Pensée de la semaine – 1 Jean 2 : 24-26

1 Jean 2 : 24-26

L’apôtre Jean, témoin privilégié de Jésus Christ, écrit dans sa première épître de s’appuyer sur ce qui a été transmis au commencement :

1 Jean 2 : 24-26
24 Pour votre part, retenez [donc] ce que vous avez entendu dès le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le début demeure en vous, vous demeurerez vous aussi dans le Fils et dans le Père. 25 Et voici ce qu’il nous a lui-même promis: c’est la vie éternelle.
26 Je vous ai écrit cela par rapport à ceux qui vous égarent.

Extrait des notes de la prédication Actes #14: L'Évangile pour les païens Plus qu'un droit, un but : son expansion disponible sur YouTube. Lisez 1 Jean 2 online dans la Bible version Segond 21 ou la Bible NEG1979.
17/11/2022

1 Jean chapitre 2. 18-27 ; Nos certitudes en Christ face à l’Antichrist

Nos certitudes en Christ face à l’Antichrist

prédication 1 Jean 2 : Patrice Berger, 2020_09_27, église AB Lausanne

titre : 1 Jean chapitre 2. 18-27 ; Nos certitudes en Christ face à l’Antichrist

Résumé : L’Antichrist aura un rayonnement mondial, subjuguera les hommes et s’élèvera contre Christ et ses enfants. Les antichrists présentent la même opposition face à Christ et aux croyants, ils sont issus de l’environnement de l’Église. Ils nient que Christ est l’envoyé de Dieu, le Messie et qu’Il soit le fils de Dieu, le Père. Face à ce danger, l’apôtre encourage les croyants en leur rappelant que l’Esprit Saint les équipe pour discerner la vérité. De plus, ils n’ont qu’à s’attacher à ce qu’ils ont reçu au début et vivre en fonction de cela.

Ce qui a précédé


Vivre en fonction de la Parole de Dieu démontre notre attachement à Christ.
Ça conduit à relever deux incompatibilités :
• dire que nous aimons Dieu si nous ne mettons pas en pratique ses commandements,
• le premier reflet l’amour pour le prochain (incompatible avec la haine envers un frère),
• menteur pour nous même et vis-à-vis des autres ;
• incompatible avec préférer les valeurs du monde, de la société et que notre vie les ait comme fondements.

Pour ce faire, l’apôtre Jean rappelle

  • ce qui est de la lumière et ce qui est des ténèbres,
  • ce qui est de Dieu ou de l’ennemi de Dieu,
  • ce qui est de Christ et de là où Christ nous a tirés pour nous intégrer dans sa famille.

Si nous sommes défaillants, nous avons un avocat, Christ qui témoigne constamment de ce qu’Il a fait pour nous auprès du Père.

Pourquoi l’apôtre écrit-il cela ?
La suite de l’épître nous le montre clairement :
1 Jean chapitre 2 , versets 18 à 27
nous dit que c’est parce qu’il y a des antichrists qui gravitent autour de nous…
18 Petits enfants, c’est la dernière heure. Vous avez appris que l’Antichrist vient. Or, déjà maintenant, il y a plusieurs antichrists; par là nous reconnaissons que c’est la dernière heure.
19 Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres, car s’ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais cela est arrivé afin qu’il soit bien clair que tous ne sont pas des nôtres.
20 Quant à vous, vous avez l’onction donnée par celui qui est saint et vous avez toute connaissance.
21 Si je vous ai écrit, ce n’est pas parce que vous ignorez la vérité, mais parce que vous la connaissez et qu’aucun mensonge ne provient de la vérité.
22 Qui est menteur? N’est-ce pas celui qui nie que Jésus est le Messie?
Tel est l’Antichrist, celui qui nie le Père et le Fils.
23 Si quelqu’un nie le Fils, il n’a pas non plus le Père;
[celui qui se déclare publiquement pour le Fils a aussi le Père.]
24 Pour votre part, retenez [donc] ce que vous avez entendu dès le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le début demeure en vous, vous demeurerez vous aussi dans le Fils et dans le Père.
25 Et voici ce qu’il nous a lui-même promis: c’est la vie éternelle.
26 Je vous ai écrit cela par rapport à ceux qui vous égarent.
27 Quant à vous, l’onction que vous avez reçue de Christ demeure en vous et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne. Au contraire, puisque la même onction vous enseigne sur toute chose, qu’elle est véridique et dépourvue de mensonge, vous demeurerez en lui comme elle vous l’a appris.

Ce texte nous parle de l’Antichrist,
• personne qui aura un rayonnement mondial,
• qui subjuguera les hommes
• mais qui surtout s’élèvera
• contre Christ
• et Ses enfants (d’une manière violente),
dans les derniers temps.

Des antichrists


Il est question de personnes qui présentent la même opposition face
• à Christ,
• aux frères et soeurs en Christ.

Caractéristiques des antichrists :
• ils sont issus de l’environnement de l’Église ;
• ils nient que Christ est l’envoyé de Dieu, le Messie ;
• ils nient que Christ soit le fils de Dieu le Père ;
• ils se posent comme
• les instructeurs,
• les interprètes de Dieu,
• les directeurs de conscience.

Être préservé de cette séduction
Face à ce danger l’apôtre encourage les frères et soeur de l’Église en leur rappelant
• que l’Esprit Saint (Ici le terme utilisé par Jean est l’onction) les équipe pour discerner la vérité ;
• Pour ce faire,
• ils n’ont qu’à s’attacher à ce qu’ils ont reçu au début
• et vivre en fonction de cela.

Conséquences


• La communion avec le Père et avec le Fils, Christ sera évidente : contester l’un, c’est contester les deux, adorer l’un rejaillit sur les deux.
• Reconnaître Jésus-Christ comme Dieu a un impact dans notre assurance quant à l‘Éternité à Ses côtés, destinée aux enfants du Seigneur et donc ne pas être honteux lors du retour de Christ.

L’apôtre finit par cette rassurante remarque : on reconnaît tôt ou tard un arbre aux fruits qu’il produit.

Texte dans Transcription

Transcription est une traduction explicative.
Pas du mot à mot, mais plusieurs mots pour traduire le mot original.

