigner 
    • et propager 

la bonne nouvelle de la victoire de Christ sur le péché et la mort.

Actes 1 / 8. S’il y a un verset dont il faut ce souvenir c’est:

Vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, 

et vous serez mes témoins 

  • à Jérusalem, 
  • dans toute la Judée, 
  • dans la Samarie, 
  • et jusqu’aux extrémités de la terre

Dans le Bassin méditerranéen 

La feuille de route est claire: ce message doit être transmis 

  • de Jérusalem 
  • jusqu’au extrémité de la terre.

Pour nous – témoignage –

La feuille de route pour notre témoignage 

– personnel 

– et pour celui de l’assemblée.

  • Local, 
  • Cantonal, 
  • Confédéral, 
  • International 

Pour nous – Prière –

Feuille de route pour notre prière.

Moment intermédiaire

Nous nous retrouvons à cette période intermédiaire ou le Saint-Esprit n’a pas encore été donné au disciple.

Les disciples ont quitté le lieu où Christ est remonté auprès du Père.

Découverte de la meilleure équipe

Aujourd’hui, le texte que nous allons découvrir va nous donner les secrets de la meilleure équipe:

Faire appel 

  • à Zidane,
  • ou José Mourinho ?

Ou plutôt ce que nous montre la Bible, particulièrement le livre des Actes que nous suivrons dans nos prédications.

Actes chapitre 1

Et il dit:

12 Alors ils retournèrent à Jérusalem, de la colline appelée mont des Oliviers qui est près de Jérusalem, à la distance d’un kilomètre environ. 

13 Quand ils furent arrivés, ils montèrent à l’étage dans la pièce où ils se tenaient d’ordinaire; 

il y avait là Pierre, Jean, Jacques, André, Philippe, Thomas, Barthélémy, Matthieu, Jacques, fils d’Alphée, Simon le zélote et Jude, fils de Jacques. 

14 Tous persévéraient d’un commun accord dans la prière avec les femmes, avec Marie la mère de Jésus et avec les frères de Jésus.

 

15 A cette époque-là, Pierre se leva au milieu des disciples; 

le nombre des personnes réunies était d’environ 120. 

Il dit: 

16 «Mes frères, il fallait que s’accomplisse l’Ecriture, ce que le Saint-Esprit avait annoncé d’avance par la bouche de David au sujet de Judas, devenu le guide de ceux qui ont arrêté Jésus. 

17 Il était l’un des nôtres et il avait part au même ministère. 

18 Cet homme a acheté un champ avec le salaire du crime; il y est tombé en avant, s’est éventré et toutes ses entrailles sont sorties. 

19 Tous les habitants de Jérusalem l’ont appris, 

c’est pourquoi ce champ a été appelé dans leur langue ‘Hakeldama’, c’est-à-dire ‘le champ du sang’. 

20 Or il est écrit dans le livre des Psaumes: 

Que sa maison devienne déserte et que personne ne l’habite! et: Qu’un autre prenne sa charge!

21 Il faut donc choisir un homme parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu avec nous, 

22 depuis le baptême de Jean jusqu’au jour où il a été enlevé du milieu de nous. 

Il nous sera associé comme témoin de sa résurrection.»

23 Ils en présentèrent deux: 

Joseph appelé Barsabbas, surnommé Justus, 

et Matthias. 

24 Puis ils firent cette prière: 

«Seigneur, toi qui connais le cœur de tous, désigne lequel de ces deux hommes tu as choisi 25 pour prendre part à ce ministère et à cette charge d’apôtre que Judas a abandonnés pour aller à la place qui est la sienne.» 

26Ils tirèrent au sort et le sort tomba sur Matthias, qui fut associé aux onze apôtres.

Ce texte nous montre que

Ce ne sont pas les fortes individualités qui forment la meilleure équipe, 

mais celles qui sont attachées à Christ et qui sont 

  • unies 
  • et réellement connectées à Dieu.

La meilleure des Equipes

Cette équipe est la meilleures. 

Elle a fait qu’aujourd’hui encore, après 2000 ans, 

le message essentiel de nos vies est parvenu jusqu’à nous.

Pourtant

Pourtant, des fortes individualités il y en avait !!!

LES APÔTRES

Les disciples choisis par Jésus.

