Actes #19: Le disciple n’est pas plus grand que le maître; PAtrice Berger 

Actes #19: Le disciple n’est pas plus grand que le maître.

Les équipes missionnaires conduites pas Paul ont eu la joie de voir de nombreuses vies s’ouvrir à l’Évangile. En même temps, le témoignage les a confrontées à de nombreuses et virulentes oppositions. Rien de surprenant car Jésus les avait averties qu’elles connaîtraient les mêmes joies et difficultés, tout comme nous. Il est intéressant de voir alors comment elles ont réagi pour que nous puissions nous en inspirer.

Passage : Actes chapitre 15-16 (Bible S21)

Eglise Evangélique de l’Action Biblique de Renens, le 3 octobre 2021

Prédicateur: Patrice Berger

Versets clefs

Actes 16 verset 14

L’une d’elles s’appelait Lydie. C’était une marchande de pourpre originaire de la ville de Thyatire, qui craignait Dieu. Elle nous écoutait et le Seigneur a ouvert son cœur pour qu’elle soit attentive à ce que disait Paul.

Actes 16 versets 30-31

«Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé?»

Paul et Silas ont répondu:

«Crois au Seigneur Jésus[-Christ] et tu seras sauvé, toi et ta famille.»

Jean 13 verset 16

En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé.

Jean 15 verset 20

Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.

Ephésiens 6 : 12

Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang,

mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

Luc 12 : 12

N’aie pas peur, petit troupeau, car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume.

2 Timothée 2

1Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ.

2 Ce que tu as entendu de moi en présence de nombreux témoins, confie-le à des personnes fidèles qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres. 3 Souffre [avec moi] comme un bon soldat de Jésus-Christ.

4 Aucun soldat en service ne s’embarrasse des affaires de la vie courante s’il veut plaire à celui qui l’a recruté.

5 L’athlète n’est pas couronné s’il n’a pas lutté en respectant les règles.

6 Le cultivateur qui travaille dur doit être le premier à récolter les fruits.

7 Comprends ce que je dis, et que le Seigneur te donne en effet de l’intelligence en toute chose.

1 Corinthiens 9 : 25

24 Ne savez-vous pas que les concurrents dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix?

Courez de manière à le remporter.

25 Tous les athlètes s’imposent toutes sortes de privations, et ils le font pour obtenir une couronne qui va se détruire; mais nous, c’est pour une couronne indestructible.

26 Moi donc, je cours, mais pas comme à l’aventure; je boxe, mais non pour battre l’air.

27 Au contraire, je traite durement mon corps et je le discipline, de peur d’être moi-même disqualifié après avoir prêché aux autres.

Chapitre 15

36 Quelques jours plus tard, Paul dit à Barnabas: «Retournons visiter nos frères et sœurs dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir comment ils vont.»

37 Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc,

38 mais Paul estimait qu’il ne fallait pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie et ne les avait pas accompagnés dans leur tâche.

39 Ce désaccord fut assez vif pour qu’ils se séparent l’un de l’autre. Barnabas prit Marc avec lui et embarqua pour l’île de Chypre.

40 Paul choisit Silas et partit, confié par les frères à la grâce du Seigneur.

41 Il traversa la Syrie et la Cilicie en fortifiant les Eglises.

La divergence entre Paul et Barnabas.

La personne que Barnabas veut encourager est Marc.

La manière d’encourager de Barnabas ce n’est pas de dire:

“Vas-y, je prie pour toi”.

C’est:

“Viens avec nous et tu verras, petit à petit, tu vas prendre confiance”.

Et parfois avec cette méthode, il arrive que celui dont on s’occupe déçoive.

Est-ce un échec définitif ? Non, pas pour Barnabas !

Quand un enfant apprend à marcher, il a fait quelque pas, on se dit : « C’est bon il marche !». Et puis, de nouveau, pendant un à deux jours,  il se remet à quatre pattes. A un moment, c’est enfin bien assimilé et intégré et il a commencé à marcher !

L’encouragement, c’est du même ressort. Effectivement, Marc n’a pas eu que des hauts :

Arrestation de Jésus

Il semble que lui aussi se soit enfui, au moment de l’arrestation de Jésus (comme beaucoup d’autres d’ailleurs).

