Apocalypse #6 : Ouverture des sceaux

Apocalypse #6: Ouverture des sceaux (Apocalypse 6) ; Pierre Constant

prédication Apocalypse 6 : Pierre Constant, 2021_12_13, église AB Lausanne

titre : Apocalypse #6: Ouverture des sceaux

Nous avons vu la dernière fois, la vision de la salle du trône (Apocalypse 4—5). Dans cette vision, Jésus, l’Agneau qui a obtenu la victoire par sa mort, et qui est digne de tout honneur au même titre que celui qui est assis sur le trône, reçoit le livre scellé de 7 sceaux, ce qui provoque une vague d’adoration sans pareille jusqu’ici dans le livre.
Téléchargez les notes en format pdf
Apocalypse #6: Ouverture des sceaux .pdf

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Apocalypse 6 ou la Bible NEG 1979 Apocalypse 6 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Apocalypse 6 / Bible Segond21

1. Je vis alors l'Agneau ouvrir un des sept sceaux et j'entendis l'un des quatre êtres vivants dire d'une voix de tonnerre: «Viens.»
2. Je regardai et je vis apparaître un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée et il partit en vainqueur et pour remporter la victoire.
3. Quand il ouvrit le deuxième sceau, j'entendis le deuxième être vivant dire: «Viens.»
4. Et un autre cheval, rouge feu, apparut. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre afin que les hommes s'entretuent, et une grande épée lui fut donnée.
5. Quand l'Agneau ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant dire: «Viens.» Je regardai et je vis apparaître un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance à la main.
6. Et j'entendis [comme] une voix dire, au milieu des quatre êtres vivants: «Une mesure de blé pour une pièce d'argent et trois mesures d'orge pour une pièce d'argent, mais ne touche pas à l'huile et au vin.»
7. Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis le quatrième être vivant dire: «Viens.»
8. Je regardai et je vis un cheval verdâtre. Celui qui le montait avait pour nom «la Mort», et le séjour des morts l'accompagnait. Ils reçurent le pouvoir, sur le quart de la terre, de faire mourir les hommes par l'épée, par la famine, par la peste et par les bêtes sauvages de la terre.
9. Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel l'âme de ceux qui avaient été mis à mort à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu.
10. Ils crièrent d'une voix forte: «Jusqu'à quand, Maître saint et véritable, tarderas-tu à faire justice et à venger notre sang sur les habitants de la terre?»
11. Une robe blanche fut donnée à chacun d'eux et ils reçurent l'ordre de rester en repos un petit moment encore, jusqu'à ce que le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères et soeurs qui devaient être mis à mort comme eux soit au complet.
12. Je regardai quand l'Agneau ouvrit le sixième sceau, et il y eut un grand tremblement de terre. Le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang,
13. et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme les figues vertes d'un figuier secoué par un vent violent.
14. Le ciel se retira comme un livre qu'on enroule et toutes les montagnes et les îles furent écartées de leur place.
15. Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes.
16. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: «Tombez sur nous et cachez-nous loin de celui qui est assis sur le trône et loin de la colère de l'Agneau.
17. En effet, le grand jour de sa colère est venu, et qui peut résister?»

Apocalypse #5: La vision de la salle du trône (2) (Apocalypse 5)

Apocalypse #5: La vision de la salle du trône (2) (Apocalypse 5) ; Pierre Constant

prédication Apocalypse 5 : Pierre Constant, 2021_11_29, église AB Lausanne

titre : Apocalypse #5: La vision de la salle du trône (2)

Dieu adoré parce qu’Il est rédempteur «L’Agneau qui a été offert en sacrifice est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire et la louange.» Apocalypse 5. 12

Lire les notes onlines en format html : Apocalypse #5: La vision de la salle du trône (2)

Vous pouvez consultez les textes bibliques référencés dans la prédication dans la Bible Segond21 (S21) Apocalypse 5 ou la Bible NEG 1979 Apocalypse 5 disponible online.

