1 Jean chapitre 5 , versets 9 à 21; Prière exaucée

Prière exaucée

prédication 1 Jean 5 : Patrice Berger, 2021_01_10, église AB Lausanne

titre : 1 Jean chapitre 5 , versets 9 à 21; Prière exaucée

Résumé : Soit on croit Dieu pour la résolution du péché par Christ qui ouvre à la vie, la vie éternelle : dans cette relation, Christ est à l’écoute de nos prières faites dans le cadre de Sa volonté et nous avons l’assurance que l’exaucement viendra de Lui, notamment si nous voyons un frère pécher pour qu’il revienne sur le chemin de la vie en Christ. Mais cette situation doit être considérée comme exceptionnelle car, forcément, en étant nés de Dieu par Christ l’objectif est de se garder, de se préserver du mal. Dans cette attitude de vie, le mauvais ne touche pas le croyant, même si notre environnement est sous la puissance du mal. Le croyant n’est pas sous la puissance du malin.

Lien avec la dernière prédication


L’apôtre rend témoignage de Jésus.
En plus du témoignage des contemporains de Jésus, Dieu a rendu Lui-même témoignage que Jésus est le Fils de Dieu, le Messie.

Accueillir ce témoignage
Soit cela nous interpelle et nous saisissons la main tendue par Dieu au travers de Christ pour être
• réconcilié avec Lui,
• pardonné en tant que pécheur
• et accueilli dans la famille de Dieu, l’Eglise.

Rejeter ce témoignage
Soit on dit que c’est n’importe quoi, on joue les sceptiques qui se fichent des évidences mais cela a des conséquences.
Rejeter les faits évidents de Dieu, c’est faire Dieu menteur.
C’est ce que montrent les versets que nous avons vus la dernière fois.

Texte du jour


1er épître de Jean chapitre 5, versets 9-21
9 Si nous recevons le témoignage des hommes, reconnaissons que le témoignage de Dieu est plus grand car c’est le témoignage de Dieu, celui qu’il a rendu à propos de son Fils.
10 Celui qui croit au Fils de Dieu possède ce témoignage en lui-même;
(c’est évident et nous avons d’ailleurs parfois de la peine à l’exprimer)
celui qui ne croit pas Dieu fait de lui un menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu au sujet de son Fils.
11 Or, voici ce témoignage: Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils.
12 Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.
13 Je vous ai écrit cela, à vous qui croyez au nom du Fils de Dieu, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle [et que vous continuiez à croire au nom du Fils de Dieu].
14 Nous avons auprès de lui cette assurance: si nous demandons quelque chose conformément à sa volonté, il nous écoute.
15 Et si nous savons qu’il nous écoute, quelle que soit notre demande, nous savons que nous possédons ce que nous lui avons demandé.

16 Si quelqu’un voit son frère commettre un péché qui ne mène pas à la mort, qu’il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère; je parle ici de ceux qui commettent un péché ne conduisant pas à la mort. Il y a un péché qui mène à la mort, et ce n’est pas pour ce péché-là que je dis de prier.
17 Toute injustice est un péché, mais tous les péchés ne conduisent pas jusqu’à la mort.
18 Nous savons que, si quelqu’un est né de Dieu, il ne pèche pas. Au contraire, celui qui est né de Dieu se garde lui-même et le mauvais ne le touche pas.
19 Nous savons que nous sommes de Dieu et que le monde entier est sous la puissance du mal,
20 mais nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et nous a donné l’intelligence pour connaître le vrai Dieu; et nous sommes unis au vrai Dieu si nous sommes unis à son Fils Jésus-Christ. C’est lui qui est le vrai Dieu et la vie éternelle.
21 Petits enfants, gardez-vous des idoles!

Deux attitudes face à l’oeuvre de Dieu


Tout au long de ces derniers versets, l’apôtre nous parle de deux attitudes face à ce que Dieu fait et ce qu’Il prouve au travers de Christ, face au péché.
• Soit on est pour,
• soit on est contre,
et c’est ce que traitent les magnifiques versets que nous venons de lire.

Pour


Soit on croit Dieu pour la résolution du péché par Christ qui ouvre à
la vie, la vie éternelle. Dans cette relation, Christ est à l’écoute de nos prières faites dans le cadre de Sa volonté et nous avons l’assurance que l’exaucement viendra de Lui, notamment si nous voyons un frère pécher pour qu’il revienne sur le chemin de la vie en Christ.
Mais cette situation doit être considérée comme exceptionnelle car, forcément, en étant nés de Dieu par Christ, l’objectif est de se garder, de se préserver du mal.
Dans cette attitude de vie, le mauvais ne touche pas le croyant même si notre environnement est sous la puissance du mal.
Le croyant n’est pas sous la puissance du malin.

Réjouissons-nous, Jésus a ouvert l’intelligence pour vraiment connaître l’Eternel et nous pouvons être unis à Lui par Christ. Il est, Lui-même, le Dieu véritable et la vie éternelle.

Contre


Soit on ne croit pas Dieu pour ce qu’Il a fait pour résoudre le péché par Christ qui ouvre à la vie, la vie éternelle. On fait alors Dieu menteur, on n’a pas la vie, la vie éternelle.
Même la prière du croyant ne peut forcer la décision pour Christ (contre la volonté).
Refuser la main tendue de Dieu est une attitude de péché qui mène à la mort (en opposition à la vie venant de l’attachement à Christ).
Le refus de Christ nous laisse sous la puissance du malin et démuni face à Lui.

Conclusion de l’épître


Les deux derniers versets de cette épître sont une invitation à profiter de l’éclairage du salut, de la vie dont Christ est l’auteur…

Attention, idoles


et à ne pas se faire enfumer par toutes sortes d’idoles comme
• les traditions,
• les raisonnements humains (philosophiques, politiques, habitudes populaires),
• ma fierté,
• mes principes,
• mon image,
• etc.

Toutes ces choses sur lesquelles


• on s’appuie,
• on fait super attention,
• on dépense une énergie folle
et qui finalement masquent Christ sont
• des excuses
• ou prétextes
pour refuser Christ ou des arguments que l’on justifie de valable (même s’ils sont en réalité vides).

En Christ rien de mieux
Attachons-nous à Christ,
• Il est Dieu,
• c’est Lui, le réconciliateur, le Messie,
• Il est vie et nous donne la vie.

Soyons cohérents dans notre vie de rachetés par Christ.

Attitude à l’image de Christ.

1ère épître de Jean chapitre 5, verset 12
Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.
La vie commence avec Christ.

1ère épître de Jean chapitre 5, verset 13
Je vous ai écrit cela, à vous qui croyez au nom du Fils de Dieu,
afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle
[et que vous continuiez à croire au nom du Fils de Dieu].
Par la Bible, Dieu nous donne l’occasion de croire en Christ, et par Lui d’être certains d’avoir la vie éternelle.

1ère épître de Jean chapitre 5, verset 14
Nous avons auprès de lui cette assurance: si nous demandons quelque chose conformément à sa volonté, il nous écoute.
Quand on est en phase avec Christ, Il écoute nos prières

1ère épître de Jean chapitre 5, verset 15
Et si nous savons qu’il nous écoute, quelle que soit notre demande, nous savons que nous possédons ce que nous lui avons demandé.
L’exaucement vient de Lui. Prions avec foi en voyant l’exaucement déjà là.

1ère épître de Jean chapitre 5, verset 16 a
Si quelqu’un voit son frère commettre un péché qui ne mène pas à la mort, qu’il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère;
Stop à l’indifférence, si un frère pèche, s’il glisse dans des habitudes mortelles, prions Christ pour qu’il revienne sur le chemin de Vie.

1ère épître de Jean chapitre 5, versets 16 b – 17
je parle ici de ceux qui commettent un péché ne conduisant pas à la mort. Il y a un péché qui mène à la mort, et ce n’est pas pour ce péché-là que je dis de prier.
17 Toute injustice est un péché, mais tous les péchés ne conduisent pas jusqu’à la mort.
Ce qui est définitivement mortel, c’est de refuser la vie par Christ, rien de pire comme péché;

1ère épître de Jean chapitre 5, verset 18
18 Nous savons que, si quelqu’un est né de Dieu, il ne pèche pas. Au contraire, celui qui est né de Dieu se garde lui-même et le mauvais ne le touche pas.
La meilleure garantie face au diable, c’est d’être enfant de Dieu par Christ.
La meilleure garantie du croyant face au diable, c’est de fuir le péché pour ressembler à Christ.

