1 Jean chapitre 1: 1-4 ; Joie complète de connaître Celui qui est au commencement

Prédication de Patrice Berger, 2020_07_26, église AB Lausanne-Renens

titre: 1 Jean chapitre 1: 1-4 ; Joie complète de connaître Celui qui est au commencement , (écoutez/visualiser ci-dessus).

Résumé : L’apôtre Jean débute son évangile et sa série d’épîtres par le « commencement ». Les fondations de la foi se basent sur une explication du commencement de tout ce qui existe et de la vie. N’est-ce pas l’occasion de réfléchir sur ce point ?

Joie complète de connaître Celui qui est au commencement

1 Jean
Le livre de la Bible que nous allons ouvrir aujourd’hui ne sera pas le livre de l’Exode, mais la première épître écrite par l’apôtre Jean.

1 Jean, chapitre 1
1 Ce qui était dès le commencement,
ce que nous avons entendu,
ce que nous avons vu de nos yeux,
ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché concernant la parole de la vie, nous vous l’annonçons.

2 La vie, en effet, s’est manifestée;
nous l’avons vue,
nous en sommes témoins
et nous vous l’annonçons,
cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous.

3 Ce que nous avons vu et entendu,
nous vous l’annonçons [à vous aussi]
afin que vous aussi,
vous soyez en communion avec nous.

Or, c’est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ que nous sommes en communion,
4 et nous vous écrivons cela afin que notre joie soit complète.

L’apôtre Jean


L’apôtre Jean, un des 12 disciples de Jésus, est celui qui a vécu le plus longtemps. Il a été un témoin remarquable pour rappeler, au début de la naissance de l’église Christ, les fondamentaux simples et merveilleux de l’oeuvre de Christ.

Super pédagogie


Là encore, avec une super pédagogie, il nous rappelle l’essentiel pour que notre joie soit complète, profonde, ancrée dans la vérité.

Auteur de l’évangile


L’apôtre Jean est aussi l’auteur de l’évangile de Jean. Les deux écrits débutent avec le même point de départ, « le commencement ».
Toute vérité s’appuie sur une base claire. L’apôtre se plaît à le rappeler.
Il va nous parler de Jésus qui est dès le commencement.

Tout comme l’apôtre Paul


Colossiens 1/ 16-18
Le Fils est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.
16 En effet, c’est en lui que tout a été créé dans le ciel et sur la terre, le visible et l’invisible, trônes, souverainetés, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.
17 Il existe avant toutes choses et tout subsiste en lui.
18 Il est la tête du corps qu’est l’Eglise; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.

Fiabilité


Si l’on veut que notre joie soit complète sans être déçue, il faut qu’elle repose sur quelque chose de fiable.

Nécessité d’un point de départ


Quelle que soit notre compréhension de la Bible et de la science, il faut un point de départ, comme à toutes choses.

Fondations bancales


Il ne sert à rien de rentrer en matière à coup de millards d’années, si je ne connais pas le point de départ. Tous ces milliards d’années reposent sur quoi ? C’est une arnaque, ce n’est pas une démarche scientifique, c’est une rêverie, un délire, c’est idéologique.

Le Big-Bang


Un ami en classe enfantine entendait la maitresse expliquer le Big-Bang pour expliquer nos origines : avec une super image, elle expliquait que la profusion de planètes venait du magma qui avait explosé, comme si un gros pétard avait propulsé dans tous l’univers les planètes que nous connaissons.
Elle avait su se mettre au niveau du quotidien de ses élèves pour leur expliquer une notion scientifique.
Puis un de ses élèves a levé la main :

  • « Maitresse, qui a allumé le pétard ? ».

Il faut un point de départ !

Caractéristique du point de départ
Il faut un point de départ qui ne soit pas uniquement une coïncidence biologique (et dont les constituants viendraient d’où à l’origine ?).

Pour que ce soit sensé, il faut que le point de départ ait la capacité créatrice, que ça fonctionne et qu’il y ait un but.

Confrontation de deux idées


Pour être encore plus clair, l’explication du « commencement » se confronte à deux grandes idées :
• Dieu à l’origine
• ou évincer Dieu, au profit des hypothèses pseudo-scientifiques.
Les deux font appel à la foi.

Sans Dieu


Sans Dieu, on nous endoctrine depuis tout petit, dans tous les reportages naturalistes que c’est une conjonction de sélections et d’adaptations qui fait que nous en sommes arrivés à ce que nous sommes.

Une Ferrari toute seule


En somme, on est en train de nous dire que toutes les pièces d’une Ferrari se sont peaufinées au micron près et se sont assemblées avec une précision chirurgicale.