Ecoutons ensemble la lecture de
1 Jean chapitre 2 des versets 18 à 27
18 Mes enfants, nous entrons dans les temps décisifs. Vous avez appris qu’un « antichrist » doit venir.
Dès à présent, beaucoup d’antichrists ont paru sous bien des formes. Cela nous montre bien que nous sommes entrés dans la dernière heure.
19 Ces adversaires du Christ sont sortis de chez nous, mais en réalité, ils n’ont jamais été des nôtres.
En effet, s’ils l’avaient été, ils seraient restés parmi nous.
Or, ils nous ont quittés pour qu’il apparaisse bien clairement que tous n’étaient pas réellement des nôtres.
20 Vous, par contre, vous avez reçu le Saint-Esprit de la part de celui qui est saint. Chacun de vous a donc la connaissance voulue.
21 C’est pourquoi je ne vous écris pas non plus comme à des gens qui ignoreraient la vérité. Parce que vous la connaissez, vous savez qu’aucun mensonge, aucune erreur ne peut provenir de la vérité.
22 Où trouverons-nous donc le mensonge et l’erreur ? Là où l’on nie que Jésus est le Christ, l’Oint de Dieu. Tout homme qui refuse de reconnaître le Père et le Fils est un « antichrist ».
23 Car celui qui nie que Jésus est le Fils de Dieu ne connaît pas non plus le Père. Celui qui reconnaît que Jésus est le Fils de Dieu est aussi en communion avec le Père.
24 C’est pourquoi, gardez soigneusement dans vos cœurs l’enseignement que vous avez reçu dès le début. Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous resterez aussi en communion avec le Fils et avec le Père,
25 et vous serez au bénéfice de la promesse que Jésus lui-même nous a faite : vous aurez la vie éternelle.
26 Voilà ce que je tenais à vous écrire pour vous mettre en garde contre ceux qui essaient de vous égarer.
27 Rappelez-vous que vous avez reçu du Seigneur la marque (de l’Esprit) qui demeure en vous. Vous n’avez donc pas besoin que des « instructeurs particuliers » viennent vous instruire. Son Esprit qui vous a marqués vous enseigne tout ce que vous avez besoin de savoir. Et il vous enseigne la vérité, jamais l’erreur. Obéissez donc à ses enseignements et demeurez en communion avec lui.
28 Oui, mes enfants, restez unis au Seigneur pour qu’au moment où il paraîtra, nous soyons remplis d’une joyeuse assurance et que nous n’ayons pas à nous cacher devant lui lors de son avènement.

Ce texte avait une portée visiblement évidente et concrète pour ses destinataires.
Dieu a désiré qu’il soit consigné dans l’histoire pour qu’il n’y ait aucun trouble quant à la divinité de Christ, à Sa position de Fils et à Sa mission de rédemption, de Messie.
Toutes les personnes le niant ne sont pas de Dieu, mais Ses ennemis.

Pourquoi est-ce important ?
Si Jésus n’est pas Fils, Il ne serait qu’humain,
• faillible comme chacun,
• pécheur,
• Son sacrifice sur la croix ne pourrait être recevable par le Père,
• et l’humanité resterait perdue.

Jésus est bien le Fils de Dieu, Il est Dieu.
Sa présence au milieu des hommes a prouvé qu’Il était le fils de Dieu, complètement Dieu et aussi complètement homme.

Il a pris à Son compte
• le péché, le péché de chaque homme,
• Il a subi toutes les conséquences
• et en a subi la condamnation qui en découlait sur la croix.

Comme Il était Dieu, parfait, Il en a eu la victoire.

Comme Il était parfait, le Père a reçu favorablement Son sacrifice.

Dès lors, tout homme peut reconnaître en Lui, l’unique solution pour rétablir
• la communion,
• la communication
• et la vie
avec le Père.

Pas de chasse aux sorcières
Ce texte ne nous invite pas à la chasse aux sorcières ou à nous perdre dans la dénonciation de tel ou tel mouvements, qu’ils soient religieux ou plus généraux
• dans les propos de notre société,
• par le biais des médias,
• de l’enseignement scolaire
• ou des habitudes morales de notre société.

Nous pourrions être obnubilés par eux, alors que l’objet de ces propos est de vivre Christ d’une manière cohérente.

Trouver l’équilibre
Si je passe plus de temps à rechercher ce qui est trouble pour le dénoncer, je passe moins de temps avec la source, Christ.

Et s’appuyer sur les vérités de fondement.
Ce texte s’adresse aux fidèles pour qu’ils persévèrent : pour autant, demandons à Dieu d’avoir
• du discernement,
• d’être attentifs à l’oeuvre de l’Esprit dans nos vies pour ne pas être troublés, déstabilisés et finalement mis en panne.

Conclusion


A nous de veiller personnellement sur ce que nous avons connu de Christ, pour le vivre.

En tant qu’assemblée, c’est le devoir de chacun que la personne de Christ puisse être exposée et vécue d’une manière conforme à la réalité.

Divinité de Jésus
• Fils de Dieu,
• la divinité de Jésus sonne comme un clin d’oeil au groupe de maison du mercredi soir car c’était le sujet sur lequel nous avons partagé un mercredi soir.
TA JEUNESSE n°281, Fil rouge de la Bible, pages 29-30
https://tajeunesse.org/wp-content/uploads/2020/11/ta-jeunesse-281-web.pdf

Alors que je préparais la soirée chez Francis, il m’a rappelé ce verset, dans les traductions habituelles :
8 Mais il dit au Fils: Ton trône, ô Dieu, est éternel. Le sceptre de ton règne est un sceptre de justice.
Hébreux 1

Mais nous n’avons pas forcément une aussi belle mémoire des versets que Francis ! Et effectivement, finalement, la Bible fourmille de nombreux faits qui sont des panneaux indicateurs nous montrant Sa divinité.

• Dieu a attendu patiemment dans l’histoire de l’humanité, dans l’AT, pour montrer qu’aucun homme n’avait cette identité, tout en indiquant qu’il y aurait quelqu’un de tel.
• Les 3 ans de ministère de Jésus ont aussi servi à comprendre cette identité unique.

Alors ce que nous nous sommes rappelés :

Attributs divins de Jésus-Christ
• Éternel,
• omniprésent,
• omniscient,
• omnipotent.

Les fonctions de la divinité
• Créateur,
• maintien de la création.

Prérogatives divines
• Pardonne les péchés,
• résurrection des morts,
• exécution du jugement.

Son identification à l’Éternel (de l’Ancien Testament)
Il est question de l’Eternel dans l’Ancien Testament et ça donne écho à un verset du Nouveau Testament, concernant Jésus.

Noms qui impliquent la divinité, un caractère surnaturel :
• Emmanuel Esaïe 7/ 14 Matthieu 1/ 22 – 23
• Parole (Logos) Jean 1/ 1-14 Apocalypse 19/ 13
• Fils de l’homme
• Seigneur
• Fils de Dieu
• Dieu

Vous l’aurez compris le nombre
• de faits,
• d’affirmations,
sous des angles différents souligne une évidence.

Il faut
• vraiment être de mauvaise foi,
• être fanatisé
• ou vecteur de l’ennemi de Dieu pour soutenir en conscience l’inverse.

Mais d’un autre côté, pensons à tout ceux qui sont trompés par l’idéologie, la culture ou la croyance dans lesquelles, ils sont baignés.

Que Dieu nous aide à avoir du tact pour montrer
• la grandeur,
• la beauté,
• la divinité
de Jésus.

Versets clefs (Bible Segond 21)

1 Jean 2 / Segond21

24. Pour votre part, retenez [donc] ce que vous avez entendu dès le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le début demeure en vous, vous demeurerez vous aussi dans le Fils et dans le Père.
25. Et voici ce qu'il nous a lui-même promis: c'est la vie éternelle.

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Série 1 Jean

PlayList 1 Jean sur YouTube

Prédication donnée à l’église AB Renens Lausanne:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Renens-Lausanne et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en format Podcast sur Spotify

Mots Clefs

  • L’Antichrist
  • Les antichrists
  • Christ
  • Fils de Dieu
  • Vie éternelle
  • Assurance
  • Communion
  • Persévérance
  • Discernement
  • Saint-Esprit
  • JEM 286 Fils de Dieu

Cantique

Intermède
Cantique JEM 286. « Fils de Dieu » :

Refrain
Fils de Dieu, Fils de Dieu, je crois.
Tu t’es sacrifié pour moi.
Rejeté, mais pourtant tu es Roi.
Fils de Dieu, Fils de Dieu, je crois en toi.