1er épître de Jean chapitre 5, versets 19 & 20
19 Nous savons que nous sommes de Dieu et que le monde entier est sous la puissance du mal,
20 mais nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et nous a donné l’intelligence pour connaître le vrai Dieu; et nous sommes unis au vrai Dieu si nous sommes unis à son Fils Jésus-Christ. C’est lui qui est le vrai Dieu et la vie éternelle.
Tout notre environnement nous empêche de comprendre Dieu parce qu’il est sous l’inspiration du malin. Heureusement que Jésus nous a donné la capacité de comprendre Dieu.

« Y a pas photo » entre tout ce sur quoi on pourrait
• s’appuyer,
• s’investir,
• faire confiance,
• mettre toute notre énergie
et Dieu, Christ de qui vient la vie pour toujours.

Ne tombons pas dans le panneau !

Versets clefs (Bible Segond 21)

1 Jean 5 / Segond21
13. Je vous ai écrit cela, à vous qui croyez au nom du Fils de Dieu, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle [et que vous continuiez à croire au nom du Fils de Dieu].

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Série 1 Jean

PlayList 1 Jean sur YouTube

Prédication donnée à l’église AB Renens Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en format Podcast sur Spotify

Prédicateur: Patrice Berger (biographie)

Mots Clefs

  • Témoignage des hommes
  • Témoignage de Dieu
  • Dieu menteur
  • Vie éternelle
  • Pas de vie
  • Croire
  • Certitude
  • Exaucement
  • Péché mortel

1 Jean chapitre 5 , versets 6 à 13; En Jésus seul

En Jésus seul

prédication 1 Jean 5 : Patrice Berger, 2020_12_13, église AB Lausanne

titre : 1 Jean chapitre 5 , versets 6 à 13; En Jésus seul

Résumé : N’y a-t-il pas plus intéressant que de suivre la lecture d’une vieille épître alors que l’humanité traverse des difficultés (ex. le COVID) ?Nous avons la mémoire courte, pourrait nous rétorquer l’apôtre Jean. À son époque, les difficultés étaient bien plus grandes et il en était bien conscient (il sera le seul apôtre à ne pas mourir martyr). Pour autant, au lieu de dénoncer, d’écrire des manifestes, il rappelle le plus important, Christ.

Préambule

Circonstances de la vie de l’apôtre Jean
Nous pourrions nous dire qu’il y a certainement plus important à partager, au vu des circonstances que nous traversons (COVID), que de suivre scrupuleusement la première épître de Jean.

Comme par exemple :
• Faut-il craindre la vaccination ? La marque de la bête ne serait-elle pas dedans ?
• Le Conseil des Etats accepte le mariage pour tous…
• Restriction des libertés, dont celle d’expression et de la vie de la foi.
• Où en sommes-nous par rapport aux prophéties de l’Apocalypse ?

Les sujets importants et passionnants, voire inquiétants ne manquent pas, OK, mais en prenant un peu de recul…

Sujets du 1er siècle
Mais en regardant de plus près le siècle que l’apôtre Jean a traversé, on peut constater qu’il a connu des circonstances toutes aussi délicates voire bien plus. La vie de l’apôtre s’étale sur le premier siècle de l’histoire après la naissance de Jésus.

Les dirigeants du 1er siècle
Les dirigeants politiques du 1er siècle étaient
• assez épicés,
• fous,
• psychopathes,
• dictateurs
parmi la brochette du premier siècle, on peut citer du côté romain et du côté juif :

Côté romain
• Pilate, comme procurateur de Judée,
• les empereurs romains,
• Caligula,
• Claude,
• Néron,
• Vespasien,
• Titus.

Côté juif
Hérode le Grand, avec le massacre de tous les nouveaux-nés.

Évènements du premier siècle
Les évènements marquants durant la vie de l’apôtre :
• crucifixion de Christ,
• martyre d’Etienne,
• martyre de Jacques,
• famine en Judée,
• expulsion des Juifs de Rome,
• incendie de Rome et persécution des chrétiens,
• révolte des Juifs contre Rome et fuite des chrétiens de Jérusalem à l’est de la Jordanie,
• martyre de Jacques le frère de Jésus,
• martyres de Paul et Pierre,
• chutes de Jérusalem et Masada,
• grande persécution romaine de l’Eglise.

Circonstances XXL
Les circonstances étaient bien dramatiques.

Le message de l’apôtre Jean

C’est intéressant de voir quel message l’apôtre écrit, après avoir traversé ce siècle.
Serait-il
• celui de la liberté d’expression,
• de l’hétérosexualité,
• de la liberté de culte,
• d’un état indépendant pour Israël,
• de la justice au tribunal pénal international ?

Jésus et les croyants
Ce que nous montre l’apôtre dans cette épître, c’est que les deux sujets importants qu’il traite concernent
• Jésus
• et ceux qui ont placé leur foi en Christ.

JÉSUS

Le premier message souligne le fait que Jésus est bien le Fils de Dieu, incarné en homme : dimension divine et humaine !

Car en touchant à l’un ou l’autre de ces aspects, on remet en cause
• le salut,
• la médiation,
• la substitution
que Christ a accomplis.

Message caché
Dès le premier siècle, il commençait à y avoir des personnes qui disaient qu’il y avait un message caché plus important que la Bible.

D’autres évangiles qui disaient, eux, que la nature de Jésus n’était pas vraiment celle présentée par les apôtres.

Au deuxième siècle, ça donnera les gnostiques et le gnosticisme.

Failles de la gnose
Sans rentrer dans les détails, il y a un aspect qui ne colle pas, c’est que le principe de la gnose, c’est l’initiation dans tout ce qui est caché.

Comme si le sens profond de la vie était un mystère en « off », dans l’ombre, révélé seulement à l’élite qui la connaît.

Création
Ça ne colle pas avec l’acte créateur qui est clair, au grand jour et pour tout le monde.

Dieu dans l’histoire
Ça ne colle pas avec l’attitude de Dieu qui se révèle dans l’histoire des hommes et pas dans leur dos.

Jésus
Ça ne colle pas avec le ministère de Jésus qui n’avait rien à cacher et qui avait un ministère public, et non une confrérie initiatique.

Jean rappelle dans son épître que Dieu est lumière
Dieu est lumière et il n’y a pas de ténèbres en lui 1 Jean 1/ 5

Celui qui est dans l’ombre
D’une manière générale, la Bible montre clairement que celui qui cache,
se déguise, dissimule ses intentions, c’est l’ennemi de Dieu. Très certainement, cela signe l’inspiration de ces idéologies.

Info de première main avec Jean
Comprenons l’importance d’avoir un écrit d’une personne hyper proche de Jésus, ce sont des infos de première main !

Déclinaison pour nous aujourd’hui
Patrice, tu nous endors avec ces remarques, ça nous apporte quoi ?

Des échos répétés de temps à autre, sur l’importance supposée d’autres évangiles qui donneraient les vrais infos…
« Et si on nous les avait cachées » ?

LES CROYANTS

Le deuxième message, c’est que tous ceux qui ont placé leur vie en Christ sont appelés à exprimer la même vie que Lui.

Actualité à l’époque de Jean
Sujet d’actualité à l’époque de Jean
L’autre pendant de l’époque est que toute la puissance de Rome servait à faire tourner l’hédonisme des personnes à Rome.
Les conquêtes romaines étaient siphonnées pour le bien être à Rome et dans les villes romaines fonctionnant sur le même principe.

L’hédonisme était roi et le sens de la vie quotidienne
Hédonisme : recherche prioritaire du plaisir et l’évitement des souffrances.

Impact sur les idées
Cela a fortement déteint sur les idées du siècle.
Par exemple les gnostiques prétendaient atteindre au salut et à la perfection, sans effort moral et sans une véritable transformation personnelle intérieure dans la vie courante.

Impact dans l’histoire jusqu’à nous
Il me semble que ça a bien été infusé dans les siècles qui ont suivis jusqu’au nôtre, quand on entend :
• « Les jeunes sont des générations sacrifiées ».
• « Année 2020 la pire année ».
• Les jeunes de 1914-18 ou de 1939-45 ne l’étaient absolument pas !
• C’est l’hédonisme qui a mal et le secteur économique qui lui est lié : restos, ciné, concerts, festivals, théâtre, voyages, hôtels, ski, …
Et les centres d’intérêts secondaires deviennent centraux !

La seule réponse valable
Face à l’expression du mal qui se répète et face aux distorsions des priorités, il n’y pas meilleure réponse pour l’humanité, et ce à chaque siècle, que celle que Dieu donne dans la Bible et dans cette première épître de Jean.

Sens pour toute la vie
La première épître de Jean nous rappelle que Dieu, par Christ, nous donne le point de départ, le chemin et la conclusion d’une vie victorieuse.

Unique
Christ, le chemin de vie,
Christ, l’unique chemin de sa vie.