Marc 14 : 51-52                    

51Un jeune homme le suivait, habillé d’un simple drap. On l’attrapa, mais il lâcha le drap et se sauva tout nu.

Avec l’équipe  de Paul et Barnabas Marc (nommé aussi Jean dans les Actes) les quitte.

Actes 13

13 Paul et ses compagnons embarquèrent à Paphos pour se rendre à Perge en Pamphylie, mais Jean se sépara d’eux et retourna à Jérusalem.

Continuer avec Marc

Barnabas a vu qu’il ne fallait pas arrêter le travail qui était commencé avec Marc.

Cette prise de position divergente avec Paul fait croire dans beaucoup (même dans les milieux évangélique) que Barnabas s’est trompé.

La raison invoquée est qu’il n’est plus parlé de lui après dans le livre des Actes.

Voilà ce qu’il en coûte des fois d’encourager concrètement un frère ou une sœur, se faire accuser à tort.

Mauvaise décision de Barnabas ?

Barnabas s’était-il vraiment trompé à trop encourager quelqu’un comme Marc ?

Non : intention biographique des Actes

Non, si le livre des Actes ne parle plus de Barnabas, c’est tout simplement que l’intention de Luc, au niveau biographique, était de développer la vie des deux grands responsables humains du début de l’Eglise à savoir, Pierre dans un premier temps, puis Paul dans leur mission d’apôtres.

Cela n’empêche pas Luc de mettre le focus sur certains autres personnages comme Etienne, Philippe, Barnabas et d’autres encore pour nous faire saisir la réalité de l’église du moment.

Non : preuve dans la Bible

Et Barnabas ne s’est pas trompé car Paul écrit une quinzaine d’années  plus tard, en 2 Timothée 4 : 11 :

Prends Marc, et amène-le avec toi, car il m’est utile pour le ministère.

Et Pierre écrit de Marc qu’il est comme son fils 1Pierre 5 : 13.

A Marc, on doit aussi l’évangile de Marc qu’il a certainement écrit sous la dictée de Pierre.

L’évangile de Marc fut la base de tous les autres évangiles.

Barnabas ne s’était pas trompé, même si on le dénigre à tort.

Alors c’est Paul qui s’est trompé ?

Pour clore le dossier du texte que nous venons de lire, est-ce Paul qui avait tort ? Non plus !

Deux serviteurs, deux manières de faire différentes

En fait, nous avons ici l’exemple de deux frères qui faisaient le même travail mais sous un angle différent, avec des dons différents, des personnalités différentes !

Les deux étaient enseignants, évangélistes fondateurs d’églises.

  • Mais Paul était plus docteur et porté vers les projets alors que Barnabas était plus un prophète porté vers les personnes.

Bien que la discussion soit « épicée » ce passage est encourageant car il montre que la manière de faire pour témoigner de l’Evangile n’est pas formatée d’une seule manière. C’est Dieu qui donne les dons et les personnalités 1 Corinthiens 12 : 4-11.

Et que ces divergences sur la manière n’est pas forcément un appui pour se brouiller définitivement avec son frère ou sa soeur dans la foi.

Paul, nous l’avons vu, a reconnu le travail et l’utilité de Barnabas avec Marc.

Travail très utile de Barnabas

Pour Marc

Effectivement, sans Barnabas et ses encouragements, réconforts, consolations et sollicitations, Marc n’aurait pas eu la place qu’il a eue dans les débuts de l’Eglise.

  • Sans Marc, pas d’évangile de Marc.
  • Sans l’évangile de Marc, pas d’évangile de Matthieu (90% de Marc sont dans l’évangile de Matthieu).
  • Sans l’évangile de Marc, pas d’évangile de Luc (où l’on retrouve 50% de l’évangile de Marc).

Pour Paul

Sans Barnabas, ses encouragements, réconforts, consolations et sollicitations, Saul n’aurait jamais été accepté parmi les croyants de l’époque, lui l’ancien intégriste  qui persécutait les chrétiens.

Actes 9 : 26-28

Chapitre 16

1 Il se rendit ensuite à Derbe et à Lystre. Il y avait là un disciple appelé Timothée, fils d’une femme juive croyante et d’un père grec.

2 Les frères de Lystre et d’Iconium rendaient un bon témoignage de lui.

3 Paul voulut l’emmener avec lui; il le prit et le circoncit à cause des Juifs qui étaient dans ces régions, car tous savaient que son père était grec.