Strophe 1

  1. Après m’être détourné,
    Je reconnais mon péché.
    Je vois mes fautes et ressens ma misère.
    Aujourd’hui, je comprends
    Que ma vie est gâchée,
    Et je veux me tourner vers la lumière.

Refrain
Fils de Dieu, Fils de Dieu, je crois.
Tu t’es sacrifié pour moi.
Rejeté, mais pourtant tu es Roi.
Fils de Dieu, Fils de Dieu, je crois en toi.

Strophe 2

  1. Je t’ai méprisé, rejeté, abandonné;
    Mais toi, sur la croix,
    Tu as souffert pour moi.
    Par ton sang, avec Dieu,
    Tu m’as réconcilié.
    En retour, avec joie, je me donne à toi.

Refrain
Fils de Dieu, Fils de Dieu, je crois.
Tu t’es sacrifié pour moi.
Rejeté, mais pourtant tu es Roi.
Fils de Dieu, Fils de Dieu, je crois en toi.
 
Linda McGowen
Texte de Linda McGowen
JEM286. Fils de Dieu
© 1981 Linda Panci-McGowen

1 Jean chapitre 2:12-17 ; Qui est mon frère dans la foi en Christ ?

Qui est mon frère dans la foi en Christ ?

Si on n’est pas au bénéfice de l’éclairage divin, on est dans l’ombre des ténèbres et on ne peut pas prétendre que nos choix sont ceux de Dieu. L’apôtre Jean le rappelle à ses lecteurs pour que leurs pensées et les philosophies de vie de l’époque ne soient pas des gros nuages qui cachent l’éclairage divin et, qu’avec le temps, ils ne supportent plus la lumière divine, les commandements de Dieu.
Comment savoir si je suis dans la lumière de Christ ? Je ne peux pas détester un frère en Christ.

prédication 1 Jean 2 : Patrice Berger, 2020_08_16, église AB Lausanne

titre : 1 Jean chapitre 2:12-17 ; Qui est mon frère dans la foi en Christ ?

Résumé : Dieu, par Christ, l’a exfiltré de sa condition déchue, régie par les instincts pour l’intégrer définitivement dans Sa famille.

Rappel concernant Jésus

En très peu de versets, l’apôtre Jean a rappelé
• la préexistence,
• la capacité créatrice de Dieu, de Son fils,
• la divinité,
• la sainteté,
• la transparence,
• la vérité
de Jésus-Christ, Fils de Dieu.

• La grandeur de Son oeuvre de salut,
• par rapport à l’horreur du péché qui nous habite.

Rappel nous concernant
Le début de l’épître nous invite à vivre
• dans la lumière de Dieu,
• dans la transparence avec Lui avec l’aide du Saint-Esprit,
• dans la transparence avec tous,
et à quitter ce qui est
• trouble,
• obscur,
• caché,
• dissimulé.

Les sujets intangibles auxquels nous tenons, mais que nous avons soustraits à l’éclairage de Dieu.

Jésus notre défenseur
Si malheureusement nous y avons cédé, l’oeuvre de Christ est constante et présente pour tous Ses enfants qui reviennent à Lui par le pardon.

Connaître Dieu, c’est marcher comme Il aime.
Pour connaître ce qu’Il aime, c’est simple :
• la Bible,
• la laisser agir puissamment dans nos vie en laissant le Saint-Esprit agir.

Un des aspects au coeur des recommandations de Dieu, des commandements de Jésus, c’est d’aimer son prochain et plus précisément d’aimer son frère dans la foi en Christ.

Qui est mon frère dans la foi ?

Mais qui est mon frère dans la foi ?
C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.
Il ne s’agit pas de tout le monde

Caractéristiques du frère dans la foi en Christ

Pourtant la parole de Dieu est claire.
Aujourd’hui, à la suite de notre parcours de l’épître de Jean, la Bible va clairement nous montrer ce qui caractérise
• les personnes du Royaume de Dieu
• et les personnes qui malheureusement refusent d’en faire partie.

Texte
1 Jean chapitre 2 verset 12 à 17
12 Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom.
13 Je vous écris, pères, parce que vous connaissez celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le mauvais. Je vous écris, petits enfants, parce que vous connaissez le Père. 14 Je vous ai écrit, pères, parce que vous connaissez celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, que la parole de Dieu demeure en vous et que vous avez vaincu le mauvais.15 N’aimez pas le monde ni ce qui est dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est pas en lui. 16 En effet, tout ce qui est dans le monde – la convoitise qui est dans l’homme, la convoitise des yeux et l’orgueil dû aux richesses – vient non du Père, mais du monde. 17 Or le monde passe, sa convoitise aussi, mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.

Deux réalités

• Celles qui signent une vie proche de Dieu.
Des termes familiaux.

A l’inverse,
• celles qui signent d’une vie répondant aux codes de notre société
Des termes animaux.

Des termes familiaux
La famille de Dieu, de Christ – petit enfant, Père, jeunes gens – présente plusieurs caractéristiques :
• le lien familial, le lien de naissance (par Christ) qui ne peut plus être changé ;
• pas d’âge mais maturité dans le cheminement de la vie avec Christ comme Seigneur et Sauveur.
Les caractéristiques de cette famille sont magnifiques.

Petit enfant – LA PATERNITÉ –

Vos péchés vous sont pardonnés (1 Jean chapitre 2 verset 12) à cause de ce que Christ a fait.
Ce qui est acquis par ce que Christ a fait.
C’est Son oeuvre qui nous permet d’être introduits dans la famille.
• C’est Lui qui a pris à Son compte notre péché.
• Le jugement que méritait notre déchéance, c’est Lui qui a eu la victoire sur le fruit du péché : la mort.

Ce qui en découle pour ceux qui acceptent Son oeuvre :
• plus de jugement,
• membre de la famille de Dieu,
• enfants du Père céleste.

Père – BILAN RETROSPECTIF –

Dès le commencement (1 Jean chapitre 2 verset 13) : dès la source de la vie, Dieu est là et a l’initiative.
L’observation de ces croyants est de voir cette place de Dieu, de Le voir aussi rétrospectivement dans leur vie.
La vie n’est pas uniquement dans l’instant présent mais c’est le constat que Dieu était là, est là et à jamais.

Jeunes gens – FORCE DE L’ÂGE –

Les actifs.
La force des jeunes gens ne vient pas
• de leur âge,
• qu’ils soient dans la force de l’âge,
mais qu’ils connaissent la Parole de Dieu (1 Jean chapitre 2 verset 14),
C’est à dire qu’elle est intégrée dans leur vie quotidienne.
Que leurs vies sont régies par la Parole.

Application

La force de Jésus, lors de la tentation, a été la Parole, pas une vague connaissance culturelle mais réelle face à ce que le diable présentait.
Voilà pourquoi l’apôtre Jean, quelques phrases plus haut dans sa lettre, invitait à réellement connaître Dieu, pas juste
• une religion,
• un aspect identitaire,
• traditionnel,
• culturel,
• familial.

« Le monde », la société
Le texte d’aujourd’hui met en opposition à l’esprit familial des enfants de Dieu par Christ, la logique du « monde ». On pourrait dire de notre système de société.