Pourquoi Lui et pas un autre ?
Nous avons déjà vu que les versets précédents insistaient sur la filiation Père-Fils, mais l’apôtre répond à cette interrogation en faisant comparaître plusieurs témoins.

Lisons ensemble

La première épître de Jean, chapitre 5, versets 6 à 13.
Les 6 premiers versets :

1 Jean, chapitre 5 les versets 6 à 12
6 C’est lui, Jésus-Christ, qui est venu à travers l’eau et le sang; non avec l’eau seulement, mais avec l’eau et le sang. Et c’est l’Esprit qui en rend témoignage, parce que l’Esprit est la vérité.
7 Ainsi, ils sont trois à rendre témoignage:
8 l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois sont d’accord.
9 Si nous recevons le témoignage des hommes, reconnaissons que le témoignage de Dieu est plus grand car c’est le témoignage de Dieu, celui qu’il a rendu à propos de son Fils.
10 Celui qui croit au Fils de Dieu possède ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu fait de lui un menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu au sujet de son Fils.
11 Or, voici ce témoignage: Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils.
12 Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.

Dans ce qu’énonce ici l’apôtre Jean :

L’exclusivité de Jésus est attestée par trois témoins
Il relève plusieurs faits qui montre l’exclusivité de Jésus-Christ :
1) l’eau, en rapport à Son baptême, le début de Son ministère ;
2) le sang, en rapport à Sa mort, l’achèvement de Son ministère ;
3) l’Esprit, le témoignage divin rendu par l’Esprit, au moment du ministère de Christ et maintenant dans le coeur des croyants.

Plusieurs témoins possibles

Il pourrait prendre les nombreux témoignages des hommes, apôtres et opposants à Jésus, les personnes ayant été guéries par Jésus, celui des démons, celui aussi des croyants des siècles passés, de ceux de notre siècle et de notre témoignage.

Origine divine contrôlée
Cependant ces trois témoignages sont de Dieu :
origine divine contrôlée,
• pas entachés par le péché,
• pas subjectifs,
• pas dépendants du contexte d’une époque.

Evident ou Dieu menteur
Cette Origine Divine Contrôlée raisonne comme claire, évidente pour ceux qui sont attachés à Christ.
A l’inverse, c’est n’importe quoi pour ceux qui ne sont pas attachés à Christ. En disant que c’est « n’importe quoi », on est en train de dire que Dieu est menteur…

En Christ
Le coeur du témoignage de Dieu, c’est que la vraie vie, la vie victorieuse, est en Son Fils Jésus-Christ.

Quel sont donc les trois témoignages que Dieu a donnés ?

Il est à noter que, dans l’Ancien Testament, pour établir une vérité, il fallait qu’il y ait le témoignage de deux ou trois témoins.

EAU

1) L’EAU, en rapport à Son baptême, début de Son ministère terrestre…

Matthieu 3.16-17
16 Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.
17 Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé,
en qui j’ai mis toute mon affection.

signe le début du ministère : par solidarité avec les hommes pécheurs, Jésus se fait baptiser, Il partage leur vécu.

Témoignage public rendus à Son identité par l’Esprit et le Père. Les trois sont en accord.

LE SANG

2) Le SANG, en rapport à la mort de Jésus, fin de Son ministère terrestre et Sa résurrection…

Hébreux 9. 14
combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu,
purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!

achèvement de Son ministère ici bas où Il se donne, victime parfaite pour le péché, pour les pécheurs. C’est bien le même qui meurt !

ESPRIT

3) L’ESPRIT

Luc 1. 35-34  
«L’ange lui répondit:
Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre.
C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.»

Actes 10. 38
«vous savez comment Dieu a oint du Saint Esprit et de force Jésus de Nazareth,
qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable,
car Dieu était avec lui.»

Présence de l’Esprit, dès le départ et dans la suite du ministère de Jésus et lors de la résurrection.

Uniques
Notons que ces trois aspects sont uniques dans toute l’histoire de l’humanité :
• Qui a été cité comme fils de Dieu ? Seul Jésus.
• Qui a démontré par Sa mort, Sa résurrection, Sa victoire totale sur la mort, le péché ?
• Qui a montré l’effet tangible de l’action de l’Esprit aux yeux de ceux qui entouraient Jésus pendant son ministère, les nombreuses guérisons et à Sa résurrection ?

Des témoins humains?
L’apôtre aurait pu faire appel à ce qu’il avait pu constater. Lui qui a été aux côtés de Jésus pendant tout Son ministère, mais cela aurait pu prêter à caution.

Irréfutable et conséquences
Mais il prend le témoignage incontestable de Dieu lui même.
Afin que ceux qui le contestent puissent aussi prendre les responsabilités de leurs propos.
En contestant Jésus comme Fils de Dieu et Messie Sauveur, c’est faire Dieu menteur et il faut et faudra l’assumer…

Objectifs de l’apôtre Jean
Qu’est-ce que cherche l’apôtre Jean à souligner à ses lecteurs ?
Dieu a montré clairement, publiquement, d’une manière incontestable, à plusieurs moments stratégiques et d’une manière unique, que Jésus est Son Fils.

Unique
Nulle part, à aucun autre moment, Dieu ne fait ou a fait la même chose pour quelqu’un d’autre : la personne de Jésus est unique !

La part de Dieu
Dieu a fait Sa part pour qu’il n’y ait pas de doute par rapport à la mission de sauvetage accomplie par Christ.

Pas de doute
Pour que la foi en Christ ne soit pas chahutée par le doute.

Grande valeur et responsabilité
De notre point de vue à nous les humains, ça donne une énorme valeur et une grande responsabilité à nos vies qui doivent se positionner (pour ou contre), face au témoignage de Dieu en Christ.

Le Témoignage de Dieu
Ce témoignage est simple :

1 Jean, chapitre 5 les verset 11
11 Or, voici ce témoignage: Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils.

Accepté 
Si ce témoignage est reçu accepté, alors Christ est la victoire
• pour notre vie actuelle,
• pour l’éternité.

Jésus-Christ est
• le commencement
• et la continuité
pour une vie triomphante.

Refusé
En revanche, si ce témoignage est
• contesté,
• remis en cause,
• refusé :
C’est à dire, refuser Christ, le texte d’aujourd’hui souligne
1 Jean, chapitre 5 le verset 12
« celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. »
• pour la vie actuelle,
• comme pour l’éternité.

Les croyants
Pour ceux qui croient et acceptent Christ, c’est vraiment un encouragement. Les chrétiens, à qui l’apôtre écrit, étaient troublés par des idées tordues :
1 Jean, chapitre 5 le verset 13
«Je vous ai écrit cela, à vous qui croyez au nom du Fils de Dieu, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle.»
Cela reste toujours valable pour nous !

Certitude
Que nous ne soyons jamais troublés par des pensées insidieuses,
• Christ n’est pas une option,
• Christ est une certitude !

L’incroyant
Si je ne crois pas Dieu sur ce qu’Il a fait par Christ,
• alors je suis étranger à la vie
• et il y aura une explication sérieuse avec Dieu pour L’avoir traité de menteur…

Image
Pour tous les hommes, Dieu nous met au volant d’un véhicule d’exception, notre vie. A quoi sert un véhicule sans objectif ? Pour quelle destination ? Comment s’en servir ?

Deux options

Prendre conseil
Soit prendre conseil auprès de son concepteur,
• pour l’utiliser,
• utiliser le GPS (avec la bonne adresse), écouter et suivre la voix et les indications pour arriver au bon endroit.

L’envoyer bouler
Soit envoyer bouler le concepteur,
• tâtonner d’une manière empirique pour essayer de faire avancer la machine
• et tourner en rond en poussant le véhicule toute une vie durant, sans objectif et destination,
• à se demander à quoi sert un tel véhicule…

Solution de Dieu
Dieu nous donne une vie (il n’y a rien de plus beau et parfait sur terre),
Dieu nous en donne
• le mode d’emploi,
• l’utilité,
• la valeur par la Bible.
Dieu nous donne la clef de démarrage par Christ : la voix du GPS n’est pas une voie synthétique mais Son Esprit, le Saint-Esprit

Dieu en a fait la démonstration plusieurs fois dans l’histoire de l’humanité,
• soit j’y crois et avance valablement dans la vie,
• soit je fais autrement
• et goûte à une survie,
• sans but
• et inutile.

Rien n’est irrémédiable, je peux toujours démarrer. La clef, c’est Christ et ça c’est plus certain que toutes mes certitudes !

Versets clefs (Bible Segond 21)

Matthieu 3 / Segond21

16. Dès qu'il fut baptisé, Jésus sortit de l'eau. Alors le ciel s'ouvrit [pour lui] et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.
17. Au même instant, une voix fit entendre du ciel ces paroles: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute mon approbation.»