Optimiste


Entre parenthèse, cette utopie s’appuie sur le fait que, bien sûr, les changements sont positifs et vont résolument vers le mieux…

De plus en plus élaboré !


Et que l’on part de quelque chose de simple pour aller vers quelque chose d’élaboré, de plus beau, de plus complexe.

Mais on observe l’inverse
À part que, ce que l’on observe, c’est justement l’inverse, les changements vont vers une altération, un vieillissement.
La diversité faune et flore s’appauvrit toujours plus, les cris d’alarme concernant notre planète vont dans ce sens.
Les races basiques supplantent les plus complexes.

De l’essence pour la Ferrari
Mais la démonstration de notre Ferrari qui se crée toute seule, oublie de nous dire qu’il faut de l’essence pour elle, donc des plateformes pour extraire le pétrole, des raffineries et des stations d’essence. Bon, peut-être qu’on peut nous faire avaler la pilule à coup de milliards d’années.

Des routes pour la Ferrari
Cependant, on fait quoi avec une Ferrari dans l’univers, même si elle a de l’essence ? Il faut des routes ; ces routes, on les pose sur quoi ? Ces routes, elles servent à quoi ? Qui conduit ?

Inerte, la Ferrari
L’exemple avec la Ferrari s’appuie sur des pièces inertes. Pas sur des cellules vivantes.
Tiens, la vie ?

Provenance de la vie
D’où vient-elle ? Vu que nous ne savons que la transmettre (nous ne donnons pas naissance, nous transmettons). Justement, le texte de ce matin nous en parle. Et c’est l’autre explication pour les « commencements ».

Quelqu’un de capable
Forcément, il faut qu’il y ait quelqu’un de capable et qui ait pensé à tout : Dieu, avec une capacité de création et pas juste une capacité de transformation, capable de créer un environnement parfait pour accueillir les êtres vivants avec une cohérence et un but pour cette vie variée et foisonnante.

C’est ce que nous dit l’épitre aux Colossiens au chapitre 1, verset 16 :
En effet, c’est en lui que tout a été créé dans le ciel et sur la terre, le visible et l’invisible, trônes, souverainetés, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.

Dieu point de départ obligé


C’est ce point de départ que rappelle l’apôtre, si Dieu est à l’initiative du « commencement », il reste à définir qui est Dieu pour que l’on ne se trompe pas de personne et pour que « notre joie soit complète ». Comment savoir si c’est :
• Boudda,
• Allah,
• Shiva,
• l’Eternel ?

« Nous »

Les autres témoins


Pour répondre à cette question importante, l’apôtre Jean nous guide et il prend aussi à témoin les autres témoins qui comme lui auraient pu dire la même chose. D’ailleurs le « nous » est peut-être l’un des mots les plus utilisés dans ces quelques phrases…

Jean ne se la raconte pas


Jean ne se la raconte pas, il est un témoin parmi tant d’autres. Il semble, au premier chef, que ces autres témoins auraient pu être les onze autres disciples.
Mais cela aurait pu être plus vaste :

  • les opportunistes qui venaient profiter des actes créateurs, re-créateurs ou réparateurs de Jésus pour se faire guérir. Si plus que la personne de Jésus, c’était leurs problèmes qu’ils cherchaient à résoudre, cela prouve que Jésus avait cette capacité.
  • Les grands (rois mages) ou les petits SDF (les bergers), au moment de Sa naissance.
  • Les opposants : ils ne remettaient pas en cause, ce qui prouvait Sa divinité, mais le fait que ça détruisait toutes leurs institutions. Jésus ne rentrait pas dans les cases humaines de la religion. Normal, Il était divin.
  • Il y avait tant de témoins de Son vivant et aussi tant de témoins de Sa résurrection.
    Ces témoins ne sont pas des « affabulateurs ».

« Entendu »

Ils ont entendu :

  • certes, Jésus,
  • mais aussi des anges Actes 1,
  • mais bien plus, Moïse et Elie,
  • le Père, au moment de la transfiguration.
    Luc 9. 35 «Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le!»

En somme, ils ne se la sont pas racontée, ils ont « entendu » !

« Voir »

Témoin = voir


Le propre d’un témoin, c’est de voir. C’est ce que nous dit le texte.
Je reviendrai sur ce qu’ils ont vu qui est le signe évident que Jésus est Dieu créateur, « commencement » de toutes choses.