Cette logique à une paternité bien différente :
• elle refuse Christ et Son sacrifice,
• parce qu’elle se trouve assez contente d’elle, faite de bonnes, de belles personnes qui aiment bien la vie d’une société qui sait flatter nos appétits et nos égos.

Une paternité qui refuse Christ indique que c’est celle de l’ennemi de Dieu, le diable qui en est l’inspirateur.

Pas de troisième solution.

C’est un mensonge, une utopie de croire que l’on est indépendant et libre de toute tutelle :
• soit c’est Dieu,
• soit c’est l’ennemi de Dieu.

Ce qui caractérise l’attachement au système de la société c’est
• la convoitise qui est dans l’homme,
• la convoitise des yeux,
• l’orgueil.

La convoitise qui est dans l’homme

« la convoitise qui est dans l’homme » (1 Jean chapitre 2 verset 16)

Qu’est-ce que ça veut dire ?
• Répondre aux appels de notre être,
• se trouver sous le contrôle,
• être téléguidé par les envies,
• les pulsions de notre être,
• de notre corps.

Créé parfait à l’image de Dieu.
L’homme bascule dans des désirs binaires quand il s’affranchit de Dieu :
toutes les capacités merveilleuses sont vrillées pour desservir ce qui est parfait.

Illustration :

Esaü.
En terme de convoitise de la chair, c’est emblématique, l’appel du ventre a pris le contrôle de sa vie, même pour brader la bénédiction divine qui lui revenait. (Genèse 25. 27-34).

Convoitise des yeux
« la convoitise des yeux » (1 Jean chapitre 2 verset 16)
Pont principal entre notre être et le monde extérieur.
Nous n’avons pas besoin de nous faire un dessin, je pense, dans notre monde ou l’image est reine, mais cela a toujours été ainsi…

Ce sont les yeux qui guident la personne, qui déclenchent la direction que va prendre notre vie.

Illustrations :

Akan (Josué 7).
Eve : La femme vit que l’arbre était porteur de fruits bons à manger (Genèse 3. 6).

L’orgueil
« l’orgueil dû aux richesses » (1 Jean chapitre 2 verset 16)
C’est moi qui suis au centre
• de ma vie.
• et des autres vies.

Tout doit converger pour servir ce que je veux :
• relation,
• confédération,
• travail,
• famille,
• couple,
• parents.

Illustration 1

Quand quelque chose commence à prendre tout pour son propre compte dans un corps et que tout est asservi pour le faire vivre, c’est un cancer.

En revanche un organe qui vit avec et pour les autres remplit sa fonction et porte la vie.

Mon droit est-il un outil que j’utilise pour servir mon égo ?

Illustration 2

Adam et Eve ont été interpellés sur ces trois sujets :
• manger l’appel du corps ;
• l’appel des yeux Eve a vu que c’était bon (avant même d’avoir goûté) ;
• l’orgueil « Vous serez comme des dieux ! ».

Inversement, exemple suprême avec Jésus :
Matthieu 4
1 Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable.
2 Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim.
3 Le tentateur, s’étant approché, lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.

L’appel du corps était plus que réel, après avoir jeûné pendant 40 jours ;
pour autant, Jésus ne se détourne pas de Sa mission.

4 Jésus répondit: Il est écrit: L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
5 Le diable le transporta dans la ville sainte, le plaça sur le haut du temple,
6 et lui dit: Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet; Et ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.

Pas d’expérience égoïste chez Jésus :

7 Jésus lui dit: Il est aussi écrit: Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.
8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire,

La convoitise des yeux n’a pas de prise chez Jésus :

9 et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores.
10 Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.
11 Alors le diable le laissa. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servaient.

Le fait d’avoir résisté à ces aspects a été profitable à toute l’humanité.

Source d’inspiration pour nous
Pondérer toutes les invitations de notre société avec les commandements de Dieu.

Est-ce que je réponds à l’appel des standards de notre société ou à ce que Dieu aimerait voir dans ma vie ?

Conclusion

L’incompatibilité de dire que nous aimons Dieu :
• si nous ne mettons pas en pratique Ses commandements,
• le premier reflète l’amour pour le prochain, incompatible avec la haine du frère,
• incompatible avec l’amour des fondements et des valeurs du monde, de la société.

La plus belle motivation que pouvait laisser l’apôtre à ses lecteurs n’était pas tant de leur dire « ne faites pas ceci ou cela ! », bien que de le dire permet de clarifier beaucoup :
• ce qui de la lumière de ce qui est des ténèbres,
• de ce qui est de Dieu ou de l’ennemi de Dieu,
• de ce qui est de Christ et de là où Christ nous a tirés.

Exfiltration du péché pour rejoindre la famille de Dieu
mais de leur montrer la position, la famille dans laquelle Dieu nous inclut lors qu’Il nous a tirés de la bestialité du péché.
Les termes qui décrivent les personnes du Royaume de Dieu sont des termes familiaux.

  • Père, jeunes, enfants,
  • relations, expériences, échanges.

Être régi par les instincts
Les termes qui décrivent l’environnement d’où Christ nous a tirés, sont les mêmes que ceux que nous pourrions attribuer à ce qui régit le monde animal :
• l’envie qui prend le contrôle de notre personne, la convoitise,
• les hormones qui pilotent l’être, les sentiments, le ressenti, la chair,
• les yeux qui ne se concentrent que sur le présent, le visible, « carpe diem »,
• l’orgueil qui fait croire que nous sommes les auteurs de nos possibilités, alors que le souffle de vie est une grâce Dieu qui nous échappe totalement.

Humain avec un grand H
L’homme n’est que plus
• l’humain avec un grand H et
• humaniste dans le sens que toute la valeur de tous les êtres humains trouve un sens
que lorsqu’il est en Celui qui l’a créé. Sans Christ, c’est une utopie remplie de lois, de clôtures qui garde très peu l’homme livré à lui même.

Dieu aimerait voir en nous.

Dieu aimerait que nous montrions autour de nous.

Comment vivre en croyant dans notre société Jean chapitre 17 , versets 1 à 19. Jean 17
1 Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit: Père, l’heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie,
2 selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés.
3 Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.
4 Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’oeuvre que tu m’as donnée à faire.
5 Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût.
6 J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi, et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole.
7 Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m’as donné vient de toi.
8 Car je leur ai donné les paroles que tu m’as données; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé.
9 C’est pour eux que je prie. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m’as donnés, parce qu’ils sont à toi; –
10 et tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi; -et je suis glorifié en eux.
11 Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, garde en ton nom ceux que tu m’as donnés, afin qu’ils soient un comme nous.
12 Lorsque j’étais avec eux dans le monde, je les gardais en ton nom. J’ai gardé ceux que tu m’as donnés, et aucun d’eux ne s’est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l’Écriture fût accomplie.
13 Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu’ils aient en eux ma joie parfaite.
14 Je leur ai donné ta parole; et le monde les a haïs, parce qu’ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.
15 Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal.
16 Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.
17 Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité.
18 Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde.
19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité.