4 Dans les villes où ils passaient, ils transmettaient aux frères les décisions prises par les apôtres et les anciens de Jérusalem en recommandant de les respecter.

5 Les Eglises se fortifiaient dans la foi et augmentaient en nombre chaque jour.

La circoncision de Timothée ! ?

Tout le chapitre 15 est consacré au concile de Jérusalem où la question d’imposer la circoncision aux non-Juifs chrétiens est au centre avec la conclusion que non.

(Voir prédication: Les gestes religieux ne peaufinent pas mon salut

Passage : Actes chapitre 15 (Bible S21), Eglise Evangélique de l’Action Biblique de Renens, le 26 septembre 2021, Prédicateur: Patrice Berger)

Paul et Barnabas sont en première ligne pour dire qu’il ne faut pas imposer la circoncision .

Paul insiste dans ses lettres

1 Corinthiens 7 : 19

«La circoncision n’est rien, et l’incirconcision n’est rien, mais l’observation des commandements de Dieu est tout.»

Galates 5 : 6

«Car, en Jésus Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision n’a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité.»

Galates 5 : 11

«Pour moi, frères, si je prêche encore la circoncision, pourquoi suis-je encore persécuté? Le scandale de la croix a donc disparu!»

Le geste n’apporte rien au niveau de ma réconciliation avec Dieu.

Seule l’oeuvre de Christ est parfaite et suffisante. «Tout est accompli» a dit Christ.

Rajouter quelque chose voudrait dire que l’accomplissement n’était pas total.

Voilà pourquoi l’apôtre dit non à la circoncision comme jouant un rôle avec la réconciliation ou une quelconque faveur avec Dieu.

En revanche, s’il demande à Timothée de se faire circoncire c’est pour une raison, culturelle et missionnaire.

Chapitre 16, verset 3

«il le circoncit, à cause des Juifs qui étaient dans ces lieux-là, car tous savaient que son père était grec.»

Pour que Timothée binational, Grec par son père et Juif par sa mère,  ne soit pas refoulé des synagogues, l’endroit de prédilection pour témoigner de l’accomplissement par Christ de l’attente du peuple juif.

Actes 16

6 Empêchés par le Saint-Esprit d’annoncer la parole en Asie, ils traversèrent la Phrygie et la Galatie.

7 Arrivés près de la Mysie, ils se préparaient à entrer en Bithynie, mais l’Esprit [de Jésus] ne le leur permit pas.

8 Ils traversèrent alors la Mysie et descendirent à Troas.

9 Pendant la nuit, Paul eut une vision; un Macédonien lui apparut et le supplia: «Passe en Macédoine, secours-nous!»

10 Suite à cette vision de Paul, nous avons aussitôt cherché à nous rendre en Macédoine, concluant que le Seigneur nous appelait à y annoncer la bonne nouvelle.

11 Après avoir embarqué à Troas, nous avons fait voile directement vers Samothrace, et le lendemain vers Néapolis.

12 De là nous sommes allés à Philippes qui est la première ville du district de Macédoine et une colonie. Nous avons passé quelques jours dans la ville même. 13 Le jour du sabbat, nous nous sommes rendus à l’extérieur de la ville, au bord d’une rivière où nous pensions trouver un lieu de prière. Nous nous sommes assis et avons parlé aux femmes qui étaient réunies.

14 L’une d’elles s’appelait Lydie. C’était une marchande de pourpre originaire de la ville de Thyatire, qui craignait Dieu. Elle nous écoutait et le Seigneur a ouvert son cœur pour qu’elle soit attentive à ce que disait Paul.

15 Après avoir été baptisée avec sa famille, elle nous a invités en disant: «Si vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison et logez-y», et elle a fortement insisté pour que nous acceptions.

16 Alors que nous nous rendions au lieu de prière, une jeune esclave qui avait un esprit de divination est venue à notre rencontre. Par ses prédictions, elle procurait un grand profit à ses maîtres. 17 Elle s’est mise à nous suivre, Paul et nous, en criant:

«Ces hommes sont les serviteurs du Dieu très-haut et ils nous annoncent le chemin du salut.»

18 Elle a fait cela pendant plusieurs jours. Paul, agacé, s’est retourné et a dit à l’esprit:

«Je t’ordonne, au nom de Jésus-Christ, de sortir d’elle.»