Quote not found
Actes 10 / Segond21
38. Vous savez comment Dieu a déversé une onction de Saint-Esprit et de puissance sur Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu en faisant le bien et en guérissant tous ceux qui étaient sous la domination du diable, parce que Dieu était avec lui.

Hébreux 9 / Segond21
14. Si tel est le cas, le sang de Christ, qui s'est offert lui-même à Dieu par l'Esprit éternel comme une victime sans défaut, purifiera d'autant plus votre conscience des oeuvres mortes afin que vous serviez le Dieu vivant!

1 Jean 1 / Segond21
5. Voici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons: Dieu est lumière et il n'y a pas de ténèbres en lui.

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Série 1 Jean

PlayList 1 Jean sur YouTube

Prédication donnée à l’église AB Renens Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en format Podcast sur Spotify

Prédicateur: Patrice Berger (biographie)

Mots Clefs

  • Covid
  • marque de la bête
  • mariage pour tous
  • prophéties de l’apocalypse
  • liberté d’expression
  • hétérosexualité
  • la liberté de culte
  • État indépendant pour Israël
  • Tribunal pénal international
  • Caligula
  • Claude
  • Néron
  • Vespasien
  • Titus
  • Pilate
  • Hérode
  • Crucifixion de Christ
  • Martyre d’Etienne
  • Martyre de Jacques
  • Famine en Judée
  • Expulsion des Juifs de Rome
  • Incendie de Rome
  • persécution des chrétiens
  • Révolte des Juifs contre Rome
  • Martyr de Jacques
  • Martyr de Paul
  • Martyr de Pierre
  • Chute de Jérusalem
  • Chute de Masada
  • gnostiques
  • le gnosticisme
  • la gnose

1 Jean chapitre 5 , versets 1 à 5; Christ est la victoire pour notre vie actuelle et pour l’éternité

Christ est la victoire pour notre vie actuelle et pour l’éternité

prédication 1 Jean 5 : Patrice Berger, 2020_11_08, église AB Lausanne

titre : 1 Jean chapitre 5 , versets 1 à 5; Christ est la victoire pour notre vie actuelle et pour l’éternité

Résumé : Christ est la victoire pour notre vie actuelle
et pour l’éternité

La foi vivante en Christ est la clef pour vivre Dieu dans notre société. Christ est la victoire pour notre vie actuelle.

Lien avec la prédication précédente

L’apôtre Jean est un pédagogue, il rappelle certaines vérités et, au fur et à mesure, apporte une idée supplémentaire.

Dans le texte d’aujourd’hui, nous allons à nouveau avoir
• le lien entre foi en Christ et l’appartenance à la famille de Dieu,
• le lien entre aimer Dieu = aimer tout ceux qui ont foi en Christ,
• le cercle vertueux :
• aimer Dieu,
• aimer les frères et soeurs,
• aimer les commandements de Dieu.
Ça, nous l’avons déjà vu !
Mais ici, l’apôtre nous montre la clef pour le vivre dans notre quotidien, face à une société qui n’est pas sur la même longueur d’onde.

Lisons :
Texte
1 Jean Chapitre 5. 1-5
1 Tous ceux qui croient que Jésus est le Christ sont enfants de Dieu.
Et ceux qui aiment Dieu le Père aiment aussi ses enfants.
2 Comment savoir que nous aimons les enfants de Dieu ? Nous les aimons si nous aimons Dieu et si nous obéissons à ses commandements.
3 Oui, aimer Dieu, c’est garder ses commandements.
Et ses commandements ne sont pas difficiles, 4 parce que tous ceux qui sont enfants de Dieu peuvent vaincre le monde. Et ce qui nous rend vainqueurs du monde, c’est notre foi.
5 Qui donc est vainqueur du monde ? C’est seulement celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu.

Christ est la victoire pour notre vie actuelle.
La foi vivante en Christ est la clef pour vivre Dieu dans notre société.

Impact
Notre réelle foi en Christ a un impact immédiat.

Ce n’est pas uniquement un aspect spirituel avec des conséquences dans l’au-delà mais tout de suite et à toujours.

Christ est la victoire pour notre vie actuelle.

La foi vivante en Christ est la clef pour vivre Dieu dans notre société.

Croire en Christ réellement
Pas juste intellectuellement ou croire à Sa réalité (les forces occultes croient à Sa réalité et elles tremblent, cf. les confrontations avec Jésus dans les évangiles).

Quand la Bible nous parle de croire, il s’agit

  • de placer toute notre vie en LUI, toute notre confiance
    • en Lui, Sa personne
    • et en ce qu’Il a fait pour nous / Sa mort et Sa résurrection pour vaincre le péché, notre péché.

A qui feriez-vous une confiance aveugle ?
Croire en Christ, c’est Lui faire confiance,
• plus que de se faire confiance, personnellement,
• plus que de faire confiance à la personne la plus fiable que l’on connaisse.

Une autre paternité
Croire en Christ a un impact familial immédiat : nous avons un Père, Dieu,
• nous sommes arrachés pour toujours et définitivement à un despote, Satan.

Donc une autre famille
Qui dit nouvelle paternité, dit nouvelle famille.
Fort heureusement,
• tu n’es pas,
• vous n’êtes pas,
• je ne suis pas
le seul racheté.
Tous les rachetés sont par Christ les enfants de Dieu.

Un amour partagé
Dans cette nouvelle dynamique de famille,
• l’amour n’est pas sélectif,
• il n’est pas à la carte.
Ça c’était avant !

Dans la dynamique de la famille de Dieu, l’amour vécu avec le Père implique un amour vécu avec tous les rachetés par Christ.

Un vrai amour
Pas que les options qui nourrissent mon égoïsme, mais un amour
• qui prend les devants,
• engagé, délibéré,
• un amour sacrificiel,
• un amour qui se donne et qui donne,
• un amour relationnel (pas égoïste).
Vu au chapitres 3 et 4 de l’épître.

Un des repères
L’objectif est élevé, nous venons de loin et avons les mauvais réflexes de notre vie souillée par le péché.

Alors Dieu, par la plume de l’apôtre Jean, donne un repère pour savoir si nous sommes dans l’expression de cet amour.

Un repère et aussi une aide précieuse, « les commandements » qui nous donnent la pensée de Dieu pour nos vies, que nous trouvons dans la Bible.

Quels commandements
Et nous avons plusieurs détails concernant ces commandements :
• que sont-ils ?
• que devons-nous en faire ?
• à quoi s’opposent-ils ?

Qui sont-ils ?
Dans la tête de Jean, il y avait surement les versets 34 et 35 du 13ème chapitre de son évangile :
« Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.
C’est à cela que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples: si vous avez de l’amour les uns pour les autres.»

Jésus + épîtres
Mais pas uniquement, tous les autres commandements que nous trouvons dans les paroles de Jésus et dans les épîtres.

Que faire avec l’AT
La Bible donne beaucoup de commandements.
Nombreux sont ceux que l’on retrouve dans l’Ancien Testament.
Intuitivement, mais aussi avec l’aide de l’Esprit de Dieu, nous comprenons que certains étaient temporaires et ne sont plus d’actualité pour les rachetés par Christ.

Mais parfois, nous ne savons pas trop quoi faire de certains commandements, sont-ils toujours d’actualité ?

Christ notre repère
C’est très simple, là encore, c’est Christ qui nous montre comment faire.
Il a tout accompli à la croix, en Lui tout commandement a été vécu parfaitement.

Donc nous allons
• reprendre
• et prendre
(pour les vivre) les commandements sortant de la bouche de Jésus Lui-même, que nous trouvons dans les évangiles.

Et dans les épîtres, parce que les disciples, contemporains de Jésus, sont les garants de la transmission juste de la pensée de Jésus.

Ceux de l’Ancien Testament repris dans les épîtres et dans la bouche Jésus Lui-même.

Il y a « un après la croix » où Jésus a tout accompli.
Nous nous appuyons sur les commandements éclairés de la victoire de Christ.
C’est tout simple et cohérent.

Que devons en faire ?
Les respecter, dans le sens de
• les garder,
• d’y obéir et les vivre.

Dieu avait donné des commandements hyper-simple à Adam, ceux de cultiver et garder :
Genèse 2
15 L’Eternel Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Eden pour qu’il le cultive et le garde.
16 L’Eternel Dieu donna cet ordre à l’homme:
On pourrait dire ce commandement
«Tu pourras manger les fruits de tous les arbres du jardin, mais tu ne mangeras pas le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras, c’est certain.»