Les prédications/études bibliques sont aussi dispoible en format:

Apocalypse 5 / Bible Segond21

1. Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit à l'intérieur et à l'extérieur, fermé grâce à sept sceaux.
2. Je vis aussi un ange puissant proclamer d'une voix forte: «Qui est digne d'ouvrir le livre et d'en briser les sceaux?»
3. Mais personne, ni dans le ciel ni sur la terre ni sous la terre, ne pouvait ouvrir le livre ni le regarder.
4. Je pleurais beaucoup parce que personne n'avait été trouvé digne d'ouvrir le livre et de le regarder.
5. Alors l'un des anciens me dit: «Ne pleure pas, car le lion de la tribu de Juda, le rejeton de la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.»
6. Puis je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des anciens, un agneau debout comme offert en sacrifice. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.
7. Il vint prendre [le livre] de la main droite de celui qui était assis sur le trône.
8. Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l'agneau. Chacun tenait une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints,
9. et ils chantaient un cantique nouveau en disant: «Tu es digne de prendre le livre et d'en ouvrir les sceaux, car tu as été offert en sacrifice et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation.
10. Tu as fait d'eux des rois et des prêtres pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.»
11. Je regardai et j'entendis la voix de nombreux anges rassemblés autour du trône, des êtres vivants et des anciens; ils étaient des myriades de myriades et des milliers de milliers.
12. Ils disaient d'une voix forte: «L'Agneau qui a été offert en sacrifice est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange.»
13. Toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, tous les êtres qui s'y trouvent, je les entendis s'écrier: «A celui qui est assis sur le trône et à l'Agneau soient la louange, l'honneur, la gloire et la domination, aux siècles des siècles!»
14. Les quatre êtres vivants répondaient: «Amen!» Et les anciens se prosternèrent et adorèrent.

La vision de la salle du trône Deuxième partie

Dieu adoré parce qu’Il est rédempteur

«L’Agneau qui a été offert en sacrifice est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire et la louange.» Apocalypse 5. 12

Après le cadre, voici maintenant le contenu de la vision :

Le livre dans la main de Celui qui est assis sur le trône,  Dieu (v. 1).

            Un rouleau écrit des deux côtés (rare) [Ézéchiel 2.10] :

                        – soit parce qu’on est pauvre,

                        – soit parce qu’on veut tout inclure sur un même document.

Ici, ce serait donc la totalité de ce qui doit être révélé : c’est ici le livre du plan de Dieu pour la rédemption et pour le jugement des êtres humains.

L’histoire nous apprend que le testament de Vespasien était aussi scellé de 7 sceaux.

C’est une sorte de garantie que la personne qui ouvre est la bonne personne !

Nous avons donc ici un document légal, très officiel, très complet. La rupture des sceaux signifie plutôt la mise en action de ce que le document contient et non pas pour y jeter un coup d’œil furtif mais pour mettre en œuvre ce qui y est écrit.

Le défi posé par l’ange puissant : qui est digne d’ouvrir le livre, d’en rompre les sceaux ?

Le silence !

Personne ! Personne pour mettre en œuvre le plan de Dieu ! Le mal aurait-il le dessus après tout ? Dieu se préoccupe-t-il vraiment de ses Églises, des siens ? Cela explique les pleurs de Jean.

Mais un des anciens vient consoler Jean (verset 5), il y a quelqu’un qui est digne : le lion de la tribu de Juda.

Le lion et l’Agneau

Le lion de la tribu de Juda renvoie à l’AT (Genèse 49.9-10)

8»Juda, c’est toi que tes frères célébreront. Ta main sera sur la nuque de tes ennemis. Les fils de ton père se prosterneront devant toi. 9 Juda est un jeune lion. Tu reviens du carnage, mon fils! *Il plie les genoux, il se couche comme un lion, comme une lionne: qui le fera se lever? 10 Le sceptre ne s’éloignera pas de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne le Shilo et que les peuples lui obéissent.