Il est sorti au moment même.

19 Quand les maîtres de la servante ont vu disparaître l’espoir de leur gain, ils se sont emparés de Paul et Silas et les ont traînés sur la place publique devant les magistrats. 20 Ils les ont présentés aux juges en disant:

«Ces hommes sèment le trouble dans notre ville. Ce sont des Juifs 21 et ils annoncent des coutumes qu’il ne nous est pas permis d’accepter ni de suivre, à nous qui sommes romains.»

22 La foule s’est aussi soulevée contre eux, et les juges ont fait arracher leurs vêtements et ordonné qu’on les batte à coups de fouet.

23 Après les avoir roués de coups, ils les ont jetés en prison en recommandant au gardien de la prison de les surveiller de près.

24 Face à une telle consigne, le gardien les a jetés dans la prison intérieure et a emprisonné leurs pieds dans des entraves.

25 Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les écoutaient.

26 Tout à coup, il y a eu un tremblement de terre si violent que les fondations de la prison ont été ébranlées. Toutes les portes se sont immédiatement ouvertes et les liens de tous les prisonniers ont été détachés.

27 Lorsque le gardien de la prison s’est réveillé et a vu les portes de la prison ouvertes, il a tiré son épée, prêt à se tuer car il croyait que les prisonniers s’étaient enfuis.

28 Mais Paul a crié d’une voix forte:

«Ne te fais pas de mal, car nous sommes tous ici.»

29 Alors le gardien a demandé de la lumière, est entré précipitamment et s’est jeté tout tremblant aux pieds de Paul et de Silas. 30 Il les a fait sortir et a dit:

«Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé?»

31 Paul et Silas ont répondu:

«Crois au Seigneur Jésus[-Christ] et tu seras sauvé, toi et ta famille.»

32 Et ils lui ont annoncé la parole du Seigneur, ainsi qu’à tous ceux qui étaient dans sa maison.

33 A cette heure-là de la nuit, le gardien les a emmenés pour laver leurs plaies. Il a immédiatement été baptisé, lui et tous les siens.

34 Après les avoir conduits chez lui, il leur a servi à manger. Il se réjouissait avec toute sa famille d’avoir cru en Dieu.

35 Quand il a fait jour, les juges ont envoyé leurs agents dire au gardien de la prison: «Relâche ces hommes.»

36 Le gardien a rapporté ces paroles à Paul:

«Les juges ont fait dire de vous relâcher. Sortez donc maintenant et partez dans la paix!»

37 Mais Paul a dit aux agents:

«Après nous avoir fait battre en public et sans jugement alors que nous sommes romains, ils nous ont jetés en prison, et maintenant ils nous feraient sortir en secret? Il n’en est pas question. Qu’ils viennent eux-mêmes nous remettre en liberté!»

38 Les agents ont rapporté ces paroles aux juges, qui ont été effrayés en apprenant que Paul et Silas étaient romains. 39 Ils sont venus leur présenter des excuses et les ont libérés en leur demandant de quitter la ville.

40 Une fois sortis de la prison, ils sont entrés chez Lydie et, après avoir vu et encouragé les frères et sœurs, ils sont partis.

Difficultés que pourraient soulever la lecture de ce texte

Deux questions

  • Le salut du chef de famille implique-t-il que toute la famille soit sauvée ?
  • Le Seigneur ouvre le coeur de Lydie, qu’est-ce que cela veut dire ?

Ouverture du coeur de Lydie

Pour la deuxième question, Régis Berdoulat a déjà abordé ce sujet lors de sa prédication du 19 septembre : vous la retrouverez sur le site de l’assemblée (Sola Gracia)

Il y a toujours une action de Dieu pour éclairer et faire comprendre le message du salut. C’est le travail du Saint-Esprit. L’homme déchu n’est pas capable, de lui-même, tout seul, de faire cette oeuvre intérieure.

Le salut pourrait-il être imputable à l’ensemble de la famille pour le geôlier ?

Cette question est d’importance car nombre de croyants fidèles sont :

Mes enfants ne suivent pas Christ !

  • Soit troublés que leurs enfants ne suivent pas Christ, alors que le verset du geôlier semble montrer que sa foi engloberait toute la famille.

Et c’est légitime d’être préoccupé par le salut de nos enfants !