On connait la suite, Adam a failli à garder le jardin, en laissant Eve manger du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal :
• il n’a pas gardé l’ordre de Dieu,
• il n’a pas obéi au commandement de Dieu.

Rien n’a changé, Dieu nous demande
• de connaître
• et d’obéir à Ses commandements (ceux qui sont éclairés de la victoire de Christ).

Difficile
Évidemment, ce n’est pas évident à deux titres :
• le péché qui colonise notre existence (pas un fatalisme, avec Christ et Son esprit, nous pouvons avancer de progrès en progrès),
• et aussi parce que les commandements de Dieu sont en décalage avec la pensée qui nous entoure, dans le texte, le « monde ».

Le monde
C’est à la fois le système de pensée sans Dieu qui nous entoure et les personnes impliquées dans ce contexte.
Le monde, ce système, est sous la tutelle de l’ennemi de Dieu, Satan.

La pensée de Dieu, qui inspire tous ses commandements, s’oppose à la pensée et aux manières de faire du monde, de notre société :
• la sainteté et le péché ne peuvent pas se rejoindre,
• il n’y a aucune issue aux problèmes de fond (le péché) sans Christ.

Notre opposition
Etant attachés à Christ, nous sommes confrontés à des oppositions d’idées, de manières de faire, ça peut être frustrant et ce décalage pourrait faire peur.

Défaite
Créer du découragement et finalement pour ne pas être à contre-courant, n’ayant pas ou plus la force d’aller en sens inverse, nous pourrions nous laisser aller dans le flot de notre société, délaissant la pensée et les commandements de Dieu

Victorieux
Telle n’est pas la teneur du texte d’aujourd’hui, l’idée est de triompher du monde, que nous soyons vainqueurs du monde, par Celui qui l’a déjà vaincu, par Christ.

Par notre foi vivante en Christ.
Plus notre foi sera entretenue avec Christ, moins nous nous ferons piéger par le système de penser et d’agir de notre monde.

Ce lien entretenu nous connecte toujours plus à Christ et ce qui émane de Lui.

C’est Christ
La victoire sur la pensée et la manière d’agir du monde n’est pas dans les commandements, ni dans la foi, mais en Christ.

Action de la foi
La foi réelle entretenue en Christ nous rapproche toujours plus de Lui et on comprend davantage la victoire sur le monde qu’Il met à notre compte, Ses commandements font sens par amour, identité, loyauté, j’ai envie de les vivre avec Son aide.

Une foi en Christ délaissée nous éloigne, la relation est distante avec Lui, nous sommes moins conscients de Son oeuvre. On voit moins Sa victoire, on baisse les bras, plus rien n’est lisible en nous. Il y a une crise d’identité et les commandements de Dieu nous semblent décalés et nous n’avons donc plus l’énergie de les vivre, mal à l’aise dans notre société : au lieu d’être lumineux, on est entre deux…

La clef

C’est Christ, c’est Lui qui a eu la victoire.

La foi
Notre foi en Christ nous fait naître en Dieu, dont un des privilèges est de pouvoir nous appuyer sur ce que Christ a acquis, par la même démarche.

Les commandements
Alors vivre par reconnaissance les commandements de Dieu dans un monde hostile, ce n’est pas mission impossible
• parce que Jésus l’a démontré,
• parce que Christ l’a vaincu,
• parce que nous sommes de la même famille,
• et que les victoires de Jésus sont à notre profit, si nous le voulons par une foi vivante et non théorique.

Quelques implications réflexions.

Commandements et amour :
L’obéissance aux commandements est en lien avec l’amour qui nous lie à Dieu : une réponse d’amour et de reconnaissance, une expression de fidélité et de loyauté, et en lien avec notre identité en Christ.

Victoire :

La victoire sur le monde ne dépend que de Christ et donc la foi réelle et vivante que cultivons avec Lui a toute son importance.

Ne pas se tromper :
Ce n’est pas mon obéissance biblique qui va avoir un impact sur le monde, c’est Christ, au travers de ma vie, c’est parce que j’aime Christ, que je vis Ses commandements

Je prends le temps de le souligner :
Parce qu’il n’y a pas une méthode efficace face au monde ou à mes problèmes. Il n’y a qu’une personne victorieuse, Christ ; les méthodes et les commandements n’ont rien remporté sur la croix.

Par la suite :
Par amour, par identité, je vais et je veux vivre Ses commandements.

Mauvais effet des méthodes :
Toutes les méthodes (même bibliques) quantifient les effets. Les résultats, la satisfaction ou la déception dépendent de la méthode. En cas de réussite tout le mérite en revient à la méthode et à celui qui l’applique mais plus à Dieu.

Il faut se méfier de toutes les méthodes soi-disant bibliques, elles volent la place à Dieu et fortifient notre auto-satisfaction.

Education chrétienne :

L’autre réflexion que j’aimerais souligner concerne les enfants de croyants à qui on donne une éducation inspirée de la Bible et des préceptes bibliques.
C’est génial et j’en ai été au bénéfice, Dieu approuve et demande de le faire : pour preuve, c’est un critère dans la désignation des responsables d’assemblées.

En revanche, cela pourrait avoir un effet spirituellement néfaste : l’objet de l’éducation est de fixer un cadre et de s’exprimer dans celui-ci, si le cadre est inspiré de la pensée de Dieu, des commandements de Sa Parole, la Bible et que j’y obéisse avec satisfaction (ce qui va me pousser à continuer) et mon obéissance alimente la satisfaction de mes parents.

Il peut se créer cette compréhension qu’en obéissant, je suis mieux, vainqueur et favorable.

Deux effets négatifs ?
Alors deux effets, l’oeuvre de Christ en croix me semble moins forte me concernant, même racheté par Christ, j’entretiens ce mécanisme qui fait de moi un légaliste auto-satisfait, dopé par la satisfaction de l’observance.

Même force de la croix :
Pourtant Christ est autant mort pour moi, enfant de parents croyants.
La puissance de la croix est toute aussi déterminante que pour n’importe quelle autre personne !

Rien de méritoire :

Il n’y a rien de méritoire dans ma vie quotidienne de croyant, tout est par la grâce de Dieu. Conscient de cela, par reconnaissance et avec Son aide, je désire vivre à la ressemblance de Christ, je désire vivre Ses commandements, exactement comme tous les autres croyants.

Que cela nous aide à ne pas nous tromper d’objectif, si nous avons eu une éducation inspirée de la pensée de Dieu.

Que cela ne nous décourage pas, en tant que parents dans notre éducation basée sur les commandements de Dieu.

Mais que cela nous aide à prier que nos enfants aient une juste perception de qui est Dieu, de ce que Christ a fait pour tous les hommes, de notre réel état de pécheur et que les faux raisonnements sont tout aussi coupables que les actions visibles.

Tu es venu jusqu’à nous
(JEM 553)

Et c’est parce que la victoire est en Christ sur mon péché :
1 Jean 5. 6-12 :
6Jésus-Christ, c’est lui qui est venu avec l’eau et le sang. Il est venu, non pas avec l’eau seulement, mais avec l’eau et aussi avec le sang. L’Esprit de Dieu est témoin que cela est vrai. En effet, l’Esprit de Dieu est la vérité. 7Il y a trois témoins : 8l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois sont d’accord. 9Quand des êtres humains sont témoins de quelque chose, nous les croyons. Mais quand Dieu est témoin, c’est bien plus fort ! Et voici le témoignage de Dieu : il a rendu témoignage à son Fils. 10Celui qui croit au Fils de Dieu porte ce témoignage dans son cœur. Celui qui ne croit pas en Dieu, celui-là fait de Dieu un menteur ! Il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils. 11Voici ce témoignage : Dieu nous a donné la vie avec lui pour toujours, et son Fils est la source de cette vie. 12Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n’a pas le Fils n’a pas la vie…

Versets clefs (Bible Segond 21)

1 Jean 5 / Segond21

1. Quiconque croit que Jésus est le Messie est né de Dieu, et si quelqu'un aime un père, il aime aussi son enfant.
2. Nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu au fait que nous aimons Dieu et respectons ses commandements.
3. En effet, l'amour envers Dieu consiste à respecter ses commandements. Or, ses commandements ne représentent pas un fardeau,
4. puisque tout ce qui est né de Dieu remporte la victoire contre le monde, et la victoire qui a triomphé du monde, c'est votre foi.
5. Qui est victorieux du monde? N'est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu?

Jean 13 / Segond21

34. »Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.
35. C'est à cela que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples: si vous avez de l'amour les uns pour les autres.»