Nourrir une foule


Mais souvenons-nous des disciples qui nourrissent une foule de 5000 hommes avec le casse-croûte d’un jeune garçon.
• Non seulement tout le monde a été nourri sur la base du même casse-croûte. Et quand c’est vous qui distribuez ce n’est pas la même chose que quand vous recevez :
• vous avez votre part mais vous ne vous souciez pas d’où elle vient,
• tandis que quand c’est vous qui distribuez et que vous voyez les milliers de personnes, qu’il y a une foule, avec votre panier, vous voyez la chose autrement !
• Et comme pour mettre un point d’exclamation supplémentaire et pour que cela marque à jamais leur mémoire de disciples (pour qu’ils nous le retransmettent), Jésus permet qu’il reste juste un panier plein dans chaque main des disciples.

Unique, marquant
Vous voyez, quand Jean dit « qu’ils ont vu » (l’extraordinaire de Dieu), c’est que c’était unique, marquant. Aucun autre disciple de n’importe quelle divinité ne peut prétendre juste avoir vu cela !

« Contemplé »

Les disciples avec Jean ont contemplé.

Pas du furtif


Ils n’ont pas eu juste un flash au coin d’un champ un jour d’hypoglycémie ou eu une apparition furtive en se faisant un délire par la suite.

3 ans


Ils ont eu le temps de contempler pendant 3 ans, dans des moments unique comme la transfiguration, mais aussi dans les moments communs de la vie. Et en 3 ans de proximité, on a le temps de voir pas mal de facettes d’une personne.

« Touché »

Mais l’apôtre rajoute une chose qui nous rappelle que Jésus n’était pas :
• un vague esprit,
• un hologramme,
• un ange.

Nos mains L’ont touché : nous savons que Jean était très proche de Jésus durant Son ministère, mais nous avons aussi le témoignage de Thomas, qui comme les autres disciples ont touché en vrai Jésus ressuscité.

Souvenir souvenir


Mais, imaginez l’apôtre en train d’écrire ces quelques phrases : tous les souvenirs reviennent, c’est évident…

« Parole de vie » 

L’apôtre est témoin de la « Parole de vie », qualificatif pour désigner Jésus.

Lazare
Il a été témoin de la résurrection de Lazare, juste au travers de la parole.

Parole du quotidien


Mais
• Ses discours,
• Ses conversations,
• Ses enseignements
étaient tout autant « Parole de Vie »

L’homme et l’univers


C’est avec cette même Parole que Jésus a créé ce que nous sommes et notre environnement. D’ailleurs, pour vous, lecteurs habitués des évangiles, vous aurez remarqué que Jean fait mention de la même chose au début de son évangile. Pourquoi ? Parce que c’est capital ! Jésus est vie dans toute Sa personne. C’est tellement capital que l’apôtre se doit de l’annoncer et de le rappeler.
Jésus n’est pas quelqu’un de la trempe de Gandhi, mais Il est l’auteur de la Vie.

1 Jean 1. 2-3
La vie, en effet, s’est manifestée; nous l’avons vue, nous en sommes témoins et nous vous l’annonçons, cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous.ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons [à vous aussi]

Jésus est


• la vie éternelle,
• Il est éternel,
• Il est Dieu.
C’est ce qu’est en train d’affirmer l’apôtre Jean et, là encore, il se place en témoin avec les autres de cette évidence : ils ont été témoins de Son action sur la maladie sous toutes ses formes, avec des guérisons incompréhensibles au regard de nos habitudes : un homme infirme depuis 38 ans prend son brancard et s’en va, les muscles, les tendons, tout était opérationnel sans séance de physio ! Jean est témoin (chapitre 5 de son évangile), est-ce qu’un homme peut faire cela ?

  • S’il a été actif sur la vie de souffrance et cabossée des hommes, Jésus l’a été aussi sur la mort. Pas un mal entendu, un petit détail dans la résurrection de Lazare ; Marthe, la soeur du mort, Lui dit : «Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu’il est là.» (évangile de Jean 11/ 39) . Lazare n’avait pas de problème de parfum, la décomposition faisait son oeuvre. Jean est témoin (chapitre 11 de son évangile), est-ce qu’un homme peut faire cela ?
  • Sur la faune et la flore : Il assèche un figuier, commande des pourceaux, et des poissons. Pour rappel, l’apôtre Jean pratiquait la pêche d’une manière professionnelle, on ne lui racontait pas des bobards !
  • Les éléments : Il commande également à un lac en furie de s’arrêter, une vague de tsunami, rien ne l’arrête. Jean un marin d’eau douce !
  • Il défie les lois de la physique : marcher sur l’eau, c’est à la portée de n’importe qui, quand elle est gelée. Jean un marin d’eau douce !
  • Le monde invisible, spirituel, Le craint et Lui obéit.

Toute cette maîtrise signe l’action de quelqu’un qui en a le dessus.