Versets clefs (Bible Segond 21)

1 Jean 2 / Segond21

12. Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom.
13. Je vous écris, pères, parce que vous connaissez celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le mauvais. Je vous écris, petits enfants, parce que vous connaissez le Père.
14. Je vous ai écrit, pères, parce que vous connaissez celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, que la parole de Dieu demeure en vous et que vous avez vaincu le mauvais.
15. N'aimez pas le monde ni ce qui est dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est pas en lui.
16. En effet, tout ce qui est dans le monde – la convoitise qui est dans l'homme, la convoitise des yeux et l'orgueil dû aux richesses – vient non du Père, mais du monde.
17. Or le monde passe, sa convoitise aussi, mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Série 1 Jean

PlayList 1 Jean sur YouTube

Prédication donnée à l’église AB Lausanne Renens:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB-Lausanne et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en format Podcast sur Spotify

Mots Clefs

  • Famille
  • Père
  • Jeunes gens
  • Petit enfants
  • Orgueil
  • Convoitise
  • Instinct
  • Appel du corps
  • Eve
  • Akan

1 Jean chapitre 2:7-11 ; Détester mon frère dans la foi montre que je suis éloigné de Christ

Détester mon frère dans la foi montre que je suis éloigné de Christ

Si on n’est pas au bénéfice de l’éclairage divin, on est dans l’ombre des ténèbres et on ne peut pas prétendre que nos choix sont ceux de Dieu. L’apôtre Jean le rappelle à ses lecteurs pour que leurs pensées et les philosophies de vie de l’époque ne soient pas des gros nuages qui cachent l’éclairage divin et, qu’avec le temps, ils ne supportent plus la lumière divine, les commandements de Dieu.
Comment savoir si je suis dans la lumière de Christ ? Je ne peux pas détester un frère en Christ.

prédication 1 Jean 2 : Patrice Berger, 2020_08_05, église AB Lausanne

titre : 1 Jean chapitre 2:7-11 ; Détester mon frère dans la foi montre que je suis éloigné de Christ

Résumé : Si on n’est pas au bénéfice de l’éclairage divin, on est dans l’ombre des ténèbres et on ne peut pas prétendre que nos choix sont ceux de Dieu. L’apôtre Jean le rappelle à ses lecteurs pour que leurs pensées et les philosophies de vie de l’époque ne soient pas des gros nuages qui cachent l’éclairage divin et, qu’avec le temps, ils ne supportent plus la lumière divine, les commandements de Dieu.
Comment savoir si je suis dans la lumière de Christ ? Je ne peux pas détester un frère en Christ.

Précédemment

Le début de l’épître nous a montré la pré-existence, la divinité, la sainteté, la transparence de Christ et bien sûr Son oeuvre par rapport à notre péché.

Pour ceux qui s’y sont abandonnés, nous sommes invités comme but de vie à imiter Christ. Deux domaines sont soulignés :

  • fuir l’horreur du péché, avoir une vie transparente aux yeux de tous (si nous chutons, nous avons un avocat auprès du Père qui montre constamment Son oeuvre victorieuse sur la péché). Ces dispositions démontrent que nous avons compris l’horreur du péché dont Christ nous a sortis et l’envie de ne plus y retomber (abandonner donc tout compromis) et que nous avons compris la grandeur de ce que Christ a fait pour nous ;
  • connaître, aimer et vivre les commandements de Dieu, cela démontre que l’on aime Dieu parce qu’on cherche à Lui plaire en aimant et vivant ce qu’Il aime.

Le dernier passage de la première épître de Jean au chapitre 2
1) Vivre en fonction de la Parole de Dieu démontre notre attachement à Christ.
2) Qui ne met pas les commandements de Dieu en action dans sa vie est un menteur s’il dit être Son enfant et connaître Dieu.

En écrivant cela, l’apôtre pensait-il à un commandement en particulier?

Piste / énigmes ?

Les versets 7 et 8 nous donnent quelques indices :

1er épître de Jean, chapitre 2 versets 3 à 8
3 Si nous gardons les commandements de Christ,
nous savons par là que nous l’avons connu.
4 Celui qui prétend l’avoir connu alors qu’il ne garde pas ses commandements est un menteur, et la vérité n’est pas en lui.
5 Mais l’amour de Dieu est vraiment parfait en celui qui garde sa parole:
c’est à cela que nous reconnaissons que nous sommes en lui.
6 Celui qui affirme demeurer en Christ doit aussi vivre comme il a lui-même vécu.
7 Frères et sœurs, ce n’est pas un commandement nouveau que je vous écris, mais un commandement ancien, celui que vous avez reçu depuis le début. Ce commandement ancien, c’est la parole que vous avez entendue [dès le commencement].
8 Toutefois, c’est aussi un commandement nouveau que je vous écris;
sa nouveauté se vérifie en lui et en vous,
car les ténèbres se dissipent et la vraie lumière brille déjà.

Une énigme ?

Cela ressemble à une énigme :

  • pas nouveau, ancien,
  • ce commandement était dès le commencement (s’agit-il de la loi de Moïse ?),
  • message que les lecteurs de Jean ont entendu (lecture de la loi de Moïse ou plus récent du temps du ministère de Jésus),
  • en même temps, il est nouveau,
  • manifesté en Jésus-Christ, les ténèbres se dissipent et la lumière véritable du Royaume de Dieu avec la venue de Jésus brille déjà.

Compréhension

Rien de nouveau, ce commandement ancien, c’est la parole du message apostolique du salut au moment où ils l’ont entendu.

En revanche, ce qui commençait à arriver dans l’église était qu’on n’a pas de péché ou que la connaissance sans la démonstration suffit.

C’est pour cette raison que l’apôtre Jean les invite à rester fermes.
Mais entendu dès l’annonce de l’évangile, c’est un rappel.

Restons-nous ferme à ce que nous avons entendu, par exemple le cantique :
C’est le bon vieil évangile,
C’est le bon vieil évangile,
Il a suffi aux prophètes (ou apôtres),
Il est assez bon pour moi.
Toute une vie…

  1. L’Évangile
    “En tant qu’Association d’Églises Action Biblique, nous existons pour annoncer ce que nous vivons : la bonne nouvelle d’une nouvelle vie en Jésus-Christ. L’Évangile est la bonne nouvelle de ce que Dieu a fait en Jésus-Christ, en particulier par Sa mort et Sa résurrection“.

Evangile 21:
PRÉAMBULE:

Nous constituons un groupement de pasteurs et de responsables chrétiens profondément décidés à renouveler leur foi dans l’Évangile du Christ et à repenser leurs pratiques et leurs ministères pour les conformer entièrement aux Écritures. Nous sommes fortement préoccupés par certains mouvements issus du milieu évangélique traditionnel qui semblent actuellement relativiser la vie de l’Église et nous éloigner de nos croyances et pratiques historiques : d’une part, ces mouvements cautionnent la politisation de la foi et l’idolâtrie que constitue le consumérisme individuel ; d’autre part, on y tolère tacitement le relativisme théologique et moral. Ces dérives ont abouti à l’abandon de la vérité biblique et du style de vie transformé qui sont le reflet de notre foi historique. Non seulement nous entendons parler de ces courants, mais nous en constatons les effets sur le mouvement évangélique. Nous nous sommes donc engagés, par ces documents fondateurs, à insuffler à nos Églises un nouvel espoir et une joie contagieuse, basés sur les promesses reçues par la grâce seule, au moyen de la foi seule, en Christ seul.