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Série 1 Jean

PlayList 1 Jean sur YouTube

Prédication donnée à l’église AB Renens Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en format Podcast sur Spotify

Prédicateur: Patrice Berger (biographie)

Mots Clefs

  • Les lois
  • Actuelle
  • Herméneutique
  • Croire
  • Assurance du salut
  • Enfant de Dieu
  • Aimer
  • Obéissance
  • Commandements
  • Vaincre
  • Monde
  • Foi
  • Jésus fils de Dieu

1 Jean chapitre 4 , versets 7 à 12; Notre amour fraternel montre Dieu

Notre amour fraternel montre Dieu

prédication 1 Jean 3 : Patrice Berger, 2020_10_28, église AB Lausanne

titre : 1 Jean chapitre 4 , versets 7 à 12; Notre amour fraternel montre Dieu

Résumé : Dieu fait Sa demeure chez le croyant par Son Esprit, c’est invisible. Pourtant si nous sommes à l’écoute de l’action de l’Esprit, l’amour manifesté entre nous démontrera Sa présence, cela rendra concret et visible Dieu.
En revanche, Dieu est illisible pour ceux qui nous entourent quand nous nous haïssons les uns les autres.

1 Jean chapitre 4 versets 7 – 21
7 Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu, et toute personne qui aime est née de Dieu et connaît Dieu.
8 Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
9 Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté envers nous: Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que par lui nous ayons la vie.
10 Et cet amour consiste non pas dans le fait que nous, nous avons aimé Dieu, mais dans le fait que lui nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.
11 Bien-aimés, puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons nous aussi nous aimer les uns les autres.

12 Personne n’a jamais vu Dieu. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous et son amour est parfait en nous.
13 Nous reconnaissons que nous demeurons en lui et qu’il demeure en nous au fait qu’il nous a donné de son Esprit.
14 Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.

15 Celui qui déclare publiquement que Jésus est le Fils de Dieu,
Dieu demeure en lui et lui en Dieu.
16 Or nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous et nous y avons cru.

Dieu est amour et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
17 C’est en cela que l’amour est parfait en nous, de sorte que nous aurons de l’assurance le jour du jugement parce que nous sommes dans ce monde tels que lui, il est.
18 Il n’y a pas de peur dans l’amour; au contraire, l’amour parfait chasse la peur, car la peur implique une punition. Celui qui éprouve de la peur n’est pas parfait dans l’amour.
19 Quant à nous, nous l’aimons parce qu’il nous a aimés le premier.
20 Si quelqu’un dit: «J’aime Dieu», alors qu’il déteste son frère, c’est un menteur.
En effet, si quelqu’un n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas?

21 Or, voici le commandement que nous avons reçu de lui: celui qui aime Dieu doit aussi aimer son frère.

Comme Dieu

Dieu aime vraiment, alors si nous L’aimons, aimons à notre tour comme Lui : c’est à dire aimons nos frères et soeurs.
L’amour est certainement le mot le plus employé dans ce texte.
Mais un autre revient souvent « demeurer » et avec ce dernier, nous pourrions presque faire la synthèse de ce texte.

Dieu demeure en nous

1) Le point de départ, c’est le fait d’accepter, de se positionner, de choisir et de s’abandonner dans l’amour de Dieu manifesté en Son fils Jésus qui par amour s’est donné comme victime expiatoire pour nos péchés.

2) Dès cette décision, Dieu demeure en nous par Son Esprit, non seulement l’Esprit atteste de notre appartenance à Dieu par Christ,

3) mais l’action de l’Esprit nous aide à refléter l’amour de Dieu dans nos vies, ce reflet se voit notamment au travers de l’amour que nous avons les uns pour les autres rachetés par Christ.

4) On ne voit pas Dieu mais on peut voir ce reflet au travers de l’affection fraternelle.

Si Dieu demeure en nous par son Esprit, nous devons viser à demeurer en Lui, en étant à l’écoute de l’action de l’Esprit en nous.

Si Dieu est invisible, Sa demeure en nous peut être visible au travers de l’amour manifesté entre nous.

Dieu est illisible pour ceux qui nous entourent quand nous nous haïssons les uns les autres.

Simple et naturel

Alors manifestons notre amour fraternel naturellement.
Les églises évangéliques font rarement la une des journaux pour des choses positives, c’est pas tellement vendeur…

Pourtant, il m’est arrivé deux fois de le vivre avec
• l’église locale dans laquelle j’étais alors pour une action à Noël où toute l’Eglise n’était qu’une personne pour témoigner de la naissance de Jésus,
• et une autre fois pour une action bienfaisante pour le ville de Montbéliard où la dizaine d’assemblées de la ville étaient unies avec une vraie affection.

Jésus a dit Jean 13. 34-35
Je vous donne un commandement nouveau:
Aimez-vous les uns les autres.
Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.
C’est à cela que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples:
si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

Quand Jésus a dit cela, il y avait un jeune disciple qui écoutait,
• qui a vu, connu que c’était vrai,
• qui a cru,
• qui a témoigné de cela.
Ce jeune disciple, c’est Jean et il nous dit la même chose dans sa première épître que nous lisons aujourd’hui.

Mais de quel amour s’agit-il ?

Le texte d’aujourd’hui nous en donne plusieurs échos :
1) L’amour est dans la personnalité de Dieu.
2) Cet amour prend les devants.
3) Cet amour est engagé, délibéré.
4) Un amour sacrificiel.
5) Un amour qui se donne et qui donne.
6) Un amour relationnel (pas égoïste).
7) Finalement, il en dit long sur la personne qui témoigne de ce type d’amour.

1) L’amour est dans la personnalité de Dieu (Verset 16)
L’amour qui vient de Dieu n’est pas seulement une action qu’Il produit, ça n’est pas un devoir de représentation, c’est la personnalité même de Dieu.

Cet aspect s’exprime
• avec la même force,
• avec le même curseur
que
• Sa justice,
• Sa fidélité,
• Sa bienveillance,
• Sa sainteté
• et bien d’autres aspects de Sa personne.

Dieu ne joue pas celui qui aime;

Jésus n’a pas joué celui qui aime et était en « off » différemment.

Son amour est visible à plein de moments, un geste, une parole, un sentiment montre que cet amour était en Lui.
Matthieu 9. 36
A la vue des foules, il fut rempli de compassion pour elles, car elles étaient blessées et abattues, comme des brebis qui n’ont pas de berger.

2) Cet amour prend les devants
1 Jean chapitre 4 verset 9
Dieu envoie son Fils unique dans le monde afin que par lui nous ayons la vie

Ça n’est pas de l’initiative de l’homme, Dieu savait quelle était l’unique solution pour l’humanité et dès l’entrée du péché, Il indique quel sera l’axe de la rédemption Genèse 3. 15. Et tout au long de l’Ancien Testament, Il va préciser cette trajectoire qui se révèle et s’accomplit en Jésus.

Nous connaissons un peu l’Ancien Testament et si Dieu n’aimait pas, combien de fois aurait-Il arrêté cette démarche ?

Nous nous connaissons et si Dieu ne nous aimait pas, combien de fois aurait-Il tiré le trait de conclusion sur nos vies pour demander les comptes d’une manière définitive ?
Mais Son amour, lié à sa grâce et Sa patience font qu’Il a permis d’attendre pour que nous en soyons là aujourd’hui.

3) Cet amour est engagé, délibéré
1 Jean chapitre 4 verset 19
Il nous a aimé le premier

Romains 5. 8
8 Mais voici comment Dieu prouve son amour envers nous: alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

Volontairement Jésus s’est donné : Jean 10.18
Personne ne me l’enlève, mais je la donne de moi-même.

Ce que j’aimerais souligner ici, c’est que Jésus n’a pas subi, ce n’est pas un mauvais concours de circonstance mais un désir ferme et résolu : Jésus connaissait très bien les tenants et les aboutissants (éloigne de moi cette coupe si cela est possible. Luc 22. 42 ) qui n’ont pu être tenus que par amour pour le Père et pour nous. Et nous voyons là une facette de cet amour, un engagement résolu.

4) Un amour sacrificiel

C’est l’autre aspect des versets que nous venons de voir.
• Innocent,
• Jésus était dans Ses droits,
• c’est le seul pour qui toute la loi était pour Lui,
• Il avait tous les justificatifs.

Pourtant il n’a pas fait jouer Ses droits pour se soustraire à la croix.
Parce qu’Il savait que dans Son amour, c’était le seul moyen de nous sauver.

Méditer que cet aspect-là de l’amour est lié à l’obéissance au Père.

Philippiens 2/ 6 – 8
Lui (Jésus) qui est de condition divine,
il n’a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, 7 mais il s’est dépouillé lui-même
• en prenant une condition de serviteur,
• en devenant semblable aux êtres humains.
• Reconnu comme un simple homme,
• il s’est humilié lui-même en faisant preuve d’obéissance jusqu’à la mort,
• même la mort sur la croix

5) Un amour qui se donne et qui donne (verset 13)

1 Jean chapitre 4 verset 13
13 Nous reconnaissons que nous demeurons en lui et qu’il demeure en nous au fait qu’il nous a donné de son Esprit.