  • Présentation des 11 apôtres :
  • Pierre cocktail explosif: pêcheur de profession, cascadeur ou justicier premier de la classe et aussi à faire des bourdes. Un actif !
  • Jean est comme une pièce de monnaie d’1€ : 
    • d’un côté excessif, radical, un vrai “ fils du tonnerre ”, 
    • mais de l’autre, il manifeste une grande capacité d’amour.
  • Jacques
    • caractère : très forte personnalité, zèle, ambition
    • Pouvoir souhaité : faire descendre le feu du ciel sur ses opposants
    • Points faibles :      intolérance, manque d’amour.
  • André, Il met en relation. Si les disciples avaient formé une équipe de foot, André aurait été milieu de terrain, il aurait été réputé pour sa récupération de balle et ses passes décisives. Certes, ce n’est pas lui qui marquerait les buts !  
  • Philippe, organisateur : au point que tout ce qui n’est pas cadré et fait appel à la confiance est difficile. 
  • Thomas, plutôt cartésien, on ne lui fait pas avaler des couleuvres. Il croit dans ce qui est vrai pour ne pas être déçu. 
  • Barthélemy, il a le profil de l’étudiant modèle, c’est un chercheur rigoureux mais un peu chauvin pour sa ville. 
  • Matthieu, « Ah! La racaille, le trafiquant, le collabo », collecteur d’impôt.
  • Jacques, fils d’Alphée, on ne sait rien de précis sur ses traits de caractère mais Jésus l’a autant choisi que ce qui monopolisait tout l’espace.
  • Simon le Zélote, zélé ou résistant? 
  • Jude, fils de Jacques,  la logique au rendez vous : si 1 + 1= 2, ok, sinon ça le dépasse. Ça tombe bien avec Jésus, il est sorti de ces logiques réductrices.
  • Thadée,  il n’est pas cité ici.

Plus d’infos sur 1 minute pour ta foi, volume 1, Patrice Berger, La Maison de la Bible https://maisonbible.ch/34248-1-minute-pour-ta-foi–en-80-mots-cles-9782826035312.html?search_query=1%20minute

De sérieux clients: pire que de la nitroglycérine, tout aussi instables !

Comment se fait-il que leur oeuvre perdure encore ?

De plus, ils n’étaient pas les seuls: 

109 autres disciples étaient avec eux.

LES DISCIPLES

Les autres qui ont suivi Jésus :

  • Les femmes: Très certainement celles qui avaient suivi Jésus et celles qui avaient été les témoins du tombeau vide : Marie de Magdala, Jeanne dont le mari avait été intendant d’Hérode, Suzanne, Marie la mère de Jacques, 
  • Marie, la maman de Jésus, dont c’est la dernière mention dans les écritures, qui nous montre qu’elle était parmi les disciples. Sa place, ici, donne écho à son besoin du «Sauveur» exprimé avant la naissance de Jésus et nous montre qu’elle a trouvé en Jésus-Christ son Sauveur.
  • Les frères de Jésus: Jacques, Joseph, Simon et Jude (6 mois avant la crucifixion, ils ne croyaient pas en Jésus). Visiblement entre la résurrection et l’ascension Jésus passa un temps privilégié avec Jacques (responsable de l’église à Jérusalem + épître, Jude aussi)
  • les autres qui complétaient  les 120

L’ABSENT

Celui qui n’a pas choisi de suivre Jésus: Judas

Contre son camp

Il a tout connu, comme les 11 autres disciples, pendant les trois ans passés avec Jésus. 

Et puis, c’est le disciple qui marque contre son camp,

il vend Jésus !

Motivation ?

On ne connaît pas la réelle motivation de Judas : 

  • nationaliste, 
  • financière ?

En tous cas, un horizon qui ne va pas au delà des besoins temporels basiques. 

Comme nous le proposent toutes nos pubs. 

Il en a eu pour son argent

« Il en a eu pour son argent »

  • Il a obtenu ce qu’il désirait, il a ces 30 sous mal acquis.
  • et connu la finalité d’un regard qui ne s’arrête qu’au présent. 

Dans le remord nombriliste 

et pas dans la repentance qui trouve une issue dans la Grâce de Dieu.

Remarque 

Ce n’est pas parce que Dieu appelle que l’on reflète automatiquement cet appel.

CELUI QUI LE REMPLACE

Celui qui remplace Judas

Etonnant événement. 

Pierre, à l’appui de plusieurs textes de l’Ancien Testament, conduit le remplacement de Judas. 

Jugement des 12 tribus ?

  • Pourquoi?