L’apôtre nous dit qu’ils ont vu et qu’ils ont entendu.
Eh oui, toutes ces actions n’ont pas été faites à coup de défibrillateur, scanner, IRM, médicament, chloroquine, de vaccins, de gousses d’ail, de paraboles ou d’hyper paratonnerres et autres…

Tous ces actes hors du commun ont été faits par Sa Parole.

Le texte d’aujourd’hui nous dit que Jésus est Parole de Vie, que pouvait dire d’autre l’apôtre ? « Je l’ai vu et je l’ai entendu ! ».

Le couronnement de cette cohérence, c’est qu’Il annonce Sa résurrection et la réalise.

Jésus
• a démontré Sa divinité,
• qu’Il était le commencement,
• qu’Il était Parole de Vie.

Mais l’apôtre ne le rappelle pas pour qu’il ait une démonstration implacable, ni pour qu’il ait raison, mais pour rappeler qu’il est en communion avec Jésus, avec le Père et le Fils, l’Un et l’Autre, de même nature.

Fonctions différentes :
• le Père décrète,
• le Fils exécute,
• avec l’aide du St Esprit.

Être en communion avec Jésus, c’est être en communion avec Dieu.

C’est sympa d’être reçu en audience chez un grand de ce monde, c’est autre chose d’être en communion avec cet hôte de marque…

Mais Jean rappelle qu’il est communion avec Jésus et que ce n’est pas une exclusivité qui est réservée à ceux qui ont été témoins de Son ministère, mais que les personnes, à qui il écrit quelques dizaines d’années après l’ascension de Jésus, peuvent elles aussi être en communion avec Jésus.

Afin que votre joie soit complète !

La communion avec Jésus n’est pas pas une religion ou une philosophie, mais c’est être en communion avec Celui qui est le point de départ de tout.

Tiens, ne serait-ce pas le but de la vie?

Je connais très bien quelqu’un qui n’a jamais connu son père biologique et a dû être retiré de la garde de sa mère dès sa naissance.

Il a été magnifiquement recueilli par des amis qui l’ont adopté. Pour rien au monde, il ne changerait de famille. Pour autant, petit, il a été perturbé par son lien biologique.

A chaque fois qu’il y avait un RDV avec sa mère biologique, à l’aide sociale à l’enfance, il était chamboulé, d’autant plus déboussolé qu’elle ne venait pas, presque chaque fois.

Ce lien avec son commencement était effacé, il en était privé et restera une blessure et une difficulté.

Nous pouvons être comme lui, si nous refusons l’évidence de Dieu, de Jésus comme commencement.

Les millions de milliards d’années perdues dans le néant volent le commencement de l’humanité.

Mais
• notre joie est complète parce que nous connaissons le commencement.
• Notre joie est complète parce que ce commencement a un nom, Jésus.
• Notre joie est complète parce que ce n’est pas une affabulation mais Il en a fait la démonstration, sur notre terrain, à domicile, sur la terre pendant Son ministère devant une foule de témoins.
• Notre joie est complète parce qu’Il désire que nous soyons en communion avec Lui.

Il est toujours présent au RDV.
Il nous attend.
Et notre attente n’est pas déçue !

Versets clefs (Bible Segond 21)

Luc 9 / Segond21
35. Et de la nuée sortit une voix qui dit: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le!»
Jean 1 / Segond21

1. Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu.
2. Elle était au commencement avec Dieu.
3. Tout a été fait par elle et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.
4. En elle il y avait la vie, et cette vie était la lumière des êtres humains.
Jean 11 / Segond21
39. Jésus dit: «Enlevez la pierre.»Marthe, la soeur du mort, lui dit: «Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu'il est là.»
Colossiens 1 / Segond21

16. En effet, c'est en lui que tout a été créé dans le ciel et sur la terre, le visible et l'invisible, trônes, souverainetés, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.
17. Il existe avant toutes choses et tout subsiste en lui.
18. Il est la tête du corps qu'est l'Eglise; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier.
1 Jean 1 / Segond21

1. Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché concernant la parole de la vie, nous vous l'annonçons.
2. La vie, en effet, s'est manifestée; nous l'avons vue, nous en sommes témoins et nous vous l'annonçons, cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s'est manifestée à nous.
3. Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons [à vous aussi] afin que vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or, c'est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ que nous sommes en communion,
4. et nous vous écrivons cela afin que notre joie soit complète.

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Série 1 Jean

PlayList 1 Jean sur YouTube

Prédication donnée à l’église AB Lausanne Renens:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB-Lausanne et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21

sont disponible en format Podcast sur Spotify

Mots Clefs

  • Commencement
  • Fondement
  • Vérité
  • Big-Bang
  • Joie
  • Témoin
  • Vie
  • Parole de vie