Nous croyons qu’il existe au sein de nombreuses Églises évangéliques un consensus profond et largement partagé sur les vérités de l’Évangile. Nous constatons pourtant que dans nombre d’Églises, la célébration de notre union avec le Christ est remplacée par l’attrait séculaire du pouvoir et de la richesse ou par un repli quasi-monastique dans l’attachement aux rites, à la liturgie ou aux sacrements. Or, ce qui tend à remplacer l’Évangile dans les Églises ne favorisera jamais une foi ardente centrée sur la mission, solidement ancrée dans la vérité, manifestée par une vie de disciple sans complexes ; une foi qui endure les épreuves et les sacrifices liés à la vocation et au ministère.

Le sujet de fond semble être l’amour fraternel.
1er épître de Jean, chapitre 2 versets 9 à 11
 9 Celui qui prétend être dans la lumière
tout en détestant son frère, est encore dans les ténèbres.
10 Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et par conséquent il est dans la lumière, aucun obstacle ne risque de le faire tomber.
11 Mais celui qui déteste son frère est dans les ténèbres: il marche dans les ténèbres sans savoir où il va, parce que les ténèbres l’ont rendu aveugle.

Moïse
Moïse avait déjà ordonné d’aimer son prochain comme soi-même (Lévitique 19.18)

Jésus
En Jésus, ce commandement a pris toute sa valeur :
Il l’a réalisé dans sa propre vie (ministère et 1 Jean 3. 16 ),
nous laissant un exemple à imiter (Jean 13. 34 ).

L’Esprit de Christ
• Par son Esprit, l’Esprit de Christ qui reproduit Sa vie d’amour en nous, nous pouvons donner à l’ancien commandement une dimension nouvelle.

Un rayon de lumière dans l’obscurité
Ce que ce texte est en train de nous dire, c’est que dans l’obscurité de ce monde de péché et de haine, un rayon de lumière a jailli, cette lumière continue à briller par les chrétiens qui obéissent au commandement nouveau.

Ancien oui, mais nouveau trois fois
Le commandement de l’amour n’a rien de nouveau, mais dans un autre sens, il l’est de trois manières :
• par Son autorité, Jésus en a fait le commandement de l’ère nouvelle qu’Il inaugurait ;
• il l’est par sa norme, Jésus a fait de Son amour le modèle de celui qu’Il demandait à Ses disciples (Jean 13. 34 ), Il lui a donc donné un nouveau sens ;
• il est nouveau en pratique et en application.

Jésus accomplit la loi

Jésus accomplit la loi, c’est la démonstration.

L’ancien a été réalisé d’une manière toute nouvelle «en Lui et en vous» verset 8
• Jésus l’a accompli autrement que les hommes de l’ancienne alliance,
• grâce à Son Esprit en nous, Il peut être aussi en nous.

L’amour étonne
Les contemporains des apôtres ont été étonnés et ont contemplé cet amour chez eux : «Voyez comme ils s’aiment». C’est cela qui a convaincu un grand nombre de personnes, bien plus que le raisonnement, les stratégies ou les techniques d’évangélisation.

Les ténèbres s’effacent, la lumière luit au regard du ministère de Christ.
Avec la venue de Jésus-Christ, l’ère nouvelle s’est levée avec sa nouvelle alliance, où Dieu met Ses lois dans notre intelligence et les écrits dans nos coeurs (Hébreux 8/ 10 & Jérémie 31/ 33).

Les ténèbres s’effacent, la lumière luit dans la vie des croyants
Par l’Esprit de Christ demeurant dans les croyants, ceux-ci peuvent reproduire cette qualité d’amour nouvelle dans leur vie :
• « les ténèbres se dissipent » (dans la vie de ceux qui la mettent en pratique),
• « et la lumière véritable brille déjà » (la lumière de cet amour nouveau rayonne dans la vie des chrétiens vers ceux qui sont l‘objet de cet amour).

Visible si tu obéis
Cette qualité d’amour peut être vue en ceux qui obéissent aux commandements de Dieu et qui sont Ses vrais disciples.
• Déjà les ténèbres se dissipent et ce processus continuera jusqu’à ce que le dessein de Dieu soit complètement accompli, que les ténèbres soient éradiquées et que la lumière parfaite règne.

Détester son Frère.
Signe les caractéristiques du royaume des ténèbres : péché, cécité, manque de discernement.

Aveugle

Conséquences :
Syndrome de la taupe : elle a beaucoup de peine à voir et, même, elle est aveugle en pleine lumière. C’est comme tous les animaux vivant dans des cavernes qui deviennent aveugle.
C’est la même chose que Jean rappelle ici : si on n’est pas au bénéfice de l’éclairage divin, on est dans l’ombre des ténèbres et on ne peut pas prétendre que nos choix sont ceux de Dieu.

Du temps de Jean
Jean le rappelle à ses lecteurs pour que les pensées et les philosophies de vie de l’époque ne soient pas des gros nuages qui cachent l’éclairage divin ; et qu’avec le temps, ils ne supportent plus la lumière divine, les commandements de Dieu.

Aujourd’hui

Pour nous aujourd’hui : si nous avons des choses à redire sur les instructions divines, c’est que certainement ça fait un bout de temps que nous ne marchons plus sous Son éclairage.

Si détester son frère, signe des caractéristiques du royaume des ténèbres : péché, cécité, manque de discernement.

Celui qui aime son frère
démontre son lien vivant avec Dieu, Lumière véritable :
• transparence,
• cohérence.

Conséquences : bienfaits qui en découlent
• Il n’y a rien en lui pour faire trébucher (TOB)
• rien en lui qui risque de faire tomber (les autres)
• Aucun obstacle ne risque de le faire tomber BS
• Dans la lumière il n’y a pas de chausse trappe (Moffatt)
• Il ne mets pas d’obstacle dans le chemin de quiconque (Goodspeed)

Bâtons dans les roues :
• tomber soi-même,
• faire tomber les autres.

Du temps de Jean

Du temps de l’écrit de l’apôtre Jean, ceux qui étaient insensibles et imperméables aux idées philosophiques de l’époque, se préservaient de partir dans des sentiers tortueux et de perdre ceux qu’ils pourraient y entraîner.
Visiblement, ceux qui avaient de grandes théories avaient perdu l’égard fraternel.
Jean, comme un médecin, discerne que leur manque d’amour fraternel signe un mal plus profond : leur éloignement de la source lumineuse, Dieu.

Les relations fraternelles ne sont pas que le dimanche avant et après le culte mais aussi pendant la semaine, dans notre environnement familial : soeurs frères / enfants / mère père / jeune gens / tantes oncles / tous ceux qui sont dans l’environnement géographique / groupe de maison / …

Application pour la conclusion
En somme, nous n’avons rien appris de nouveau, le nouveau était ancien, quoique que la doctrine chrétienne soit toujours ancienne, l’expérience chrétienne est toujours nouvelle et quotidienne.

Romains 13/ 8-10
8 Ne restez redevables de rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres. Car celui qui aime l’autre a satisfait à toutes les exigences de la Loi.
   
9 En effet, des commandements comme: Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne voleras pas, tu ne convoiteras pas, et tous les autres, se trouvent récapitulés en cette seule parole: Aime ton prochain comme toi-même.
   
10 Celui qui aime ne cause aucun mal à son prochain. Aimer son prochain, c’est donc accomplir toute la Loi.

Dois-je régler une situation fraternelle, dois-je en exprimer une plus clairement, sortir de la théorie et passer à l’action ?

Deux caractéristiques du disciple (celui qui suit le Maître) ont été relevées.
Mettre dans nos vies les commandements de Dieu.