Visiblement, ce doit être en rapport avec les paroles de Jésus qui, à la fin de son ministère sur terre, indique 

  • aux 12 disciples 
  • qu’ils jugeront les 12 tribus d’Israël au renouvellement de toutes choses. 

Matthieu 19 : 28-30 .

Critère de désignation 

  • Critère d’un apôtre dans le sens du début de l’église:

«21 Il faut donc que, parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps que le Seigneur Jésus a vécu avec nous,

22 depuis le baptême de Jean jusqu’au jour où il a été enlevé du milieu de nous, il y en ait un qui nous soit associé comme témoin de sa résurrection.»

Capital

Ces précisions sont remarquables. 

Et l’occasion du choix nous éclaire sur quelque chose de capital.

Des vrais témoins

Tout ce qui nous a été relaté de la part des apôtres, 

dans la Bible, les Epîtres

se fonde sur la réalité vécue, 

  • de témoins oculaires 
  • qui ont assisté 
  • depuis de début, 
  • jusqu’à la victoire de Christ, 

    à la mission de réconciliation de Dieu par Christ.

Le choix.

Le choix. 

  • Ils prient 
  • et pratiquent ce qui se faisait dans l’Ancien Testament pour que le choix soit vraiment celui de Dieu. 

Cela ne veut pas dire que c’est la méthode biblique. 

On n’a pas de texte dans ce sens dans les épîtres.

Mais de rechercher l’aide de Dieu avant est toujours préférable à Lui demander de «bénir» les choix que l’on a faits sans Lui.

Proverbes 16/ 1-3

1 Les projets que forme le coeur dépendent de l’homme, Mais la réponse que donne la bouche vient de l’Éternel.

2 Toutes les voies de l’homme sont pures à ses yeux; Mais celui qui pèse les esprits, c’est l’Éternel.

3 Recommande à l’Éternel tes oeuvres, Et tes projets réussiront.

Matthias

  • Il n’est plus fait mention nommément de Matthias dans la suite du livre des Actes , comme presque la majorité des autres apôtres. 

Problème de désignation ?

Une tradition tenace tend à laisser croire que si on n’entend plus parler de Matthias, 

c’est que la désignation au sort était une mauvaise idée.

1) Non. Comme mentionné, nous n’entendons plus parler des apôtres.

Biographique 

Car le fil conducteur biographique de Luc, l’écrivain des Actes est :

  • de suivre Pierre pour l’inauguration de l’arrivée de l’évangile dans les différentes sphères de Actes 1 : 8 
  • et de suivre aussi Paul pour l’expansion des églises dans tout le bassin méditerranéen.

Quand il est question des apôtres, Matthias y est 

Nous verrons cependant que Matthias, comme tous les autres disciples, est bien présent aux évènements clefs de la naissance de l’Eglise.

Dieu est souverain

2) Dieu reste souverain

Que ce soit une désignation par 

  • le tirage au sort 
  • ou par le vote 
  • ou autres.

Le vote n’est pas une obligation

Dans notre endoctrinement occidental, quand nous voyons que l’église doit désigner (par exemple les anciens, les diacres), on pense tout de suite… à voter.

Visiblement, ce n’était pas forcément l’usage.

Adapté à la culture

Il n’y pas une technique, une manière de faire « divine ». 

Il faut certainement que les usages soient en adéquation avec l’endroit où se trouvent les disciples.

Avantage du tirage au sort

Le tirage au sort avait le mérite de ne pas frustrer les personnes qui auraient plutôt donné leur suffrage à Justus 

Ça coupe court à toutes idées, 

  • de partisans, 
  • de réflexes électoralistes, 
  • voir claniques. 

Des apôtres encore maintenant ?

J’ouvre juste une parenthèse sur le mot « Apôtres ». 

Certains l’utilisent encore maintenant mais il ne peut avoir la même signification que pour ces douze-là !

C’est plutôt dans le sens de ceux qui sont 

  • les témoins et garants du début et de l’expansion de l’évangile 
  • et les outils de Dieu pour mettre en place le cadre de l’Eglise.

Voilà pourquoi, Ephésiens 2: 20 :

Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et prophètes, 

Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. 

21 C’est en lui que tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. 

22 C’est en lui que vous aussi, vous êtes édifiés avec eux pour former une habitation de Dieu en Esprit.

Pas de révélations supplémentaires 

Voilà aussi pourquoi, 

il n’y a pas de révélation complémentaire. 

Il ne manque aucune partie à la Bible.