L’amour de Dieu sort de la boue du péché tous ceux qui placent leur foi dans ce que Christ a fait en croix et par Sa résurrection
• pour vaincre le péché
• et acquitter totalement le pécheur.

Mais Dieu ne nous laisse pas à la porte de la prison, comme un prisonnier qui vient de purger une grande peine et qui se retrouve dehors
• dans un monde qu’il ne connaît plus,
• désorienté,
• ne sachant plus comment faire
• et avec les réflexes du monde carcéral.

Non, Dieu nous donne un guide attitré qui, non seulement nous rappelle que nous sommes bien sortis de prison, mais nous accompagne tout le temps pour apprendre à vivre en fonction de ces nouvelles paternité, identité et liberté.

C’est ce que le Saint-Esprit nous dit au verset 13.

6) Un amour relationnel (pas égoïste).

1 Jean chapitre 4 versets 7 , 11- 12
7 Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu, et toute personne qui aime est née de Dieu et connaît Dieu.

11 Bien-aimés, puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons nous aussi nous aimer les uns les autres.
12 Personne n’a jamais vu Dieu. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous et son amour est parfait en nous.

Quand nous méditons sur l’aspect relationnel entre le Père, le Fils et le Saint-Esprit, nous pouvons essayer de percevoir que l’amour qui Les anime n’est pas un amour égoïste mais ultra-relationnel !

Nous le voyons dans le ministère de Jésus qui avait besoin de passer du temps dans la prière avec le Père, prioritaire même face à la faim, la fatigue ou le sommeil.

L’aspect le plus terrible quand Jésus prend à Son compte le péché, c’est la rupture de communion entre le Père et le Fils, relation arrêtée pendant le moment où Il porte notre péché.

C’est ce que nous invite à découvrir Jésus puis, ici, l’apôtre.

En nous rappelant qu’en nous aimant les uns les autres, nous risquons de goûter (bien sûr partiellement) à cette dimension de l’amour, cet aspect relationnel.

7) Finalement, il en dit long sur la personne qui témoigne de ce type d’amour.

1 Jean chapitre 4 verset 12
Personne n’a jamais vu Dieu. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous et son amour est parfait en nous.

L’amour de Dieu est comme une carte de visite : que nous soyons croyants ou non, tout le monde en convient et reconnaît en Jésus un amour complet.
On ne peut pas voir Dieu, Jésus nous a montré qu’on pouvait voir Son Amour en nous aimant les uns les autres, Dieu attend de nous que nous montrions à notre tour Son Amour.

Plus de peur du jugement dans l’amour

L’apôtre Jean a vécu comme disciple au côté de Jésus avec les autres qui ont côtoyé Christ.

Ils ont
• vu,
• connu
• et fait leur, cet amour de Dieu manifesté en Jésus.

Et une des conséquences de cet amour total, c’est qu’il n’y a plus de terreur quant à la réalité du jugement certain auquel nous serons tous confrontés face à Christ.

Pourquoi ?

Parce dès maintenant je me trouve là où Dieu désire,
• avec Lui, par Christ,
• sans peur,
• avec confiance.
Parce que je goûte déjà Son amour, avant de la connaître parfaitement pour toujours.

L’intention de l’apôtre, c’était que ses premiers lecteurs puissent expérimenter ce qu’il avait vécu avec Jésus et les autres apôtres.

L’intention du Saint-Esprit, en inspirant l’apôtre, était aussi que nous goûtions à cet amour en le manifestant entre nous, avec Son aide.

Notre conception de l’amour est forcément vrillée par le péché.

L’aspect relationnel est entaché par l’égoïsme, quand je dis : « Je t’aime », je veux t’intégrer dans ma sphère.

L’amour est souvent un CDD qui s’arrête quand ça empiète trop sur mon petit moi.

L’aspect sacrificiel est replacé par mes droits et ce dont j’ai besoin et non ce dont a besoin l’autre.

Parfois on a envie de bien faire et c’est le résultat inverse qui se produit !

Notre parcours d’enfance et d’adulte a complètement abimé la notion-même d’amour.

Désabusé, peut-être même prêtons-nous à l’amour une notion enfantine qui n’existe pas dans la vraie vie…

Comprenez-vous pourquoi l’apôtre insiste pour ne pas jeter l’éponge dans la relation fraternelle ?

Pourquoi l’apôtre rappelle que nous sommes épaulés par le Saint-Esprit pour apprendre de Lui, à notre sortie de prison, le vrai sens de l’amour et les vrais gestes de l’amour ?

Pour que nous puissions voir en nous dans nos relations, Celui qui nous a sauvés et que nous puissions goûter dès maintenant des éclats de l’amour parfait.

Versets clefs (Bible Segond 21)

1 Jean 4 / Segond21

7. Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l'amour vient de Dieu, et toute personne qui aime est née de Dieu et connaît Dieu.
8. Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
9. Voici comment l'amour de Dieu s'est manifesté envers nous: Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que par lui nous ayons la vie.
10. Et cet amour consiste non pas dans le fait que nous, nous avons aimé Dieu, mais dans le fait que lui nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.
11. Bien-aimés, puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons nous aussi nous aimer les uns les autres.
12. Personne n'a jamais vu Dieu. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous et son amour est parfait en nous.

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Série 1 Jean

PlayList 1 Jean sur YouTube

Prédication donnée à l’église AB Renens Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en format Podcast sur Spotify

Mots Clefs

  • aimons-nous
  • les uns les autres
  • amour de Dieu
  • Jésus
  • Fils unique
  • Sauveur du monde
  • déclarer publiquement
  • victime expiatoire
  • péché
  • bien-aimés
  • détesté

1 Jean chapitre 4 , versets 1 à 6; Quel esprit anime ma vie?

Quel esprit anime ma vie?

prédication 1 Jean 3 : Patrice Berger, 2020_10_27, église AB Lausanne

titre : 1 Jean chapitre 4 , versets 1 à 6; Quel esprit anime ma vie?

Résumé : C’est le paradoxe de notre société technologique, ce qui est
surnaturel a le vent en poupe, il n’y a rien qu’à voir le nombre de
séries, films etc. Ce qui est surnaturel, influence les vies des athées
et des croyants mais ces inspirations sont-elles compatibles avec la
foi en Christ ? L’apôtre Jean apporte l’éclairage de Dieu sur le sujet.

Lien avec la prédication précédente

1 Jean chapitre 3 , versets 23 à 24
23 Et c’est ici son commandement: que nous croyions au nom de son Fils Jésus Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, selon le commandement qu’il nous a donné.
24 Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui; et nous connaissons qu’il demeure en nous par l’Esprit qu’il nous a donné.

Le commandement de « nous aimer les uns les autres » est une conséquence pratique visible qui atteste que Dieu demeure en nous par Son Esprit.

Si l’amour fraternel est un bonne indicateur, finalement notre assurance repose sur le ministère du Saint-Esprit.

Mais attention, de quel Esprit parlons-nous ?

C’est ce que précise Jean 4
1 Jean chapitre 4 , versets 1 à 6
1 Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit mais mettez les esprits à l’épreuve pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs prétendus prophètes sont venus dans le monde.
2 Voici comment identifier l’Esprit de Dieu: tout esprit qui reconnaît que Jésus est le Messie venu en homme est de Dieu.
3 Et si un esprit ne reconnaît pas que Jésus est le Messie venu en homme, il n’est pas de Dieu: c’est l’esprit de l’Antichrist.
Vous avez appris sa venue, et maintenant déjà il est dans le monde.
4 Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu et vous avez vaincu ces prétendus prophètes parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.
5 Eux, ils sont du monde; voilà pourquoi ils parlent d’après le monde et le monde les écoute.
6 Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute, celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas.
C’est ainsi que nous identifions l’Esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur.

Ces 6 versets sont précieux car ils nous invitent à réfléchir à :

Discerner quel esprit anime notre vie:

  • le Saint-Esprit ?
  • l’esprit de notre temps ?

Bien évidemment, notre souhait serait d’être affirmatif pour le Saint-Esprit, cependant, dans les faits, notre discernement et notre vigilance ont besoin d’être aiguisés pour :

  • reconnaître ce qui est faux ou ce qui vient de Dieu ;
  • être encouragés à la vigilance, ce qui aura pour effet
    • d’être un puissant encouragement pour nous
  • et nous pousse à l’émerveillement pour ce que Dieu fait pour nous.
  • Que cela ne reste pas dans nos têtes mais pénètre nos coeurs, nos vies, nos pensées et nos actions.