Jean 15/ 8
8 Si vous produisez du fruit en abondance et que vous prouvez ainsi que vous êtes vraiment mes disciples, la gloire de mon Père apparaîtra aux yeux de tous.

Jean 13/ 35
A ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples: à l’amour que vous aurez les uns pour les autres.

Versets clefs (Bible Segond 21)

Romains 13 / Segond21

8. Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres, car celui qui aime les autres a accompli la loi.
9. En effet, les commandements: Tu ne commettras pas d'adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, [tu ne porteras pas de faux témoignage,] tu ne convoiteras pas, ainsi que tous les autres, se résument dans cette parole: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
10. L'amour ne fait pas de mal au prochain; l'amour est donc l'accomplissement de la loi.

Jean 15 / Segond21
8. Ce qui manifeste la gloire de mon Père, c'est que vous portiez beaucoup de fruit. Vous serez alors vraiment mes disciples.

Jean 13 / Segond21
35. C'est à cela que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples: si vous avez de l'amour les uns pour les autres.»

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Série 1 Jean

PlayList 1 Jean sur YouTube

Prédication donnée à l’église AB Lausanne Renens:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB-Lausanne et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en format Podcast sur Spotify

Mots Clefs

  • Commandements
  • Ténèbres
  • Lumière
  • Détester
  • Frères
  • Amour
  • Trébucher
  • Obstacle
  • Cohérent

1 Jean chapitre 2:3-6 ; Le révélateur de notre attachement à Christ

prédication 1 Jean 2 : Patrice Berger, 2020_08_02, église AB Lausanne

titre : 1 Jean chapitre 2:3-6 ; Le révélateur de notre attachement à Christ

Résumé : Le révélateur de notre attachement à Christ Vivre en fonction de la Parole de Dieu démontre notre attachement à Christ

La vie de croyant est simple et cohérente. Si on affirme suivre Christ, alors on suit ce qu’Il indique dans la Bible. L’inverse serait mentir et montrer de la défiance à Christ.

Le révélateur de notre attachement à Christ

Un menteur parmi nous

Il y a certainement des menteurs parmi nous aujourd’hui et ils vont être démasqués.

C’est ce que nous montre le texte d’aujourd’hui, dans la 1ère épître de Jean.

Rappel Jésus

En très peu de versets, l’apôtre Jean a montré
• la préexistence,
• la capacité créatrice,
• la divinité,
• la sainteté,
• la transparence,
• la vérité
de Jésus-Christ, fils de Dieu.

• La grandeur de Son oeuvre de salut, par rapport à l’horreur du péché qui nous habite.

Rappel pour nous

Le début de l’épître nous invite à vivre
• dans la lumière de Dieu,
• dans la transparence avec Lui avec L’aide du Saint-Esprit,
• dans la transparence avec tous,
et à quitter ce qui est
• trouble,
• obscur,
• caché,
• dissimulé.

Les sujets intangibles auxquels nous tenons, mais que nous avons soustraits à l’éclairage de Dieu.

Jésus notre défenseur

Si malheureusement nous y avons cédé, l’oeuvre de Christ est constante et présente pour tous Ses enfants qui reviennent à Lui par le pardon.

Lecture

Au regard de ce que Christ a fait pour nous, quelle réponse de reconnaissance pouvons adresser ?

Première épître de Jean, chapitre 2, versets 3 à 6.
3 Si nous gardons les commandements de Christ,
nous savons par là que nous l’avons connu.
4 Celui qui prétend l’avoir connu alors qu’il ne garde pas ses commandements est
un menteur,
et la vérité n’est pas en lui.
5 Mais l’amour de Dieu est vraiment parfait en celui qui garde sa parole:
c’est à cela que nous reconnaissons que nous sommes en lui.
6 Celui qui affirme demeurer en Christ doit aussi vivre comme il a lui-même vécu.

Vivre en fonction de la Parole de Dieu démontre notre attachement à Christ
(Attachement, le mot utilisé ici est plutôt connaître)

Jean explique

• ce que c’est de connaître Dieu,
• puis l’illusion de cette connaissance.

Connaître Dieu :
garder, obéir à Ses commandements, Sa parole.

Connaître
Pourquoi s’arrête-il sur connaître ?
Est-ce si important ?

Corps méprisable, idées déifiées
À l’époque de l’apôtre, les habitudes religieuses et philosophiques mettaient dans une case tout ce qui était
• croyance,
• réflexion,
• intellectuel,
• révélation métaphysique.
Et dans une autre case,
• la vie quotidienne,
• relation,
• nourriture,
• le corps.

En théorie, en virtuel, il fallait être champion, le reste était secondaire.

Négligeant
• la vie de tous les jours,
• le corps.

Conséquences :
• certains étaient ascètes, coupés de la réalité
• ou à l’inverse, c’était les orgies,
vu que le corps et la réalité sont secondaires…

Notion altérée
Cela pouvait conduire à avoir des personnes voire des frères et soeurs qui pouvaient avoir une vie choquante tout en étant « droits dans leurs bottes » et dire avec beaucoup d’aplomb qu’ils connaissaient Dieu !
C’est pour cela que l’apôtre encourage à la cohérence entre l’affirmation de la bouche et la réalité visible.

Vivre en fonction de la Parole de Dieu démontre notre attachement à Christ

Cohérence
Cohérence entre ce que je crois et fais,
si je suis malade et convaincu de l’efficacité du médicament qui m’est prescrit mais que je ne le prends pas,
il y a quelque chose qui cloche entre ce que je crois et ce que je fais. C’est exactement la même chose entre
• croyant mais non pratiquant ;
• pratiquant sans connaître la pensée de Dieu dans la Bible.

• Peu de cohérence entre que je dis être en Christ et la réalité quotidienne.

Qu’est-ce que connaître ?
Survol, avoir entendu parler
Dans nos conversations, nous pouvons utiliser le mot « connaître » à différents degrés :
connaissance de l’ordre culturel : je connais l’écrivain Frison Roche parce j’ai lu sa biographie « le versant du soleil » ;
• mais nous connaissons certainement d’une manière plus forte,
• nos papas, mamans,
• frères et soeurs,
• la personne que nous aimons.
C’est cette force qui est employée dans le texte d’aujourd’hui.

Conception biblique

Implique plus qu’une appréciation
• intellectuelle,
• théorique,
• culturelle,
mais
• expérimentale,
• vécue,
• qui part du coeur.

Dans le langage biblique, c’est une relation d’intime communion.
« Connaître » est presque synonyme
• d’aimer,
• s’attacher,
• être lié,
• être en communion.

Plus qu’être sur la même longueur d’onde mais penser, agir à la place de l’autre comme l’autre l’aurait fait lui-même.

Quels sont les signes visibles de quelqu’un qui connaît Dieu.
• Ce n’est pas tout de dire que j’aime, que je suis attaché en communion, si cela ne se voit pas.
Ce n’est pas crédible, c’est même bizarre…

Il y a des signes qui ne trompent pas quand nous voyons des personnes qui sont proches, attachées et qui ont de l’affection les uns pour les autres.