Mes enfants suivront Christ

  • Soit ils sont convaincus que leur foi va impacter obligatoirement leurs enfants même à leur corps défendant.

Méthodologie

Quand se pose ce type question dans un texte biblique, c’est toujours bien de regarder réellement le texte que la Bible nous soumet.

Famille mais maison

Déjà dans le texte original, à proprement parlé, le terme traduit par « famille » dans les versions Segond, le mot grec original signifie « maison ».

La maisonnée de l’époque pouvait être constituer

  • de la parenté
  • et/ou des esclaves-serviteurs.

Est-il question ici de la parenté comme nous l’entendons, nous maintenant (encore faudrait-il la définir, si ce sont des grand-parents, des enfants petits, des jeunes ados ou alors des esclaves-serviteurs) ?

La Bible ne nous précise rien !

Urgent de ne pas faire de théologie avec ce verset

Face au flou de qui est déjà concerné, il est urgent de ne faire aucune projection concernant les enfants, nos enfants…

Le salut concerne tout le monde

L’idée de ce passage que nous venons de lire, c’est que l’invitation au salut est donnée à tous et pas uniquement au geôlier, qu’ils soient de la parenté (âgé(e)s ou jeunes) et/ou des esclaves-serviteurs.

Plan méthodique

On ne fait jamais de d’enseignement normatif à partir d’un texte narratif, c’est à dire qui raconte une histoire ou des faits  circonstanciels.

Exemple:

Quand quelqu’un insulte l’Eternel et le peuple hébreu, on ne lui colle pas obligatoirement une pierre entre les deux yeux parce que David l’a fait avec Goliath ! 1 Samuel 17

Ce type de texte (qui raconte une histoire) doit toujours être appliqué pour nous au regard des épîtres ou des paroles de Jésus.

Pour le sujet qui nous concerne,

Romains 10 : 9 :

«Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus,

et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts,

tu seras sauvé». 

La réponse au salut est toujours personnelle.

Prédication

Deuxième tournée pour Paul et son équipe

Nous sommes ici dans la préparation de la deuxième tournée de l’apôtre Paul et de son équipe dans le bassin méditerranéen pour ancrer les nouvelles assemblées et témoigner de l’oeuvre de Christ, là où ce n’est pas encore fait.

On rencontre le même contexte que Jésus a rencontré

La vie, les situations auxquelles l’apôtre et les disciples sont confrontés  ne sont pas vraiment une surprise.

Et il y a un lien fort entre ce que Jésus a connu durant Son ministère et les situations auxquelles les disciples et les apôtres sont confrontés.

DIFFICULTÉS RENCONTRÉES

Jésus, lui-même, les avait prévenus.

Jean 13 verset 16

En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé.

Jean 15 verset 20

Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.

Pour Jésus

Le ministère de Jésus était en lien avec le Père et l’Esprit, vécu avec une équipe de disciples, Il a rencontré de l’hostilité et de l’injustice (la persécution dont Jésus parlait); le résultat a été la plus belle victoire qu’il y ait eu sur terre et qui a un écho éternel dans la vie de tous ceux qui croient (les personnes qui ont gardé la Parole comme Jésus l’a dit)

Pour les apôtres

En suivant les pas de l’avancée de l’Evangile dans le monde, au cours de la préparation du deuxième voyage missionnaire de Paul, nous pouvons voir que cette mission est sous le contrôle de Dieu, par Son Esprit, Paul et Barnabas ne travaillent pas en solo, ils s’entourent toujours d’une équipe. Ils rencontrent de l’injustice, de l’hostilité, de la persécution (persécution dont Jésus parlait).

De belles victoires au regard de l’éternité sont les fruits de cette mission (personnes qui ont gardé la Parole comme Jésus l’a dit).

On retrouve bien des aspects que Jésus a vécus et dans le vécu des disciples et des apôtres : les disciples, ce sont les croyants.

Gros intérêt pour nous

C’est pour cela que c’est intéressant de bien regarder comment ça s’est passé pour Paul et son équipe.

La mission est sous le contrôle de Dieu par son Esprit

L’entier de Dieu à l’oeuvre dans les Actes

Une observation de l’ensemble du livre des Actes montre que toute la personne de Dieu – Père, Fils et Saint Esprit – est impliquée dans la propagation de l’Evangile.