L’apôtre Jean aborde ici un sujet qui peut nous paraître évident.

Les églises de l’époque

Pourtant à l’époque, la vie d’Eglise n’était pas centrée sur une rencontre dominicale, mais ressemblait bien plus à ce que nous pouvons partager dans les groupes de maison.

Des enseignants itinérants
N’ayant pas le Nouveau Testament avec eux, ces groupes recevaient la visite de personnes se présentant comme serviteurs de Dieu et qui enseignaient, prêchaient.

La tâche était d’autant plus importante pour ces assemblées, d’être

  • soit au bénéfice de ce qui était apporté
  • soit de dénoncer ce qui était faux.

D’où toutes les épîtres
Nous comprenons mieux les nombreuses lettres, épîtres que le Saint-Esprit a inspirées aux apôtres pour asseoir l’enseignement déjà transmis, de dénoncer ce qui n’était pas de Dieu et qui était véhiculé par des personnes, que la Parole présente comme des faux docteurs.

Quel esprit ou Esprit, pour eux comme pour nous ?
Ce texte nous interpelle sur ce qui était à la source et qui animait ces faux enseignants.

Il nous interroge aussi par ricochet de veiller et à savoir quelle est la source, l’Esprit (ou l’esprit) qui animent notre vie.
Pouvons-nous l’écrire avec un grand « E » majuscule ou un petit et plein de pluriels ?

Dans ce texte quand il est parlé d’esprit avec un petit « e »,
• c’est les forces,
• les inspirations
qui étaient derrière ceux qui s’exprimaient, soi-disant au nom de Dieu.

Comment les discerner ? Dans l’original, c’est vraiment l’idée de regarder si c’est une pièce de monnaie qui est vraie ou fausse (contrefaçon).

Deux tests

Pour ce faire, ce texte nous donne deux tests :

  • l’un, théologique, qui touche la personne de Christ ;
  • l’autre sur l’effet que cela produit sur la communauté. Ces enseignements rapprochent-ils des personnes, les apôtres, qui étaient au près de Jésus ?

Mise en garde contre l’esprit de l’erreur.
1 Jean chapitre 4 , versets 1 à 3
1 Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit mais mettez les esprits à l’épreuve pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs prétendus prophètes sont venus dans le monde.
2 Voici comment identifier l’Esprit de Dieu: tout esprit qui reconnaît que Jésus est le Messie venu en homme est de Dieu.
3 Et si un esprit ne reconnaît pas que Jésus est le Messie venu en homme, il n’est pas de Dieu: c’est l’esprit de l’Antichrist.
Vous avez appris sa venue, et maintenant déjà il est dans le monde.

Ne pas déclarer Jésus, dans le fait qu’Il se soit incarné, est une position d’Antichrist.

Deux tendances étaient déjà en germe à cette époque qui donneront plusieurs années après :

  • le Docétisme (Jésus n’était pas un vrai humain, Il semblait être une sorte d’esprit qui semblait matériel, Il ne pouvait donc mourir, Il a semblé le faire) ;
  • Le Cérinthianisme (un humain réel, a son baptême, Il aurait été plus, mais cela se serait effacé avant la croix).

Les conséquences sont capitales, ce n’est pas de la finasserie.
Ces deux conceptions conduisent à ce que finalement Christ n’ait pas porté le péché, et donc n’ait pas eu la victoire sur le mort et sur le péché.

Sujet encore d’actualité dans la théologie ou pensées
• musulmane,
• théologie et idéologie libérale,
• témoins de Jéhovah,
• mythe, personne ayant été dépassée par sa popularité,
cela tend à faire croire que Christ n’est pas Dieu incarné en vrai homme.

Attestation des témoins de l’époque
Plein de textes nous montrent que les personnes qui ont été en contact avec Jésus ont compris qu’Il n’était pas uniquement un homme.

Aspect divin

• Pour les rois mages, c’était évident que l’exception et l’extraordinaire étaient au rendez vous, et qu’il fallait monter une expédition jusqu’à Lui,
• Nathanaël sous le figuier,
• Thomas après la résurrection,
• la samaritaine
n’ont pas vu un prophète, mais le Messie, fils de Dieu.

Aspect humain

La fatigue, le sommeil, manger (même après la résurrection)…

  • ils sont du monde conséquences: ils parlent d’après le monde, et le monde les écoute.
  • celui qui n’est pas de Dieu, ne nous écoute pas, n’étant pas de Dieu, il écoute l’esprit de l’erreur.

L’Esprit de la vérité

1 Jean chapitre 4 , versets 1 & 4
2 Voici comment identifier l’Esprit de Dieu: tout esprit qui reconnaît que Jésus est le Messie venu en homme est de Dieu.

4 Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu et vous avez vaincu ces prétendus prophètes parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.

Jusqu’ici les lecteurs de Jean, les frères, les petits enfants ont résisté aux antichrists (prétendus prophètes) parce qu’ils L’ont en eux (allusion au Saint-Esprit).

Le Saint-Esprit est plus puissant que celui qui est dans ce monde à savoir :
Satan : 1 Jean 5. 19-20 . Nous savons que nous sommes de Dieu et que le monde entier est sous la puissance du mal, mais nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et nous a donné l’intelligence pour connaître le vrai Dieu; et nous sommes unis au vrai Dieu si nous sommes unis à son Fils Jésus-Christ. C’est lui qui est le vrai Dieu et la vie éternelle.
Le prince de ce monde : Jean 12. 31 C’est maintenant qu’a lieu le jugement de ce monde; c’est maintenant que le prince de ce monde va être jeté dehors
Le dieu de ce siècle : 2 Corinthiens 4. 4 pour les incrédules dont le dieu de ce monde a aveuglé l’intelligence afin qu’ils ne voient pas briller l’éclat que projette l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu.
Le prince de la puissance de l’air : Ephésiens 2. 2 que vous pratiquiez autrefois conformément à la façon de vivre de ce monde, conformément au prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui est actuellement à l’œuvre parmi les hommes rebelles.

1 Jean chapitre 4 , versets 1 à 6

6 Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute, celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas.
C’est ainsi que nous identifions l’Esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur.

Vigilance (orange)
Discerner, faire attention à ce qui se dit en notre sein, notre assemblée, dans nos conversations comme dans les réunions;

Discerner aussi quant à ce que je laisse dire à ma vie.

Dans ce texte, il n’est pas question uniquement des responsables mais de l’ensemble.

Encouragement
Ils ont vaincu, la mission est possible.

Émerveillement
« Ce qui est en eux », dans le contexte, ici, le Saint-Esprit est plus fort que celui qui anime le monde, l’Esprit de Dieu plus fort que Satan, pas de fatalisme.

Application / conclusion

1) Invitation à vivre la vérité dans laquelle nous sommes conduits.
2) Bien placer sa foi, sa confiance, son espérance, à veiller sur le type d’esprit, d’influence, d’inspiration qui nous nourrit.
3) Bien aiguiser notre discernement pour éprouver et connaître ces influences.

Quelle est mon inspiration dans l’Eglise ?
Tout ce qui éloigne de Christ au centre est à proscrire et à dénoncer.
Tout ce qui capte l’attention, la focalisation au détriment de Christ est à proscrire et à dénoncer.

Versets clefs (Bible Segond 21)

1 Jean 3 / Segond21

1. Voyez quel amour le Père nous a témoigné pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! [Et nous le sommes!] Si le monde ne vous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu, lui.
2. Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons un jour n'a pas encore été révélé. [Mais] nous savons que, lorsque Christ apparaîtra, nous serons semblables à lui parce que nous le verrons tel qu'il est.
3. Toute personne qui possède cette espérance en lui se purifie comme lui-même est pur.
4. Tous ceux qui pratiquent le péché violent la loi, puisque le péché, c'est la violation de la loi.
5. Or, vous le savez, Jésus est apparu pour enlever nos péchés et il n'y a pas de péché en lui.
6. Ceux qui demeurent en lui ne pèchent pas; si quelqu'un pèche, il ne l'a pas vu et ne l'a pas connu.

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Série 1 Jean

PlayList 1 Jean sur YouTube

Prédication donnée à l’église AB Renens Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en format Podcast sur Spotify

Mots Clefs

  • Mettre à l’épreuve
  • Esprits
  • Discernement
  • Prétendus prophètes
  • Identifier le Saint-Esprit
  • Jésus
  • Messie
  • Homme
  • Dieu
  • Antichrist
  • Petit enfant
  • Vaincre
  • Monde
  • Esprit de la vérité
  • Esprit de l’erreur