Deux personnes dont les sentiments amoureux naissent, dégagent de nombreux signes convergents de leur très grande affection, il y a anguille sous roche ; par contre, quand il y a des frictions dans les relations entre deux personnes, il est difficilement possible de les faire travailler d’une manière constructive : l’un ne voudra surtout pas faire ce que l’autre a dit et vice-versa…

C’est ces vérités que l’apôtre relève ici :
Connaître Jésus,
• ce n’est pas savoir qu’un certain Jésus a vécu il y a 2000 ans,
• et qu’Il est mort pour les péchés du monde,
• ce n’est même pas savoir aussi qu’Il est ressuscité des morts,
c’est être rendu vivant soi-même par le contact avec Lui.

Contact tangible
Ce contact est tangible en étant au plus près des lois que Dieu transmet.

Garder / obéir :

  • commandements (pas options)
    L’apôtre Jean parle de celui qui garde les commandements de Dieu.
    Il n’est pas juste question d’options, de conseils mais de commandements.

Aucune équipe ne remporte de prix si chacun fait comme il veut, s’il n’applique pas la stratégie de l’entraineur.
Idem, il en va de même pour le travail, la chaîne de soins dans un hôpital.

Dieu, par Sa parole, a créé la terre, Il a mis en place des milliers de lois
• physiques,
• chimiques,
• Thermodynamiques,
• et bien d’autres.
Si l’une n’est pas respectée, c’est le chaos.

• De la même personne, de la même bouche, Dieu a communiqué des lois pour que nos vies puissent s’exprimer réellement et qu’elles ne soient pas sans issue.

Contenu dans Sa Parole

• Ces lois, ces commandements, ce n’est pas à nous de les réinventer, de les juger « sont-elles bonnes maintenant que l’homme est intelligent  ? ».

La Bible

Ils sont contenus dans Sa Parole, la Bible.
Ce qui contenu dans la Parole ne s’implante pas en nous par téléchargement mais pour être attaché à Dieu, il faut au minimum en prendre connaissance : plus d’excuses pour le support.

Quels sont les bénéfices ?
Deux bénéfices sont soulignés ici, qui découlent d’une vie qui essaie d’obéir aux commandements divins.

L’amour de Dieu prend tout son sens

5 Mais l’amour de Dieu est vraiment parfait en celui qui garde sa parole:

1 jean 2. 5

L ’écriture originale ne définit pas s’il s’agit
• de l’amour de Dieu
• ou de notre amour pour Dieu.

En fait, l’un et l’autre sont liés.
L’amour de Dieu brille complètement quand il trouve écho en celui qui le reçoit et l’honore.

L’amour déversé par les enfants envers leurs cadeaux pour les mamans aura un autre écho
• s’il est négligé
• ou s’il est ouvert, déballé, contemplé.

Grâce inconditionnelle – amour qui demande écho
La grâce de Dieu est inconditionnelle (il fait pleuvoir sur les bons comme sur les méchants), je ne suis pas certain qu’on puisse dire la même chose de l’amour de Dieu…

Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son fils unique Jean 3. 16 L e verset s’arrête-t-il là ? Il l’a donné pour quelque chose, afin qu’il y ait une réponse :
Afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle Jean 3. 16.

L’amour de Dieu n’est pas une boite noire qui émettrait pour rien. Il attend un écho.

L’amour de Dieu attend un écho

  • le premier écho, c’est accepter Son Fils, Christ. Ce qu’Il a fait pour moi à la croix ;
  • les autres, c’est de marcher comme Christ a marché, suivant Ses lois de vie.

Profiter de l’amour de Dieu
Si tu es distant,
• par rapport à ce que Dieu aime,
• de Ses commandements,
tu ne picoreras que des miettes de tout l’amour que Dieu te démontre, si tu vis Ses commandements, tu mesureras toujours plus son amour.

Témoignage de notre appartenance en Lui.
Et tu auras le témoignage que tu es Son enfant :
c’est à cela que nous reconnaissons que nous sommes en lui.

1 jean 2. 5

I l y a rarement de doute
• de la présence de Dieu,
• de Son amour,
• de savoir si je suis Son enfant,
chez les personnes qui passent du temps (Bible / prières / frères et soeurs) avec Dieu.

En revanche, cette question est fréquente quand on prend ses distances.
Tu doutes de ton attachement avec Lui, suis-Le et tout s’éclaircira !

Vivre en fonction de la Parole de Dieu démontre notre attachement à Christ.

Prétendre connaître Dieu
sans garder,
mais désobéir
à Ses commandements, Sa parole.

C’est des menteurs envers les autres, parce que leurs vies démontrent l’inverse : c’est triste et pathétique.

Un amoureux ne fait pas l’inverse de ce qu’apprécie celle qu’il prétend aimer, il ne fait pas non plus que ce qu’il aime lui ! Sinon c’est un goujat et la parodie d’amour n’ira pas loin…

Peut-il en être différemment avec Dieu?

Non et même à plus forte raison, ne pas garder ou obéir aux commandements de Dieu, c’est prendre son indépendance : une indépendance (volontaire ou négligente) vis-à-vis des directives divines.

Si tel est le cas, ces affirmations sont donc à côté de ce que Dieu aime.

Et envers elle-même, la personne n’est pas dans la vérité, dans la lumière, elle s’illusionne, se dénigre, sa vie est sans cohérence, sans écho valable : se connaître, c’est connaître Dieu.

Conclusion

Un enfant qui n’obéit pas est un enfant malheureux.

L’obéissance est une des démonstrations fortes de l’amour qu’il porte à ses parents.

Tout petit, il ne peut rien faire que les parents ne puisse faire bien mieux que lui.

Nous sommes bien plus petits encore face à Dieu.

Notre réponse d’amour se démontre par notre obéissance.

On n’acquiert pas le salut, on ne le bonifie pas plus, nous faisons juste dire merci, en démontrant notre obéissance.

6 Celui qui affirme demeurer en Christ doit aussi vivre comme il a lui-même vécu.

1 jean 2. 6

N ous faisons tous partie des menteurs condamnables mais nous avons un Avocat qui nous aide à aller vers le but.
Ce n’est pas nouveau et ce n’est pas la première fois que nous sommes confrontés à ce sujet.

Adoration, rendre un culte
Nous sommes dans un culte pour adorer. Le premier pas de l’adoration est, je crois, de vivre en premier sous le conseil de Dieu, au quotidien.

À n’importe quelle saison de la vie
Ces conseils que nous venons de voir ne sont pas que pour les jeunes ou les personnes âgées, comme s’il y avait une catégorie sensible et les autres immunisées.

À chaque saison de la vie, c’est toujours le temps de montrer notre reconnaissance à Dieu par des signes petits ou forts, mais constants de notre attachement à Lui.

Que notre reconnaissance notre amour, puisse se lire dans nos vies tout autant que dans nos paroles.

À Lui la gloire parce que c’est Lui qui peut le rendre possible dans nos vies.

Versets clefs (Bible Segond 21)

Jean 3 / Segond21
16. En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.

1 Jean 2 / Segond21
3. Si nous gardons les commandements de Christ, nous savons par là que nous l'avons connu.

Liens Connexes

Prédications Archives ;

Série 1 Jean

PlayList 1 Jean sur YouTube

Prédication donnée à l’église AB Lausanne Renens:

Rue du Lac 33B
1020 Renens
(Prilly,Lausanne Ouest)

Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB-Lausanne et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en format Podcast sur Spotify

Mots Clefs

  • Cohérence
  • Obéissance
  • Bible
  • Amour