Eclairer le reste avec les épîtres et Jésus

Voilà aussi pourquoi 

nous regardons toujours à la lumière des épîtres et des paroles de Jésus 

la compréhension du reste de la Bible.

FINALEMENT QUELLE DROLE D’ÉQUIPE

Différente et efficace 

Aussi disparate que nous.

Avec le même potentiel explosif.

Pourtant, ils ont permis à l’évangile de nous rejoindre aujourd’hui. 

Quel était leur secret?

C’est capital de le relever

Car le Seigneur attend toujours que nous ayons la même action. 

D’être ses témoins, là où nous sommes, 

  • dans le canton, 
  • la région lémanique, 
  • en Suisse et
  • à l’étranger.

1) Toutes ces personnes étaient attachées à Jésus.

C’est un point commun, certes. Mais essentiel !

Ce que nous montre ce texte, c’est qu’ils avaient en commun 

leur attachement à Christ. 

Au Sauveur ressuscité. 

Pas 

  • à une organisation, 
  • une tendance, 
  • à une association
  • à une religion
  • ou autres.

Voilà le point de départ de cette équipe gagnante.

Mais deux attitudes de vies sont soulignées

dans ce verset clef:

«14 Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière»

2) Unité.

Le mot traduit par « un commun accord » veut dire qu’ils étaient tous à l’unisson,

qu’ils formaient une unité, une cohésion.

Et ce, malgré leurs différentes personnalités,

  • qui pense que ceci est puéril, 
  • que son éducation,
  • ce qu’il pense le dédouane par rapport à ses frères, 
  • ou que lui, il sait, etc.

Mais voyez comme il est difficile avec toutes nos personnalités différentes d’être à l’unisson !

Pourtant, 

  • l’indépendance, 
  • l’individualisme (orgueil), 

peuvent être catastrophiques pour ceux qui sont à vos côtés !

Rugby

Si un joueur de la mêlée, en rugby, la joue solo, il met en échec tout le pack et risque même de les blesser.

La tortue

Imaginez quand les soldats romains faisaient la tortue (cette formation avec les boucliers qui faisaient une carapace parfaite), que l’un des soldats dise :  

  • c’est trop restrictif, 
  • c’est trop puéril, 
  • ça ne met pas en valeur mes pensées 
  • et mes capacités,
  • … 
  • La sanction était alors immédiate, il devient vulnérable et mettait en danger tous les autres.

Dans l’Eglise

Imaginez que dans l’église, 

l’un ait la même attitude, 

cela ne me concerne pas,  etc.

Il met en échec toute l’Église.

Pourquoi ?

Parce que le texte d’aujourd’hui nous montre que le secret de l’équipe gagnante passe par être à l’unisson.

Des personnalités vraiment différentes au bénéfice de l’unisson. 

«14 Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière»Ò

La prière.

Personnalités mais ils priaient

Ces fortes individualités étaient unies, 

et elles étaient aussi réellement connectées à Dieu dans la prière.

Surprise

Sans la prière, les meilleures équipes et les meilleures idées s’épuisent.

Dieu nous surprend quand nous le prions.

Rien d’inattendu

En revanche, nous ne goûtons qu’à ce que nous connaissons 

quand nous négligeons la prière.

Jeu inverse de l’ennemi

Je note aussi que le jeu de l’ennemi est souvent de nous présenter l’inverse de la solution gagnante que nous venons de voir.

Toi. Ta personnalité

Ta personnalité doit s’affirmer à n’importe quel prix. 

N’hésite pas. 

Puise en toi les ressources de ton ascension.

Mais on en connaît l’issue stérile, même si apparemment cela semble sourire. 

Prévenu mais cela risque d’arriver

Ne nous voilons pas la face, l’ennemi ne se privera pas d’ébranler l’assemblée

  • sur notre attachement réel à Christ,
  • sur notre cohésion,
  • sur notre vie de prière.

La ressource est en Christ

Nous le savons et c’est pour cela que nous comptons sur celui qui est vainqueur pour vivre les conseils qui faisaient l’identité de ces premiers 120 croyants :

Des fortes individualités attachées réellement à Christ, 

faisant attention à la cohésion 

et dans la dépendance de Dieu par la prière.

Voilà les secrets de la meilleure équipe, un embryon d’Eglise.

Mais il leur manquait une part capitale, « Le Saint-Esprit ».

Quand arrivera-t-il ?

La suite des Actes nous le dit !!!

Attendons de voir son action…