L’entier de Dieu à l’oeuvre pour Jésus

Tout comme l’entier de la personne de Dieu était impliquée dans le ministère de Jésus : le passage le plus parlant étant lors de son baptême.

Marc 1, 9 Or, en ces jours-là, Jésus vint de Nazareth en Galilée et se fit baptiser par Jean dans le Jourdain. 10 A l’instant où il remontait de l’eau il vit les cieux se déchirer et l’Esprit, comme une colombe, descendre sur lui. 11 Et des cieux vint une voix : ”Tu es mon Fils bien aimé, il m’a plu de te choisir.”

Matthieu 3, 13 Alors paraît Jésus, venu de Galilée jusqu’au Jourdain auprès de Jean pour se faire baptiser par lui. 14 Jean voulut s’y opposer : ”C’est moi, disait-il, qui ai besoin d’être baptisé par toi, et c’est toi qui vient à moi !” 15 Mais Jésus lui répliqua : ”Laisse faire maintenant : c’est ainsi qu’il nous convient d’accomplir toute justice.” Alors, il le laisse faire. 16 Dès qu’il fut baptisé, Jésus sortit de l’eau. Voici que les cieux s’ouvrirent et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. 17 Et voici qu’une voix venant des cieux disait : ”Celui-ci est mon Fils bien-aimé, celui qu’il m’a plu de choisir.”

Luc 3, 21 Or comme tout le peuple était baptisé, Jésus, baptisé lui aussi, priait ; alors le ciel s’ouvrit ; 22 l’Esprit Saint descendit sur Jésus sous une apparence corporelle, comme une colombe, et une voix vint du ciel : ”Tu es mon fils, moi aujourd’hui, je t’ai engendré.”

L’Esprit guide Paul et son équipe

Ici le texte souligne particulièrement l’action de l’Esprit.

Comme guide, Jésus parlant de l’envoi futur du Saint-Esprit en Jean 16 présente une de Ses oeuvres :  celle de guide.

Jean 16. 13

il vous conduira dans toute la vérité

Ici, nous voyons clairement que le Saint-Esprit permet de discerner, d’affiner les projets de l’équipe de Paul.

Négativement

Actes 16

6 Ayant été empêchés par le Saint Esprit d’annoncer la parole dans l’Asie, ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie.

7 Arrivés près de la Mysie, ils se disposaient à entrer en Bithynie; mais l’Esprit de Jésus ne le leur permit pas.

8 Ils franchirent alors la Mysie, et descendirent à Troas.

Puis Dieu précise au travers d’une vision que l’équipe doit s’orienter vers la Macédoine.

Positivement

Actes 16

9 Pendant la nuit, Paul eut une vision: un Macédonien lui apparut, et lui fit cette prière: Passe en Macédoine, secours-nous!

Ces passages sont très intéressants, car ils nous montrent que celui qui s’attend à Dieu est guidé dans ses entreprises :

  • d’un côté le disciple est à l’initiative, proactif,
  • de l’autre Dieu guide (soit négativement : « n’allez pas », soit positivement : « allez »).

Des missionnaires renommés

Livingstone a essayé d’aller en Chine, mais Dieu l’a envoyé en Afrique.

Avant lui, Carrey avait fait des plans pour la Polynésie mais Dieu l’a orienté vers l’Inde.

Des missionnaires proches

Mes parents devaient partir pour l’Afrique et étaient, en attendant, à Bordeaux, finalement, ils ont fait tout leur ministère à Bordeaux.

Nous, en famille

Si nous sommes ici, en famille, dans la région de Lausanne, c’est aussi parce que l’Esprit a travaillé nos pensées et qu’Il nous a montré à la fois  des choses qui s’éteignaient et des évènements clairs « incroyables » qui étaient autant de signaux claires.

Joie, être conséquent et dans le timing de l’invitation du Saint-Esprit

Dieu, par le Saint Esprit, peut réorienter nos parcours de vie et il faut se réjouir de là où Il nous place. Et toujours être dans le timing de Dieu !

En mouvement avec Christ

Je retiens qu’il faut être à Son service (pas obligatoirement à plein temps pour la mission dans les tropiques ou à l’étranger : la mission commence à 1cm de ma main !), mais être dans l’action du Seigneur et être à Son écoute, en se réjouissant s’Il ouvre ou s’Il ferme…

En Actes 16

Le repositionnement de Dieu pour l’équipe de l’apôtre a été vraiment salutaire pour Lydie et c’est avec elle que l’Evangile fait son entrée en Europe.