Le rejeton de David renvoie à Ésaïe 11.1, 10. Le mot « Rejeton », jeu de mot, parce qu’il veut aussi dire « Rejeter »

1 Puis un rameau poussera de la souche d’Isaï, un rejeton de ses racines portera du fruit. 2

  1. L’Esprit de l’Eternel reposera sur lui:
  2. Esprit de sagesse
  3. et de discernement,
  4. Esprit de conseil
  5. et de puissance,
  6. Esprit de connaissance
  7. et de crainte de l’Eternel.

3 Il prendra plaisir dans la crainte de l’Eternel. Il ne jugera pas sur l’apparence, n’adressera pas de reproches sur la base d’un ouï-dire. 4 Au contraire, il jugera les faibles avec justice et corrigera les malheureux de la terre avec droiture. Il frappera la terre par sa parole comme par un coup de bâton, et par le souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. 5 La justice sera comme une ceinture autour de sa taille, et la fidélité comme une ceinture sur ses hanches.

10 Ce jour-là, *la racine d’Isaï, dressée comme un étendard pour les peuples, sera recherchée par les nations, et son lieu de résidence sera glorieux.
Toujours un successeur sur le trône de David : 2 Samuel 7, promesse très importante mais ce successeur est pourtant rejeté, repoussé, Psaume 89.

Il entend qu’il s’agit d’un lion mais il voit un agneau : métaphore mixte, l’agneau se trouve être le lion (toute puissance, toute souffrance).

Ce que Jean voit, ce n’est pas un lion, mais un agneau : la victoire de cet Agneau est déjà acquise et c’est pour cela qu’Il est digne.

Alors que les royaumes choisissent des animaux puissants, le royaume de Dieu choisit un agneau comme symbole.

Agneau immolé (mort violente), alors qu’Il est débout! Cet Agneau est triomphant, mais la manière dont il a triomphé, c’est par la mort. Moment-clef de la foi qui sauve, de la rédemption de l’humanité.

Colossiens 2. 14-15 : il a effacé l’acte rédigé contre nous qui nous condamnait par ses prescriptions, et il l’a annulé en le clouant à la croix. 15 Il a ainsi dépouillé les dominations et les autorités et les a données publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix.

Puissant : 7 cornes (toujours symboles de puissance ou de royauté), 7 yeux (omniscience).

Cet Agneau apparaît sur le trône, au milieu du trône (une des proclamations les plus fortes de la divinité de Jésus dans le NT, une fois que l’on comprend le symbolisme du chapitre 4 : un trône inaccessible !).

Affirmation importante de la divinité de Jésus-Christ. Il est participant de la divinité.

Au moment où il reçoit le livre

La réaction des animaux et des 24 anciens : ils chantent un cantique nouveau, célébrant une nouvelle étape dans le plan de Dieu pour la rédemption et le jugement.
Le sujet de leur louange : non seulement la création, mais maintenant la rédemption de gens de

toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation.

L’objet de leur louange : celui qui est assis sur le trône et l’Agneau !

Ceux qui les accompagnent : autour du trône, des animaux et des anciens, une multitude

d’anges (versets 11 et 12) et même toutes les créatures de l’univers (v. 13) !

Vision qui s’élargit ici, qui va revenir vers le trône au chapitre 7 ?

Philippiens chapitre 2

C’est aussi pourquoi Dieu l’a élevé à la plus haute place et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom afin qu’au nom de Jésus chacun plie le genou dans le ciel, sur la terre et sous la terre et que toute langue reconnaisse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Conclusion

Celui qui s’adresse aux Églises a reçu toute puissance et toute autorité.

Il tient en Sa main les Églises et leurs destinées.

Il connaît leur quotidien, leurs forces, leurs défis, mais aussi leurs faiblesses.

Il tient en sa main le déroulement du plan de Dieu, un plan pour la rédemption mais aussi pour le jugement.

Les enfants de Dieu peuvent avoir confiance en Lui, même s’ils souffrent ; Lui-même a souffert la mort pour leur rachat et leur salut.