Pour nous, Européens, ce chapitre des Actes est historique.

Paul et Barnabas ne travaillent pas en solo, ils s’entourent toujours d’une équipe

Dimanche 26 septembre 2021, Julian Alaphilippe a, pour la deuxième année consécutive, été champion du monde de vélo sur route (épreuve en ligne) : il y avait pourtant d’autres coureurs qui étaient, semble-t-il plus favoris sur ce type de tracé. En écoutant de plus près les spécialistes, la différence s’est faite avec tout le travail de l’équipe nationale et de leur directeur sportif Thomas Voeckler. La cohésion, le travail de l’un ou de l’autre, la tactique de Thomas Voeckler, ont permis au talent de Julian Alaphilippe de s’exprimer et de gagner !

Travail d’équipe pour Paul

Cette illustration me permet de rebondir sur une réalité de ce qu’a entrepris Paul pour la diffusion de l’évangile dans bassin méditerranéen. 

Premier voyage missionnaire

  • Sa première mission a été réalisée par une équipe où il y avait, au départ, Paul, Barnabas et Marc.
  • Alors qu’ils songent à repartir, ils pensent de suite en terme d’équipe.

Là pour le deuxième

Qui sont finalement les équipiers de Paul, d’après le texte que nous lisons ?

  • Paul;
  • Silas, Romain (Silvanus), un des responsables de l’église de Jérusalem, prophète, prédicateur;
  • Timothée, père grec, mère juive, jeune.
  • Luc, le «nous» du chapitre 16 : 10.

Equipe missionnaire homogène même avec des jeunes

Équipe homogène.

Visiblement trop tôt pour Marc de repartir.

Timothée, même s’il est jeune est pris, c’est un jeune disciple d’une  vingtaine d’année, la jeunesse n’est pas un handicap, ni une excuse pour dire plus tard.

Transmission / formation continue

Notion de disciple en formation, pas de jeunes chrétiens à divertir. Infantilisant. L’idée est de valoriser ce que Dieu a donné à chacun des jeunes et c’est valorisant pour le jeune lui même.

Identique à ce que fit Jésus

Jésus était en équipe avec ses disciples et ces derniers étaient en formation continue avec Lui.

Et nous ?

Où en suis-je ?

À qui suis-je en train de transmettre ?

  • Plan ecclésial, enfant, jeune, adulte ?
  • Sur le plan personnel, à qui suis-je en train de transmettre en ce moment ?

Il rencontre de l’injustice, de l’hostilité, de la persécution.

Hostilité contre Jésus

C’est rien de dire que Jésus a rencontré de l’hostilité pendant Son ministère.

Moment décisif pour l’humanité

Ce d’autant plus que Son ministère est à un carrefour de l’histoire de l’humanité : si Jésus réussit l’oeuvre que le Père lui a confiée, l’humanité a une solution de salut; si Jésus échoue, l’humanité est perdue à jamais.

Concentration des offensives occultes

Inutile de dire que l’on comprend la recrudescence de l’opposition occulte : Satan, la confrontation avec les démons…

Idem pour Ses disciples

Même si ses disciples, les apôtres n’ont pas le même ministère, Il a indiqué à Ses disciples qu’il en serait de même.

Jésus

L’opposition et la souffrance n’ont pas été épargnées au Fils de Dieu

Ses disciples

L’opposition et la souffrance ne nous seront pas non plus épargnées.

Jean 15 verset 20

Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi;

Mais qui est l’ennemi ?

Ne nous trompons pas de cible, ce ne sont pas les Macédoniens, le problème, ni les autorités de la ville de Philippes.

Ephésiens 6 : 12

Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang,

mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

L’opposition se décline

Oppositions :

  • Opposition occulte,
    • plus active et concentrée
      • sur Jésus
      • et l’établissement de l’Eglise;
    • toujours active (mais les démons et satan ne sont pas omniprésent. ils ne sont pas partout).
  • Directe,
    • les personnes font du mal aux croyants, 
    • sous l’influence de l’esprit de ce monde.
  • Indirecte, l’oeuvre du péché dans le contexte de l’humanité,
    • pénibilité de la vie,
    • maladie,
    • terre dégradée, catastrophes,
    • homme limité et perfectible.

Injustice du péché

L’oeuvre du péché est toujours injuste.

Exemple :

  • Paul fait du bien en chassant le démon et finit par être châtié,
  • de plus étant Romain, il aurait dû être jugé avant de recevoir quoi que ce soit comme châtiment.

Comme réagir ?

Paul et Silas y répondent

  • par le refuge et la joie en Christ (ils prient et chantent en prison)
  • et la persévérance (à la sortie, ils ne sont pas dégoûtés de la vie mais continuent le témoignage et l’édification).

Attention au spiritualisme

Attention au spiritualisme triomphaliste à la limite du fanatisme !

Nous sommes limités, nos forces sont limitées et l’opposition peut nous atteindre profondément (le prophète Elie n’en pouvait plus à un moment, lui aussi a retrouvé pieds en Dieu, 1 Rois chapitre 19, l’Éternel lui trouve une remplaçant Élisée).

Opposition commune

  • Jésus a connu l’opposition;
  • les apôtres ont connu l’opposition;
  • les croyants ont connu l’opposition.

Opposition éthique

Et nous pouvons dire que nous aussi nous connaissons l’opposition !

Les choix éthiques de la société sont de moins en moins inspirés de la pensée biblique.

Mieux avant ?

On pourrait se dire que c’était mieux avant, il y avait au moins des valeurs religieuses dans la société…

Le même esprit

Là encore, ne nous trompons pas d’ennemi. Ce n’est pas l’époque, mais  celui qui pourrit les vies, la société d’avant était tout aussi inspirée par l’esprit de ce monde que maintenant :

  • elle nous a quand même fait deux guerres mondiales;
  • et les valeurs éducatives issues de la Bible sont tellement satisfaisantes qu’elles font des propres justes qui n’ont pas besoin de Christ.

Qui sait si le dérèglement des valeurs actuelles de notre société

ne laissera pas encore un vide encore plus béant du besoin de Christ ?

Respect des lois

Remarque, dans ce contexte d’opposition,

Pas un sens unique

les lois ne sont pas en sens unique contre les croyants et Paul les a fait valoir; ici, il était interdit de châtier un citoyen romain, avant qu’il n’ait eu un jugement.

Même dans ce contexte, l’application des lois reste normale. Le respect de l’autorité – sur les plans légal et fiscal – est souligné dans l’épître aux Romains chapitre 13.

Finalité, le contexte n’était pas facile, mais quelle joie : l’Evangile arrive en Europe et tout le cercle qui gravite autour du geôlier est touché par le salut !

Luc 12 : 32

Et vous, ne cherchez pas ce que vous mangerez ni ce que vous boirez et ne soyez pas inquiets. 30En effet, tout cela, ce sont les membres des autres peuples du monde qui le recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin. 31Recherchez plutôt le royaume de Dieu et [tout] cela vous sera donné en plus.

32 N’aie pas peur, petit troupeau, car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume.

2 Timothée 2

1Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ.

2 Ce que tu as entendu de moi en présence de nombreux témoins, confie-le à des personnes fidèles qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres. 3 Souffre [avec moi] comme un bon soldat de Jésus-Christ.

4 Aucun soldat en service ne s’embarrasse des affaires de la vie courante s’il veut plaire à celui qui l’a recruté.

5 L’athlète n’est pas couronné s’il n’a pas lutté en respectant les règles.

6 Le cultivateur qui travaille dur doit être le premier à récolter les fruits.

7 Comprends ce que je dis, et que le Seigneur te donne en effet de l’intelligence en toute chose.

1 Corinthiens 9 : 25

24 Ne savez-vous pas que les concurrents dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix?

Courez de manière à le remporter.

25 Tous les athlètes s’imposent toutes sortes de privations, et ils le font pour obtenir une couronne qui va se détruire; mais nous, c’est pour une couronne indestructible.

26 Moi donc, je cours, mais pas comme à l’aventure; je boxe, mais non pour battre l’air.

27 Au contraire, je traite durement mon corps et je le discipline, de peur d’être moi-même disqualifié après avoir prêché aux autres.

Liens Connexes:

Prédications Série Actes ; Prédications Archives